Mondrainville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mondrainville
L'église Saint-Denis et le lavoir.
L'église Saint-Denis et le lavoir.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Évrecy
Intercommunalité Communauté de communes Vallées de l'Orne et de l'Odon
Maire
Mandat
Édith Godier
2014-2020
Code postal 14210
Code commune 14438
Démographie
Gentilé Mondrainvillais
Population
municipale
501 hab. (2014 en augmentation de 11,09 % par rapport à 2009)
Densité 158 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 08′ 20″ nord, 0° 31′ 01″ ouest
Altitude Min. 43 m
Max. 104 m
Superficie 3,17 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Mondrainville

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Mondrainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mondrainville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mondrainville
Liens
Site web mairie.mondrainville.fr

Mondrainville est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 501 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est à l'ouest de la plaine de Caen. Elle fait partie de l’unité urbaine de Caen au sens de l'Institut national de la statistique et des études économiques[1]. Son bourg est à 6 km au nord d'Évrecy, à 11 km au sud-est de Tilly-sur-Seulles, à 13 km à l'ouest de Caen et à 13 km au nord-est de Villers-Bocage[2].


Communes limitrophes de Mondrainville[3]
Cheux,
Grainville-sur-Odon
Cheux Mouen
Grainville-sur-Odon Mondrainville[3] Tourville-sur-Odon
Grainville-sur-Odon Gavrus Baron-sur-Odon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Mondretville en 1025[4]. L'hypothèse la plus commune pour l'origine de ce toponyme est celle d'un anthroponyme germanique tel que Montrannus[5],[6] ou Mundricus[4],[6], adjoint de l'ancien français ville dans son sens originel de « domaine rural  » hérité du latin villa rustica.

Le gentilé est Mondrainvillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la commune fut reliée à la gare de Caen par une ligne de chemin de fer qui allait à l'origine jusqu'à Aunay-sur-Odon et qui fut ensuite prolongée en 1891 jusqu'à la gare de Vire[7]. Le transport des voyageurs sur la ligne Caen - Vire fut interrompu le [8]. Le transport de marchandises fut par la suite limité à Jurques, puis définitivement suspendu. La ligne a alors été déclassée et déferrée.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[9] mars 2014 Jean-Louis Le Goff SE Professeur
mars 2014[10] en cours Édith Godier SE Attachée territoriale
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[13].

En 2014, la commune comptait 501 habitants[Note 2], en augmentation de 11,09 % par rapport à 2009 (Calvados : +1,58 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
220 200 219 234 235 212 230 225 251
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
220 226 200 192 182 195 210 187 179
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
173 166 151 142 136 132 144 123 128
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
145 120 144 228 315 409 448 470 501
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[14] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Pierre à Mundret.
  • Église Saint-Denis (XIIIe et XIVe siècles) qui fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 4 octobre 1932[16]. Une épitaphe dite « Pierre à Mundret »[17] concernant le curé fondateur : l'archidiacre Mundretus est visible sur la façade sud de l'église. Elle est écrite en latin et daterait du Xe siècle ou avant[18]. Cette plaque funéraire est classée à titre d'objet[19].
  • Chapelle du manoir de Colleville.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Tom Griffiths et Dave Edwards, libérateurs de la commune de Mondrainville pendant la Seconde Guerre mondiale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Composition communale de l'agglomération caennaise
  2. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  4. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 944
  5. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  6. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 178
  7. Histoire chronologique des chemins de fer européens et russes
  8. Wilez.com
  9. « Jean-Louis Le Goff, « maire honoraire qui se sent honoré » », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 juillet 2015)
  10. « Liste des maires du Calvados mise à jour le 14 avril 2014 » [PDF], sur http://www.calvados.gouv.fr/, préfecture du Calvados (consulté le 22 avril 2014)
  11. « Mondrainville (14210) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 22 avril 2014)
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  16. « Église », notice no PA00111556, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. Voir « Épitaphe de Munddetus », notice no APMH0182557, base Mémoire, ministère français de la Culture.
  18. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 1, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 213
  19. « Plaque funéraire », notice no PM14000509, base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :