Animal Crossing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Animal Crossing
Image illustrative de l'article Animal Crossing

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo EAD
Concepteur Takashi Tezuka (producteur),
Katsuya Eguchi, Hisashi Nogami (directeurs)[1]

Date de sortie Nintendo 64
Icons-flag-jp.png 14 avril 2001

GameCube
Icons-flag-jp.png 14 décembre 2001
Icons-flag-us.png Icons-flag-ca.png 15 septembre 2002
Icons-flag-jp.png 27 juin 2003 (e+)
Icons-flag-eu.png 24 septembre 2004
iQue Player
Icons-flag-cn.png 21 novembre 2003

Genre Simulation de vie
Mode de jeu un à quatre joueurs en alternance
Plate-forme Nintendo 64, GameCube, iQue Player
Média 1 NOD, 1 cartouche
Contrôle manette

Animal Crossing (どうぶつの森, Dōbutsu no Mori?) est un jeu vidéo de simulation de vie développé par Nintendo EAD. Il est édité au Japon par Nintendo en avril 2001 pour la console Nintendo 64. Il est porté sur GameCube fin 2001 au Japon et sort en Occident à partir de 2002. Une réédition sur iQue Player sort en Chine en 2003[réf. nécessaire].

Dans ce jeu, le joueur emménage dans un village de campagne habité par des animaux aux caractères bien distincts. Il introduit un nouveau type de jeu dérivé du collect them up : le but est de rendre tous les habitants heureux, de créer des vêtements et des décorations et de collectionner des objets (meubles, tapis, vêtements, fossiles…). Le jeu se déroule en temps réel, les minutes et les heures étant synchronisées avec la vie réelle (heure de la console), ainsi que les jours, les mois et les saisons. Il est également possible de fêter Noël et tous les autres événements (américains) avec les villageois.

Il a connu plusieurs suites : Animal Crossing: Wild World sur Nintendo DS, Animal Crossing: Let's Go the City/City folk sur Wii et Animal Crossing: New Leaf sur Nintendo 3DS.

Déroulement du jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur peut choisir le sexe mais pas l'apparence de son personnage. Tom Nook, un tanuki (animal de légende japonaise) dans la version japonaise, ou un raton laveur, dans les versions US et Europe, offre une petite maison qu'il faudra rembourser. Une fois la petite maison remboursée, Nook propose de l'agrandir, moyennant un prêt à rembourser. Quand ce sera fait, la maison peut s'agrandir encore, ensuite avoir un étage… La seule action « obligatoire » de ce jeu : rembourser la maison à Nook.

D'ailleurs, au fur à mesure que le joueur achète des articles dans son magasin, ce dernier peut s'agrandir d'une petite cabane à un énorme centre commercial avec étage… Bien sûr, l'évolution du magasin est longue. Voici les stades différents:

  • Boutique Nook : cabane de bois,
  • Nookoprix : petit magasin blanc,
  • Super Nook : grand magasin vert,
  • Hyper Nook : grand magasin comprenant un rez-de-chaussée où on peut trouver des plantes ou des objets pratiques (canne à pêche, filet,...) et un étage dirigé par les deux petits fils de Tom Nook (Méli et Mélo) où ils vend des objets, des murs, des sols et de la peinture pour repeindre son toit, avec aussi Ginette (un caniche rose) qui pourra changer la coiffure du personnage, seulement dans la version DS.

Il est possible de gagner des clochettes (la monnaie du jeu), utiles pour rembourser Tom Nook ou acheter des objets dans sa boutique, en réalisant des petits boulots, d'abord auprès de Tom Nook puis auprès des autres habitants, ou en ramassant des objets. Attention ! Frapper dans un rocher avec une pelle ou secouer un arbre peut permettre de faire tomber des sacs, pouvant contenir de 100 à 8500 clochettes pour les rochers et n'allant que jusqu'à 100 clochettes pour les arbres.

Il est également possible de pêcher des poissons avec une canne à pêche, ainsi que d'attraper des insectes avec un filet, les animaux ainsi capturés ayant une valeur variable. Ces découvertes peuvent être vendues auprès de Tom Nook, offertes au musée du village ou laissées comme décoration dans la maison. Tout autant que les fossiles, qui peuvent être déterrés avec la pelle. Les fossiles valent très cher chez Tom Nook. Les différents poissons et insectes qu'il est possible d'attraper changent en fonction des saisons, ce qui apporte un intérêt au jeu sur le long terme.

En résumé, il n'est pas nécessaire de jouer longtemps, mais plus ou moins indispensable de jouer tous les jours, surtout lors des événements particuliers (concours, fêtes, anniversaires, etc.). Le village évolue au cours du temps et des habitants déménagent ou s'installent de manière régulière.

Le joueur peut créer jusqu'à quatre personnages qui habiteront dans des maisons voisines (GameCube) ou dans la même maison (DS). Il est possible d'envoyer des lettres aux habitants ou aux amis vivant dans le village.

Plusieurs styles de meubles sont disponibles pour meubler l'intérieur du joueur. En respectant les principes du feng shui, le joueur pourra obtenir des effets lui facilitant la découverte d'objets ou d'argent. Il sera aussi noté sur la décoration de sa maison.

La collecte d'objets constitue donc un des points principaux du jeu. Mais il joue également sur une simulation de vie sociale vis-à-vis des autres habitants du village et des autres joueurs d’Animal Crossing, avec le courrier, les discussions dans la structure de la ville, les voyages et les échanges d'objets avec d'autres joueurs au travers de communauté Internet ou des amis du joueur. 144 animaux existent (tous les personnages sont des animaux sauf les joueurs) mais il n'y a que 7 ou 8 habitants dans le village qui déménagent et emménagent de temps en temps ; sans compter les personnages spéciaux qui parfois viennent dans le village...

Le joueur peut aussi cueillir des fruits (pommes, oranges, cerises, poires, noix de coco, pêches). Un seul d'entre eux sera défini pour la ville au début du jeu (excepté les noix de coco qui se trouveront au bord de la plage). Il est possible de faire de l'argent (clochettes) grâce à eux. Toutefois, il est possible de planter d'autres fruits trouvés dans les villes que vous avez visitées. En effet, ce jeu constitue plusieurs astuces comme : envoyer une lettre avec inscrit dessus Fruit, puis envoyer le fruit de la ville.

Notamment la mère du personnage pourra aussi vous envoyer un fruit différent pour chaque nouvelle saison.

Le musée[modifier | modifier le code]

Le musée du village est géré par Thibou. Voici les objets ou animaux que l'on peut trouver au musée:

  • Poisson:

Chinchard, Cardeau, Bar commun, Bar, Poulpe, Calmar, Lune de mer, Requin marteau, Scarus, Poisson scropion, Poisson lune, Limande,

  • Fossile:

Ambre, Archaeoptérix, Séismosaure, Tyrannosaure, Diplodocus, Homme de Pékin, Fossile fougère, Pachyséphalausaure, Ptéranodon, Saichania, Tigre à dents de sabre, Mammouth,

  • Insecte:

Saturnide, Cécropia, Araignée, Agrias, Abeille naine, Cloporte, Fourmi, Scorpion, Mouche, Monarque, Mante Orchidée

  • Tableau:

La Joconde,

Connectivité GBA[modifier | modifier le code]

Il est possible en disposant du jeu sur la Game Cube, d'une Game Boy Advance et d'un câble connectant les deux consoles de se rendre sur une île composée de 1 à 3 lopins où le joueur disposera d'une cabane, pourra rencontrer un nouvel habitant parmi 15 différents et récolter des noix de coco. Il existe aussi des astuces pour s'enrichir rapidement grâce à cette île. Il est également possibles de créer des motifs sur la Game Boy Advance transférables sur la Game Cube.

Graphisme[modifier | modifier le code]

Un des points faibles du jeu selon certains mais le graphisme "enfantin" du jeu contribue à son charme, les graphismes ne sont pas spécialement impressionnants mais restent toutefois agréables. Il faut préciser que le jeu a eu une précédente version sortie sur Nintendo 64, uniquement au Japon et connue sous le nom de Animal Forest. Animal Crossing sur GameCube reprend ainsi le même style de graphisme, avec des couleurs vives.

Les jeux NES[modifier | modifier le code]

Le joueur pourra aussi jouer à des jeux NES (seulement dans la version Gamecube) autant que souhaité une fois trouvés. Les jeux pouvant être collectionnés sont  :

Quatre jeux ne peuvent être obtenus qu'avec un Action Replay ou un e-Reader :

Les musiques[modifier | modifier le code]

Tous les samedis soir à partir de 20 heures, Kéké Laglisse (un chien chanteur) vient interpréter une chanson de son répertoire. Durant la musique les noms de l'équipe de développement apparaissent : c'est le seul moyen de voir le générique du jeu. Une fois la chanson terminée, Kéké donne au joueur un enregistrement pour pouvoir la mettre dans sa radio et l'écouter plus tard. Au total, il y a 73 chansons différentes :

  • Drum and bass Kéké
  • Technopop Kéké
  • DJ Kéké
  • Moi et juste moi
  • Country Kéké
  • Kéké à la plage
  • Ballade de Kéké
  • Tovaritch Kéké
  • Complainte Kéké
  • Kéké Route 66
  • Requiem de Kéké
  • Far West Kéké
  • M. Kéké
  • Kéké café
  • Parade Kéké
  • Señor Kéké
  • Rengaine de Kéké
  • Je vous aime
  • 2 jours plus tôt
  • Chez moi
  • Vie de forêt
  • Limite
  • Réfléchir
  • Kéké King
  • Chant montagnard
  • Chant marin
  • Napolitaine
  • La pente
  • Rockabily Kéké
  • Agent Kéké
  • Kéké metal
  • Vieux biscuits
  • Floraison
  • Errance
  • Kéké House
  • Sonate Kéké
  • Kéké des îles


Elles sont composées par le compositeur et doubleur japonais Kazumi Totaka.

Toutes ces musiques sont aussi sur Animal Crossing: New Leaf.

Édition[modifier | modifier le code]

Le titre original japonais « Dōbutsu no Mori » signifie littéralement « Forêt d’animaux » mais a été rebaptisé Animal Crossing aux États-Unis et en Europe. Cette dénomination est issue d'un jeu de mot se référant aux panneaux routiers mettant en garde contre les soudaines apparitions d'animaux sur la chaussée.

À l'origine, le jeu aurait dû sortir sur la Nintendo 64 pour les versions américaines et européennes, mais après de nombreuses dates repoussées et d'approximations, le jeu aura été finalement porté sur la GameCube en 2002 et 2004, avec quelques améliorations et rajouts.

Le 16 décembre 2006, un long métrage anime Animal Crossing a vu le jour au Japon.

Réception[modifier | modifier le code]

Le jeu a reçu globalement de bonnes critiques. Le site IGN lui attribue la note de 9,1 sur 10 et Metacritric lui décerne une note de 87 sur 100, tandis que le site français jeuxvideo.com lui donne un 16 sur 20.

Le titre a également était jugé comme faisant partie des 10 meilleurs jeux de la console.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]