Aisne (Mayenne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aisne.

Aisne
Illustration
Caractéristiques
Longueur 27 km [1]
Bassin 173 km2 [1]
Bassin collecteur Loire
Débit moyen 1,62 m3/s (Javron-les-Chapelles) [2]
Nombre de Strahler 3
Régime pluvial océanique
Cours
Source entre les lieux-dits la Haute Guyardière et la Durbelière
· Localisation Champéon
· Altitude 273 m
· Coordonnées 48° 22′ 27″ N, 0° 29′ 24″ O
Confluence Mayenne
· Localisation entre Madré et Neuilly-le-Vendin
· Altitude 134 m
· Coordonnées 48° 29′ 02″ N, 0° 21′ 12″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Écurie
· Rive droite Laire, Grésillons, Étang de Villeray, Mont Havoust
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Cantons Le Horps, Couptrain
Régions traversées Pays de la Loire

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

L'Aisne est une petite rivière française du département de la Mayenne, dans la région Pays de la Loire. C'est un affluent de la Mayenne en rive gauche, et donc un sous-affluent de la Loire, par la Maine.

Géographie[modifier | modifier le code]

De 27,2 km de longueur[1], elle est formée en amont de Javron, par plusieurs affluents qui prennent leurs sources dans des directions opposées. La rivière adopte d'abord une direction ouest-est durant la première moitié de son parcours. Peu avant Javron, elle effectue un coude à 90 °, et se dirige dès lors vers le nord, jusqu'à son confluent avec la Mayenne. Elle passe au Ribay, à Javron, aux Chapelles, et se jette dans la Mayenne en aval de Couptrain.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le seul département de la Mayenne, l'Aisne traverse neuf communes[1],[note 1] :

Soit en termes de cantons, l'Aisne prend source dans le canton du Horps, et conflue dans le canton de Couptrain, le tout dans l'arrondissement de Mayenne.

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Aisne a dix tronçons affluents[1] référencés huit affluents et un bras dont :

Le rang de Strahler est donc de trois.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Aisne est une rivière assez abondante, comme tous les cours d'eau issus de la partie nord du département de la Mayenne. Son débit a été observé durant une période de 12 ans (1996-2008), à Javron-les-Chapelles, localité du département de la Mayenne située peu avant son confluent avec la Mayenne[2]. Le bassin versant de la rivière y est de 145 km2 (soit plus de 95 % de sa totalité qui fait 150 km2).

Le module de la rivière à Javron-les-Chapelles est de 1,62 m3/s.

L'Aisne présente des fluctuations saisonnières de débit très marquées, comme bien souvent dans le département de la Mayenne qui constitue la partie orientale du massif armoricain, avec des hautes eaux d'hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 2,60 et 3,78 m3/s, de décembre à mars inclus (avec un maximum en janvier), et des basses eaux d'été, de début juin à début octobre, comportant une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 0 %2 m3/s au mois d'août. Mais les fluctuations sont bien plus prononcées sur de plus courtes périodes.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : M3014010 - L'Aisne à Javron-les-Chapelles (Les Chapelles) pour un bassin versant de 145 km2[2]
(1996 - 2008)

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,029 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, soit 29 litres par seconde, ce qui est relativement courant dans la région est-armoricaine.

Les crues peuvent être assez importantes compte tenu de la petitesse de la rivière et de l'exiguïté de son bassin. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 20 et 26 m3/s. Le QIX 10 est de 31 m3/s, le QIX 20 de 35 m3/s, tandis que le QIX 50 n'a pas encore été calculé.

Le débit instantané maximal enregistré à Javron-les-Chapelles a été de 29,9 m3/s le 13 janvier 2004, tandis que la valeur journalière maximale était de 24,2 m3/s le 14 janvier de la même année.

La lame d'eau écoulée dans son bassin versant est de 345 millimètres annuellement, ce qui est assez élevé, un peu supérieur à la moyenne d'ensemble de la France. Le débit spécifique (ou Qsp) de la rivière atteint le chiffre de 10,9 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Aménagements[modifier | modifier le code]

On trouve sur son cours, les lieux-dits : le Moulin du Horps, le Pont d'Aisne, les Molières, le Gué, le Moulin de Blin, le Château de la Motte sur Madré.

Pêche et AAPPMA[modifier | modifier le code]

L'Aisne est un cours d'eau de première catégorie[5]. L'AAPPMA concernée est la Gaule Ribayenne[5]. Le peuplement piscicole consiste en truite fario, truite arc en ciel, vairon et goujon[5].

Écologie[modifier | modifier le code]

Toponyme[modifier | modifier le code]

La Fraubée a donne son hydronyme à la commune de Crennes-sur-Fraubée.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le SANDRE 2013 rajoute -?- la dixième commune de Saint-Ouen-le-Brisoult, en rive droite de la Mayenne, et dans la région de Normandie

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Aisne (M3014000) » (consulté le 14 décembre 2013)
  2. a b et c Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - L'Aisne à Javron-les-Chapelles (Les Chapelles) (M3014010) » (consulté le 14 décembre 2013)
  3. ZNIEFF 520005878 - Forêt de Pail sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  4. ZNIEFF 520320015 - Landes à éricacées de la corniche de Pail sur le site de l’INPN et sa carte sur le site de la DIREN.
  5. a b et c « La Gaule Ribayenne », sur www.fedepeche53.com (consulté en 14 décembre 2013=)