Fourches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fourches
L'église Saint-Germain.
L'église Saint-Germain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Canton Falaise
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Falaise
Maire
Mandat
Joël Goulard
2014-2020
Code postal 14620
Code commune 14283
Démographie
Gentilé Fourchus
Population
municipale
225 hab. (2015 en augmentation de 5,14 % par rapport à 2010)
Densité 47 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 51′ 40″ nord, 0° 04′ 47″ ouest
Altitude Min. 73 m
Max. 160 m
Superficie 4,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Fourches

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Fourches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fourches

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fourches

Fourches est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 225 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Fourches[1]
Pertheville-Ners Crocy Crocy
Vignats Fourches[1] Crocy
Vignats Vignats, Merri (Orne) Merri (Orne)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Furcae en 1101[2].

Ce toponyme, au pluriel, est dérivé du latin forca « fourche » dans l'idée de « bifurcation d'un chemin ». Il faut préciser que fourche peut avoir eu le sens de « fourche patibulaire, gibet », ces gibets étaient établis aux carrefours des grands chemins. Il est difficile de déterminer si nos sommes en présence d'une bifurcation ou d'un gibet[3].

Le gentilé est Fourchus.

Histoire[modifier | modifier le code]

Extrait de Émile Blin, Fourches - Essai historique, Argentan, Imprimerie du journal de l'Orne, [4] :

« De nos anciennes provinces, la Normandie est la seule qui ait produit autant de faits célèbres et intéressants à connaître : le moindre hameau a son histoire.

Le touriste qui passe avide de tout voir et de tout connaître, reste parfois sous le charme de quelques faits historiques qu'il a recueillis. Les siècles se sont succédé tumultueux, emportant avec eux de précieux souvenirs, les guerres et les troubles ont souvent détruit les fastes de l'histoire, mais quoi qu'il en soit ce qui nous reste peut encore jeter quelque lumière.

Mettant en action le vieux proverbe du sage "Soyons humbles et contentons-nous de peu" Je vais essayer d'esquisser en quelques pages l'histoire d'une humble commune, avec bien peu de documents, mais il vaut mieux peu savoir que trop ignorer. Je veux parler de la commune de Fourches ; dans les anciens titres elle figure sous les noms Furca, Furcae, ou de Furcis, Furcas ; On prétend qu'elle tire son nom de ce que son territoire se termine au midi par deux espèces de branches fourchues. Ses hameaux sont : le Gros-de-Fourches, le Mesnil-de-Fourches, le Bout-aux-Merciers, le Beau-Bout, les Lisses, le Marais et la Deravine. »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
mai 1945 1959 Gaston Fourquemain SE  
1959 1965 Claude Loyaute SE  
1965 1971 Hubert Leroy SE Agriculteur retraité
1971 1977 Joël Goulard SE Retraité de l'Éducation nationale
1977[5] mars 2008 Marius Follonier SE Agriculteur retraité
mars 2008[6] en cours Joël Goulard[7] SE Retraité de l'Éducation nationale
Pour les données antérieures, dérouler la boîte ci-dessous.
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[9].

En 2015, la commune comptait 225 habitants[Note 2], en augmentation de 5,14 % par rapport à 2010 (Calvados : +1,53 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Fourches a compté jusqu'à 503 habitants en 1846.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
451 472 448 434 427 411 427 503 422
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
419 382 372 343 302 276 273 238 218
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
199 199 175 164 181 191 207 212 189
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
175 170 156 166 147 151 160 214 225
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Céréales, betterave.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Architecture civile[modifier | modifier le code]

  • Restes d'un château féodal.

Architecture sacrée[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Tennis de table.
  • Terrain de pétanque.
  • Association amicale de l'âge d'or.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Vers le début du XIXe siècle[12], Virlouvet et les deux Hébert étaient des poètes chansonniers célèbres localement, animant foires et cabarets.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. Ernest Nègre - 1996 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1365 - (ISBN 2600001336).
  3. Stéphane Gendron - 2006 - La toponymie des voies romaines et médiévales: les mots des routes anciennes - Page 62 - (ISBN 2877723321).
  4. Voir texte intégral sur « Historique (site non officiel de Fourches) »
  5. « Marius Follonier, maire honoraire de la commune », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 août 2014)
  6. « Joël Goulard, le nouveau maire et ses adjoints », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 août 2014)
  7. Réélection 2014 : « Fourches (14620) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 13 juin 2014)
  8. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. a et b Le patrimoine des communes du Calvados, vol. 2, Paris, Flohic Éditions, (ISBN 2-84234-111-2), p. 1194
  13. « Tabernacle : sainte Catherine », notice no IM14000641, base Palissy, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :