Donnay (Calvados)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donnay.

Donnay
Donnay (Calvados)
L'église Saint-Vigor.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Thury-Harcourt
Intercommunalité Communauté de communes Cingal-Suisse Normande
Maire
Mandat
Théophile Lecerf
2014-2020
Code postal 14220
Code commune 14226
Démographie
Population
municipale
268 hab. (2016 en augmentation de 31,37 % par rapport à 2011)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 57′ 15″ nord, 0° 24′ 57″ ouest
Altitude Min. 110 m
Max. 297 m
Superficie 11,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Donnay

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Donnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Donnay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Donnay

Donnay est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 268 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de Suisse normande, Donnay se situe à proximité de l'axe Bretteville-sur-Laize - Pont-d'Ouilly, à 8 km de Thury-Harcourt (chef-lieu de canton) et 30 km de Caen.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Donai vers l'an 1000[1]; Dunaium en 1162[2]; Donaium en 1252[3]; Donney en 1311[4]; Donnaium au XIVe siècle; Donné en 1433[5].

Une incertitude demeure en ce qui concerne Donaiolum : s'agit-il de Donnay, opposé au « hameau de Grand Donnay », ou d'une mauvaise graphie pour le nom du village de Bonneuil, Bonaiolum[6]?

Histoire[modifier | modifier le code]

Donnay a eu ses seigneurs particuliers, mais ils ont laissé peu de souvenirs. On trouve encore des traces du château de Donnay sous forme des anciens communs à travers un bâtiment appelé « pavillon de chasse ». Donnay fut un lieu de pèlerinage de 1885 à 1995 environ. En effet une grotte (représentation de celle de Lourdes) fut construite en 1885 par une châtelaine en l’honneur de son fils devenu curé.

De 1165 à 1629, Donnay appartenait à la famille de Clinchamps, seigneur à l'époque, qui dut faire construire l'église. Le clocher en forme de bulbe paraît remonter au XVe siècle.

En 1760, les seigneuries de Combray, Bonnœil, Angoville et Donnay ont été réunies.

On trouve les ruines d'un manoir du XVe démoli à l'époque de la Révolution. Les vestiges de jardin et d'accès d'architecture prestigieuse sont encore apparents. Le manoir fut habité par la famille Helie de Combray, une famille seigneuriale, puisque demeure encore le pigeonnier qu'elle était autorisée à posséder.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Pierre Lebaudy    
mars 2001 En cours Théophile Lecerf[7] PRG Agent commercial
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[9].

En 2016, la commune comptait 268 habitants[Note 2], en augmentation de 31,37 % par rapport à 2011 (Calvados : +1,23 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
374346262369332305298304297
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
282294276272264265263249266
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
240232220241259237247272250
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
216200169172177190195182258
2016 - - - - - - - -
268--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[12].
  1. Ernest Nègre - 1990 - Toponymie générale de la France - Page 201 - (ISBN 2600028838).
  2. Bulle pour le Plessis-Grimoult.
  3. Charte de Barbery, n° 107.
  4. Charte du Plessis-Grimoult, n° 947.
  5. Charte de l’abbaye du Val.
  6. Michel Fixot - 1968 - Les Fortifications de terre et les origines féodales dans le Cinglais
  7. Réélection 2014 : « Donnay (14220) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 27 mai 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  12. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]