Sonic

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Wiktionnaire Cet article a pour sujet Sonic le hérisson. Pour une définition du mot « sonic », voir l’article sonic du Wiktionnaire.
Sonic le hérisson
Personnage de fiction apparaissant dans
Sonic the Hedgehog.

Sonic le hérisson (au milieu), entouré des créateurs de la franchise.
Sonic le hérisson (au milieu), entouré des créateurs de la franchise.

Origine Drapeau du Japon Japon
Sexe Masculin
Espèce Hérisson anthropomorphe
Cheveux Bleus
Yeux Verts
Pouvoirs spéciaux Vitesse de course supersonique, Chaos control, transformation en Super Sonic,…
Taille 100 cm[1]
Poids 35 kg[1]
Ennemi(s) Eggman

Créé par Naoto Ōshima
Yuji Naka
Hirokazu Yasuhara
Voix Version anglaise

Jaleel White (Les Aventures de Sonic, Sonic the Hedgehog, Sonic le rebelle)
Ryan Drummond (1998-2004)
Jason Anthony Griffith (2005-2009)
Roger Craig Smith (depuis 2010)
Version japonaise
Takeshi Kusao (1993)
Jun'ichi Kanemaru (depuis 1998, Sonic X)
Version française
Olivier Korol (Les Aventures de Sonic, Sonic the Hedgehog, Sonic le rebelle, Les Mondes de Ralph)
Alexandre Gillet (Sonic X, Sonic Generations, Sonic Lost World)

Film(s) Sonic the Hedgehog the Movie
Série(s) Sonic the Hedgehog
Les Aventures de Sonic
Sonic the Hedgehog
Sonic le rebelle
Sonic X
Album(s) Sonic the Hedgehog
Sonic the Comic
Première apparition Sonic the Hedgehog

Sonic the Hedgehog (ソニック・ザ・ヘッジホッグ, Sonikku za Hejjihoggu?), enregistré en tant que marque commerciale sous le nom de « Sonic The Hedgehog »[2], est un personnage de jeu vidéo et le personnage principal de la série de jeu vidéo Sonic éditée par Sega, ainsi que d'un bon nombre de séries dérivées de comics, de dessins animés et d'un film. Le premier jeu vidéo Sonic, Sonic the Hedgehog, sorti le 23 juin 1991, est sorti dans le but de doter Sega d'une mascotte qui puisse rivaliser avec celle de leur concurrent Nintendo, Mario[3]. Depuis, Sonic est devenu l'un des personnages de jeu vidéo les plus connus au monde, avec des jeux qui se sont vendus à plus de 70 millions d'exemplaires[4]. En 2005, Sonic est le premier personnage intronisé au Walk of Game, en même temps que Mario et Link[5].

Les designers Naoto Ōshima, Hirokazu Yasuhara et le programmeur Yuji Naka sont généralement crédités pour la création du personnage[6], un hérisson anthropomorphe de 15 ans, qui a le pouvoir de courir à une vitesse supersonique et de se recroqueviller en une boule pour attaquer ses ennemis[1].

Initialement cantonné au jeu de plate-forme, Sonic s'est depuis initié à d'autres styles comme le jeu de course[7], de flipper[8] ou de combat[9].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1990, alors que Nintendo, principal concurrent de Sega sur le marché des consoles, avait déjà trouvé la mascotte parfaite avec Mario dès 1985, Sega recherche encore un personnage charismatique capable de véritablement concurrencer le célèbre plombier et ainsi remplacer la mascotte de l'époque, Alex Kidd, qui n'arrive pas à convaincre[IG 1].

Le département recherche et développement du studio Sega AM8 soumet de nombreuses propositions, dont un tatou (qui sera plus tard repris pour le personnage de Mighty the Armadillo), un chien, une caricature de Theodore Roosevelt en pyjama (qui servira de base pour Eggman), et un lapin (censé pouvoir étirer ses oreilles pour attraper des objets, une idée qui sera incorporé dans Ristar)[IG 2]. Finalement, c'est le hérisson bleu de Naoto Ōshima, dont le nom de code était « M.Needlemouse » (needlemouse étant une traduction littérale du mot hérisson en japonais)[IG 2], qui fut désigné pour incarner la nouvelle mascotte de Sega. La couleur bleue fut choisie pour concorder avec le logo bleu de Sega, les chaussures étant inspirées des couleurs de la couverture de l'album Bad de Michael Jackson, avec un contraste très fort entre rouge et blanc, comme les bottes du père Noël[10]. Le personnage est finalement appelé « Sonic » en raison de sa vitesse et AM8 se renomme alors en Sonic Team, composée de cinq personnes, dont Yuji Naka, Naoto Oshima et Hirozaku Yasuhara, et commence à travailler sur Sonic the hedgehog[IG 2]. Pour plaire au marché américain et contraster avec Mario, Sonic se donne une image jeune, rapide et légèrement arrogante[IG 3]. Il ne peut néanmoins pas nager, car à l'époque, Yuji Naka croyait les hérissons incapables de le faire[11]. Il sort sur Mega Drive en 1991. Mais sa toute première apparition dans le monde du jeu vidéo s’est faite en salle d’arcade, peu avant la même année, dans Rad Mobile, un jeu de course automobile dans lequel Sonic, sous la forme d'un porte clef désodorisant, était suspendu au rétroviseur[12],[13].

Les concepts originaux font faire Sonic partie d’un groupe de rock et une petite amie nommée Madonna[IG 4]. Néanmoins, une équipe de Sega of America, menée par Madeline Schroeder, qui se nommait elle-même « la mère de Sonic » (« Sonic's mother ») a édulcoré le jeu pour le marché américain en enlevant ces éléments[14]. Cela a provoqué un vif débat avec la Sonic Team ; néanmoins, Naka admit plus tard que c'était probablement mieux comme cela[14]. Les apparences de Sonic variaient en fonction du média et du style avec lequel il était dessiné : Le Sonic original, dessiné par Oshima était petit, avec de courtes épines, un corps rond et des iris non visibles, tout comme les artworks de jeux vidéo dessinés pour le packaging de Sonic the Hedgehog et d'autres jeux de la série[15]. Quand Sonic the Hedgehog 2 sur Mega Drive est apparu, les proportions de Sonic ont changé, passant d’un ratio hauteur/largeur de 1:2 à 1:2,5[15].

Depuis Sonic Adventure, sorti en 1998, Sonic est redessiné par Yuji Uekawa, le dotant de plus grandes jambes, d’un corps moins sphérique, des piquants plus tombants et des yeux verts[16].

Doublage[modifier | modifier le code]

Plusieurs acteurs ont doublé Sonic dans ses apparitions vidéoludiques. Sonic est doté dans le jeu Sonic CD, sorti sur Mega-CD en 1993, de quelques échantillons de voix, de Keiko Utoku[17]. Le premier « vrai » doublage de Sonic a été celui de Takeshi Kusao pour le jeu SegaSonic the Hedgehog, sorti sur borne d'arcade en 1993[18], Junichi Kanemaru doublant les jeux vidéo de la série Sonic en japonais après[19], à l’exception de la forme hérisson-garou de Sonic, dans le jeu Sonic Unleashed, doublée par Tomokazu Seki[20].

Le premier doublage de Sonic en anglais est celui de Jaleel White dans les séries animées Les Aventures de Sonic, Sonic the Hedgehog et Sonic le rebelle[21]. Le premier doublage en anglais dans un jeu vidéo a été celui de Ryan Drummond, qui a commencé avec Sonic Adventure, puis a doublé Sonic dans tous ses jeux vidéo jusqu’en 2004[22], quand il a été remplacé par Jason Adam Griffith, qui avait auparavant doublé le personnage dans la série animée Sonic X[23]. Ce dernier a été remplacé par Roger Craig Smith, qui a commencé par Sonic Free Riders et Sonic Colours en novembre 2010 il doublera également Sonic lors de son apparition dans Les Mondes de Ralph en 2012[24].

En français, Sonic est doublé par Olivier Korol dans Les Aventures de Sonic, Sonic le rebelle et dans Les Mondes de Ralph[25] et par Alexandre Gillet dans Sonic X[26]. À l’occasion du 20e anniversaire de Sonic, Sega décide pour la toute première fois de faire doubler un jeu Sonic dans d'autre langues que le japonais et l'anglais, ce qui permet à Alexandre Gillet de reprendre son rôle de Sonic dans la version française de Sonic Generations. En 2013, il reprend une nouvelle fois le rôle du hérisson bleu dans Sonic Lost World sur Wii U et 3DS et plus tard dans Mario et Sonic aux Jeux olympiques d'hiver de Sotchi 2014.

Apparitions[modifier | modifier le code]

Sonic Lost World Sonic and All-Stars Racing Transformed Sonic the Hedgehog 4: Episode 2 Sonic Generations Sonic Colours Sonic Free Riders Sonic the Hedgehog 4: Episode 1 Sonic and Sega All-Stars Racing Sonic and the Black Knight Sonic Unleashed : La Malédiction du Hérisson Sonic Riders: Zero Gravity Sonic and the Secret Rings Sonic the Hedgehog (jeu vidéo, 2006) Sonic Riders Sonic Rush Sonic Heroes Sonic Battle Sonic Advance 2 Sonic Adventure#Sonic Adventure DX Director’s Cut Sonic Adventure 2#Sonic Adventure 2 Battle Sonic Adventure 2 Sonic Shuffle Sonic the Hedgehog Pocket Adventure Sonic Adventure Sonic R Sonic 3D Blast Sonic Labyrinth Sonic and Knuckles Sonic the Hedgehog 3 Sonic the Hedgehog Spinball Sonic the Hedgehog CD Sonic the Hedgehog 2 Sonic the Hedgehog (jeu vidéo, 1991)
Articles connexes : Liste des jeux vidéo Sonic et Série Sonic.

Présentation[modifier | modifier le code]

Traits physiques et caractère[modifier | modifier le code]

Sonic est un hérisson anthropomorphique bleu céruléen de 15 ans (20 ans depuis Sonic Generations) qui possède la particularité de pouvoir courir au-delà de la vitesse du son, à plus de 1224 km/h (soit environ 760 mph). Dans les comics Fleetway, il est également présenté comme exagérément arrogant. Dans toutes les séries confondues, Sonic est loyal et courageux : il est prêt à prendre de nombreux risques pour venir en aide à des innocents. Néanmoins, il ne se sent pas investi d'une « mission » quelconque, et fait cela non pas par devoir, mais par principe. Il préfère vivre selon ses propres règles plutôt que celles des autres.

Passé officiel du personnage[modifier | modifier le code]

Sonic est l'un des personnages les plus mystérieux de toute sa franchise. On sait uniquement qu'il est né sur Christmas Island, une île qui n'a jamais été vue dans aucun jeu. Toutefois, dans Sonic Adventure 2, lors du combat final, Shadow confie à Sonic qu'il pourrait être lui-aussi une création du Professeur Gerald Robotnik dans la mesure où ils ont tous les deux les mêmes pouvoirs. Sonic voyage autour du globe et au-delà, à la recherche d'aventures et de sensations fortes, émerveillé de découvrir sans arrêt de nouveaux lieux à explorer et de légendaires secrets à découvrir. Son île préférée est South Island, qu'il visite plus d'une fois. C'est sur cette île qu'il rencontrera pour la première fois celui qui allait devenir son principal ennemi : le Docteur Ivo "Eggman" Robotnik. Sa couleur bleue vient du logo bleu de Sega. On découvre dans Sonic Adventure 2 que sa planète n'est autre que la Terre bien que les fans du jeu pouvait s'en douter au vu des nombreux habitants humains qui y apparaissaient.

Histoire imaginée par « Sonic Comics »[modifier | modifier le code]

La couleur et la vitesse de Sonic furent expliqués pour la première fois dans un comic promotionnel dans Disney Adventures [réf. souhaitée], puis décrit plus en détail dans le roman Stay Sonic est considéré comme l'explication non officielle dans le reste des publications du Royaume-Uni [réf. nécessaire].

Sonic était au départ un hérisson brun, jusqu'au moment où il découvrit par hasard le laboratoire du Docteur Ovi Kintobor, un scientifique souhaitant faire de la planète un paradis grâce à une machine nommée Retro-Orbital Chaos Compressor, mais ayant besoin pour cela de l'Émeraude grise du Chaos. Sonic se proposa de l'aider. Ayant remarqué que Sonic aimait courir, le docteur l'aida à développer sa vitesse, l'amenant même à briser le mur du son, ce qui provoqua une explosion qui transforma Sonic en hérisson bleu super-rapide. Sonic ne réussit pas à trouver la septième émeraude. Mais un jour, Kintobor voulut tenter d'utiliser sa machine malgré tout. Il partit d'abord vers le réfrigérateur, qui ne contenait plus qu'un œuf pourri. Le tenant distraitement dans sa main, il trébucha sur un câble et provoqua une explosion. Lorsqu'il en ressortit, il était le Docteur Ivo « Eggman » Robotnik.

Techniques[modifier | modifier le code]

Anneaux issus des jeux de la saga

Sonic possède un éventail de mouvements spéciaux sans cesse renouvelés et améliorés au fil des jeux. De la simple Spin Attack (Attaque tourbillon) en boule, il développe le Spin Dash (Course tourbillon) qui permet de prendre de l'élan, différentes manières d'utiliser son saut, de rouler, d'utiliser boucliers d'énergies et éléments du décors.

Dans Sonic Adventure, Sonic Adventure 2, Sonic Unleashed et Sonic Generations, il utilise le Light Dash (Course Éclair) qui lui permet de suivre une série d'anneaux automatiquement à la vitesse de la lumière. Le Homing Attack (Attaque téléguidée) est une attaque en boule après un saut non loin d'ennemis devant Sonic. La technique Light Attack ressemble à la précédente, mais permet d'attaquer des ennemis en hauteur. Dans Sonic Adventure 2, il utilise le Chaos Control (Contrôle du Chaos) (lui permettant de se téléporter), le Sonic Wind (attaque à distance) et le Time Stop (Mais seulement dans les modes multi-joueurs, ce qui peut laisser à penser qu'il ne maîtrise pas vraiment cet éventail de techniques). Également dans Sonic Adventure 2, grâce à ses nouvelles chaussures les Soap shoes, Sonic peut ainsi grinder sur les rampes et autres barres, cette technique sera ensuite toujours utilisée (cependant sans chaussures spéciales).

Dans Sonic Heroes, il peut créer des petites tornades (probablement la même technique que dans Sonic Adventure 2, le Sonic wind), et aidé de Tails et Knuckles il peut utiliser le Rocket Accel, augmentant sa vitesse. Sonic Rush nous propose également une nouvelle technique : le Rush, durant lequel Sonic est invincible et fonce (ce qui est également disponible dans Sonic Unleashed, Mais seulement en collectant des Rings.).

Il peut utiliser le pouvoir des Wisps (dans Sonic Colours): Wisp Blanc:Boost; Wisp Cyan:Laser; Wisp Jaune:Vrille; Wisp Bleu:Cube; Wisp Orange:Fusée; Wisp Vert:Vol; Wisp Rose:Épine; Wisp Rouge:Explosion; Wisp Violet:Trou noir; Néga Wisp:Furie.

Sonic peut invoquer un bumper pour se propulser en l'air et allonger ses épines dans Super Smash Bros Brawl.

Pouvoirs de Sonic The Werehog[modifier | modifier le code]

Dans sa forme de Hérisson-garou, Sonic est beaucoup plus lent que d'habitude. Mais ses puissantes attaques compensent sa lenteur.

