Fontenay-le-Marmion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenay et Marmion.
Fontenay-le-Marmion
Image illustrative de l'article Fontenay-le-Marmion
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Bourguébus
Intercommunalité Communauté de communes de la Vallée de l'Orne
Maire
Mandat
Maryan Senk
2014-2020
Code postal 14320
Code commune 14277
Démographie
Gentilé Fontenaysiens
Population
municipale
1 612 hab. (2011)
Densité 159 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 39″ N 0° 21′ 07″ O / 49.0941666667, -0.351944444444 ()49° 05′ 39″ Nord 0° 21′ 07″ Ouest / 49.0941666667, -0.351944444444 ()  
Altitude Min. 17 m – Max. 92 m
Superficie 10,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Fontenay-le-Marmion

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Fontenay-le-Marmion

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontenay-le-Marmion

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontenay-le-Marmion

Fontenay-le-Marmion est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 1 612 habitants[Note 1] (les Fontenaysiens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fontenay-le-Marmion[1]
May-sur-Orne Saint-Martin-de-Fontenay Rocquancourt
May-sur-Orne,
Laize-la-Ville
Fontenay-le-Marmion[1] Rocquancourt,
Saint-Aignan-de-Cramesnil
Fresney-le-Puceux Fresney-le-Puceux Fresney-le-Puceux

Histoire[modifier | modifier le code]

Étymologie : l'origine du nom vient du[style à revoir] latin fontana=source et du suffixe -etus désignant la présence.

Dès 1829, à l'initiative d'Arcisse de Caumont, des fouilles archéologiques furent entreprises à l'emplacement d'un tumulus (tumulus de la Hogue) avec ses chambres sépulcrales datant de la période néolithique[2]. Elles ont permis d'authentifier la présence d'une population organisée en groupe sociétal vers 3600 ans avant notre ère. Un autre tumulus, celui de la Hoguette, est visible à environ 600 mètres.

Le nom de Fontenay apparait au XIe siècle. La paroisse de Fontenay fut divisée une première fois pour former les paroisses et seigneuries de Fontenay-le-Marmion et Fontenay-le-Tesson[3]. Cette dernière fut divisée à nouveau entre le XIe et le XIVe siècle pour former Saint-Martin-de-Fontenay et Saint-André-de-Fontenay (actuellement Saint-André-sur-Orne). La seigneurie de Fontenay-le-Marmion appartient alors à une famille puissante, les Marmion dont les possessions s'étendent outre-Manche.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fontenay-le-Marmion Blason Fuselé de gueules et d'or.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
(avant 2001) décembre 2007 Michel Bourse    
décembre 2007 mars 2008 Michel Barrière    
mars 2008 en cours Maryan Senk[4] SE Contrôleur principal du Trésor
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 612 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
658 704 755 721 691 730 730 732 687
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
669 681 670 671 648 612 594 549 517
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
542 576 627 578 583 528 565 375 401
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
1 064 1 045 1 262 1 408 1 375 1 470 1 607 1 605 1 551
2011 - - - - - - - -
1 612 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Hermès des XIIe et XIIIe siècles, dont le clocher et le chœur font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 14 octobre 1911[7].
  • Maison à la lisière ouest du bourg datant du XVIe siècle, l'actuelle mairie, dont la cheminée et la porte en pierre sculptée dans la salle principale du rez-de-chaussée font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 6 mars 1948 [8]. Dans l'enceinte de cette ferme se trouvait autrefois l'emplacement de la forteresse du sire de Fontenay[9].
  • Tumulus de la Hogue qui fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 26 décembre 1975 [10].
  • Tumulus de la Hoguette qui fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 8 décembre 1905 [11].
  • Le Chemin Haussé, voie romaine appelée également « Chemin du Duc Guillaume » qui fait l'objet d'un recensement à l'inventaire général du patrimoine culturel[12].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Association sportive de Fontenay-le-Marmion fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[13].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine des communes de France, vol. 1, éditions Flohic,‎ 2001 (ISBN 2-84234-111-2), p. 274-276

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[14].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Hubert Lepaumier, Cyril Marcigny, Stéphanie Clément-Sauleau et Emmanuel Ghesquière, 2007 – Histoire et déboires d’un mégalithe : l’exemple du monument de La Hogue à Fontenay-le-Marmion (Calvados), in. J. Evin (dir.), Un siècle de construction du discours scientifique en Préhistoire, XXVIe Congrès Préhistorique de France, Congrès du Centenaire de la SPF (Avignon, 2004), p. 249-264.
  3. M. F. Vaultier, « Recherches historiques sur l'ancien doyenné de Vaucelles, au diocèse de Bayeux  » dans les Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, 2e série, vol. XII, Hardel, Caen, 1841
  4. Réélection 2014 : « Fontenay-le-Marmion (14320) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 mai 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  7. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. « Maison », base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Statistique monumentale du Calvados, Volume 2, 1850 Arcisse de Caumont Lire en ligne
  10. « Tumulus », base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Tumulus », base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. Ministère de la Culture, Notice n° IA00000228.
  13. « Site officiel de la Ligue Basse-Normandie – A.S. Fontenay le Marmion » (consulté le 16 novembre 2011)
  14. « Fontenay-le-Marmion sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]