Cresserons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Calvados
Cet article est une ébauche concernant une commune du Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Cresserons
Le clocher de l'église Saint-Jacques.
Le clocher de l'église Saint-Jacques.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Courseulles-sur-Mer
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Nacre
Maire
Mandat
Patrick Lermine
2014-2020
Code postal 14440
Code commune 14197
Démographie
Gentilé Cresseronnais
Population
municipale
1 184 hab. (2014)
Densité 330 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 17′ 16″ nord, 0° 21′ 17″ ouest
Altitude Min. 17 m – Max. 59 m
Superficie 3,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Cresserons

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Cresserons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cresserons

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cresserons

Cresserons est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 1 184 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cresserons est situé à dix kilomètres de Caen, proche de la Côte de Nacre et de Lion-sur-Mer, dont elle était autrefois un hameau. Cresserons est aujourd'hui une commune résidentielle de l'aire urbaine de Caen, les agriculteurs ne représentent plus que 2 % de la population qui se compose maintenant surtout de jeunes ménages souvent diplômés et relativement aisés, habitant dans les zones pavillonnaires.

Communes limitrophes de Cresserons[1]
Luc-sur-Mer Lion-sur-Mer Lion-sur-Mer
Douvres-la-Délivrande Cresserons[1] Lion-sur-Mer,
Hermanville-sur-Mer
Douvres-la-Délivrande,
Mathieu
Plumetot Hermanville-sur-Mer

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Cresseronnais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les premiers documents relatifs au hameau de Cresserons le nomment Criselon. Au XVe siècle, Cresserons est envahi par les Anglais, puis la peste ravage le village.

Un premier temple protestant est détruit lors de la révocation de l'édit de Nantes, un nouveau est construit en 1866, puis un troisième pour remplacer celui-ci, devenu trop petit, en 1877.

Des erreurs de bombardements alliés détruisent en partie le château dans la nuit du . La commune est libérée le par les soldats britanniques de la 1st South Lancashire. Il faudra une dizaine d'années pour reconstruire les édifices et les voies de communication de la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1939 1971 René Colté    
1971 1977 Bernard Pauger    
1977 1989 Roger Varin    
1989 mars 2001 Bernadette Gherrak    
mars 2001 en cours Patrick Lermine[2] SE Technicien supérieur au Ganil
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 1 184 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Cresserons[3]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
578 428 614 630 641 655 605 617 624
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
641 628 601 566 531 503 500 482 450
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
450 470 420 357 347 310 365 373 420
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
405 393 435 785 953 1 202 1 217 1 205 1 184
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Nef de l'église Saint-Jacques
  • Église Saint-Jacques (XVe siècle) dont la façade occidentale du XIIe siècle est inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques[6].
  • Temple protestant (1877) et cimetière (1867), transformé aujourd'hui en maison des jeunes.
  • Ancien haras de Charles Labbé, reconverti en ferme en 1929, une épreuve hippique de Vincennes porte le nom de Cresserons.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :