Ryu (Street Fighter)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ryu.
Ryu
Personnage de fiction apparaissant dans
Street Fighter

Figurine de Ryu
Figurine de Ryu

Naissance 21 juillet 1964
Origine Japon[1]
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Noirs
Yeux Marrons
Activité(s) Vagabond[1]
Caractéristique(s) Peut dormir n'importe où[2]
Pouvoirs spéciaux Maîtrise le Hado à un niveau élevé

Créé par Capcom
Voix Street Fighter IV :
Drapeau du Japon H. Takahashi
Drapeau des États-Unis Kyle Hebert
Film(s) Street Fighter II: Le film
Street Fighter - L'ultime combat
Série(s) Street Fighter
Marvel vs. Capcom
Première apparition 1987 : Street Fighter
Dernière apparition 2012 : Street Fighter X Tekken

Ryu (隆 ou リュウ, Ryū?) est un personnage emblématique de la série de jeux de combat Street Fighter.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ryu est né le 21 juillet 1964[2] au Japon de parents inconnus. Il fut élevé par maître Gouken qui lui enseigna son art martial, l'Ansatsuken du style Goutetsu. Il est encore jeune lorsqu'il fait la connaissance du second disciple de Gouken venu des États-Unis, Ken Masters, avec lequel il entretient amitié et rivalité.

Calme et humble, il a dédié sa vie à la recherche de la perfection spirituelle à travers l'art du combat, c'est pourquoi gagner ou perdre n'a pas d'importance pour lui tant qu'il a le sentiment de progresser sur sa voie. Certain qu'il est toujours possible de s'améliorer et d'apprendre, son désir de combattre n'aura probablement jamais de fin[2].

Apparence classique[modifier | modifier le code]

Il n'est vêtu que d'un unique keikogi sans manches dont les extrémités sont usées et déchirées suite à des années d'utilisation et se déplace pieds nus. Dans sa jeunesse, il portait autour de la tête un hachimaki blanc qu'il remplaça par un rouge, présent de son meilleur ami, Ken[3].

Quatre kanji sont brodés sur sa ceinture : vent (, fu?), forêt (, rin?), feu (, ka?) et montagne (, zan?). Il s'agit de la devise Fūrinkazan du daimyo japonais, Shingen Takeda (« rapide comme le vent, silencieux comme la forêt, féroce comme le feu et immobile comme la montagne »). Ces mots apparaissent également sur des panneaux dans le stage de Ryu de Street Fighter II.

Techniques et coups spéciaux[modifier | modifier le code]

À l'origine, l'art martial Ansatsuken est fait pour tuer mais Ryu pratique une version "assouplie"[2]. Outre des mouvements classiques empruntés à différents styles de combat (Karaté, Taekwondo, Judo...), Ryu est capable d'user de quatre techniques particulières[4] :

  • Hadoken : Le Hadoken est une boule d'énergie générée grâce au ki que Ryu projette sur son adversaire.
  • Shakunetsu Hadoken : Plus difficile à produire, c'est un Hadoken qui enflamme l'adversaire sans toutefois le tuer.
  • Shoryuken : Le Shoryuken est un puissant uppercut sauté chargé de ki.
  • Tatsumakisenpuukyaku : coups de pied circulaire répétés durant un court déplacement en l'air.

Les coups spéciaux bénéficient d'une plus grande force de frappe :

  • Shinkuu Hadoken : Un Hadoken généré grâce à une concentration intense de ki.
  • Denjin Hadoken : Un Hadoken chargé d'électricité qui permet d'étourdir l'adversaire.
  • Metsu Hadoken : Un Hadoken très puissant mais fatigant qui nécessite une grande concentration.
  • Shin Shoryuken : Ryu donne d'abord un puissant coup de coude dans l'estomac, suivi d'un coup de poing, pour finir avec un Shoryuken. Après avoir affiné sa technique, Ryu n'y inclut plus le coup de coude (Street Fighter 3).
  • Metsu Shoryuken : Ryu frappe d'abord l'adversaire avec le coude (ou le poing) dans l'estomac et enchaîne avec un Shoryuken.
  • Shinkuu Tatsumakisenpuukyaku : nombreux coups de pied circulaire répétés sur place.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Ryu est présent dans toutes les versions de Street Fighter mais aussi dans tous les crossovers.

Parcours chronologique[modifier | modifier le code]

Street Fighter[modifier | modifier le code]

Suite à un long entraînement de plus d'une dizaine d'années, Ryu et Ken décident qu'il est temps pour eux de quitter leur maître et d'éprouver le fruit de leur travail. Ken regagne les États-Unis tandis que Ryu entend parler de l'organisation d'un tournoi de combattants de rues par l'Empereur du Muay Thaï, Sagat. Voyant là une occasion de se mettre à l'épreuve, Ryu décide de s'inscrire.

Sans trop de mal, Ryu se défait d'adversaires venus d'Europe, d'Amérique et d'Asie pour se retrouver en finale face à Sagat. Celui-ci, bien plus fort et expérimenté malmène son adversaire tant et si bien que la victoire lui semble acquise. Alors, il tend la main au jeune homme. Pourtant, transcendé par une irrésistible envie de gagner, Ryu est submergé par une force mystérieuse qui lui permet d'infliger à Sagat un Shoryuken dévastateur, l'assommant en lui laissant une énorme cicatrice sur la poitrine.

Ryu retrouve tant bien que mal ses esprits et apprend qu'il a remporté le tournoi. Intrigué par la nature de cette force, il retourne voir son maître en espérant que ce dernier pourra lui en dire davantage. Quand il arrive cependant, il découvre le corps de Gouken et ressent le puissant ki de son assassin, à la recherche duquel il décide de partir[5].

Street Fighter Alpha: Warriors' Dreams[modifier | modifier le code]

Ryu parcourt le monde à la recherche de l'assassin de son maître en continuant d'affronter de nouveaux adversaires. Sur son chemin il retrouve Sagat, plein de haine envers lui, et parvient à le vaincre à nouveau. Avant de l'abandonner, il apprend à son rival qu'un vrai guerrier ne se bat pas en se laissant dominer par la colère[5].

Street Fighter Alpha 2[modifier | modifier le code]

Ryu retrouve sur son île l'assassin de son maître, qui n'est autre que Akuma, le frère de Gouken. Akuma s'est laissé consumer par le côté sombre de l'art, le Satsui No Hado, et apprend à Ryu que cette même parcelle d'obscurité sommeille en lui, que c'est elle qui lui a permis de vaincre Sagat la première fois. Akuma veut que Ryu suive la même voie que lui. Les deux hommes s'affrontent mais le Maître des Poings ne fait que tester son successeur potentiel. Akuma dit alors à Ryu qu'il devrait partir à sa recherche lorsqu'il se sera complètement ouvert au Satsui no Hado afin qu'ils puissent livrer un véritable duel, puis il coule l'île et disparaît.
Peu de temps après, Ken retrouve son ami, perturbé par ce qu'il vient d'apprendre. Ryu, énervé par ses questions, essaye de s'en débarrasser, ce qui déclenche un combat qu'il perd. Ken lui dit alors que quel que soit ce qui le tourmente, il doit rester concentré et lui donne son bandeau rouge, afin qu'il se souvienne toujours de ses mots.
Quelques jours plus tard, Ryu rencontre une jeune fille, Sakura, qui dit être sa plus grande fan et lui demande un duel. Ryu accepte et, conscient que le combat est plus important que la victoire ou la défaite, il retient ses coups, permettant à l'adolescente de gagner. Elle le supplie ensuite de l'entraîner mais il refuse en disant qu'il a encore lui-même beaucoup à apprendre. Après quoi, il reprend sa route[5].

Street Fighter Alpha 3[modifier | modifier le code]

Ryu fait la connaissance d'une femme mystérieuse, Rose, qui lui apprend qu'il devra bientôt affronter un homme puissant et que pour le vaincre, il devra compter sur sa force d'âme et non sur sa force physique. L'homme en question est M. Bison qui veut asservir Ryu grâce à son Psycho Power afin de transférer dans son corps sa propre âme s'il lui arrivait de mourir. Toujours incertain sur l'attitude qu'il doit adopter face au Satsui no Hado dont le Psycho Power est une variante, l'esprit de Ryu finit par céder, pensant que Bison est la clef de toutes ses interrogations. C'est à cet instant qu'arrivent Ken, Sakura et Sagat. Les premiers combattent Bison pendant que Sagat, qui a compris qu'il était dans l'erreur, que sa haine ne le mènerait à rien, affronte Ryu, sous l'emprise du Psycho Power. Finalement, Ryu revient à lui, rejette le pouvoir de Bison et le fait battre en retraite en lui assénant un Shoryuken.
Grâce à ses amis et rivaux, Ryu comprend que vouloir la victoire à tout prix est un mauvais chemin et rejette finalement le Satsui no Hado[5].

Street Fighter II: The World Warrior[modifier | modifier le code]

Toujours en quête de nouveaux défis, Ryu apprend l'organisation d'un second tournoi de combattants de rue par Bison et s'y inscrit sans être officiellement invité[5].

Street Fighter IV[modifier | modifier le code]

Quelque temps après le tournoi de Mister Bison, arrive un nouveau tournoi auquel Ryu décide de participer. S'il y retrouve quelques-uns de ses amis et rivaux comme Ken, Sagat, Chun-Li ou encore Sakura, il est loin de se douter que son maître, Gouken, est lui aussi de retour[5].

Super Street Fighter IV[modifier | modifier le code]

Seth, toujours à la tête de l'organisation S.I.N. et bien décidé à s'emparer de puissants combattants, organise un nouveau tournoi auquel il convie Ryu. Celui-ci ne manque pas d'y participer[5] et c'est à cette occasion que Gouken lui annonce, ainsi qu'à Ken, qu'il n'ont plus à l'appeler "maître" car il n'a plus rien à leur enseigner. Ils doivent à présent poursuivre seuls leur propre chemin et apprendre par eux-mêmes[6].

Street Fighter III: New Generation[modifier | modifier le code]

Ce nouveau tournoi de combattants de rue organisé par le mystérieux groupe des Illuminati donne à Ryu une occasion supplémentaire d'éprouver ses capacités[5].

Street Fighter III: 2nd Impact - Giant Attack[modifier | modifier le code]

Ryu est amené à affronter Oro, puissant maître du Senjutsu âgé de 140 ans par qui il est vaincu[5].

Street Fighter III: 3rd Strike - Fight for the Future[modifier | modifier le code]

Suite à sa défaite contre Oro, qui le motive encore plus à devenir plus fort, Ryu part pour les États-Unis afin d'affronter Ken à nouveau. Il remporte leur combat et défait également Alex. Puis, il reprend sa route. Il est probable qu'il passe un moment à s'entraîner en compagnie de Oro[5].

Rivaux[modifier | modifier le code]

Ken est le rival naturel de Ryu et un ami de longue date, depuis qu'il ont tous deux suivis l'entraînement de Gouken. C'est un homme sûr de lui et un combattant qui peut se montrer arrogant, bien qu'il ait bon fond.

Sagat, le fier empereur du Muay Thaï. Il a longtemps gardé rancune envers Ryu à la suite de la profonde blessure que ce dernier lui a infligée. Ayant compris que combattre en étant guidé par la colère n'était pas digne d'un vrai guerrier, il est aujourd'hui en paix avec lui-même et l'un des rivaux les plus sérieux du Japonais.

Akuma, le Maître des Poings. Frère de Gouken, il est entièrement imprégné du Satsui no Hado et tente d'obliger Ryu à suivre le même chemin. Doté d'une puissance phénoménale, il recherche constamment des adversaires à sa mesure. Il ignore la pitié et n'éprouve aucun scrupule à tuer ceux qui le défient.

Sakura est une lycéenne fan de Ryu. Elle a appris les arts martiaux en imitant ses mouvements et désire elle aussi suivre la voie du guerrier. Bien qu'elle soit encore jeune, elle fait preuve d'un talent très prometteur[7].

Satsui no Hado ni Mezameta Ryu[modifier | modifier le code]

Plus connu en Europe et aux États-Unis sous la traduction américaine Evil Ryu, il s'agit tout simplement de Ryu tel qu'il serait si jamais il succombait au Satsui no Hado[8].
Ryu doit constamment lutter pour ne pas tomber sous la coupe de l'Instinct Meurtrier, ce qui est partiellement arrivé lors de son premier combat contre Sagat et face à C.Viper, dans l'anime Street Fighter 4: The Ties That Bind.
Evil Ryu est jouable dans Street Fighter Alpha 2, Street Fighter Alpha 2 Gold, Street Fighter EX, Street Fighter Alpha 3 (avec une storyline différente de Ryu de type "What If"), Marvel vs Capcom (Quand Ryu combat avec le style d' Akuma), Capcom vs SNK Pro, Capcom vs SNK 2, Namco X Capcom et Super Street Fighter IV : Arcade Edition.

Autres médias[modifier | modifier le code]

Il apparaît dans la série animée Street Fighter 2 V dans laquelle il doit s'allier à Ken et Chun-Li pour détruire l'organisation Shadaloo, dirigée par Bison. Cette série ne respecte pas les canons officiels établis par Capcom Japon.

Street Fighter II: Le film[modifier | modifier le code]

Dans ce film d'animation sorti d'abord en 1994 au Japon, Ryu poursuit son chemin sur la voie du guerrier lorsqu'il est repéré par Shadowlaw et le diabolique Bison, qui compte bien lui mettre la main dessus afin de le soumettre à sa volonté et en faire un pantin à son service.

Street Fighter - L'ultime combat[modifier | modifier le code]

Dans ce film sorti en 1994 ne respectant aucunement le background établi par Capcom Japon, Ryu est, avec son ami Ken, un petit escroc qui tente de rouler Sagat, ici un trafiquant. Il est rapidement arrêté par le colonel en chef des forces des Nations Alliées, Guile, pour lequel, avec Ken, il accepte d'infiltrer la base du despotique M. Bison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Détail personnage Ryu. »
  2. a, b, c et d « Références biographiques », sur Street Fighter.fr
  3. Capcom Japon et Storyline Street Fighter Alpha 2
  4. Série Street Fighter (série)
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Storyline Capcom Japon
  6. Ending de Gouken
  7. « Biographie Sakura », sur Street Fighter.fr
  8. « Satsui no Hado ni Mezameta Ryu », sur le site officiel de Capcom