Bernières-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernières (homonymie).
Bernières-sur-Mer
L'église Notre-Dame-de-la-Nativité.
L'église Notre-Dame-de-la-Nativité.
Blason de Bernières-sur-Mer
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Courseulles-sur-Mer
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Nacre
Maire
Mandat
Denis Leportier
2014-2020
Code postal 14990
Code commune 14066
Démographie
Gentilé Bernièrais
Population
municipale
2 348 hab. (2014 en diminution de 0,13 % par rapport à 2009)
Densité 307 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 56″ nord, 0° 25′ 19″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 55 m
Superficie 7,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Bernières-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Bernières-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bernières-sur-Mer

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bernières-sur-Mer
Liens
Site web www.bernieressurmer.com

Bernières-sur-Mer est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 2 348 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est sur la Côte de Nacre, aux confins de la plaine de Caen et du Bessin. Son bourg est à 7 km au nord-ouest de Douvres-la-Délivrande, à 19 km au nord de Caen et à 24 km à l'est de Bayeux[1].

Une partie de la commune en bord de mer a été construite après la Seconde Guerre mondiale alors que la partie historique du village est un peu plus éloignée du littoral.

Communes limitrophes de Bernières-sur-Mer[2]
Mer de la Manche Mer de la Manche Mer de la Manche
Courseulles-sur-Mer Bernières-sur-Mer[2] Saint-Aubin-sur-Mer
Bény-sur-Mer Bény-sur-Mer Tailleville
(com. associée à Douvres-la-Délivrande)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Bernerias et de Berneres en 1063[3].

Albert Dauzat, ainsi qu'Ernest Nègre, considèrent que ce toponyme est issu l'anthroponyme Bernier[4],[3]. René Lepelley y décèle quant à lui le gaulois *brenno, « terrain humide »[5]. L'existence d'un lieu-dit le Marais étaye cette hypothèse. Le gentilé est Bernièrais.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Juno Beach.

Bernières est un ancien port du royaume de France.

En juin 1944, lors du débarquement allié en Normandie, la plage de Bernières-sur-Mer est le secteur Nan de Juno Beach, seconde plage la mieux fortifiée après Omaha Beach. Le général allemand Wilhelm Richter commande la 716e division gardant la région avec onze canons de 155 mm et neuf de 75 mm. La prise de ce secteur est assignée à la 3e Division d'infanterie canadienne commandée par le major-général Rodney Keller (décédé en 1954 lors d'une visite en Normandie).

Le 6 juin 1944, jour J, avec le commando Kieffer le Régiment de la Chaudière est la seule unité francophone à participer aux opérations à terre du débarquement. Commandé par le lieutenant Paul Mathieu de Québec, ce régiment de Canadiens français débarque à Bernières-sur-Mer après les Queen's Own Rifles of Canada et surprend la population locale qui ne s'attendait pas à rencontrer des troupes parlant le français. À la fin de la journée suivante, les forces canadiennes, 21 500 hommes (sans compter les pertes), font leur jonction avec les forces britanniques qui ont pris Sword Beach. Les pertes canadiennes (morts, blessés, disparus) sont d'environ un millier de combattants.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Bernières-sur-Mer

Les armes de Bernières-sur-Mer se blasonnent ainsi :

D'azur au voilier contourné d'argent, sur des ondes du même, surmonté de trois croisettes d'or[6].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 septembre 2000 René Tenet    
septembre 2000 mars 2001 Marie-Noëlle Berthelot   (maire par intérim)
mars 2001 avril 2014 Maryvonne Mottin PRG Technicienne biologiste, conseillère générale
avril 2014[7] en cours Denis Leportier SE Sapeur-pompier retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et cinq adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[10].

En 2014, la commune comptait 2 348 habitants[Note 2], en diminution de 0,13 % par rapport à 2009 (Calvados : +1,58 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 245 1 288 1 403 1 443 1 482 1 460 1 368 1 414 1 378
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 301 1 198 1 235 1 130 1 078 966 916 836 807
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
864 876 820 812 740 815 803 981 1 065
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
930 964 1 053 1 548 1 563 1 882 2 373 2 311 2 348
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Bernières-sur-Mer fait partie de l'unité urbaine de Douvres-la-Délivrande - Luc-sur-Mer, formée par les communes de Bernières-sur-Mer, Douvres-la-Délivrande, Langrune-sur-Mer, Luc-sur-Mer et Saint-Aubin-sur-Mer[13].

Économie et tourisme[modifier | modifier le code]

Bernières-sur-Mer est dénommée « commune touristique » depuis septembre 2010[14].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sites naturels protégés[modifier | modifier le code]

La falaise du Cap Romain est classée réserve naturelle nationale depuis 1984.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève, (lire en ligne), p. 1706
  4. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  5. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253-247-9), p. 78
  6. « GASO, la banque du blason - Bernières-sur-Mer Calvados » (consulté le 15 mars 2014)
  7. « Un premier conseil municipal tendu et une démission », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 22 novembre 2014)
  8. « Bernières-sur-Mer (14990) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 10 mai 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  13. Liste des unités urbaines officielles en France avec les villes les composant, disponible en téléchargement au format texte (Insee)
  14. [PDF] « Préfecture du Calvados - Recueil des actes administratifs n°42 - 9 septembre 2010 » (page 33)
  15. « Église Notre-Dame de la Nativité », notice no PA00111088, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Source : panneaux à l'intérieur de l'église.
  17. « Manoir », notice no PA14000013, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Château de Bernières », notice no PA00111087, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lance Goddard, D-Day : Juno Beach, Canada's 24 Hours of Destiny, Toronto, Dundurn Press, (ISBN 978-1-55002-492-0)
  • Yann Magdelaine, Juno : L'assaut canadien, Orep, , 32 p.
  • Jacques Castonguay et Armand Ross, Le Régiment de la Chaudière, Lévis : Forces armées canadiennes, Le Régiment de la Chaudière, , 644 p.
  • Jacques Leroux et Philippe Déterville, La Normandie en flammes, Condé-sur-Noireau : Ch. Corlet ; Montréal : Iris-diffusion, , 454 p. (ISBN 2-85480-078-8)

Films[modifier | modifier le code]

Le film Storming Juno diffusé le 11 novembre 2010 au Canada est basé sur les actions d'une poignée de jeunes canadiens lors du débarquement du jour J le 6 juin 1944 : http://www.stormingjuno.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :