Cuverville (Calvados)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cuverville
Cuverville (Calvados)
L'église Notre-Dame-des-Sept-Douleurs et son if funéraire.
Blason de Cuverville
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Intercommunalité Caen la Mer
Maire
Mandat
Catherine Aubert
2020-2026
Code postal 14840
Code commune 14215
Démographie
Gentilé Cuvervillais
Population
municipale
2 130 hab. (2017 en augmentation de 4,21 % par rapport à 2012)
Densité 1 060 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 11′ 24″ nord, 0° 15′ 51″ ouest
Altitude Min. 16 m
Max. 32 m
Superficie 2,01 km2
Unité urbaine Caen
(banlieue)
Aire d'attraction Caen
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton de Troarn
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Cuverville
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Cuverville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cuverville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cuverville
Liens
Site web www.cuverville.fr

Cuverville est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 2 130 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Cuverville se situe dans la banlieue est de Caen à 10 km de la capitale bas-normande. La commune, peuplée de 2 130 habitants[Note 2] sur une superficie de 2,01 km2, a une densité de 1 059 habitants par km2. Elle est la commune la moins étendue du canton de Troarn. Géographiquement, Cuverville fait partie de la plaine de Caen.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Cuverville est desservie par les lignes 11, 11 express, 112[2] et F3[3] des transports en commun de l'agglomération caennaise[4]. Elle est traversée au nord par la route départementale 226.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Cuverville est une commune urbaine[Note 3]. Elle appartient en effet à l'unité urbaine de Caen, une agglomération intra-départementale regroupant 24 communes[5] et 205 163 habitants en 2017, dont elle est la banlieue[6],[7].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Caen, dont elle est une commune du pôle principal[Note 4]. Cette aire, qui regroupe 296 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[8],[9].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Culvert villa en 1066[10], Cuvervilla en 1128, Culvervilla en 1198[11].

Il s'agit d'un type toponymique médiéval en -ville au sens ancien de « domaine rural », le premier élément est un anthroponyme selon le cas général pour ce type de formation toponymique.

François de Beaurepaire et à sa suite René Lepelley ont proposé le nom de personne anglo-saxon *Culvert[12], variante du scandinave Chilvert, que l'on retrouve dans les autres Cuverville[13], tous situés en Normandie dans la zone de diffusion de la toponymie anglo-scandinave. Cette hypothèse repose principalement sur les formes anciennes des différents Cuverville : Cuverville (Eure, Culvertivilla 1028 - 1033) ; Cuverville (Seine-maritime, Culvertvilla XIIe siècle), Cuverville-sur-Yères (Seine-Maritime, Culverti villam 1034), caractéristique de la seule Normandie et sur les nombreux toponymes anglais contenant l'élément Culvert-, comme Culverthorpe ; Kilwardby (Culvertebi vers 1125) ; Culverton, etc[14]. Ernest Nègre fait procéder l'élément Cuver- directement du bas latin collibertus « affranchi, serf » dans sa rubrique Institution[15], à la suite d'Albert Dauzat qui le fait venir de cuilvert « serf, colon » (variante de culvert), lui-aussi issu de collibertus[16]. Ces deux explications appellent plusieurs remarques : aucune mention ancienne ne latinise le toponyme en *Colliberti villa, en outre, les toponymes ne sont pas attestés antérieurement à la fondation du duché de Normandie, ensuite le mot culvert/cuilvert pose un certain nombre de problèmes étymologiques et sémantiques[17].

Dès le début du XVIIIe siècle, les registres paroissiaux mentionnent Cuverville dite « la Grosse Tour », peut-être comme le dit Arcisse de Caumont, à cause de sa tour se terminant en plate-forme[18].

Le gentilé est Cuvervillais.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église du XIIIe siècle est sous l'invocation de Notre-Dame « des Sept-Douleurs ».

La seigneurie de Cuverville appartient successivement aux familles Descoville, Benoit, Ménard de la Ménardière, d'Acher (1630).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Cuverville

Les armes de la commune de Cuverville se blasonnent ainsi :

Tiercé en barre, les lignes de partition haussées à dextre et abaissées à senestre : au premier de gueules à l'enclume d'argent, au second d'argent à la partie supérieure de l'église du lieu au trait, au troisième de sinople aux deux épis feuillés d'or empoignés posés en barre[19].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1965 juin 1995 Alexandre Guilloux[20] PS  
juin 1995 octobre 2003[21]
(démission)
Jacques Jamet DVG Retraité de l'éducation sportive
octobre 2003[22] mars 2008 Daniel Chesnel DVG Conseiller vérificateur à la CTAC
mars 2008[23] mai 2020 Ernest Hardel PS Conseiller agricole retraité
mai 2020[24] En cours Catherine Aubert SE Chargée de mission communication
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de dix-neuf membres dont le maire et quatre adjoints[24].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[25]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[26].

En 2017, la commune comptait 2 130 habitants[Note 5], en augmentation de 4,21 % par rapport à 2012 (Calvados : +0,89 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Rurale jusqu'à la fin des années 1950, la commune est devenue périurbaine de Caen, décuplant sa population en quarante ans.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
169157141145150150156145128
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
134135121121113109116115109
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
11293124130149151105186273
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
4415171 0441 3141 7792 0002 0312 0442 130
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[27] puis Insee à partir de 2006[28].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'association Sports et Loisirs de Cuverville fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[30].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale 2017 en augmentation de 4,21 % par rapport à 2012, légale en 2020.
  3. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  4. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  5. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Ligne 112 - Twisto », sur twisto.fr
  3. Twisto, « 5 lignes de soirée ! », sur www.twisto.fr (consulté le 20 février 2016)
  4. Twisto, « Les lignes de bus », sur www.twisto.fr (consulté le 20 février 2016)
  5. « Unité urbaine 2020 de Caen », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 7 novembre 2020)
  6. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  7. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  8. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  9. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  10. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse, , p. 236b
  11. Célestin Hippeau, Dictionnaire topographique du département du Calvados, Paris, 1883, p. 96 in Dictionnaire topographique de la France comprenant LES NOMS DE LIEUX ANCIENS ET MODERNES [1]
  12. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Presses Universitaires de Caen, 1996 (ISBN 2-905461-80-2)
  13. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , 180 p. (ISBN 2-7084-0040-1, OCLC 6403150), p. 65
  14. François de Beaurepaire, op. cit.
  15. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, volume I : formations pré-celtiques, celtiques, romanes, chapitre XII, p. 395, n° 60 - 61[2]
  16. Albert Dauzat, op. cit.
  17. Marc Bloch, « Collibertus ou *culibertus? » in Revue de linguistique romane, cahier 5 - 6, 1926 [3]
  18. Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 2, Caen, Hardel, (lire en ligne), p. 37
  19. « Cuverville Calvados », sur GASO, la banque du blason (consulté le 13 août 2014)
  20. « La bibliothèque a désormais un nom : Alexandre-Guilloux », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  21. « Le bilan de huit années de responsabilité », Ouest-France,‎
    « Jacques Jamet ne sera plus maire de Cuverville le 1er octobre. [...] C'est donc naturellement qu'il devient maire en 1995, et qu'il le reste jusqu'à ce jour. »
  22. « Daniel Chesnel est le nouveau maire », Ouest-France,‎
  23. « Ernest Hardel prêt à briguer un 2e mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 août 2014)
  24. a et b « Municipales à Cuverville. Catherine Aubert a pris ses fonctions de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 juillet 2020)
  25. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  26. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  27. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  28. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  29. « Église », notice no PA00111276, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  30. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – SL Cuverville » (consulté le 13 août 2014)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :