Bowser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bowser
Sexe Masculin
Espèce Koopa
Famille Bowser Jr.

Créé par Shigeru Miyamoto
Interprété par Dennis Hopper dans Super Mario Bros.
Christopher Collins dans King Koopa's Kool Kartoons
Série(s) Super Mario, Mario & Luigi, Paper Mario
Première apparition Super Mario Bros.

Bowser (connu sous le nom de Koopa (クッパ, kuppa?) au Japon) est un personnage de jeu vidéo anthropomorphe et principal antagoniste de la série Mario.

Bien que possédant des caractéristiques de dragon (il crache du feu, possède des écailles, etc.), il est le plus souvent considéré comme une tortue et parfois comme un dinosaure. Roi des Koopas, ennemis récurrents de la série, il possède des écailles jaunes, une épaisse carapace verte munie de piques, de grosses griffes, des cornes ainsi qu'une crête et de larges sourcils rouges.

Bowser apparaît dans la quasi-totalité des jeux de la série Super Mario, des jeux de rôle Mario ainsi que des jeux des différentes séries spin-off telles Mario Kart ou Super Mario Bros.. Bien que l'on puisse parfois le voir dans le rôle d'un antihéros aux côtés des Mario et ses amis, en particulier dans les jeux de rôle, son rôle consiste généralement à enlever la princesse Peach, dont il est secrètement amoureux, du Royaume Champignon afin de régner sur le territoire. Il voit alors constamment ses plans réduits à néant par les efforts des plombiers et de leurs alliés. Un de ses enfants Bowser Jr. est lui aussi, depuis Super Mario Sunshine (2002) dans lequel il apparaît pour la première fois, un personnage récurrent de la série. Le personnage de Bowser est quasiment inexistant en dehors du monde du jeu vidéo, il n'apparaît que dans quelques films et séries télévisées.

Bowser apparaît pour la première fois dans Super Mario Bros. (1985). Il est la création du concepteur et producteur japonais de jeux vidéo Shigeru Miyamoto, également créateur de Mario et de la plupart des personnages de la série. À l'instar du Docteur Robotnik (de la série Sonic) ou encore de Ganondorf (The Legend of Zelda), il est l'un des méchants les plus connus du monde des jeux vidéo.

Création[modifier | modifier le code]

Portrait de Shigeru Miyamoto.
Shigeru Miyamoto, concepteur du personnage.

Conception graphique[modifier | modifier le code]

Bowser est créé par le concepteur et producteur japonais Shigeru Miyamoto, également créateur de Mario et Luigi. Il a d'abord imaginé Bowser comme un bœuf, s'inspirant du personnage du « roi bœuf » d'Alakazam the Great (1960), un film d'animation du studio de production japonais Tōei animation qu'il appréciait tout particulièrement. Takashi Tezuka, le designer et graphiste de Super Mario Bros., a cependant fait remarquer que le personnage ressemblait plus à une tortue qu'à un bœuf[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom du personnage varie de jeu en jeu. Lors de sa première apparition dans le jeu Super Mario Bros., il est appelé dans le mode d'emploi Big Demon Koopa (« Grand Démon Koopa » en français) ; Koopa sera et reste encore son seul patronyme connu au Japon. Lors de l'exportation du jeu en Amérique, il fut rebaptisé Bowser, the king of Koopas (« Bowser, le roi des Koopas » en français). Le nom Bowser fera alors date dans toutes les versions américaines et européennes de la série.

Si aujourd'hui le nom Bowser reste peu ou pas utilisé au Japon, en Occident le nom complet sera dorénavant connu par souci de continuité « Bowser Koopa », Koopa étant alors considéré comme un nom de famille.

Description[modifier | modifier le code]

Apparence[modifier | modifier le code]

Bowser ressemble a une sorte de gros koopa diabolique et féroce. Il possède une épaisse carapace verte foncée à épines ainsi qu'une crête et d'épais sourcils rouges[1]. Ses écailles et son ventre cuirassé sont jaune. Malgré son apparence physique de dragon (puisqu'il crache du feu), sa tête massive ressemble plutôt à celui d'un gros dinosaure. Ses cornes semblables à celles d'un taureau lui donne un air maléfique[1]. Sa crête et ses sourcils sont rouge écarlate. Il possède des bracelets noirs sur ses poignets et épaules et un collier de la même couleur et même apparence que ses bracelets attachés à son cou.

Famille et acolytes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Koopalings.

Bowser apparaît à quelques reprises alors qu'il est jeune sous le nom de Bébé Bowser : la première fois date de Yoshi's Island (1995 ; SNES), où il apparaît comme dernier boss. Il apparaît également dans Mario et Luigi : Les Frères du temps (2006 ; DS). Il s'allie à Bowser adulte qui a atterri dans le passé pour vaincre Mario, Luigi et leurs doubles bébés. Cependant, ils seront vaincus et séparés.

Bowser Jr. est apparu pour la première fois dans Super Mario Sunshine. Il ressemble énomément à son père, et semble avoir les mêmes défauts que Bowser étant jeune. Il a un bavoir autour du cou (également une manie de Bébé Bowser) tagué d'un sourire diabolique, d'une moustache ou d'un poing. Bowser Jr. est très malin, car que son père le choisira pour le seconder dans New Super Mario Bros. et Super Mario Galaxy. Bowser Jr. constitue un personnage important de l'univers Mario, où il est de plus en plus présent. De plus, dans Mario Party 9, il seconde son père et est le premier boss du plateau Bowser en apesanteur. Il apparaît également lors du combat face au premier boss de presque tous les plateaux, et si on joue un plateau normal avec 3 ou 4 joueurs, on peut tomber sur des cases à son effigie, déclenchant un mini-jeu où on l'affronte avec un autre joueur au hasard.

Quant aux Koopalings, on a longtemps pensé que c'étaient les enfants de Bowser ; Shigeru Miyamoto a démenti cette rumeur en septembre 2012.

Les Mini-Bowsers ne sont quant à eux pas des enfants de Bowser mais des sbires apparus dans les Mario Party qui n'ont aucun lien avec le roi des Koopas si ce n'est celui de serviteurs de Bowser. Les Mini-Bowsers n'ont pas de noms qui leurs sont propres et sont impossibles à distinguer. Seul les trois Mini-Bowsers du mode histoire de Mario Party 5 sont différentiables : un bleu, un rouge et un vert. C'est en fait l'un des Mini-Bowser qui a la capacité de se décupler. C'est sans doute le Mini-Bowser préféré de Bowser car il apparaît le plus souvent, jusqu'à être même un personnage jouable.

Bowser Skelet, appelé aussi Skelebowser, est le jumeau squelettique de Bowser. Le nom anglais qui le désigne est Dry Bowser (« Bowser sec » en français). On ne sait pas grand-chose sur lui. On peut penser que, Bowser Skelet étant père du roi des Koopa, Bowser Skelet doit être le roi des Skelerex. On sait toutefois qu'il fait sa première apparition dans New Super Mario Bros.. Il s'agit en fait de Bowser ressuscité en sac d'os après que Mario l'a fait tomber dans la lave dans un niveau précédent. Lorsque Bowser Jr. le ranime grâce à une potion, il se met à attaquer Mario ; étant l'avant-dernier boss avant le château final. Le jumeau squelette de Bowser apparaît aussi dans Mario Kart Wii en tant que personnage lourd à débloquer. Il apparaît aussi dans Super Mario 3D Land en tant que boss dans les forteresses des mondes spéciaux, dans Mario et Sonic aux Jeux olympiques d'hiver (2009 ; DS et Wii), dans Mario et Sonic aux Jeux olympiques de Londres 2012 (2011 ; 3DS et Wii) en tant que boss et dans Mario Tennis Open (2012 ; 3DS), en tant que personnage jouable à débloquer. On l'affronte également dans New Super Mario Bros. 2 (2012 ; 3DS).

Apparitions[modifier | modifier le code]

Le personnage de Bowser apparaît dans la quasi-totalité des jeux de la série Mario[2],[3] depuis Super Mario Bros., qui marque sa première apparition[3]. L'ennemi juré de Mario dans les jeux précédents était Donkey Kong[3].

Bowser essaie régulièrement de capturer la princesse Peach, pour ainsi s'approprier le Royaume Champignon[4]. Il la capture à chaque début de jeu, avant l'entrée en scène de Mario, dirigé par le joueur. Le personnage prend également parfois la forme d'un allié jouable[2].

Jeux de plates-formes[modifier | modifier le code]

Logo de Super Mario Bros.
Logo de Super Mario Bros. (1985), premier jeu où le personnage apparaît.

Bowser apparaît comme boss final dans beaucoup de jeux de plates-formes de la série Super Mario.

