Louvigny (Calvados)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louvigny.
Louvigny
Vue de Louvigny et des marais pris de Fleury-sur-Orne.
Vue de Louvigny et des marais pris de Fleury-sur-Orne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Caen-8
Intercommunalité Communauté d'agglomération Caen la Mer
Maire
Mandat
Patrick Ledoux
2014-2020
Code postal 14111
Code commune 14383
Démographie
Gentilé Loupiaciens
Population
municipale
2 719 hab. (2012)
Densité 482 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 28″ N 0° 23′ 31″ O / 49.157778, -0.39194449° 09′ 28″ Nord 0° 23′ 31″ Ouest / 49.157778, -0.391944  
Altitude Min. 2 m – Max. 48 m
Superficie 5,64 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Louvigny

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Louvigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Louvigny

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Louvigny
Liens
Site web www.ville-louvigny.fr

Louvigny est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 2 719 habitants[1] (les Loupiaciens).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est en plaine de Caen, dans la banlieue sud-ouest de Caen. Son bourg est à 5 km du centre de la capitale régionale, à 11 km au nord-est d'Évrecy et à 19 km au nord de Bretteville-sur-Laize[2].

Carte de la commune.
Communes limitrophes de Louvigny[3]
Bretteville-sur-Odon Bretteville-sur-Odon, Caen Caen,
Fleury-sur-Orne
Éterville Louvigny[3] Fleury-sur-Orne
Éterville Maltot, Saint-André-sur-Orne Fleury-sur-Orne

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Loveneium en 1082[4]. Le toponyme serait issu de l'anthroponyme latin[4]/roman[5] Lupinius ou dérivé de lupus, « loup »[4].

Athis, attesté sous la forme Athy en 1275, serat issu du gaulois attegia, « hutte »[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 22 août 1886, Louvigny fut reliée à la gare de Caen par une ligne de chemin de fer qui allait à l'origine jusqu'à Aunay-sur-Odon et qui fut ensuite prolongée en 1891 jusqu'à la gare de Vire[7]. Le transport des voyageurs sur la ligne Caen - Vire fut interrompu le 1er mars 1938[8]. Le transport de marchandises fut par la suite limité à Jurques, puis définitivement suspendu. La ligne a alors été déclassée et déferrée. L'emprise de la voie ferrée a en partie été reprise par la route départementale 405 entre Caen et Louvigny, ainsi que par une voie verte entre Louvigny et Bretteville-sur-Odon.

Athis[modifier | modifier le code]

La commune d'Athis, au sud de Louvigny, où l'on recensait 18 habitants en 1793, a été rattachée à Louvigny[9] par arrêté du 23 nivôse an VI (janvier 1798).

En 1047, Guillaume le Conquérant mit fin à la révolte des barons normands à la bataille du Val-ès-Dunes. Des barons rebelles en fuite tentèrent de franchir l’Orne au gué d'Athis « entre Fontenay et Allemagnes » comme il est raconté dans le Roman de Rou (c'est-à-dire entre Saint-André-sur-Orne et Fleury-sur-Orne dans leurs appellations actuelles). Surpris par la montée des eaux et la vitesse du courant, les cavaliers et leurs chevaux se noyèrent, emportés par les eaux et massacrés par leurs poursuivants. À la ferme d'Athis, un bas-relief assez dégradé commémore cet évènement, il représente un blason et deux chevaliers se faisant face.

Le bas-relief commémorant la bataille du gué d'Athis.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Louvigny Blason Tiercé en fasce : au 1er de gueules à l'étoile d'or, au 2e d'azur à trois croissants rangés d'or, au 3e d'argent au lion de sable issant de la pointe de l'écu[10].
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983 1989 Joseph Decaen    
1989 2004 Philippe Duron PS Professeur, député
2004 en cours Patrick Ledoux[11] PS Responsable administratif et financier
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de vingt-trois membres dont le maire et six adjoints[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 719 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Louvigny[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 1]. Resté stable jusqu'à la fin des années 1940, la population de cette commune périurbaine a quadruplé en soixante ans, passant de 610 habitants lors du recensement de 1946 à 2 733 habitants à celui de 2009.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
455 434 539 543 608 640 672 648 581
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
564 564 543 518 509 466 491 511 491
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
450 462 481 531 552 574 575 610 726
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
771 951 1 252 1 384 1 712 1 766 2 138 2 531 2 733
2012 - - - - - - - -
2 719 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2004[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cinq lieux de Louvigny sont classés ou inscrits à l'inventaire des monuments historiques ou en tant que sites :

  • Le clocher du XIVe de l'église Saint-Vigor, inscrit le 16 mai 1927[15].
  • Le château de Louvigny, édifié au XVIIIe, est la résidence privée de la famille de Brye. Il est inscrit le 21 mars 1946[16], et son parc, site classé le 10 décembre 1945[17].
  • La plantation de peupliers en bordure de la route départementale 212 entre Caen et Louvigny, site classé le 7 mars 1944[17].
  • Le terre-plein dit « le planitre », site classé le 20 août 1932[17].
  • Une porte du XVIIe, inscrite le 17 février 1928[18].
  • La Pierre Couchée. Au bord de l'ancien « Chemin Meunier » se trouve une grosse pierre couchée et brisée [19]. Elle ressemble à un menhir mais il pourrait plutôt s'agir d'une borne milliaire gallo-romaine ou d'une « devise » servant à délimiter des parcelles[20].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football club de Louvigny fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[21]. En 2006, elle est officiellement « sponsorisée » par Groland[22].

Jumelages[modifier | modifier le code]

En outre, une « très officielle » charte de jumelage a été signée entre Louvigny et la présipauté du Groland représentée par Christophe Salengro le 3 juin 2006[23].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[24].
  1. Population municipale 2012.
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. a, b et c Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  5. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ 1996 (ISBN 2-905461-80-2), p. 163
  6. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève,‎ 1998 (lire en ligne), p. 284
  7. Histoire chronologique des chemins de fer européens et russes
  8. « Wilez.com. »
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Louvigny », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 16 février 2010)
  10. « Louvigny - Calvados », sur GASO, la banque du blason (consulté le 26 avril 2014)
  11. a et b Réélection 2014 : « Louvigny (14111) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 avril 2014)
  12. Date du prochain recensement à Louvigny, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012
  15. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Château », base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. a, b et c « Sdap Calvados - protections - Louvigny » (consulté le 20 juin 2011)
  18. « Porte du XVIIe siècle », base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Historique du site de Louvigny
  20. Jean Desloges, conservateur du patrimoine à la Direction régionale des Affaires culturelles de Basse-Normandie
  21. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – FC Louvigny » (consulté le 26 avril 2014)
  22. « Groland - Ministère du Dedans. »
  23. « Ouest-france.fr - Caen.maville.com - La Présipauté du « Groland » visite Louvigny » (consulté le 7 mars 2010)
  24. « Louvigny sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :