Cléville (Calvados)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cléville
Cléville (Calvados)
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Intercommunalité Communauté de communes Val ès Dunes
Maire
Mandat
Michel Cruchon
2020-2026
Code postal 14370
Code commune 14163
Démographie
Gentilé Clévillais
Population
municipale
372 hab. (2017 en augmentation de 3,05 % par rapport à 2012)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 22″ nord, 0° 05′ 33″ ouest
Altitude Min. 2 m
Max. 43 m
Superficie 8,53 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Caen
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Troarn
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Cléville
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Cléville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cléville
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cléville

Cléville est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 372 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Selon la terminologie définie par l'Insee et le zonage publié en 2020, Cléville est une commune rurale, car elle n'appartient à aucune unité urbaine[Note 2],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Caen, dont elle est une commune de la couronne[Note 3]. Cette aire, qui regroupe 296 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[4],[5].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Cliville en 1066 et 1077[6].

Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en -ville au sens ancien de « domaine rural ». Le premier élément Cli- ou Cliv- représente un anthroponyme selon la plupart des auteurs qui s'en tiennent au cas général. À la suite de Jean Adigard des Gautries, certains ont voulu voir le nom de personne norrois Kleppr ou Klyppr[6],[7], bien que cette forme ne semble pas exacte, le nom est en effet KlippiR / KleppiR[8].

François de Beaurepaire conteste cette explication car elle lui semble incompatible avec l'évolution phonétique en Cliville. Il préfère proposer l'appellatif vieux norrois klif « falaise » ou « butte », hypothèse reprise par René Lepelley[7] (islandais klif « passage étroit dans une falaise ou une montagne ») ou le vieil anglais clif « falaise, groupe de rocher » (> anglais cliff)[9]. Cet appellatif est en effet fréquemment attesté dans la toponymie normande dans plusieurs composés, tels Clitourps ou Verclives, etc. Cependant, les rares cas où -ville pourrait être précédé d'un appellatif scandinave ou anglo-saxon ne sont pas sûrs et il est peut-être préférable de reconnaître dans Cliville un ancien *klefivile, basé sur le nom de personne norrois Klefi, qui serait devenu Cliville par haplologie et assimilation.

Le gentilé est Clévillais[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989[11] mars 2014 Jean-Pierre Chauvel SE Éleveur
mars 2014[12] En cours Michel Cruchon SE Cadre technique agroalimentaire retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[13].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[15].

En 2017, la commune comptait 372 habitants[Note 4], en augmentation de 3,05 % par rapport à 2012 (Calvados : +0,89 %, France hors Mayotte : +2,36 %). Cléville a compté jusqu'à 644 habitants en 1806.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
592584644583583523530516486
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
463456392370305275277274265
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
270223230245248229243270257
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2017
223215242298269312351370372
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame, en partie du XIIIe siècle.
  • Château Pigache, du XIXe siècle (privé).
  • Château du Bois Roger et chapelle (privés).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Une commune rurale est une commune n'appartenant pas à une unité urbaine. Les autres communes sont dites urbaines.
  3. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « Base des unités urbaines 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  3. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020 », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc, Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur https://www.insee.fr/, (consulté le 7 novembre 2020)
  6. a et b Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1021
  7. a et b René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 96
  8. Site de Nordic Names : étymologie de KlippiR (lire en anglais) [1]
  9. François de Beaurepaire (préf. Yves Nédélec), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Paris, A. et J. Picard, , 253 p. (ISBN 2-7084-0299-4, OCLC 15314425), p. 102 - 103
  10. « Le gentilé », sur www.habitants.fr (consulté le 11 juillet 2010)
  11. « Après 49 ans au conseil municipal, Jean-Pierre Chauvel se retire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 janvier 2015)
  12. « Le maire et ses adjoints ont été élus », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 janvier 2015)
  13. « Cléville (14370) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 janvier 2015)
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  18. « Le Parision.fr - Jacques Perrin, l'éternel migrateur » (consulté le 10 août 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :