Cambes-en-Plaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cambes.

Cambes-en-Plaine
Cambes-en-Plaine
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Ouistreham
Intercommunalité Caen la Mer
Maire
Mandat
Éric Gobert
2018-2020
Code postal 14610
Code commune 14125
Démographie
Population
municipale
1 707 hab. (2016 en augmentation de 24,78 % par rapport à 2011)
Densité 525 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 57″ nord, 0° 23′ 06″ ouest
Altitude Min. 47 m
Max. 66 m
Superficie 3,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Cambes-en-Plaine

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Cambes-en-Plaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cambes-en-Plaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cambes-en-Plaine
Liens
Site web www.cambesenplaine.com

Cambes-en-Plaine est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 1 707 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Cambes-en-Plaine se situe dans la banlieue nord de Caen à 6 km de la ville.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cambes en Plaine
Villons-les-Buissons Anisy Mathieu
Villons-les-Buissons,
Saint-Contest
Cambes en Plaine Biéville-Beuville
Saint-Contest Saint-Contest, Épron Épron

Transport et déplacements[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par la ligne 10 du réseau Twisto (Cambes le Parc <> Authie Jacques Cartier ou Rots Bonny) et les lignes scolaires 104 et 127.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Cambe en 1082[1]; Cambœ en 1190[2]; Cambie entre 1191 et 1283[3]; Cambi au XIIIe siècle; Camby en 1298[4]; Sancta Maria de la Quambe en 1417[5].

Cambe est un terme d'ancien français qui désignait une brasserie, lieu de fabrication de la bière[6],[7].

La commune, instituée par la Révolution française sous le nom de Cambes est renommée en 1937 Cambes-en-Plaine[8], afin d'éviter la confusion avec le village de La Cambe, près d'Isigny-sur-Mer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village a été desservi de 1875 à 1950 par la gare de Cambes, sur la ligne de chemin de fer secondaire de Caen à la mer[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'arrondissement de Caen du département du Calvados. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 1988 de la cinquième circonscription du Calvados.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Creully[8]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune intègre le canton d'Ouistreham.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté urbaine Caen la Mer, qui provient du district urbain de Caen, créé en 1973; dont Cambes-en-Plaine faisait déjà partie. Cette intercommunalité s'est transformée en communauté d'agglomération en 2002 (communauté d'agglomération du Grand Caen puis communauté d'agglomération Caen la mer) puis en communauté urbaine en 2017.

Politique locale[modifier | modifier le code]

À la suite de la démission de plus d'un tiers des conseillers municipaux, en désaccord avec le maire, des élections municipales sont organisées le [10], et aboutissent à l'élection de Éric Gobert comme maire[11].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires[12]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1840 1870 Vigor Lecoq    
1870 1881 M. de Fournes    
1881 1900 Urbain Vimard    
1900 1904 Léon Lemarinier    
1904 1908 Paul Lemarinier    
1908 1931 Joseph Lecornu    
1931 1944 Maurice Vorniere    
1944 1956 Ernest Degremont    
1956 1961 Maurice Vorniere    
1961 1965 Alexandre Docaigne    
1965 mars 2001 Charles Decaen    
mars 2001 mars 2008 Paulette Lévy    
mars 2008[13] décembre 2018 Mickaël Bertrand SE Assistant socio-éducatif
décembre 2018[11] En cours
(au 25 décembre 2018)
Éric Gobert    

Distinctions et labels[modifier | modifier le code]

La commune a obtenu en 2016 le 4e prix départemental des communes de 1 000 à  5 000 habitants au concours des villes et villages fleuris, puis le 3e prix en 2017[14].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[15]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[16].

En 2016, la commune comptait 1 707 habitants[Note 2], en augmentation de 24,78 % par rapport à 2011 (Calvados : +1,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
234311325280273305317302321
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
316301320286310282280221213
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
219194192255240229240240269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
3013323097929721 4931 5381 4041 517
2016 - - - - - - - -
1 707--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Martin des XIe et XIVe siècles, inscrite au titre des monuments historiques en 1927[18].
  • Le colombier des XVIIe et XVIIIe siècles en pierre de Caen (7 mètres de diamètre).
  • L'ancienne mairie (XVIe siècle) en pierre de Caen et la place de la Mairie. Depuis 2015, la mairie est située place Jeanne-Albertine dans des nouveaux locaux.
  • L'ancienne gare de Cambes.
  • Le cimetière britannique 1945.
  • Rue du Mesnil-Ricard.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Gervais de La Rue (1751-1835), ecclésiastique et historien, est enterré dans la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Cartulaire de la Trinité.
  2. Charte pour Saint-Étienne.
  3. Charte de l’abbaye d’Ardennes, nos 139, 319.
  4. Charte de Geoffroy, abbé de Saint-Étienne.
  5. Dictionnaire topographique de la France comprenant les noms de lieux anciens et modernes, Dictionnaire du département : Calvados, page 55.
  6. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 152.
  7. Auguste Longnon - Les noms de lieu de la France: leur origine, leur signification, leurs transformations : résumé des conférences de toponomastique générale faites à l'École pratique des hautes études (section des sciences historiques et philologiques) - Page 571.
  8. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. « Présentation de Cambes en Plaine », sur http://www.cambesenplaine.com (consulté le 6 novembre 2018).
  10. « Près de Caen, le maire de Cambes-en-Plaine lâché par son conseil municipal : Le maire de Cambes-en-Plaine Mickaël Bertrand a été lâché par son conseil municipal provoquant de nouvelles élections », Liberté Caen,‎ (lire en ligne, consulté le 5 novembre 2018).
  11. a et b « Éric Gobert élu maire lors du conseil sous tension : Après les élections du dimanche 2 décembre, les dix-neuf élus étaient convoqués samedi matin, à la salle du Colombier, pour élire le maire et ses adjoints », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 28 mai 2019) « Devant l’assistance d’une quinzaine d’habitants, le maire sortant, Mickaël Bertrand, a d’abord félicité les nouveaux conseillers et rappelé que la liste, conduite par Éric Gobert, remportait les élections et obtenait 15 sièges, les 4 autres revenants à sa liste »
  12. « Les maires de Cambes-en-Plaine », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 29 mai 2019).
  13. « Parité : le casse-tête des petites communes », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 14 août 2015) « Mickaël Bertrand, fonctionnaire territorial de 40 ans, est à la tête de Cambes depuis 2008. « Nous n'avons pas attendu la loi pour essayer de parvenir à la parité, souligne ce père de trois enfants. Je trouve dommage de légiférer pour obtenir un droit. Au final, on crée de la discrimination. C'est dénigrant et choquant »
  14. « La commune reçoit le 3e prix des villes et villages fleuris », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 6 novembre 2018).
  15. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  16. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  18. « Église », notice no PA00111203, base Mérimée, ministère français de la Culture

Source[modifier | modifier le code]