Basly (Calvados)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Basly.
Basly
L'église Saint-Georges.
L'église Saint-Georges.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Courseulles-sur-Mer
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Nacre
Maire
Mandat
Yves Gauquelin
2014-2020
Code postal 14610
Code commune 14044
Démographie
Gentilé Basliens
Population
municipale
1 164 hab. (2014)
Densité 297 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 46″ nord, 0° 25′ 23″ ouest
Altitude Min. 18 m
Max. 62 m
Superficie 3,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Basly

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Basly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Basly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Basly

Basly est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 1 164 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Basly[2]
Bény-sur-Mer Bény-sur-Mer Douvres-la-Délivrande
Bény-sur-Mer Basly[2] Douvres-la-Délivrande
Fontaine-Henry,
Thaon
Colomby-sur-Thaon Colomby-sur-Thaon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Basly à la fin du XIe siècle et Basleium en 1198[3].

Le gentilé est Baslien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu-dit la Campagne situé sur le territoire de la commune (au abords du Moto-Club) présente de nombreux vestiges archéologiques. Il s'agit d'un éperon barré dessiné par la vallée de la Mue. Les vestiges les plus connus sont ceux d'un habitat du premier âge du fer (civilisation de Hallstatt) et sa nécropole rectangulaire associée. Il existe des traces archéologiques du Néolithique (habitat palissadé) à l'époque médiévale (nécropole).

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) mars 2008 François Oudin    
mars 2008[4] en cours Yves Gauquelain[5] SE Retraité EDF
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et quatre adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 1 164 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Basly[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 1].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
511 500 546 518 444 466 439 427 440
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
446 448 385 370 389 377 343 326 285
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
263 269 252 217 202 211 213 241 258
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
237 272 383 672 633 657 943 1 159 1 164
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le Football Club de Basly fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[13].

Le Moto-club, créé en 1977, est doté d'un circuit de moto-cross et d'une école de pilotage[14].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Déodat de Basly (1862 à Basly - 1937), religieux et théologien franciscain.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 540
  4. « Yves Gauquelain, le maire et ses adjoints élus », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 mars 2015)
  5. a et b Réélection 2014 : « Basly (14610) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 8 juin 2014)
  6. Date du prochain recensement à Basly, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Église », notice no PA00111039, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Sdap du Calvados - Vallée de la Seulles, de la Thue et de la Mue » (consulté le 27 août 2010)
  11. « Sdap du Calvados - Fontaine-Henry » (consulté le 27 août 2010)
  12. « Sdap du Calvados - Thaon » (consulté le 27 août 2010)
  13. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – FC Basly » (consulté le 27 mars 2014)
  14. « Site du Moto-club de Basly » (consulté le 27 août 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :