Canton de Courseulles-sur-Mer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Canton de Courseulles-sur-Mer
Canton de Courseulles-sur-Mer
Situation du canton de Courseulles-sur-Mer dans le département de Calvados.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement(s) Bayeux (10)
Caen (12)
Bureau centralisateur Courseulles-sur-Mer
Conseillers
départementaux
Christine Durand
Cédric Nouvelot
2015-2021
Code canton 14 11
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 28 432 hab. (2015)
Densité 274 hab./km2
Géographie
Superficie 103,60 km2
Subdivisions
Communes 22

Le canton de Courseulles-sur-Mer est une division administrative française du département du Calvados créée par le décret du 17 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial du Calvados entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans le Calvados, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25.

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton de Courseulles-sur-Mer comprend vingt-deux communes entières[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Courseulles-sur-Mer
(chef-lieu)
14191 CC Cœur de Nacre 4 118 (2015)
Anisy 14015 CC Cœur de Nacre 712 (2015)
Arromanches-les-Bains 14021 CC de Bayeux Intercom 517 (2015)
Asnelles 14022 CC Seulles Terre et Mer 597 (2015)
Banville 14038 CC Seulles Terre et Mer 746 (2015)
Basly 14044 CC Cœur de Nacre 1 152 (2015)
Bazenville 14049 CC Seulles Terre et Mer 140 (2015)
Bernières-sur-Mer 14066 CC Cœur de Nacre 2 337 (2015)
Colomby-Anguerny 14014 CC Cœur de Nacre 1 137 (2015)
Crépon 14196 CC Seulles Terre et Mer 218 (2015)
Cresserons 14197 CC Cœur de Nacre 1 171 (2015)
Douvres-la-Délivrande 14228 CC Cœur de Nacre 5 190 (2015)
Graye-sur-Mer 14318 CC Seulles Terre et Mer 627 (2015)
Langrune-sur-Mer 14354 CC Cœur de Nacre 1 709 (2015)
Luc-sur-Mer 14384 CC Cœur de Nacre 3 171 (2015)
Meuvaines 14430 CC Seulles Terre et Mer 144 (2015)
Plumetot 14509 CC Cœur de Nacre 226 (2015)
Saint-Aubin-sur-Mer 14562 CC Cœur de Nacre 2 418 (2015)
Saint-Côme-de-Fresné 14565 CC de Bayeux Intercom 263 (2015)
Sainte-Croix-sur-Mer 14569 CC Seulles Terre et Mer 251 (2015)
Ver-sur-Mer 14739 CC Seulles Terre et Mer 1 588 (2015)

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Christine Durand   LR Maire-adjointe de Luc-sur-Mer, 12e vice-présidente du conseil départemental
2015 en cours Cédric Nouvelot   LR Industriel à Arromanches-les-Bains, 13e vice-président du conseil départemental

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Christine Durand et Cédric Nouvelot (DVD, 28,77 %) et Jean-Pierre Lavisse et Chrystèle Pouchin (PS, 23,09 %). Le taux de participation est de 53,3 % (12 422 votants sur 23 308 inscrits)[4] contre 51,43 % au niveau départemental[5] et 50,17 % au niveau national[6].

Au second tour, Christine Durand et Cédric Nouvelot (DVD) sont élus avec 56,95 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 50,81 % (6 092 voix pour 11 842 votants et 23 306 inscrits)[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]