Voici une liste des pouvoirs que possède Sonic the Werehog :

  • Bras extensibles : Ses bras peuvent s'étirer, ce qui lui permet d'attaquer les ennemis de loin, d'atteindre des endroits inaccessibles et de s'accrocher aux poteaux et aux barres facilement. Cette capacité a été découverte accidentellement lorsqu'un cornet de glace était sur le point de tomber par terre.
  • Force élevée : La force de Sonic the Werehog est plus élevée que dans sa forme normale, lui permettant d'ouvrir les portes fermées ainsi que de ramasser, transporter et lancer des caisses et des ennemis sans effort.
  • Griffes et Crocs : Sonic possède des griffes et des crocs qui le rendent efficace au corps à corps.
  • Chaussures pointues : Sonic possède des chaussures avec des pointes en dessous qui sont utiles au corps à corps.

Transformations[modifier | modifier le code]

Les 7 émeraudes du chaos ou Chaos Emeralds.
  • Lorsqu'il a récupéré toutes les Émeraude du chaos, Sonic peut se transformer en Super Sonic, un hérisson doré invincible mais a besoin d'anneaux pour conserver sa transformation. Super Sonic peut lancer des éclairs d'énergie sur ses ennemis et atteint une vitesse impressionnante. Cette forme apparaît dans pratiquement tous les jeux de la série au moment du boss final.
  • Dans un seul jeu, Sonic 3 & Knuckles, Sonic peut se transformer en Hyper Sonic, une version encore plus puissante.
  • Dans le jeu Sonic and the Secret Rings, il peut se transformer en Darkspine Sonic en utilisant les 3 des 7 rings élémentaire du pays des mille et une nuits.
  • Dans la série animée Sonic X, sa colère le fait se transformer en Dark Sonic et après en Dark Super Sonic à cause des centaines de fausses émeraudes du chaos qui l'entouraient lorsque ses amis Chris et Cosmo sont faits prisonniers par le Roi Noir des Metarex.
  • Dans un comic, il peut se transformer en Evil Super Sonic à cause de sa rage en Super Sonic
  • Dans les comics Archie, il peut se transformer en Eco Sonic et Polar Sonic, des formes permettant à Sonic de manipuler la plante et la glace.
  • Dans les comics Archie, il peut se transformer en Ultra Sonic, une forme encore plus puissante qu'Hyper Sonic.
  • Dans les comics Archie, il peut se transformer en Solar Sonic, une forme un peu moins puissante que Super Sonic.
  • Dans le jeu Sonic Unleashed, Sonic la nuit se transforme en Sonic the WereHog, transformation provoquée par le docteur Eggman en utilisant la puissance de Super Sonic pour réveiller Dark Gaïa sur terre.
  • Dans Sonic and the Black Knight, sur Wii, Sonic utilise une épée et peut se transformer en Excalibur-Sonic en combinant les 4 épées sacrés.

Sonic dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

En 1993, Sega sponsorise l'écurie de Formule 1 Williams-Renault. Les jambes de Sonic apparaissent sur les flancs des Williams, au niveau du cockpit. Les Williams dominent durant toute la saison et remportent le championnat pilotes (avec Alain Prost) et constructeurs, ce qui gonfle la réputation de Sega et surtout de Sonic en Europe[27].

Le gène Sonic hedgehog (SHH) a été nommé d'après le personnage de Sega[28]. Il s'agit chez les vertébrés d'un des homologues au gène Hedgehog (HH) des invertébrés[28]. Ces gènes jouent un rôle dans le développement embryonnaire et la prolifération des cellules souches chez l'adulte. Parmi les 3 gènes homologues des vertébrés, avec DHH (gène Desert Hedgehog) et IHH (gène Indian Hedgehog) , le gène Sonic hedgehog est le plus étudié[28].

Sonic est aussi nommé dans la chanson Abiura di me de la chanteuse Italien Caparezza.

Caméos[modifier | modifier le code]

  • Sonic est aperçu en train de bronzer sur la Plage Anémone dans le jeu vidéo Soleil sorti en 1994 sur Mega Drive.
  • Sonic fait une apparition dans le film d'animation Disney Les Mondes de Ralph, sorti dans les salles de cinéma le 5 décembre 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bruno Rocca, « Dossier Sonic : Première partie », IG Magazine, Ankama Presse, no 12,‎ janvier/février 2011 (ISSN 2102-3352)
  1. p. 176
  2. a, b et c p. 177
  3. p. 178
  4. Encadré « Qui est Sonic ? » p. 177
Autres références
  1. a, b et c (ja) « Sonic », sur Sonic Channel, Sega et la Sonic Team (consulté le 25 mars 2011)
  2. (en) The Ultimate History of Video Games : The Story Behind the Craze that Touched our Lives and Changed the World, Roseville, Californie, Prima Publishing (ISBN 0-7615-3643-4), chap. 23, p. 428

    « the "t" in Sonic the Hedgehog is capitalized. Sega marketing genius Al Nilsen had the "the" registered as Sonic's middle name. »

  3. (en) Sam Kennedy, « The Essential 50: Sonic the Hedgehog », sur 1UP.com (consulté le 1er avril 2011)
  4. (en) Laura Philips, « Sonic Games », sur HubPages,‎ 9 mai 2006 (consulté le 1er avril 2011)
  5. (en) « Walk of Game: Mario and Sonic get stars », sur CNET Australia,‎ 10 mars 2005 (consulté le 1er avril 2011)
  6. (en) Ken Horowitz, « Sega Stars: Yuji Naka », sur Sega-16,‎ 22 juin 2005 (consulté le 1er avril 2011)
  7. Par exemple Sonic R
  8. Par exemple Sonic the Hedgehog Spinball
  9. Par exemple Sonic Battle
  10. (en) Brandon Sheffield, « Out of the Blue: Naoto Ohshima Speaks », sur Gamasutra,‎ 4 décembre 2009 (consulté le 25 mars 2011) : « he's blue because that's Sega's more-or-less official company color. His shoes were inspired by the cover to Michael Jackson's Bad, which contrasted heavily between white and red -- that Santa Claus-type color. », p. 2
  11. (en) Neon Kelly, « Revealed: Why Sonic can't swim », sur VideoGamer.com,‎ 23 février 2009 (consulté le 25 mars 2011)
  12. Bruno Rocca, « Dossier Sonic : Troisième partie », IG Magazine, Ankama Presse, no 14,‎ juin/juillet 2011, p. 171 (ISSN 2102-3352)
  13. (fr) Franck, « Quizz : Dans quel jeu est apparu le personnage Sonic ? », sur [1],‎ 19 avril 2011
  14. a et b (en) « Sonic the Hedgehog GameTap Retrospective », sur YouTube, Gametap (consulté le 25 mars 2011)
  15. a et b (en) Video Game Illustrations : Sega Version, Nippon Shuppan Hanbai Deutschland GmbH,‎ 20 mars 2000, 144 p. (ISBN 3-910052-50-9 et 978-3-91005250-5)
  16. (en) Collectif, « Sonic's Back! », Sega Saturn Magazine, no 36,‎ octobre 1998, p. 18 (ISSN 1360-9424, lire en ligne)
  17. (en) « Keiko Utoku’s bio », sur JpopAsia (consulté le 31 mars 2011)
  18. (en) SegaSonic the Hedgehog sur l’Internet Movie Database
  19. (en) Junichi Kanemaru sur l’Internet Movie Database
  20. (en) Sonic Unleashed sur l’Internet Movie Database
  21. (en) Jaleel White sur l’Internet Movie Database
  22. (en) Ryan Drummond sur l’Internet Movie Database
  23. (en) Jason Griffith (II) sur l’Internet Movie Database
  24. Archangel UK, « Out of the Mouths of Hedgehogs », sur Sonic City Blognik, Sega,‎ 15 juillet 2010 (consulté le 2 avril 2011)
  25. (fr) « Olivier Korol, doublages de dessins animés », sur [2], site personnel (consulté le 2 juin 2011)
  26. (fr) « Alexandre Gillet », sur Planète Jeunesse (consulté le 2 avril 2011)
  27. (en) [3] Sonicrapidboard.com (photos)
  28. a, b et c (en) Anwood, Robert (6 septembre 2007). Emus Can't Walk Backwards. Ebury Press. p. 113–114. (ISBN 9780091921514).

Liens externes[modifier | modifier le code]