Super Mario Galaxy 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fairytale bookmark silver light.png Vous lisez un « bon article ».
Super Mario Galaxy 2
Image illustrative de l'article Super Mario Galaxy 2

Éditeur Nintendo
Développeur Nintendo EAD Tokyo
Concepteur Réalisateur
Koichi Hayashida

Producteurs
Shigeru Miyamoto
Takashi Tezuka
Yoshiaki Koizumi
Musique Mahito Yokota
Ryo Nagamatsu
Kōji Kondō

Date de sortie Icons-flag-us.png 23 mai 2010
Icons-flag-jp.png 27 mai 2010
Icons-flag-eu.png 11 juin 2010
Icons-flag-au.png 1er juillet 2010
Icons-flag-kr.png 20 janvier 2011
Genre Plates-formes
Mode de jeu 1 ou 2 joueurs
Plate-forme Wii
Média Disque optique
Langue Multilingue
Contrôle Wiimote et Nunchuk

Évaluation OFLC : G (Australie)
CERO : A
ESRB : E
GRB : A
PEGI : 3+

Super Mario Galaxy 2 (スーパーマリオギャラクシー2, Sūpā Mario Gyarakushī Tsū?) est un jeu vidéo de plates-formes développé par Nintendo EAD Tokyo et édité par Nintendo sur Wii. Il a été dévoilé à l'E3 2009 et constitue la suite de Super Mario Galaxy. Il est sorti le 23 mai 2010 en Amérique du Nord, le 27 mai 2010 au Japon, le 11 juin 2010 en Europe et le 1er juillet 2010 en Australie. C'est le quatrième jeu de plates-formes en trois dimensions dans la série principale des Super Mario, après Super Mario 64, Super Mario Sunshine et Super Mario Galaxy.

L'histoire suit Mario dans sa poursuite dans l'espace de Bowser, qui a capturé la princesse Peach et pris le contrôle de l'Univers grâce à des étoiles. Mario devra donc voyager dans différentes galaxies pour retrouver ces étoiles, puis aller au centre de l'Univers afin de sauver la princesse.

Le jeu ne devait être au départ qu'une simple amélioration de Super Mario Galaxy, avec peu de modifications et un temps de développement estimé à un an. Cependant, il a plus tard été décidé que ce serait une suite à part entière et le développement a finalement duré deux ans et demi. Par rapport au premier épisode ont été ajoutés des environnements dynamiques, de nouveaux power-ups et surtout la possibilité de monter Yoshi.

À sa sortie, Super Mario Galaxy 2 a été très largement acclamé par les critiques, et il a été classé comme l'un des meilleurs jeux vidéo de tous les temps par des sites compilateurs de notes comme GameRankings et Metacritic. Il est en outre l'une des meilleures ventes de la Wii, avec 6,36 millions d'exemplaires vendus dans le monde.

Univers de Super Mario Galaxy 2[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le jeu commence là où finit Super Mario Galaxy, lorsque la Princesse Peach invite Mario à manger un gâteau au Festival des Étoiles, un évènement se déroulant une fois par siècles et où une pluie d'étoiles filantes apparaît dans le ciel du Royaume Champignon. Sur son chemin, Mario rencontre un Luma, qui se lie immédiatement d'amitié au plombier et qui lui confère le pouvoir des étoiles. Peu après, Bowser, l'ennemi juré de Mario, apparaît dans une taille immense après avoir avalé une grande étoile, et attaque le château de la princesse Peach. Après l’avoir enlevée, Bowser s'enfuit dans l'espace afin de recréer son empire au centre de l'univers. Une fois envoyé dans l'espace, Mario prend le contrôle du Vaisseau Mario, un planétoïde qui a la forme de la tête de Mario, construit par Lubba, le Luma capitaine et qui est alimentée par des super étoiles. Sa mission est de voler à travers l'espace à la recherche de la Princesse Peach et d'aider Lubba à récupérer les super étoiles. Pendant son voyage, Mario rencontre d'autres Lumas qui se joignent à lui, ainsi que Yoshi, la brigade de recherche Toad, déjà présente dans Super Mario Galaxy, et son frère Luigi[1].

Après avoir collecté assez d'étoiles, le Vaisseau Mario atteint la forteresse principale de Bowser, qui draine l'énergie de ce qui semble être une comète. Mario entre dans le château de Bowser et l'affronte afin de récupérer la dernière grande étoile. Ensuite, Harmonie et son observatoire de la comète, présents dans le volet précédent de la série, apparaissent devant Mario et la Princesse Peach. Harmonie remercie Mario d'avoir veillé sur le Luma qu'il avait trouvé, ce dernier retournant à l'observatoire avec la casquette du plombier. Mario et ses amis rentrent au Royaume Champignon pour célébrer leur victoire. Le jeu se termine avec tout le monde faisant la fête devant un énorme gâteau vers le château de la Princesse Peach et l'observatoire de la comète volant à travers le ciel[2].

Personnages[modifier | modifier le code]

Contrairement au premier opus, Luigi est dorénavant jouable dès le début du jeu (après avoir achevé quelques galaxies). Il n'apparaît cependant pas toujours. Pour pouvoir l'incarner à sa guise, le joueur doit terminer le monde 6. Des œufs de Yoshi sont aussi présents dans un certain nombre de niveaux. Pour que Yoshi en sorte et soit utilisable, le joueur doit frapper l'œuf. Yoshi a un rôle semblable à celui qu'il avait dans Super Mario Sunshine ou dans Super Mario World mais il a de nouveaux pouvoirs qui changent sa couleur et ses capacités[3]. Les Lumas et le bébé Luma blanc du 1er opus sont aussi présents. Ils tiennent le même rôle que dans Super Mario Galaxy. Lubba, un gros Luma violet, est le cocapitaine du vaisseau de Mario. Lubba a le même rôle que Chocosta dans le premier opus[4].

Bowser est l'ennemi principal du jeu. La puissance des étoiles lui a permis de grandir considérablement. Son fils, Bowser Jr., est lui aussi de la partie pour ralentir la progression de Mario et de Luigi. La brigade de recherche Toad refait son apparition dans Super Mario Galaxy 2. Le Toad rouge est le capitaine du groupe, mais surtout un peureux lâche et égocentrique. Le Toad jaune est fainéant et enfantin. Le Toad bleu est la personne intelligente du groupe. Le Toad violet est facteur, et le Toad vert est banquier (ses accessoires évoluent en fonction du nombre d'éclats d'étoile stockés par le joueur). Quant à la Princesse Harmonie, elle fait une brève apparition sous la forme d'un Esprit cosmique qui vous vient en aide lorsque Mario a perdu un certain nombre de vies dans un même niveau. Lors de la cinématique de fin, on peut l'apercevoir avec l'observatoire au second plan, vous remerciant d'avoir ramené sain et sauf le Luma blanc.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le gameplay de Super Mario Galaxy 2 est très similaire à celui de Super Mario Galaxy, l'accent étant mis sur le côté plate-forme et les planètes de tailles, de thèmes et de paysages variés en 3D[5]. Le joueur contrôle Mario, puis plus tard dans le jeu, Luigi[6], qui ont chacun une variété de capacités physiques. Comme le précédent opus, l'objectif du jeu est de se rendre dans les différentes galaxies afin de collecter des étoiles d'énergie, qui sont attribuées en terminant les niveaux et en accomplissant des missions. Ces étoiles permettent d'ouvrir l'accès à d'autres niveaux. Le jeu conserve une grande partie du gameplay de son prédécesseur, comme le pointeur étoile bleu, qui permet au joueur de ramasser des fragments d'étoiles et de les envoyer sur les ennemis, des niveaux dans lesquels Mario utilise une boule d'équilibre ou encore utilisant un plan en 2D, ainsi que la gravité inversée[7].

Cadre et conception des niveaux[modifier | modifier le code]

Le joueur peut se rendre dans les galaxies de Super Mario Galaxy 2 à l'aide d'une carte, système utilisé dans d'autres jeux de la série Mario comme Super Mario World ou New Super Mario Bros. Wii[8]. La carte peut être utilisée grâce à un curseur en forme de planète nommé vaisseau Mario en raison de sa forme semblable à celle de la tête de Mario[7]. La carte, qui peut être consultée à tout moment, s'agrandit lorsque de nouvelles aptitudes sont obtenues[9]. Le jeu contient quarante-neuf galaxies disséminées en sept mondes différents. La difficulté augmente au fur et à mesure que Mario progresse dans les mondes. Les six premiers mondes se terminent par un niveau de boss contre Bowser ou l'un de ses fils, Bowser Jr. Lorsqu'ils sont vaincus, Mario peut se rendre au monde suivant. Une fois que Mario a rassemblé les 120 étoiles d'énergie, 120 nouvelles étoiles sont déverrouillées. Ces étoiles vertes peuvent être cachées ou situées dans une zone difficile d'accès, demandant de la part du joueur une grande précision et une longue exploration qui peut entraîner la mort de Mario à la moindre erreur. L'acquisition des 120 étoiles vertes permet d'ouvrir l'accès à la quarante-neuvième et dernière galaxie où deux défis particulièrement difficiles attendent Mario[10]. Au total, Mario doit collecter 242 étoiles disséminées dans l'univers de Super Mario Galaxy 2[11].

La plupart des niveaux de Super Mario Galaxy 2 offrent chacun une tâche unique basée sur le thème du niveau et utilisent de nombreux environnements dynamiques qui changent ou alternent entre les différents états de Mario. Par exemple, certains environnements voient leur rythme de musique de fond changer lorsqu'il y a une modification de la direction de la gravité, l'apparition ou la disparition de plates-formes ou encore l'arrêt du temps grâce à un interrupteur spécial. Les comètes farceuses, qui proposaient des défis difficiles dans le premier opus, apparaissent dorénavant de manière aléatoire dans les galaxies, exigeant alors l'obtention d'une Médaille comète dans une galaxie pour que la comète farceuse apparaisse[12]. De plus, les comètes farceuses sont devenues plus banales et offrent un certain nombre de variations alors que dans Super Mario Galaxy, seulement cinq variations exclusives sont disponibles. Les comètes farceuses dans Super Mario Galaxy 2 proposent des défis qui se combinent parfois, par exemple, vaincre tous les ennemis du niveau, collecter cent pièces violettes, finir le niveau dans un temps imparti ou encore en évitant les clones chaotiques, des doubles de Mario qui imitent tous ses faits et gestes. Enfin, les environnements aérodynamiques et les comètes farceuses offrent des défis nécessitant stratégie et précision, comme la résolution d'un puzzle[13].

Pouvoirs[modifier | modifier le code]

Toutes les transformations du premier opus, à part Mario de glace et Mario volant, font leur retour dans Super Mario Galaxy 2. Trois nouvelles transformations inédites s'ajoutent à celles-ci : Mario foreuse permet au joueur de creuser et traverser des planètes et réapparaître de l'autre côté[10] ; la transformation Mario de pierre permet à Mario de foncer à travers tous les obstacles qu'il trouve dans son chemin[9] et Mario nuage permet de créer des plates-formes temporaires dans les airs[14]. Toutes les transformations de Mario peuvent s'appliquer à Luigi.

Mario peut également chevaucher le dinosaure Yoshi, disponible dans quelques niveaux. Lorsque le joueur utilise Yoshi, le pointeur étoile bleu est remplacé par un point rouge, qui permet à Yoshi d'attraper des objets avec sa langue[15]. Le dinosaure peut également utiliser sa langue pour se balancer à travers les fossés, tirer des leviers ou encore avaler des ennemis puis les recracher tels des projectiles[10]. Yoshi dispose de trois transformations qui lui donnent des pouvoirs temporaires, qui lui sont accessibles en mangeant certains fruits. Le piment turbo rend Yoshi beaucoup plus rapide, lui offrant ainsi la possibilité d'emprunter les pentes verticales, ou même de marcher sur l'eau un court instant ; le fruit ballon permet à Yoshi de s'élever dans les airs jusqu'à ce qu'il se dégonfle de lui-même ou touche un ennemi et le fruit lumière permet à Yoshi de voir des plates-formes invisibles et de marcher dessus[16].

Aides et mode multijoueur[modifier | modifier le code]

En raison de la difficulté accrue du jeu par rapport à son prédécesseur, Super Mario Galaxy 2 offre des fonctionnalités qui aident les joueurs inexpérimentés ou en échec. La plus importante d'entre elles est le guide cosmique, similaire à celui de New Super Mario Bros. Wii. Ce dernier apparaît lorsque le joueur échoue plusieurs fois dans un même niveau : Mario est ainsi contrôlé automatiquement par la console qui termine elle-même le niveau. Suite à cela, Mario obtient une étoile d'énergie de bronze, l'obligeant ainsi à recommencer le niveau et à le terminer lui-même pour obtenir une étoile d'énergie en or[17]. Il y a également des écrans qui montrent au joueur comment faire un mouvement ou se servir des pouvoirs de Mario[18].

Le gameplay du mode multijoueur a été élargi par rapport à l'opus précédent où le deuxième joueur pouvait utiliser une télécommande Wii pour contrôler un pointeur étoile et aidait ainsi Mario en attrapant des ennemis ou ramasser des fragments d'étoiles pour s'en servir comme projectile. Dans Super Mario Galaxy 2, le deuxième joueur contrôle une Luma orange qui a les mêmes capacités que dans le précédent jeu, mais peut également attaquer des ennemis et collecter des objets et des fruits donnant des pouvoirs[17].

Développement[modifier | modifier le code]

Photo de Shigeru Miyamoto en 2006
Shigeru Miyamoto (ici en 2006), le producteur de Super Mario Galaxy 2.

Après que Nintendo eut fini le développement de Super Mario Galaxy, Shigeru Miyamoto a suggéré à l'équipe de développement qu'une suite pourrait être produite. Il était initialement prévu que le jeu soit juste une version améliorée du premier. Celui-ci était nommé « More Super Mario Galaxy »[19] — et même surnommé « Super Mario Galaxy 1.5 » au début — et son développement devait durer environ un an. Les premiers éléments à avoir été implémentés sont ceux qui avaient été abandonnés dans le premier épisode, comme Yoshi ou la planète en forme de tête de Mario. Peu à peu, de plus en plus d'éléments ont été ajoutés au jeu, qui est finalement devenu une suite à part entière. Son développement a ainsi duré deux ans et demi. Takeshi Hayakawa, le programmeur principal de Super Mario Galaxy 2, a créé un éditeur de niveau qui permettait aux différents membres de l'équipe de développement, dont les designers sonores et visuels, de créer facilement des niveaux sans l'aide des programmeurs[19]. Les conseils donnés au cours du jeu sont une simple option, pour que les joueurs déjà familiers avec le premier opus puissent profiter pleinement de ce nouvel épisode[20].

Miyamoto a comparé Super Mario Galaxy 2 à The Legend of Zelda: Majora's Mask, expliquant que ces deux jeux partagent le même noyau que leurs prédécesseurs[21]. D'ailleurs, pour apporter une nouveauté de poids à Majora's Mask par rapport à son prédécesseur, The Legend of Zelda: Ocarina of Time, l'équipe responsable de Majora's Mask avait rajouté un « système des trois jours » qui permet de jouer avec le temps, et donc de modifier son environnement. C'est aussi afin de bien faire une distinction entre Super Mario Galaxy 2 et son prédécesseur que les développeurs voulaient d'abord faire tourner le jeu entier autour du concept de switching (« échange »), qui aurait fait complètement changer l'environnement sous certaines conditions. Mais ceci s'est révélé particulièrement difficile à mettre en œuvre à grande échelle et aurait forcé les développeurs à renoncer à d'autres idées. Le concept a donc été appliqué seulement sur certains niveaux, et à petite échelle : les niveaux ne changent plus que sur certains points, comme leur vitesse ou leurs couleurs[22].

Super Mario Galaxy 2 a été révélé à l'E3 2009, le 2 juin. Il a été dit au cours de la conférence Nintendo privée avec Miyamoto que le développement du jeu était très avancé, mais que sa sortie n'aurait lieu qu'à la mi-2010, en raison de la sortie de New Super Mario Bros. Wii fin 2009. Miyamoto a aussi déclaré que le contenu du jeu était nouveau à 95–99 %, le reste étant tiré de Super Mario Galaxy[23]. Le président et CEO de Nintendo of America, Reggie Fils-Aime, a annoncé dans une interview que cette suite serait plus difficile que le premier opus[24], tandis que Miyamoto a soutenu dans une interview au magazine Wired qu'il serait moins axé sur le scénario[25]. Miyamoto avait déjà évoqué la possibilité que le jeu puisse proposer un « Super Guide », comme dans New Super Mario Bros. Wii[26]. Ceci a été confirmé par Bill Trinen, directeur de la gestion des produits de Nintendo, qui a fait valoir que cette fonctionnalité — finalement nommée « Guide cosmique » — allait être différente de ce que New Super Mario Bros. Wii proposait[27].

C'est le 24 février 2010, au Nintendo Media Summit 2010, que le jeu a pour la première fois été rendu jouable. Un trailer a également été révélé, ainsi que sa date de sortie américaine : le 23 mai 2010[28],[29]. Les versions japonaise, européenne et australienne du jeu étaient fournies avec un manuel d'instructions au format DVD[30].

Musique[modifier | modifier le code]

Tout comme son prédécesseur, Super Mario Galaxy 2 dispose d'une bande son jouée par un orchestre symphonique, Mario Galaxy Orchestra. Au début du développement, quand l'équipe envisageait encore un « Super Mario Galaxy 1.5 », il n'était pas prévu de musiques différentes de celles de Super Mario Galaxy. Mais peu à peu, l'équipe responsable du son, dirigée par Mahito Yokota, a pris conscience du fait que des musiques inédites étaient nécessaires pour accompagner les nouveaux mécanismes de jeu. Bien qu'ils fussent hésitants à avoir recours ou non à l'orchestre symphonique en raison des difficultés liées à l'enregistrement, le producteur général Shigeru Miyamoto a immédiatement donné son accord — selon Yokota, Miyamoto pensait que les joueurs s'attendraient à une bande son orchestrale. Miyamoto a également suggéré que les joueurs voudraient entendre des arrangements de la musique de Super Mario Galaxy, et c'est pourquoi la bande son est un mélange de nouvelles musiques et d'arrangements du premier épisode mais aussi de nombreux autres jeux Mario tels que Super Mario World et Super Mario 64[31]. Ryo Nagamatsu, qui avait déjà travaillé sur Wii Sports Resort et New Super Mario Bros. Wii, a contribué à neuf morceaux de la bande son[32].

Kōji Kondō, compositeur pour Nintendo, a recruté 60 musiciens pour l'orchestre — soit 10 de plus que pour Super Mario Galaxy — et 10 musiciens supplémentaires pour donner un style big band à la musique, avec des trompettes, des trombones, des saxophones et des batteries pour un total de 70 musiciens. Kondo était conseiller et superviseur, tandis que l'orchestre était dirigé par Taizo Takemoto, connu pour sa participation au Smash Bros. Concert en 2002. Kondo a également contribué à cinq morceaux[33].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues

Presse papier
Média Note
Edge (GB) 10/10[34]
Famitsu (JP) 37/40[35]
Presse numérique
Média Note
1UP.com (US) A[36]
Gamekult (FR) 9/10[37]
GameSpot (US) 10/10[38]
IGN (US) 10/10[39]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 97,12 %[40]
Metacritic 97/100[41]

Super Mario Galaxy 2 a reçu des critiques unanimement positives qui ont salué sa créativité et les améliorations techniques apportées par rapport au premier épisode. Il a obtenu une moyenne de 97,12 % sur GameRankings et de 97/100 sur Metacritic, faisant de lui l'un des jeux les mieux notés sur chacun de ces sites[40],[41].

Tom McShea de GameSpot a déclaré que Super Mario Galaxy 2 établissait « un nouveau standard des jeux de plates-formes » et lui a donné la note maximale. Cette récompense n'avait été attribuée qu'à six autres jeux dans l'histoire du site[38]. Le jeu a également reçu la meilleure note de la part du magazine Edge et de IGN[42],[39]. Pour GameTrailers, « il y a quelque chose de formidable pour à peu près tout le monde et les jeux que nous pouvons vraiment recommander à presque tout le monde sont rares »[7].

Ryan Davis, de Giant Bomb, a particulièrement loué le level design du titre et a fait valoir que ceux qui l'ont élaboré ont été « plus audacieux » que dans le premier volet[43], tandis que Chris Kohler de Wired a souligné qu'il serait possible de faire des jeux entiers en se basant sur les concepts de chaque niveau[44]. Justin Haywald, de 1UP.com, a qualifié la bande son étoffée de « considérable »[36]. GamesRadar a salué les graphismes, arguant que malgré les limitations techniques de la Wii, Galaxy 2 « comprend comment tirer le meilleur parti de la technologie vieillissante, dont presque tous les défauts graphiques sont lissés ou couverts, vous laissant le titre le plus beau de la Wii à ce jour »[40]. Pour sa part, Andrew Pfister, de X-Play, accorde à Super Mario Galaxy 2 la note de 5/5, le désignant comme « l'aboutissement de 20 ans de jeux Mario dans un jeu de plates-formes créatif et remarquablement bien fait »[45]. La presse francophone est également très élogieuse : Gamekult salue « un mètre-étalon de la plate-forme 3D construit de main de maître », et Jeuxvideo.com conclut que « le mode coopératif amélioré et la longévité accrue de cet épisode le rendent plus que jamais incontournable »[37],[46].

En marge de tous ces compliments, certaines critiques ont regretté la difficulté du jeu et sa similitude avec Super Mario Galaxy. Gamekult déplore « une certaine impression de réchauffé » pour les joueurs connaissant bien le premier épisode[37]. Chris Scullion, rédacteur pour l'Official Nintendo Magazine, l'a qualifié de « nouveau meilleur jeu de la Wii » tout en soulignant que l'effet de surprise du premier épisode n'est plus là[47]. Matt Helgeson de Game Informer a fait valoir que certains défis pouvaient être « frustrants »[48], particulièrement vers la fin du jeu[49]. De même, Ben PerLee de GamePro a remarqué que « la difficulté importante et la nécessité d'une grande maîtrise pourraient faire décrocher les nouveaux fans »[50]. Chris DeAngelus de Worthplaying a cependant noté qu'« il y a très peu de moments où votre mort semble être une conséquence d'une mauvaise conception des niveaux plus que d'une erreur de votre part, ce qui diminue la frustration qu'on peut ressentir »[51].

Ventes[modifier | modifier le code]

Au Japon, Super Mario Galaxy 2 s'est vendu à 143 000 exemplaires le jour de sa sortie et à 340 000 durant sa première semaine[52], soit 90 000 de plus que Super Mario Galaxy[53]. En Amérique du Nord, le jeu s'est vendu à 650 000 exemplaires durant le mois de mai 2010[54]. Entre avril et juin de la même année, on comptait 4 090 000 exemplaires vendus à travers le monde[55]. Au 16 juillet 2010, il s'était vendu un million de jeux aux États-Unis[56]. Au mois d'avril 2011, ce sont 6,36 millions d'exemplaires qui s'étaient vendus dans le monde entier[57].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Super Mario Galaxy 2 a été sacré « Jeu de l'année » 2010 par Nintendo Power[58], GamesMaster[59], Official Nintendo Magazine[59], Edge[59], GamesTM[60], Destructoid et Metacritic[61]. Il a été nommé « Jeu Wii de l'année » par IGN[62], GameTrailers[63], GameSpot[64], 1UP.com[65] et de nombreuses autres publications. En décembre 2010, IGN a désigné Super Mario Galaxy 2 comme le meilleur jeu Wii, surpassant ainsi son prédécesseur[66]. Super Mario Galaxy 2 a également été nommé aux Kids' Choice Awards 2011, mais a perdu face à Just Dance 2[67].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Super Mario Galaxy 2 - 'Story' press release », sur gonintendo.com,‎ 22 avril 2010 (consulté le 7 août 2011)
  2. Bowser : « Mes pouvoirs… disparus… Mon empire… rétrécit… Mon énorme gâteau… Jamais eu une part… » - Harmonie : « Mario, merci de m'avoir retrouvé cet enfant. »
  3. « Bande-annonce de Super Mario Galaxy 2 », sur jeuxvideo.com (consulté le 7 août 2011)
  4. « Lubba », sur mariowiki.com (consulté le 7 août 2011)
  5. « An Open Letter to the Creators of Super Mario Galaxy 2 », sur littlebobeep.com,‎ 7 avril 2010 (consulté le 8 août 2011)
  6. Henry Gilbert, « Luigi in Mario Galaxy 2? Official Japanese site says yes », sur gamesradar.com,‎ 22 avril 2010 (consulté le 8 août 2011)
  7. a, b et c « Super Mario Galaxy 2 Review », sur gametrailers.com,‎ 21 mai 2010 (consulté le 8 août 2011)
  8. (en) « No hub world in Super Mario Galaxy 2? », sur gametrailers.com,‎ 22 mars 2010 (consulté le 9 août 2011)
  9. a et b (en) Brett Elston, « Super Mario Galaxy 2: Light Yoshi, Rock Mario and more », sur gametrailers.com,‎ 31 mars 2010 (consulté le 9 août 2011)
  10. a, b et c (en) « Super Mario Galaxy 2 Review IGN », sur IGN.com (consulté le 9 août 2011)
  11. (en) Samuel Claiborn, « Super Mario Galaxy 2 Guide IGN », sur IGN.com (consulté le 9 août 2011)
  12. (en) Stephen Totilo, « Planet Mario And Map Suggest Super Mario Galaxy 2 Secrets », sur kotaku.com,‎ 24 février 2010 (consulté le 10 août 2011)
  13. (en) Jeff McAllister, « Super Mario Galaxy 2 Comet Medal Guide », sur gamesradar.com (consulté le 10 août 2011)
  14. (en) Mike Fahey, « Super Mario Galaxy 2 Forecast Cloudy With A Chance Of Plumbers », sur kotaku.com,‎ 16 avril 2010 (consulté le 11 août 2011)
  15. (en) « Super Mario Galaxy 2 E3 09: Debut Trailer », sur gametrailers.com,‎ 2 juin 2009 (consulté le 11 août 2011)
  16. « Objets spéciaux de Yoshi », sur supermariogalaxy.com (consulté le 11 août 2011)
  17. a et b (en) Mike Fahey, « A Look At Super Mario Galaxy 2’s Cosmic Guide and Cloud Mario », sur kotaku.com,‎ 21 avril 2010 (consulté le 11 août 2011)
  18. (en) « Super Mario Galaxy 2 Video Game, Fluffy Bluff Gameplay Part I », sur kotaku.com,‎ 23 avril 2010 (consulté le 11 août 2011)
  19. a et b (en) Anoop Gantayat, « Super Mario Galaxy 2 Staff Quizzed by Iwata », andriasang,‎ 2010 (consulté le 15 juillet 2011)
  20. (en) ariogalaxy2/vol1_page3.jsp « Wii.com - Iwata Asks: Super Mario Galaxy 2 », US.Wii.com,‎ 2010 (consulté le 15 juillet 2011)
  21. (en) « Wii.com - Iwata Asks: Super Mario Galaxy 2 », US.Wii.com,‎ 2010 (consulté le 24 mai 2010)
  22. (en) « Wii.com - Iwata Asks: Super Mario Galaxy 2 », US.Wii.com,‎ 2010 (consulté le 15 juillet 2011)
  23. (en) « E3 2009: Shigeru Miyamoto Roundtable LiveBlog », IGN,‎ 2009 (consulté le 3 juin 2009)
  24. (en) Matt Casamassina, « E3 2009: Reggie Fils-Aime on the Record », IGN (consulté le 3 juin 2009)
  25. (en) Chris Kohler, « Miyamoto: Why I Spiked Mario Galaxy 2's Story », Wired,‎ 2009 (consulté le 16 juin 2009)
  26. (en) Andy Robinson, « Mario Galaxy 2 will be "really challenging" - Miyamoto », Computer and Video Games,‎ 2009 (consulté le 6 février 2010)
  27. (en) Thomas East, « Wii News: Mario Galaxy 2 to get Super Guide », Computer and Video Games,‎ 2010 (consulté le 8 avril 2010)
  28. (en) Matt Cabral, « Super Mario Galaxy 2 Hits North America May 23 - Nintendo summit 2010 », Kotaku,‎ 2010 (consulté le 8 avril 2010)
  29. (en) « Super Mario Galaxy 2 Video Game, Nintendo Media Summit Trailer | Game Trailers & Videos », GameTrailers,‎ 2010 (consulté le 8 avril 2010)
  30. (en) Luke Plunkett, « Watch Mario Galaxy 2's Video Instruction Manual », Kotaku,‎ 2010 (consulté le 24 mai 2010)
  31. (en) Anoop Gantayat, « Iwata Asks Koji Kondo About Super Mario Galaxy 2's Music »,‎ 2010 (consulté le 15 juillet 2011)
  32. (en) « Game Music :: Super Mario Galaxy 2 Original Soundtrack :: Album Information », Square Enix Music (consulté le 15 juillet 2011)
  33. (en) Thomas East, « Mario Galaxy 2: Koji Kondo reveals soundtrack details », Official Nintendo Magazine,‎ 2010 (consulté le 26 mai 2010)
  34. (en) « Review : Super Mario Galaxy 2 »,‎ 6 mai 2010
  35. « Notes Super Mario Galaxy 2 »
  36. a et b Justin Haywald, « Super Mario Galaxy 2 Review »,‎ 21 mai 2010
  37. a, b et c « Test de Super Mario Galaxy 2 »,‎ 11 juin 2010
  38. a et b Tom Mc Shea, « Super Mario Galaxy 2 Review »,‎ 21 mai 2010
  39. a et b (en) Craig Harris, « Super Mario Galaxy 2 Review », IGN,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  40. a, b et c (en) « Super Mario Galaxy 2 Reviews », GameRankings (consulté le 21 mai 2009)
  41. a et b (en) « Super Mario Galaxy 2 », Metacritic (consulté le 21 mai 2010)
  42. (en) « Super Mario Galaxy 2 scores 10/10 in Edge magazine review »,‎ 2010 (consulté le 18 mai 2010)
  43. (en) Ryan Davis, « Super Mario Galaxy 2 Review », Giant Bomb,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  44. (en) Chris Kohler, « Review: Brilliant Super Mario Galaxy 2 Is Full of Surprises », Wired,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  45. (en) Andrew Pfister, « Super Mario Galaxy 2 Review », G4tv.com,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  46. Romendil, « Test de Super Mario Galaxy 2 », Jeuxvideo.com,‎ 2010 (consulté le 13 août 2011)
  47. (en) Chris Scullion, « Super Mario Galaxy 2 review », [Official Nintendo Magazine,‎ 2010 (consulté le 15 juillet 2011)
  48. (en) Matt Helgeson, « Super Mario Galaxy 2 », Game Informer,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  49. (en) Matt Helgeson, « Super Mario Galaxy 2: Mario Shines In Epic Sequel », Game Informer,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  50. (en) Ben PerLee, « Super Mario Galaxy 2 », GamePro,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  51. (en) Christ DeAngelus, « Wii Review - 'Super Mario Galaxy 2' », Worthplaying,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  52. (en) Chris Remo, « Super Mario Galaxy 2 Dominates Charts In Japanese Debut », Gamasutra,‎ 2010 (consulté le 4 juin 2010)
  53. (en) Alexander Sliwinski, « Super Mario Galaxy sells 250K first week in Japan », Joystiq,‎ 2007 (consulté le 4 juin 2010)
  54. (en) Tom Magrino, « May sales rebound led by Red Dead Redemption - Analyst », GameSpot,‎ 2010 (consulté le 30 juin 2010)
  55. « Financial Results for the Three-Month Period Ended June 2011 », Nintendo,‎ 29 juin 2011 (consulté le 16 août 2011)
  56. (en) Tor Thorsen, « Wii nears 30 million in US, Super Mario Galaxy 2 tops 1 million », GameSpot,‎ 2010 (consulté le 22 mai 2010)
  57. (en) « Supplementary Information about Earnings Release », Nintendo,‎ 2011 (consulté le 26 avril 2011)
  58. (en) Joe Fourhman, « Read-a-long with Nintendo Power #265 (March 2011) »,‎ 2011 (consulté le 13 août 2011)
  59. a, b et c (en) Thomas East, « Wii News: Super Mario Galaxy 2 gets another game of the year award », Computer and Video Games,‎ 2010 (consulté le 20 juin 2011)
  60. (en) > « GAMES Game of the Year », GamesTM,‎ 2011 (consulté le 20 juin 2011)
  61. (en) Daniel Bischoff, « Metacritic Names Super Mario Galaxy 2 "Best Game of the Year" », Game Revolution,‎ 2011 (consulté le 20 juin 2011)
  62. (en) « Best Wii Game of the Year », IGN,‎ 2011 (consulté le 20 juin 2011)
  63. (en) « Game of the Year », GameTrailers,‎ 2010 (consulté le 20 juin 2011)
  64. (en) « Best Wii Game », GameSpot,‎ 2011 (consulté le 20 juin 2011)
  65. (en) « 1UP's 2010 Game Of The Year Awards », 1UP.com,‎ 2011 (consulté le 20 juin 2011)
  66. (en) « The Top 25 Wii Games », IGN,‎ 2011 (consulté le 20 juin 2011)
  67. (en) « 2011 Kids Choice Awards Winners and Nominees », Bazics,‎ 2011 (consulté le 28 juillet 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Cet article est reconnu comme « bon article » depuis sa version du 27 août 2011 (comparer avec la version actuelle).
Pour toute information complémentaire, consulter sa page de discussion et le vote l'ayant promu.