Arrondissement de Caen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement de Caen
Situation de l'arrondissement de Caen dans la région Basse-Normandie.
Situation de l'arrondissement de Caen dans la région Basse-Normandie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département et
collectivité territoriale
Calvados
Chef-lieu Caen
Démographie
Population 415 237 hab. (2012)
Densité 209 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 05″ N 0° 21′ 55″ O / 49.18472222, -0.3652777849° 11′ 05″ Nord 0° 21′ 55″ Ouest / 49.18472222, -0.36527778
Superficie 1 990 km2
Subdivisions
Cantons 20
Communes 288

L'arrondissement de Caen est une division administrative française, située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie.

Composition[modifier | modifier le code]

De 1982 à 2015[modifier | modifier le code]

Depuis 2015[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial du Calvados est élaboré dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014, défini par le décret du 17 février 2014[1], en application des lois du (loi organique no 2013-402 et loi no 2013-403)[2].

L'arrondissement est découpé en vingt cantons :

Certains de ces cantons sont à cheval sur deux, voire trois arrondissements.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Caen remplace le district de Caen. Le , l'arrondissement de Falaise est dissous et ses quatre cantons (Bretteville-sur-Laize, Morteaux-Couliboeuf, Falaise et Thury-Harcourt) sont intégrés à l'arrondissement de Caen.

Un décret du sépare le canton de Troarn en deux parties pour former le canton de Cabourg[3]. Pour l'élection de 1982, sept communes sont détachées du canton de Douvres-la-Délivrande pour former le canton d'Ouistreham.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 2014-160 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Calvados, sur Légifrance (consulté le 26 avril 2014)
  2. « Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242,‎ (consulté le 26 avril 2014)
  3. Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Droz ; Paris, Champion, 1995, p. 792

Articles connexes[modifier | modifier le code]