Sainte-Honorine-du-Fay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sainte-Honorine-du-Fay
Sainte-Honorine-du-Fay
L'entrée du bourg.
Blason de Sainte-Honorine-du-Fay
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Intercommunalité Communauté de communes Vallées de l'Orne et de l'Odon
Maire
Mandat
Alain Mauger
2020-2026
Code postal 14210
Code commune 14592
Démographie
Gentilé Fayacain
Population
municipale
1 339 hab. (2017 en augmentation de 1,9 % par rapport à 2012)
Densité 177 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 04′ 39″ nord, 0° 29′ 33″ ouest
Altitude Min. 10 m
Max. 156 m
Superficie 7,56 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Caen
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Évrecy
Législatives Sixième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Sainte-Honorine-du-Fay
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Sainte-Honorine-du-Fay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sainte-Honorine-du-Fay
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sainte-Honorine-du-Fay
Liens
Site web sainte-honorine-du-fay.fr

Sainte-Honorine-du-Fay est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 1 339 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Sainte-Honorine-du-Fay est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 2],[1],[2].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Caen, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 296 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[3],[4].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Sancta Honorina de Fayaco au XIVe siècle[5].

Sainte Honorine est une martyre chrétienne de la fin du IIIe siècle. Son tombeau se trouve à Graville.

Fay : du latin fagea (hêtre), au sens de hêtraie, c'est-à-dire un endroit planté de bois de hêtres[6], nom de domaine devenu patronyme.

Le gentilé est Fayacain[7].

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Sainte-Honorine-du-Fay

Les armoiries de Sainte-Honorine-du-Fay se blasonnent ainsi :
écartelé en sautoir : au premier de gueules aux deux léopards d'or l'un sur l'autre, au deuxième d'or aux deux bloquets de dentellière de sable posés en chevron surmontés d'une branche de hêtre feuillée de deux pièces et fruitée d'une pièce, le tout de sinople, au troisième d'or à la croix de guerre de 1939-1945 au naturel surmontée d'une lettre H capitale de sable, au quatrième de gueules à la rose des vents d'or[8].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995[9] mars 2008 Alain Mauger   Technicien agricole
mars 2008[10] avril 2014 Noël Vautier    
avril 2014[11] mai 2020 Colette Legoupil SE Retraitée (ressources humaines)
mai 2020[12] En cours Alain Mauger SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[14].

En 2017, la commune comptait 1 339 habitants[Note 4], en augmentation de 1,9 % par rapport à 2012 (Calvados : +0,89 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
771611818785728803769800704
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
740770750728663678671643623
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
586588603514422405410422438
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
4274956449271 0651 0851 1251 3061 332
2017 - - - - - - - -
1 339--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jack Mutel (né en 1935), artiste-peintre, résident de la commune.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  2. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  3. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  4. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  5. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France: Formations dialectales (suite) et françaises, Page 1587.
  6. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 280.
  7. a et b « Cent cinq ans de festivités grâce au comité des fêtes », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 septembre 2018)
  8. « labanquedublason2.com », sur GASO, la banque du blason (consulté le 26 mai 2015)
  9. « Alain Mauger sollicitera un nouveau mandat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 mai 2015)
  10. « Noël Vautier, nouveau maire, a été élu vendredi », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 mai 2015)
  11. « Colette Legoupil occupera le poste de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 26 mai 2015)
  12. « Municipales à Sainte-Honorine-du-Fay. Alain Mauger élu pour un troisième mandat de maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juillet 2020)
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]