Bowser apparaît pour la première dans Super Mario Bros. (1985 ; NES) puis l'année suivante dans Super Mario Bros.: The Lost Levels (1986 ; FDS). Dans Super Mario Bros. 2 (For Super Players), certains niveaux ont un « faux » Bowser en milieu de parcours, identique au "vrai" mais qu'on ne peut vaincre que si l'on possède une Fleur de Feu.

Dans Super Mario Bros. 3 (1991 ; NES), Bowser est le boss du huitième et dernier monde. Dans Super Mario World (1992 ; SNES), il apparaît comme étant le dernier boss du jeu, gardien du château de la Vallée de Bowser dans un véhicule volant avec une face de clown : la Koopa-Mobile (Koopa Clown Car) et tente d'écraser Mario sous sa masse, envoie de lourdes boules mortelles ou fonce sur lui. Mario et Luigi doivent le frapper à l'aide des Mecha-Koopas (des Koopas mécaniques) qu'il envoie pour essayer de tuer les plombiers.

Il faut ensuite attendre Super Mario 64 (1997 ; N64) pour que Bowser revienne comme méchant final du jeu (le cas de Yoshi's Island étant à part, voir plus loin) ; dans cet épisode, Mario affronte le Koopa à trois reprises, lors de trois niveaux « spéciaux » très difficiles à parcourir s'échelonnant en hauteur.

Super Mario Sunshine (2002 ; GameCube) se termine également par un combat face à Bowser et Bowser Jr..

Dans New Super Mario Bros. (2006 ; DS), Bowser apparaît dès le premier monde avant d'être remplacé par Bowser Jr. qui enleve Peach et l'amène jusqu'au monde 8. Les autres boss finaux sont de nouveaux boss. Mario affronte à nouveau Bowser (le vrai) au dernier château, où il revient après que Bowser Jr. l'a ramené à la vie. Bowser Jr. est la priorité avant de s'attaquer au lézard.

Dans Super Mario Galaxy (2007 ; Wii), Bowser affronte Mario à trois reprises, sur une petite planète remplie de liquide brûlant. Le combat final se déroule au centre de l'univers, dans le Château de Peach reconverti en dimension parallèle, à l'issue duquel Bowser est envoyé dans un soleil pendant que ses rêves de gloire s'effondrent.

Dans New Super Mario Bros. Wii (2009 ; Wii), Bowser apparaît comme boss final à la fin du dernier monde.

Dans Super Mario Galaxy 2 (2010 ; Wii), Bowser est le boss principal : il devient géant et devra être combattu dans les galaxies finales des mondes 2, 4 et 6. Dans les galaxies finales des mondes 1, 3 et 5 le joueur devra affronter Bowser Jr.

Dans Super Mario 3D Land (2011 ; 3DS), un Goomba, dans le monde 1, et Kamek, dans le monde 5, apparaissent sous la forme de Bowser. Le véritable Bowser apparaît comme boss dans le monde 8, et comme boss final dans la deuxième partie du monde. Après avoir terminé les 8 mondes spéciaux, (où Bowser Skelet le remplacera d'ailleurs) Bowser devra être une nouvelle fois battu dans le monde 8. Il paraît identique que le premier combat, mais il est plus difficile que ce dernier.

Jeux de rôle[modifier | modifier le code]

Logo de Super Mario RPG.
Bowser apparaît également des les jeux de rôle Mario.

La série des jeux de rôle basés sur la série Mario, lancée par Super Mario RPG: Legend of the Seven Stars comporte un certain nombre d'impératifs concernant le personnage de Bowser : celui-ci apparaît plutôt naïf (alors qu'il est franchement démoniaque dans les jeux de plates-formes décrits ci-haut), voyageant souvent dans sa Koopa-Mobile et accompagné par une lourde armée de sous-fifres. Il repose au sein d'une forteresse immense, culte vivant à sa personne qui se trouve souvent être la dernière étape de l'aventure de Mario. Il faut noter que le caractère de Bowser change selon la série de jeux de rôle. Alors que Bowser est essentiellement comique dans les RPG, la série Paper Mario combine à la fois sa nature mauvaise avec sa connotation comique.

Dans Super Mario RPG: Legend of the Seven Stars (1996 ; SNES), l'aventure débute directement au sein du Château de Bowser, Mario devant sauver la princesse. Après un combat face au Koopa, tous les trois se retrouvent délogés par le Gang de Smithy qui prend possession des lieux. Bowser va alors œuvrer pour récupérer son bien et s'associera temporairement à Mario et son équipe dans cette optique.

Dans Paper Mario, (2001 ; N64), Bowser redevient le grand méchant du jeu ; après avoir volé une baguette multipliant sa force, il emporte véritablement le château de la princesse dans les cieux à l'aide de son château, reconstruit sous la forme d'une forteresse volante. Mario devra faire une longue quête pour sauver le monde de la tyrannie de Bowser.

Dans Mario and Luigi: Superstar Saga (2003 ; GBA), Bowser est amnésique pendant une importante partie de l'aventure à la suite d'un catapultage en canon. Recruté par un cambrioleur qui fera de lui un acolyte, il est par la suite possédé par l'esprit d'une sorcière qui lui volera sa forteresse volante, encore reconstruite. À noter que cet épisode marque le retour des Koopalings, vu pour la dernière fois dans Super Mario World.

Dans Paper Mario : la Porte millénaire (2004 ; GameCube), Bowser redevient un rôle secondaire : cabotin, toujours en retard sur le parcours de Mario et du méchant Cruxinistre, il tente de comprendre l'intrigue tant bien que mal. Il s'opposera à deux reprises à Mario, et on peut le contrôler à la fin de chaque chapitre et par trois fois dans des parodies de Super Mario Bros..

Dans Mario et Luigi : Les Frères du temps (2006 ; DS), après plusieurs aventures de Mario et Luigi, le Koopa tente une nouvelle fois d'enlever Peach (qui se trouve en fait être la princesse Xhampi) mais par suite d'un imprévu se retrouve téléporté dans le passé. Bowser y rencontre son double du passé sans qu'aucun des deux ne comprenne qu'il est en face de lui-même et fera équipe avec lui pour vaincre les frères, sans succès. Il sera à la fin du jeu contrôlé par l'esprit de la princesse extra-terrestre, la princesse Xhampi.

Dans Super Paper Mario (2007 ; Wii), Bowser se fait marier avec Peach par le Comte Niark, ce qui créa le Cœur du Chaos. Le Cœur du Chaos créa un vortex qui aspira l'armée de Bowser, Luigi, Bowser, Peach. Seul Mario ne sera pas aspiré. Dans la dimension où Bowser atterrit, il trouva un château ressemblant bizarrement au premier château qu'il a eu dans Super Mario Bros. Il en prit possession et le baptisa Château Bowser. Il s'associe ensuite à Mario afin de sauver les mondes.

Dans Mario et Luigi : Voyage au centre de Bowser (2009 ; DS), Bowser fait irruption dans le Château de Peach pendant une réunion d'urgence concernant une maladie frappant les habitants du Royaume Champignon. Il fait des dégâts dans la salle de conférence et tente de kidnapper Peach, que Mario sauve de justesse. S'ensuit alors un combat dont Mario sort vainqueur. Peach expulse Bowser vers une forêt où, après s'être réveillé, reçut d'un marchand étrange un champignon tout aussi étrange ; et le roi des Koopa de le manger et d'acquérir le pouvoir d'aspirer tout autour de lui. Il retourne alors au Château de Peach et avale Mario, Luigi, Peach, Etoile d'Or (représentante des sages des étoiles) et plusieurs Toad, puis s'évanouit. L'étrange marchand arrivé au château révèle son identité : c'est Gracowitz, l'ancien acolyte de Graguémona, qui veut prendre sa revanche contre Mario, Luigi, Peach et Bowser. Il appelle un sbire qui emmène Bowser dans une grotte. Après avoir retrouvé Luigi et Etoile d'Or, Mario, dans le corps de son ennemi, va stimuler son nerf le plus important afin de le réveiller. Mario et Luigi aideront tout d'abord Bowser, sans que celui-ci en ait la moindre idée, à récupérer son château. Puis, après avoir retrouvé Peach, les deux frères s'enfuiront du corps de Bowser par un tuyau. Bowser affronte les deux frères un peu plus tard, puis Mario et Luigi font des allées et venues entre l'extérieur et le corps de Bowser pour récupérer des vaccins et ainsi permettre de vaincre Gracowitz.

Autres jeux[modifier | modifier le code]

Bowser fait des apparitions régulières dans nombre de spin-off, notamment tous les jeux de sport dérivés des séries Mario Kart, Mario Tennis et Mario Golf ainsi que Mario Strikers Charged Football (2007 ; Wii), Mario Superstar Baseball (2005 ; GameCube) et sa suite Super Mario Stadium Baseball (2008 ; Wii) en tant que capitaine. Il fait toujours partie de la catégorie "Lourd" et/ou "Puissant" dans ce type de jeu.

Dans Mario Smash Football (2005 ; GameCube), il n'apparaît qu'en tant qu'élément perturbateur du match. Bowser est également l'acteur du challenge à la fin de la cinquième coupe (Bowser Cup) de Mario Kart Arcade GP (2003 ; Arcade) : pendant qu'il crache des flammes sur le joueur, le but est de détruire quatre piliers à coup de carapaces afin de projeter la cible dans la lave.

Dans les jeux de la franchise Mario Party, des mini-jeux "Bowser" ainsi que des emplacements sur la carte déclenchent des mauvais tours lorsqu'on s'arrête dessus. Il ne participe jamais mais ses sbires, les Mini-Bowser sont parfois jouable, ou parfois encore aident ou assistent leur maître.

Logo de Super Smash Bros. Melee.
Bowser est jouable dans Super Smash Bros. Melee (2003).

Il est jouable dans Super Smash Bros. Melee (2003 ; GameCube) (c'est un des personnages de base), et possède en plus des trois trophées à son nom dus à son statut de personnage jouable trois autres trophées : un de sa Koopa-Mobile (Koopa Clown Car) avec lui à l'intérieur, un autre de sa version jeune Baby Bowser, et pour finir un de sa forme de Giga-Bowser [décrit ci-dessous]. Il est même le dernier boss du mode « Aventure », et revient parfois sous certaines conditions en la personne de Giga-Bowser, un Bowser beaucoup plus lourd, grand et puissant. Cette forme de Bowser deviendra le Final Smash du vrai Bowser dans Super Smash Bros. Brawl (2008 ; Wii) où Bowser est de nouveau jouable dès le départ. Il a également un rôle capital dans l'Émissaire Subspatial, mode aventure du jeu, où il travaille au côté de Ganondorf, en transformant tous les personnages en trophées.

On peut apercevoir des cameos de Bowser dans d'autres jeux, comme Famicom Grand Prix: F1 Race (1987 ; Famicom), dans lequel Bowser apparaît dans la séquence de fin ; Tetris (1988 ; NES), où il est possible de le voir apparaître en effectuant le jeu en mode B, vitesse 9 et hauteur ; Alleyway (1989 ; Game Boy), où un monde est inspiré du personnage ; Sim City (1991 ; SNES), où, à la recherche des frères Mario, il peut détruire la ville du joueur, considéré comme une « catastrophe naturelle » ; Super Metroid (1994 ; SNES), où un monstre ressemble fortement à Bowser ; The Legend of Zelda: Ocarina of Time (1998 ; N64), où certains personnages possèdent des médaillons Bowser autour du cou et où une photo de lui peut être aperçue ; Pikmin 2 (2004 ; GameCube), où il apparaît sur une boite d'allumettes ou encore Nintendogs (2005 ; DS), où l'on peut acheter un jouet appelé « kart de Bowser » que l'on peut ensuite conduire tel une voiture télécommandée.

Autres médias[modifier | modifier le code]

Portrait de Denis Hopper.
Denis Hopper au Festival de Cannes de 2008.

Dans Super Mario Bros. (1993), long-métrage live américain réalisé par Rocky Morton, Annabel Jankel et Roland Joffé (non crédité) et premier film hollywoodien basé sur un jeu vidéo[5], le personnage de Bowser est interprété par l'acteur américain Dennis Hopper. Le rôle avait été proposé à Kevin Costner et Michael Keaton, qui l'ont tous deux refusé[5]. Le monstre, sous le nom de Koopa, y est dictateur d'un peuple constitué de dinosaures ayant évolué en forme humaine. Il y capture la princesse Daisy, une jeune et belle archéologue. Le film met en scène Mario et son frère Luigi tentant de sauver la princesse[6].

Dans le film de Disney, Les Mondes de Ralph (2012), Bowser fait une apparition avec d'autres « méchants » de jeux vidéo, comme Zangief et Mr. Bison (de la série Street Fighter) ou encore l'un des fantômes de Pac-Man aussi avec le Docteur Eggman de la série Sonic [7]. Ils se réunissent à une réunion des « méchants anonymes ».

Accueil[modifier | modifier le code]

Bowser est considéré comme le méchant le plus connu du monde des jeux vidéo[2].

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]