Speed-ball

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Speedball.
Matériel de Speed-ball

Le Speed-Ball est un sport de raquette inventé en Égypte en 1961 par Mohamed Lotfi dans un but initial d'exercer les joueurs de tennis débutants.

Description[modifier | modifier le code]

Une balle creuse en caoutchouc tourne autour d'un mât métallique de 1,70 m auquel elle est reliée par un fil de nylon (type fil de pêche) de 1,50 m. Le fil est noué au mât par une boucle ou un anneau de plastique pivotant librement autour d'une bobine. Le mât est enfoncé dans un socle lesté de 40 kg à 90 kg. La balle est en forme d'ellipse et on la frappe avec une raquette en plastique rigide avec un manche court (taille de la main) et dont le tamis fait environ 25 cm de diamètre.

Un modèle de raquette
La balle en caoutchouc et son fil de nylon

Règles[modifier | modifier le code]

Le speed ball se joue seul (super solo), à deux (match simple), ou à quatre (match double).

Le super-solo[modifier | modifier le code]

En Super-solo, le but est de frapper un maximum de fois la balle en une minute. Tout d'abord en main droite, puis une nouvelle minute avec la main gauche, puis avec deux raquettes en coups droits uniquement (intérieurs des raquettes), puis avec deux raquettes en revers uniquement (extérieurs des raquettes). Le nombre de frappes de chaque mouvement est additionné pour donner le score final du solo.

La durée des mouvements est de 30 secondes chez les jeunes (-15ans) et de 1 minute pour les autres catégories. Un délai de repos de 30 secondes est donné entre chaque mouvement pour toutes les catégories.

En compétition internationale seulement, il existe une épreuve de Relais Solo : c'est un Super-solo qui se joue avec une équipe de quatre. Chaque mouvement est effectué par un joueur différent, pendant 30 secondes au lieu d'une minute et il n'y a aucun délai entre ces mouvements (la fin de l'un correspond au début du suivant).

C'est une épreuve de rapidité, de régularité et d'endurance demandant une bonne coordination et une grande concentration.

Les meilleurs joueurs peuvent faire jusqu'à 150 frappes en une minute!

Un super-solo

Le simple[modifier | modifier le code]

Le simple, contrairement au solo se joue avec une seule raquette. En match simple les deux joueurs disposent d'un terrain chacun qui sont séparés par une bande neutre de 60 cm de large (diamètre du socle du speed-ball) sur laquelle les joueurs ne doivent pas empiéter. Un match se découpe en manches de 10 points. Les joueurs frappent la balle une fois chacun et inversent son sens de rotation. Pour marquer des points, la balle doit tourner en passant deux fois dans le terrain adverse sans que l'adversaire ne puisse la renvoyer. En cas de faute, le point est perdu et on a un nouveau service. Le service est alterné, quel que soit le gagnant du point. Le premier joueur atteignant 10 points gagne la manche. Le premier joueur ayant remporté deux manches (trois manches pour les seniors hommes) gagne le match.

Cette épreuve est beaucoup plus technique que le solo, ce qui fait que les speed-ballers la trouvent souvent plus ludique.

Un match en simple masculin

Le double[modifier | modifier le code]

Le match en double se déroule de la même façon, en deux équipes de deux joueurs. Dans chaque équipe, les joueurs servent et frappent la balle alternativement. Le règlement général est le même que pour le simple.

Les fautes spécifiques au double concernent la rotation des joueurs et la réception de balle.

En championnat de France, seuls les matches double hommes et double dames sont joués. Le double mixte n'existe qu'en compétition internationale.

Cette épreuve demande toutes les qualités du match mais aussi une préparation tactique en amont, ainsi qu'une grande coordination et synchronisation, entre les partenaires des binômes.

Un match en double homme

Fédération[modifier | modifier le code]

La fédération internationale de speed-ball (FISB) fut créée en 1984 par les membres égyptiens, français et japonais. Depuis, la compétition s'est développée et de nombreux pays ont rejoint la fédération pour les rencontres internationales (É.-U., Canada, Chine, Autriche, Suisse, Slovénie, Danemark, Nigeria, Émirats arabes unis, Afghanistan, Guinée-Bissau, Palestine, Koweït, Pakistan, France...).
En France, c'est la Fédération Française du Sports pour Tous qui a reçu la délégation du ministère pour l'organisation des compétitions officielles.

Associations[modifier | modifier le code]

L'Association Française pour le Développement du Speed Ball (A.F.D.S.B.) a été créé le 10 juin 2010. Plus d'infos sur http://www.speed-ball.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :