Arrondissement de Bayeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un arrondissement français image illustrant le Calvados
Cet article est une ébauche concernant un arrondissement français et le Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Arrondissement de Bayeux
Situation de l'arrondissement de Bayeux dans la région Normandie.
Situation de l'arrondissement de Bayeux dans la région Normandie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département et
collectivité territoriale
Calvados
Chef-lieu Bayeux
Démographie
Population 68 130 hab. (2013)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 36″ Nord 0° 42′ 25″ Ouest / 49.27666667, -0.70694444
Superficie 952 km2
Subdivisions
Cantons 6
Communes 126

L'arrondissement de Bayeux est une division administrative française, située dans le département du Calvados en Normandie (anc. Basse-Normandie)[1],[2],[3].

Composition[modifier | modifier le code]

Liste des cantons de l’arrondissement de Bayeux

Sous-préfets de Bayeux[modifier | modifier le code]

  • 6 Floréal An VIII : Claude Lalouette
  • 2 juin 1811 : Louis Guillot
  • 16 juillet 1814 : Antoine Genas du Homme
  • 6 août 1830 : Constant de Moras
  • 15 décembre 1830 : Claude Portes
  • 30 juillet 1832 : Henri de Grouchy
  • 7 août 1833 : Nicolas Rougier de la Bergerie
  • 30 janvier 1839 : François Villers
  • 6 juin 1840 : Doumet de Siblas
  • 5 janvier 1841 : François Villers
  • 23 mai 1841 : Édouard Lanet de Limencey
  • 29 février 1848 : Félix Lecuyer
  • 26 octobre 1849 : Claude Menigot
  • 14 mai 1862 : Baron de Saint-Priest
  • 25 octobre 1865 : Antoine de Casabianca
  • 21 juillet 1866 : Marie vicomte de Bony
  • 22 septembre 1870 : Constant Pilet Desjardins
  • 10 décembre 1871 : Henri Delmas
  • 1er septembre 1877 : Alexandre Lefas
  • 30 décembre 1877 : Marie Lesieurre de Croissy
  • 25 mars 1879 : Henry Pluchart
  • 31 mai 1879 : Antoine Glatier
  • 12 juillet 1880 : Charles Strauss
  • 29 novembre 1883 : Léon Barrabant
  • 18 octobre 1884 : Ernest Leblond
  • 22 mars 1889 : Abel de Marthes
  • 26 juin 1893 : Joseph Nassaud
  • 29 avril 1899 : Robert Leneveu
  • 10 février 1906 : André Liard
  • 20 octobre 1911 : Georges Thome
  • 12 janvier 1914 : Louis Piettre
  • 3 mars 1914 : Jean Naud
  • 20 février 1915 : Henri Flach
  • 17 février 1918 : Louis Garrigou
  • 10 mars 1918 : Paul Merouze
  • 21 février 1921 : Louis Aubert
  • 11 avril 1926 : André Noël
  • 6 janvier 1931 : Hippolyte Pinel
  • 8 janvier 1941 : Giberton
  • 26 mars 1941 : Yves Bayet
  • 30 mai 1942 : Pierre Rochat
  • 16 juin 1944 : Raymond Triboulet
  • 7 mai 1946 : Victor Barthélemy
  • 21 septembre 1946 : Marius Lejoux
  • 1er juin 1951 : Jacques Tauney
  • 1er mars 1952 : René Bernarchin
  • 21 septembre 1958 : Paul Camous
  • 12 janvier 1960 : André Chadeau
  • 13 février 1962 : Bernard Mailfait
  • 3 novembre 1969 : Bernard Le Clere
  • 4 juillet 1972 : Lucien Creissel
  • 26 janvier 1976 : Pierre Julien
  • 1er septembre 1977 : Léon Legrand
  • 10 décembre 1979 : Philippe Deslandes
  • 18 octobre 1982 : Marc Ollivier
  • 29 février 1984 : Jean-Michel Legendre
  • 21 décembre 1987 : Guy Piole
  • 27 juillet 1990 : Philippe Ronssin
  • 1er août 1993 : Raphaël Le Mehaute
  • 26 juin 1995 : Gérard Branly
  • 1er septembre 1997 : Christian Jouve
  • 1er septembre 2000 : Fabienne Buccio
  • 14 juillet 2003 : Jean-Marc Duché
  • 11 septembre 2006 : Yann Gourio, nommé directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Atlantiques en juin 2008.
  • Octobre 2008 : Jacques Ranchère, né le 3 janvier 1959, attaché à la préfecture du Calvados (1987), chef du bureau de l'urbanisme à la préfecture de Finistère (1989), attaché principal, chef du bureau du contrôle de légalité et des structures territoriales (1996) puis chef du service du cabinet (2001) à la préfecture du Finistère, directeur des services du cabinet du préfet du Cantal (2004), directeur de cabinet du préfet de Meurthe-et-Moselle (2006).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]