Jort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune du Calvados
Cet article est une ébauche concernant une commune du Calvados.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Jort
L'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais.
L'église Saint-Gervais-et-Saint-Protais.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Falaise
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Falaise
Maire
Mandat
Jean-François Guillemot
2014-2020
Code postal 14170
Code commune 14345
Démographie
Gentilé Jortais
Population
municipale
299 hab. (2014)
Densité 45 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 58′ 26″ nord, 0° 04′ 42″ ouest
Altitude Min. 29 m – Max. 67 m
Superficie 6,58 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Jort

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Jort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Jort

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Jort

Jort est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 299 habitants[Note 1] (les Jortais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Jort[1]
Vendeuvre Vendeuvre Vendeuvre
Vendeuvre,
Perrières
Jort[1] Courcy
Bernières-d'Ailly Vicques Louvagny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attesté sous les formes Jort en 1049 - 58 (DRS), Jorra en 1138 (DR) [2].

La forme Jorra est vraisemblablement une mauvaise latinisation.

Sans doute de *Diuo-ritu[3], basé sur les éléments celtiques ritu- « gué » et du nom de la Dives, nom d'un gué sur la Dives[4]. En effet, la finale -o-ritu a régulièrement donné la terminaison -ort que l'on rencontre par ailleurs dans de nombreux toponymes comme Niort (< *Novio-ritu) ou Grenord (Grenort en 1764, « gué sur la Grêne »).

Histoire[modifier | modifier le code]

Jort se situe sur le site d'un ancien vicus gallo-romain, sur le Chemin Haussé, une ancienne voie romaine reliant Vieux à Exmes. Jort était un point de passage installé à la frontière entre les Lexoviens et les Viducasses[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2001 Claude Guillain    
mars 2001 en cours Jean-François Guillemot[6]   Agent immobilier
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du début des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[8],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 299 habitants, en diminution de -8,28 % par rapport à 2009 (Calvados : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %) Jort a compté jusqu'à 470 habitants en 1841.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
363 367 372 440 430 433 470 469 464
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
414 414 372 372 363 365 373 370 307
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
330 340 316 311 306 288 286 344 345
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
340 367 351 354 317 306 279 326 299
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006 [10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Le budget de la commune était de 230 000 € en 2010. Le village est actuellement en travaux pour la mise du tout à l'égout, qui a couté un million d'euros.

En 2011, grâce au legs de Pierre Auger, 800 000 € de plus sont disponibles, mais à une condition : être utilisés à des fins sociales. Le maire Jean-François Guillemot pense les employer pour retrouver un médecin[11].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Auger, un natif de la commune ayant légué 800 000 euros à sa mort en décembre 2010, destinés à des « fins sociales ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[13].
  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, Volume 1, Droz, p. 197.
  3. Xavier Delamarre : Dictionnaire de la langue gauloise, Paris (éditions errance) 2001. (ISBN 978-2-87772-198-1). p. 258.
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, PUC 1996.
  5. Patrice Lajoye, « Une inscription votive à Toutatis découverte à Jort », Études celtiques, XL, 2014, p.21-28
  6. Réélection 2014 : « Jort (14170) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juin 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  11. Un village de 300 habitants hérite de 800.000 euros, legs d'un enfant du pays
  12. « Eglise Paroissiale Saint-Gervais, Saint-Protais », base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Jort sur le site de l'Institut géographique national » (archive Wikiwix)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :