Aller au contenu

Morteaux-Coulibœuf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Morteaux-Coulibœuf
Morteaux-Coulibœuf
L'église de Morteaux.
Blason de Morteaux-Coulibœuf
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement Caen
Intercommunalité Communauté de communes du pays de Falaise
Maire
Mandat
Christian Bacheley
2020-2026
Code postal 14620
Code commune 14452
Démographie
Population
municipale
613 hab. (2021 en diminution de 2,39 % par rapport à 2015)
Densité 52 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 28″ nord, 0° 04′ 31″ ouest
Altitude Min. 41 m
Max. 106 m
Superficie 11,76 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Falaise
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Morteaux-Coulibœuf
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Morteaux-Coulibœuf
Géolocalisation sur la carte : Calvados
Voir sur la carte topographique du Calvados
Morteaux-Coulibœuf
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Voir sur la carte administrative de Normandie
Morteaux-Coulibœuf
Liens
Site web http://www.morteaux-couliboeuf.fr/ morteaux-couliboeuf.fr]

Morteaux-Coulibœuf est une commune française, située dans le département du Calvados en région Normandie, peuplée de 613 habitants[Note 1].

Géographie

[modifier | modifier le code]

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du CNRS s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[1]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat océanique et est dans la région climatique Normandie (Cotentin, Orne), caractérisée par une pluviométrie relativement élevée (850 mm/a) et un été frais (15,5 °C) et venté[2].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 10,7 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 13 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 669 mm, avec 11,2 jours de précipitations en janvier et 7,5 jours en juillet[1]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique la plus proche, située sur la commune de Damblainville à 3 km à vol d'oiseau[3], est de 11,6 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 716,8 mm[4],[5]. Pour l'avenir, les paramètres climatiques de la commune estimés pour 2050 selon différents scénarios d’émission de gaz à effet de serre sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[6].

Au , Morteaux-Coulibœuf est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à 7 niveaux définie par l'Insee en 2022[7]. Elle est située hors unité urbaine[8] et hors attraction des villes[9],[10].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (91,4 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (92 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (88,9 %), zones urbanisées (7,6 %), zones agricoles hétérogènes (1,5 %), prairies (1 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (0,9 %), forêts (0,1 %)[11]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Morteaux : Mortua Aqua en 1198[12] et Morteaux en 1334[13] suggèrent la désignation d'« eau dormante, d'un étang, d'un marais »[14].

Coulibœuf : Corliboef et Corliboe en 1196, Corleboe en 1296, Collibuef en 1312[15].

La commune de Morteaux-Coulibœuf est née de la fusion des deux communes de Morteaux et de Coulibœuf en 1857[16].

Politique et administration

[modifier | modifier le code]
Liste des maires de Morteaux
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1789 20 décembre 1792 Legrand, curé de Morteaux    
1792 3 vendémiaire an 3 François Delange    
an 3 11 février 1793 Cauvin    
11 février 1793 13 octobre 1797 Bacon    
13 octobre 1797 16 décembre 1807 Cauvin    
1807 1816 Louis de Blocqueville    
1816 1830 de Bras de Fer    
1830 1844 Armand Cordier    
1844 1848 Adolphe de Bocqueville    
1848 1881 Armand Cordier    
1851 19 juin 1857 Edmond de de Couliboeuf de Blocqueville    


Liste des maires de Couliboeuf
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1789 18 décembre 1792 Rocher, curé de Couliboeuf    
1792 6 frimaire an 6 François Lemaître    
an 6 22 messidor an 8 François Lemaître    
an 9 1812 Louis Rocher    
1812 1825 François Melun    
1825 1830 François Malifâtre    
1830 1843 Frédéric Lemaître    
1843 1848 Jean Louis Leménager    
1848 1853 Magloire Libert    
1853 1855 Laurent Lesaux    
1855 19 juin 1857 Jean Mannoury    


Liste des maires de Morteaux-Couliboeuf
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
19 juin 1857 26 décembre 1858 Edmond de Couliboeuf de Blocqueville    
26 décembre 1858 7 mai 1882 Jean François Mannoury    
7 mai 1882 28 janvier 1888 Denis Auguste Lecouflé    
28 janvier 1888 20 mai 1888 François Lecœur    
20 mai 1888 6 mai 1900 Jean Toutain    
6 mai 1900[17] 9 février 1905 Raoul Le Tellier de Blanchard    
16 mars 1905 1929 M. Thurin    
8 mars1929 13 juin 1969 Guy le Tellier de Blanchard    
1969 1977 Raoul Lepeltier    
1977 mars 2008[18] Claude le Tellier de Blanchard SE  
mars 2008[19] En cours Christian Bacheley[20] SE Artisan commerçant

Démographie

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[21]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[22].

En 2021, la commune comptait 613 habitants[Note 2], en diminution de 2,39 % par rapport à 2015 (Calvados : +1,02 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
656547655580536557536503527
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
462840793711713693671645657
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
661643654597623606559654647
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
590620542505517514513507550
2015 2020 2021 - - - - - -
628616613------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[23].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]
La voie romaine le Chemin Haussé.

Activité et manifestations

[modifier | modifier le code]

Morteaux-Coulibœuf dans les arts

[modifier | modifier le code]

Morteaux-Coulibœuf est le lieu de tournage et une des villes principales de l'histoire de l'une des vidéos de Mister V, "Les Jones". Cette vidéo comptabilise près de 10 millions de vues sur YouTube.

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Héraldique

[modifier | modifier le code]
Blason de Morteaux-Coulibœuf Blason
Écartelé : au 1er d'azur à l'aigle d'argent soutenue d'un tonneau d'or, au 2e d'azur aux trois croissants d'argent, au 3e de gueules aux trois gantelets d'argent, au 4e d'azur à la tête de bœuf d'argent, accornée d'or[25].
Devise
Ubi quietas, ibi civitas (Où est le calme, là est ma cité).
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Population municipale 2021.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  2. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  3. « Orthodromie entre Morteaux-Coulibœuf et Damblainville », sur fr.distance.to (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « Damblainville » (commune de Damblainville) - fiche climatologique - période 1991-2020 », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  5. « Station Météo-France « Damblainville » (commune de Damblainville) - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  6. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.fr, (consulté le ).
  7. « La grille communale de densité », sur le site de l’Insee, (consulté le ).
  8. Insee, « Métadonnées de la commune ».
  9. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  10. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  12. Magni rotuli, p. 43.
  13. Charte de Saint-Pierre-sur-Dive.
  14. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 1062.
  15. Ernest Nègre - 1998 - Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 984.
  16. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. « Délibération du conseil municipal de Morteaux-Coulibœuf », sur Archives départementales du Calvados.
  18. « Morteaux-Coulibœuf. L'ancien maire, Claude de Blanchard, est décédé », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  19. « Christian Bacheley élu maire sans surprise », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  20. Réélection 2020 : « Municipales à Morteaux-Couliboeuf. Un 3e mandat de maire pour Christian Bacheley », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le ).
  21. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  22. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  23. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  24. Inventaire général du Patrimoine culturel de Basse-Normandie Réf. Mérimée IA00000552
  25. « Morteaux-Coulibœuf Calvados »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur GASO, la banque du blasonGASO, la banque du blason (consulté le ).

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :