Canton d'Aunay-sur-Odon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton d'Aunay-sur-Odon
Canton d'Aunay-sur-Odon
Situation du canton d'Aunay-sur-Odon dans le département de Calvados.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement(s) Bayeux (11)
Caen (22)
Vire (16)
Bureau centralisateur Aunay-sur-Odon
Conseillers
départementaux
Christian Hauret
Sylvie Lenourrichel
2015-2021
Code canton 14 01
Histoire de la division
Création 1895[1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 25 406 hab. (2015)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Superficie 423,58 km2
Subdivisions
Communes 49

Le canton d'Aunay-sur-Odon est une division administrative française située dans le département du Calvados et la région Normandie. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 17 à 49.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour d'Aunay-sur-Odon dans l'arrondissement de Vire et dans le Bocage virois. Son altitude varie de 97 m (Cahagnes) à 361 m (Le Plessis-Grimoult) pour une altitude moyenne de 242 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial du Calvados entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans le Calvados, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25. Le nombre de communes du canton passe de 17 à 49.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1861 Zéphir Morin   Médecin, maire d'Aunay-sur-Odon (1831-1834, 1843-1848 et 1851-1867)
1861 1864
(décès)
Alphonse de Grouchy Droite Général, député de l'Allier (1830-1831), puis de la Gironde (1849-1851), sénateur (1852-1854), propriétaire du château de La Ferrière-Duval
1864 1890
(décès)
Vicomte
Louis de Saint-Pierre
Centre gauche Propriétaire, maire de Saint-Pierre-du-Fresne, député (1871-1876), sénateur (1876-1890)
1891[5] 1895 Marquis Georges de Grouchy[6],[7] Droite Officier d'état-major, ancien préfet du Calvados, maire de La Ferrière-Duval
1895 1913 Henri Gaillard Républicain
rallié
Maire de Danvou
1913 1919 Alfred Frilley Républicain Maire d'Aunay-sur-Odon (1902-1919)
1919 1931 Jacques Rivierre   Huissier à Jurques
1931 1940 Louis Lacaine RG Médecin, maire d'Aunay-sur-Odon (1924-1955)
1945 1955 Louis Lacaine DVD Médecin, maire d'Aunay-sur-Odon (1924-1955)
1955 1973 Jean Banchet MRP puis Rad. Médecin à Aunay-sur-Odon
1973 1998 Marcel Bénard DVD puis UDF Maire d'Aunay-sur-Odon (1988-2001)
1998 2015 Claude Hamelin DVD Maire de Saint-Georges-d'Aunay depuis 1977

Le canton participe à l'élection du député de la sixième circonscription du Calvados.

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christian Hauret   DVD Maire de Maisoncelles-Pelvey
2015 en cours Sylvie Lenourrichel   DVD Maire de La Lande-sur-Drôme, ancienne conseillère générale du canton de Caumont-l'Éventé, 2e vice-présidente du conseil départemental

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Sabine De Villeroché et Denis Derdos (FN, 33,68 %) et Christian Hauret et Sylvie Lenourrichel (DVD, 23,82 %). Le taux de participation est de 49,69 % (9 025 votants sur 18 163 inscrits)[8] contre 51,43 % au niveau départemental[9] et 50,17 % au niveau national[10]. À l'issue du 2e tour, le binôme composé de Christian Hauret et Sylvie Lenourrichel remporte le canton (61,12 % des voix). Le taux de participation est de 46,30 % (8 412 votants sur 18 169 inscrits)[11].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton dans l'arrondissement de Vire.

Le canton d'Aunay-sur-Odon comptait 9 200 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait dix-sept communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes à l'exception du Plessis-Grimoult sont à nouveau rattachées au canton d'Aunay-sur-Odon auquel s'ajoutent les vingt-deux communes du canton de Villers-Bocage, dix communes du canton de Caumont-l'Éventé et une du canton de Balleroy. La commune du Plessis-Grimoult est intégrée au canton de Condé-sur-Noireau.

Ancienne commune[modifier | modifier le code]

La commune de La Ferrière-Duval, associée à Danvou le 1er janvier 1973 (la commune prenant alors le nom de Danvou-la-Ferrière), puis définitivement absorbée le 1er septembre 1977, était la seule commune supprimée, depuis la création des communes sous la Révolution, incluse dans le territoire du canton d'Aunay-sur-Odon antérieur à 2015[12].

Composition après 2015[modifier | modifier le code]

Le canton d'Aunay-sur-Odon comprend vingt-huit communes entières:

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Les Monts d'Aunay
(chef-lieu)
14027 Communauté de communes Pré Bocage intercom 4 740 (2015)
Amayé-sur-Seulles 14007 CC Pré-Bocage Intercom 218 (2015)
Aurseulles 14011 CC Pré-Bocage Intercom 1 935 (2015)
Bonnemaison 14084 CC Pré-Bocage Intercom 402 (2015)
Brémoy 14096 CC Pré-Bocage Intercom 223 (2015)
Cahagnes 14120 CC Pré-Bocage Intercom 1 401 (2015)
Caumont-sur-Aure 14143 CC Pré-Bocage Intercom 2 373 (2015)
Courvaudon 14195 CC Pré-Bocage Intercom 230 (2015)
Épinay-sur-Odon 14241 CC Pré-Bocage Intercom 626 (2015)
Hottot-les-Bagues 14336 CC Seulles Terre et Mer 480 (2015)
Dialan sur Chaîne 14347 Communauté de communes Pré Bocage intercom 1 078 (2015)
Landes-sur-Ajon 14353 CC Pré-Bocage Intercom 406 (2015)
Lingèvres 14364 CC Seulles Terre et Mer 469 (2015)
Les Loges 14374 CC Pré-Bocage Intercom 116 (2015)
Longvillers 14379 CC Pré-Bocage Intercom 363 (2015)
Maisoncelles-Pelvey 14389 CC Pré-Bocage Intercom 262 (2015)
Maisoncelles-sur-Ajon 14390 CC Pré-Bocage Intercom 192 (2015)
Malherbe-sur-Ajon 14037 CC Pré-Bocage Intercom 531 (2015)
Le Mesnil-au-Grain 14412 CC Pré-Bocage Intercom 72 (2015)
Monts-en-Bessin 14449 CC Pré-Bocage Intercom 419 (2015)
Parfouru-sur-Odon 14491 CC Pré-Bocage Intercom 197 (2015)
Saint-Louet-sur-Seulles 14607 CC Pré-Bocage Intercom 153 (2015)
Saint-Pierre-du-Fresne 14650 CC Pré-Bocage Intercom 200 (2015)
Seulline 14579 CC Pré-Bocage Intercom 1 320 (2015)
Tracy-Bocage 14708 CC Pré-Bocage Intercom 308 (2015)
Val d'Arry 14475 Communauté de communes Pré Bocage intercom 2 276 (2015)
Val de Drôme 14672 Communauté de communes Pré Bocage intercom 835 (2015)
Villers-Bocage 14752 CC Pré-Bocage Intercom 3 105 (2015)
Villy-Bocage 14760 CC Pré-Bocage Intercom 800 (2015)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 6258 2427 5337 4977 2857 7908 3489 0529 200
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[13] puis population municipale à partir de 2006[14])
Histogramme de l'évolution démographique


En 2015, le canton comptait 25 406 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015
25 406
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[15].)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice communale d'Aunay-sur-Odon sur le site de l'EHESS.
  2. a et b Décret no 2014-160 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Calvados, sur Légifrance (consulté le 26 avril 2014)
  3. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 26 avril 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62323198/f2.item.r=canton.zoom
  6. http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;p=georges;n=de+grouchy
  7. http://gw.geneanet.org/chenri?lang=fr;p=georges;n=de+grouchy
  8. « Résultats du 1er tour pour le canton d'Aunay-sur-Odon », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  9. « Résultats du 1er tour pour le département du Calvados », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  10. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  11. « CALVADOS (14) - canton de Aunay-sur-Odon (01) », sur Ministère de l'Intérieur, (consulté le 30 mars 2015)
  12. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des dix-sept communes du canton)
  13. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  14. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour l'année 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]