Canton de Creully

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Canton de Creully
Situation du canton dans l'arrondissement de Caen.
Situation du canton dans l'arrondissement de Caen.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement(s) Caen
Circonscription(s) 5e
Chef-lieu Creully
Code canton 14 13
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 20 669 hab. (2012)
Densité 157 hab./km2
Géographie
Superficie 131,94 km2
Subdivisions
Communes 25

Le canton de Creully est une ancienne division administrative française située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour de Creully dans l'arrondissement de Caen. Son altitude variait de 1 m (Courseulles-sur-Mer) à 82 m (Martragny) pour une altitude moyenne de 47 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1852 Alexandre-Adolphe Delacour Majorité
ministérielle
Propriétaire à Paris, maire de Saint-Gabriel, député (1846-1848)
1852 1858 Louis Félix Étienne, marquis de Turgot[Note 1]   Ministre des Affaires étrangères (1951-1952), propriétaire du château de Lantheuil, sénateur (1852-1866)
1858 1889 Albert Delacour
(fils d'Alexandre-Adolphe Delacour)
Centre Propriétaire et agronome, maire de Saint-Gabriel, député (1871-1877)
1889 1913 Ernest Lefortier Républicain Maire d'Anguerny
1913 1916
(décès)[1]
Arthur Corbel Républicain Industriel à Courseulles
1916 1919 siège vacant    
1919 1940 Pierre Marie, comte d'Oilliamson URD Propriétaire, maire de Fontaine-Henry
1945 1960 Edmond Paillaud RS Industriel, maire de Creully
1960 1967 M. Fortier DVD  
1967 1973 Jean-Pierre Baudard DVG Industriel, maire de Courseulles-sur-Mer
1973 1992 Jean-Louis de Mourgues RI puis RPR Maire de Courseulles-sur-Mer (1977-2008)
1992 2004 Michel Leparquier DVD puis RPR puis UMP Maire d'Anisy
2004 2015 Jean-Pierre Lavisse PS Maire d'Amblie (1983-2014)


Le canton participait à l'élection du député de la cinquième circonscription du Calvados.

Composition[modifier | modifier le code]

L'église de Creully.

Le canton de Creully regroupait vingt-cinq communes et comptait 20 669 habitants (population municipale 2012).

Communes Population
(2012)
Code
postal
Code
Insee
Amblie 273 14480 14008
Anguerny 754 14610 14014
Anisy 702 14610 14015
Basly 1 164 14610 14044
Bény-sur-Mer 439 14440 14062
Cairon 1 901 14610 14123
Cambes-en-Plaine 1 517 14610 14125
Colomby-sur-Thaon 391 14610 14170
Coulombs 424 14480 14186
Courseulles-sur-Mer 4 165 14470 14191
Creully 1 741 14480 14200
Cully 194 14480 14212
Fontaine-Henry 483 14610 14275
Le Fresne-Camilly 828 14480 14288
Lantheuil 705 14480 14355
Lasson 581 14740 14356
Martragny 376 14740 14406
Reviers 585 14470 14535
Rosel 580 14740 14542
Rucqueville 143 14480 14548
Saint-Gabriel-Brécy 360 14480 14577
Secqueville-en-Bessin 388 14740 14670
Thaon 1 431 14610 14685
Vaux-sur-Seulles 299 14400 14733
Villons-les-Buissons 719 14610 14758

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, la commune de Cambes-en-Plaine est rattachée au canton d'Ouistreham, la commune de Vaux-sur-Seulles à celui de Bayeux, les communes d'Amblie, Bény-sur-Mer, Cairon, Coulombs, Creully, Cully, Fontaine-Henry, Le Fresne-Camilly, Lantheuil, Lasson, Martragny, Reviers, Rosel, Rucqueville, Saint-Gabriel-Brécy, Secqueville-en-Bessin et Thaon à celui de Bretteville-l'Orgueilleuse, la commune de Villons-les-Buissons à celui de Caen-2 et les communes d'Anguerny, Anisy, Basly, Colomby-sur-Thaon et Courseulles-sur-Mer à celui de Courseulles-sur-Mer.

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le canton de Creully[2] :

  • Moulineaux, absorbée en 1827 par Fontaine-Henry.
  • Fresné-le-Crotteur, absorbée en 1827 par Saint-Gabriel.
  • Vaussieux, absorbée en 1827 par Vaux-sur-Seulles.
  • Cainet, absorbée en 1835 par Le Fresne-Camilly.
  • Pierrepont, absorbée en 1835 par Lantheuil.
  • Brécy, absorbée en 1964 par Saint-Gabriel. La commune prend le nom de Saint-Gabriel-Brécy.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 699 9 177 10 545 13 596 15 481 18 495 19 635 20 380 20 669
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[3] puis population municipale à partir de 2006[4])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Petit-neveu du ministre Anne Robert Jacques Turgot

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k242454c/f3.item.r=canton.zoom
  2. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des vingt-cinq communes du canton). Pour Les Buissons (Villons-les-Buissons), l'EHESS ne détermine pas s'il s'agit d'une ancienne commune ou d'une « ancienne communauté » (simple lieu-dit ?). Avant la création des communes sous la Révolution, la carte de Cassini sur Géoportail. décrit Villons comme un hameau dépendant de la paroisse des Buissons.
  3. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  4. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]