Canton de Caen-2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Caen-2
Canton de Caen-2
Situation du canton de Caen-2 dans le département de Calvados.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement(s) Caen
Bureau centralisateur Caen
Conseillers
départementaux
Patrick Jeannenez
Stéphanie Yon-Courtin
2015-2021
Code canton 14 06
Histoire de la division
Création 2 août 1973 [1]
Modification 1 22 mars 2015[2]
Démographie
Population 30 371 hab. (2016)
Subdivisions
Communes 5 + fraction Caen

Le canton de Caen-2 est une division administrative française située dans le département du Calvados et la région Normandie. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Caen dans l'arrondissement de Caen. Son altitude varie de 2 m (Caen) à 77 m (Saint-Contest) pour une altitude moyenne de 33 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 6 brumaire an X, la ville de Caen et ses environs sont divisés en deux cantons. Le canton de Caen-Nord est formé par la partie de la commune de Caen située au nord de la route de Paris à Cherbourg, ainsi que par les communes de Saint-Contest, Épron, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe et Hérouville. Le canton de Caen-Sud est formé par la partie de la commune de Caen située au sud de la route de Paris à Cherbourg, ainsi que par les communes d'Allemagne (actuellement Fleury-sur-Orne), Bretteville-sur-Odon, Cormelles, Ifs, Louvigny et Venoix[3]. Authie et Carpiquet sont intégrés au canton de Tilly-sur-Seulles.

L'ordonnance du crée le canton de Caen-Ouest[4]. Bretteville-sur-Odon, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe et Louvigny y sont incorporés. Les communes d'Authie et de Carpiquet sont rattachées au canton de Caen-Ouest en 1927 pour l'une et en 1947 pour l'autre. Le décret du crée le canton de Caen-Nord[4] en intégrant Authie, Carpiquet, Saint-Contest, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe et Épron. Finalement, le canton de Caen-2 est formé autour de Saint-Contest, Authie, Carpiquet et Saint-Germain-la-Blanche-Herbe.

Création de Caen-II le 2 août 1973 : celui-ci comprend les communes d'Authie, et de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe ainsi qu'une portion du territoire de la ville de Caen[5].

Un nouveau découpage territorial du Calvados entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[2], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[6]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[7]. Dans le Calvados, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25.

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation de 1973 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1982 Louis Mexandeau PS Professeur agrégé, député (1973-1981), ministre, élu en 1982 dans le canton de Caen-3
1982 1997
(décès)
Serge Maillard PS Principal de collège retraité, maire de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe (1975-1997)
1998 2001 Philippe Duron PS Professeur de lycée agrégé d'histoire, maire de Louvigny (1989-2004), député (1997-2002)
2001 2012
(décès)[8]
Michel Pondaven PS Directeur d'école, conseiller municipal de Caen
2012 2014
(décès)[9]
Marie-Line Sesboüé PS Ancienne conseillère municipale de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe

Représentation après 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Patrick Jeannenez   LR Chef d'entreprise, adjoint au maire de Caen
2015 en cours Stéphanie Yon-Courtin   DVD Juriste, maire de Saint-Contest, 10e vice-présidente du conseil départemental

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Patrick Jeannenez et Stéphanie Yon-Courtin (Union de la Droite, 37 %) et Pascal Leroy et Lucie Salley (PS, 29,92 %). Le taux de participation est de 49,76 % (9 384 votants sur 18 859 inscrits)[10] contre 51,43 % au niveau départemental[11] et 50,17 % au niveau national[12].

Au second tour, Patrick Jeannenez et Stéphanie Yon-Courtin (Union de la Droite) sont élus avec 53,04 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 49,02 % (4 539 voix pour 9 244 votants et 18 859 inscrits)[13].

Stéphanie Yon-Courtin a quitté LR. Elle a été élue députée au Parlement Européen en mai 2019 sur la liste LREM-MoDem-Agir, la droite constructive.

Composition[modifier | modifier le code]

Composition de 1973 à 1982[modifier | modifier le code]

Création de Caen-II le 2 août 1973 : celui-ci comprend les communes d'Authie, et de Saint-Germain-la-Blanche-Herbe ainsi qu'une portion du territoire de la ville de Caen[14].

Composition de 1982 à 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Caen-2 comptait 25 574 habitants en 2012 (population municipale). Il se composait d’une fraction de la commune de Caen et de quatre autres communes[15] :

Les quartiers de Caen compris dans ce canton étaient le Chemin Vert, la Folie Couvrechef et la Maladrerie. La portion de Caen incluse était « déterminée par l'axe des voies suivantes : au sud, rue du Général-Moulin, chemin vicinal no 4, rue Savorgnan-de-Brazza, rue du Général-Moulin, rue Deslongchamps, rue des Mazurettes, rue de la Cité-du-Pot-d'Étain, chemin des Poissonniers, rue de Beaulieu, rue de la Hague, rue d'Authie, rue des Treize-Acres, rue du Chemin-Vert, avenue R-Schumann, chemin départemental no 126 de Caen à Rosel, boulevard périphérique ; à l'est, avenue de Courseulles, boulevard du Général-Weygand, boulevard du Maréchal-Juin, chemin départemental no 7 de Caen à Courseulles-sur-Mer (jusqu'à la limite avec la commune d'Épron)[16] ».

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, les quatre communes entières et la plus grande partie caennaise du canton sont à nouveau rattachées au canton de Caen-2. Seuls les îlots de l'IUT et des rues du Bengale et du Tibet (à la Folie-Couvrechef) sont intégrés au canton de Caen-3.

Ancienne commune[modifier | modifier le code]

Le canton de Caen-2 incluait également dans ses limites antérieures à 2015 l'ancienne commune de Saint-Louet-près-Authie, absorbée en 1832 par Authie[17].

Composition à compter de 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Caen-2 comprend cinq communes entières et une fraction de la commune de Caen[2] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Caen
(chef-lieu)
14118 Caen la Mer Fraction : 20 620 (2015)
Commune : 105 403 (2016)
Authie 14030 Caen la Mer 1 582 (2016)
Carpiquet 14137 Caen la Mer 2 468 (2016)
Saint-Contest 14566 Caen la Mer 2 510 (2016)
Saint-Germain-la-Blanche-Herbe 14587 Caen la Mer 2 310 (2016)
Villons-les-Buissons 14758 Caen la Mer 728 (2016)

La partie de la commune de Caen intégrée dans le canton est celle située au nord d'une ligne définie par l'axe des voies et les limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Carpiquet, route de Caumont-l'Eventé, boulevard Georges-Pompidou, rue Nicolas-Oresme, rue du Général-Moulin, rue de Bayeux, boulevard Dunois, boulevard Richemont, avenue de Creully, avenue de Courseulles, esplanade Brillaud-de-Laujardière, avenue Jean-Monnet, rue René-Duchez, avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, avenue de Courseulles, boulevard du Maréchal-Juin, une ligne droite dans le prolongement du boulevard Jean-Moulin jusqu'à la rue du Chemin-de-Fer de la commune d'Epron jusqu'à la limite territoriale de la commune d'Épron.

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--21 57625 77225 78325 53525 574
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19])
Histogramme de l'évolution démographique


En 2016, le canton comptait 30 371 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
30 16630 371
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[20].)


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Décret no 73-763 du 2 août 1973 portant création de cantons dans le département du Calvados .
  2. a b et c Décret no 2014-160 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Calvados.
  3. Jean-Baptiste Duvergier, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglemens et avis du Conseil-d'État, Paris, A. Guyot et Scribe - Charles Béchet, 1826, tome 13, p. 121
  4. a et b Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Droz ; Paris, Champion, 1995, p. 792
  5. « Fac-similé JO du 04/08/1973, page 08534 | Legifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le 11 août 2016)
  6. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 26 avril 2014)
  7. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  8. http://www.tendanceouest.com/actualite-34412-calvados-le-conseiller-general-michel-pondaven-est-decede.html
  9. https://www.ouest-france.fr/necrologie-caen-marie-line-sesboue-conseillere-generale-est-decedee-3037414
  10. « Résultats du premier tour pour le canton de Caen-2 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 28 mars 2015)
  11. « Résultats du premier tour pour le département du Calvados », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 28 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  13. « Résultats du second tour pour le canton de Caen-2 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 30 mars 2015)
  14. Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Librairie Droz, (ISBN 9782600000659, lire en ligne)
  15. Liste des communes du canton de Caen-2 sur le site de l'Insee, consulté le 20 janvier 2015.
  16. Décret n°82-132 du 5 février 1982
  17. EHESS, des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiche d'Authie)
  18. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  20. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]