Wario (série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la série de jeux vidéo. Pour le personnage, voir Wario (personnage).

La série de jeux vidéo Wario est une franchise de jeux vidéo de type plate-forme, party game et puzzle publiés et produits par Nintendo. Les jeux ont été développés par plusieurs entreprises, parmi lesquelles Nintendo, SUZAK, Good-Feel, et Intelligent Systems. Tous les jeux vidéo Wario depuis la Game Boy jusqu'à la septième génération de consoles ont été développés exclusivement pour les consoles de salon et consoles portables conçues par Nintendo. Le premier jeu où figure Wario en tant que personnage jouable est Wario Land: Super Mario Land 3 sur Game Boy, bien qu'il fût déjà présent dans Super Mario Land 2: 6 Golden Coins et Mario and Wario[1],[2].

La série Wario a pris deux directions : la série traditionnelle de jeu de plate-forme à défilement parallaxe, et une série de party game, WarioWare.

Les jeux de plate-forme ont débuté en tant que spin-off de la série de jeux vidéo Super Mario Land pour Game Boy caractérisés par ses scènes cinématiques et son scénario mettant notamment en avant le caractère avide de Wario[3],[4],[5]. Le dernier jeu de plate-forme Wario à être sorti est Wario Land: The Shake Dimension (connu aussi sous le nom Wario Land: Shake It! en Amérique du Nord) pour la Wii. C'est un jeu de plate-forme en 2D dont le principe est similaire aux précédents jeux de plate-forme Wario[6].

Les jeux WarioWare sont quant à eux une compilation de mini-jeux où le joueur doit accomplir une série de petites activités souvent absurdes qui s'enchaînent, le rythme s'accélérant progressivement[7],[8]. Le dernier jeu en date de la série WarioWare est WarioWare: D.I.Y. pour la console portable Nintendo DS. Les utilisateurs peuvent y créer pour la première fois leurs propres mini-jeux[9].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Dès Wario Land: Super Mario Land 3, le premier jeu de la série Wario Land, l'accent est mis sur l'avidité de Wario. Le système de jeu utilise cet aspect pleinement en obligeant par exemple le joueur à payer pour ouvrir une porte permettant d'accéder au niveau suivant, l'obligeant à collecter un maximum de pièces sur son chemin[10]. Les coups d'épaules et autres écrasages brutaux de Wario s'ajoutent aux sauts sur les ennemis déjà exploités dans les Super Mario précédents, et plusieurs objets sont disponibles pour améliorer ou ajouter des capacités de personnage, permettant par exemple de voler quelques secondes ou de cracher du feu[10]. Virtual Boy Wario Land garde la même palette de mouvements que le premier Wario Land. Quatre casquettes de transformation sont disponibles, dont une permettant d'obtenir l'ensemble des trois autres[11]. Les niveaux contiennent cette fois une clé qu'il faut récupérer, parfois en combattant un boss, pour passer au niveau suivant[11]. Le gameplay de Wario Land II est lui dépourvu de système de vies, les ennemis faisant perdre cette fois au joueur seulement des pièces (indispensables pour participer à des mini-jeux permettant de finir le jeu entièrement), renforçant une nouvelle fois le caractère cupide de Wario[12]. Les objets du volet précédent ne sont plus disponibles, les transformations se faisant cette fois au contact des ennemis. Elles sont nécessaires pour transformer le héros physiquement et ainsi progresser dans le niveau[12]. Wario Land 3 rompt quant à lui avec la linéarité des épisodes précédents : par exemple, certains peuvent être transformés fortement grâce au contenu d'un coffre au trésor d'un niveau ultérieur, coffres ne pouvant parfois être ouverts qu'après avoir joué à un niveau ultérieur[13]. La baisse du niveau de difficulté causée par l'invincibilité constante de Wario est compensée par la présence de nombreuses énigmes. Le système de transformation grâce aux ennemis de Wario Land II est maintenu, et les pièces récoltés ne sont plus retirées au joueur après qu'il a touché un ennemi[13]. Wario Land 4 possède lui deux niveaux de difficulté[14].

Univers[modifier | modifier le code]

Personnages[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Jeux de plate-forme[modifier | modifier le code]

Wario Land: Super Mario Land 3 sort en 1994 sur Game Boy[15]. Le jeu est développé par Nintendo R&D1 et édité par Nintendo[4]. C'est le dernier jeu de la série Super Mario Land et c'est le premier jeu de la série Wario Land[4]. Le titre a été réédité en Europe en 2001 dans la collection GameBoy Nintendo Classics[13].

Virtual Boy Wario Land sort en 1995 sur Virtual Boy[16]. Le jeu est développé par Nintendo R&D1 et édité par Nintendo[16]. Il dispose d'un système de jeu similaire aux autres jeux de la série Wario Land[17].

Wario Land II sort en 1998 sur Game Boy[18] puis sur Game Boy Color[19]. Le jeu est développé par Nintendo R&D1 et édité par Nintendo[18]. La cartouche est compatible aussi bien avec la Game Boy qu'avec la Game Boy Color. Le périphérique Super Game Boy permettant de jouer sur un écran de télé grâce à la Super Nintendo est supporté[20].

Wario Land 3 sort en 2000 sur Game Boy Advance[21]. Le jeu est développé par Nintendo R&D1 et édité par Nintendo[21]. Le jeu est moins linéaire que les jeux précédents de la série[22].

Wario Land 4 sort en 2001 sur Game Boy Advance[23]. Le jeu est développé par Nintendo R&D1 et édité par Nintendo[23].

Wario World sort en 2003 sur GameCube[24]. Le titre est développé par le studio externe Treasure et édité par Nintendo[24]. C'est le premier jeu de plate-forme Wario conçu pour une console de salon[25].

Wario: Master of Disguise sort en 2007 sur Nintendo DS[26]. Le jeu est développé par SUZAK et édité par Nintendo. C'est un jeu de plate-forme à énigmes[27].

Wario Land: The Shake Dimension sort en 2008 sur Wii[28]. Le jeu est connu sous le nom Wario Land : The Shake Dimension en Europe et en Australie, Wario Land : Shake It! en Amérique du Nord, et Wario Land : Shake (ワリオランド シェイク?) au Japon[28],[29]. Il est développé par Good-Feel et édité par Nintendo[28]. Le jeu requiert de secouer la Wiimote pour effectuer certaines actions[6].

Jeux WarioWare[modifier | modifier le code]

La série des WarioWare est apparue en 2003. WarioWare, Inc (Wario Company au Japon) est une société fictive créé par Wario et ses amis. La particularité de la série est que le jeu se compose essentiellement d'un enchaînement aléatoire de micro-jeux loufoques et amusants, qui ne durent pas plus de 20 secondes. Au fil des niveaux, la difficulté et la vitesse augmentent, afin d'éprouver le joueur. WarioWare est aussi le nom du troisième studio de développement de Nintendo.

La particularité des graphismes de Wario Ware est qu'ils diffèrent selon les mini-jeux. Du photo-réaliste au simple dessin, ils ne sont pas fait à la perfection – même loin de là – mais cela rajoute de l'ambiance d'humour.

WarioWare, Inc.: Minigame Mania sort en 2003 sur Game Boy Advance[30] puis sur GameCube sous le nom de WarioWare, Inc. : Mega Party Game$! avec en plus un mode multijoueur[31],[32]. Cette version est développée en coopération entre Nintendo R&D1 et Intelligent Systems. Les deux versions sont éditées par Nintendo[30]. Il constitue le premier jeu de la série WarioWare[32]. WarioWare, Inc.: Minigame Mania! consiste en une série de mini-jeux très rapides[8].

WarioWare: Twisted! sort en 2004 sur Game Boy Advance[33]. Le jeu porte le nom Mawaru Made in Wario (まわるメイドインワリオ?, littéralement « Tournez façon Wario ») au Japon[33],[34]. Il a été développé par Nintendo SPD Group 1 et Intelligent Systems et édité par Nintendo[33]. Le jeu utilise un capteur d'inclinaison dans la cartouche utilisé dans les mini-jeux[35].

WarioWare: Touched! sort en 2004 sur Nintendo DS[36]. Il est connu au Japon sous le nom de Sawaru Made In Wario (さわる メイドインワリオ?, littéralement « Touchez façon Wario »)[36],[37]. Le jeu a été développé par Nintendo SPD Group 1 et Intelligent Systems et édité par Nintendo[36]. Il utilise l'écran tactile de la Nintendo DS dans la plupart des mini-jeux[38].

WarioWare: Smooth Moves sort en 2006 sur Wii[39]. Le jeu est connu sou le nom de Odoru Made in Wario (おどるメイド イン ワリオ?, littéralement « Dansez façon Wario ») au Japon[39],[40]. Il a été développé par Nintendo SPD Group 1 et Intelligent Systems et édité par Nintendo[39]. Les joueurs doivent tenir la télécommande Wii dans différentes positions pour jouer aux mini-jeux[7].

WarioWare: Snapped! sort en 2008 sur DSiWare[41]. Au Japon, le nom du jeu est Utsusu Made in Wario (うつす メイド イン ワリオ?, littéralement « Déménagez façon Wario »)[41],[42]. Le jeu a été développé par Nintendo SPD Group 1 et Intelligent Systems et édité par Nintendo[41]. Le jeu utilise la caméra de la Nintendo DSi pour contrôler les mini-jeux[43].

WarioWare: D.I.Y. sort en 2009 sur Nintendo DS et WiiWare[44]. Le jeu est connu sous le nom de Made in Ore (メイド イン 俺?, littéralement « De votre façon ») au Japon[40],[44]. Le jeu a été développé par Nintendo SPD Group 1 et Intelligent Systems et édité par Nintendo[44]. Il est possible de créer ses propres mini-jeux[9]. Les mini-jeux créés peuvent être transférés sur Asobu Made in Ore (Warioware DIY Showcase en Amérique du Nord), un jeu disponible sur le service WiiWare[9].

Autres jeux[modifier | modifier le code]

Super Mario Land 2: 6 Golden Coins sort en 1992 sur Game Boy[45]. Le jeu est développé et édité par Nintendo[45]. Mario y combat Wario, son double maléfique[46].

Mario and Wario sort en 1993 sur Super Nintendo[46]. Le jeu est développé par Game Freak et édité par Nintendo[46]. Il est sorti exclusivement au Japon[46].

Wario's Woods sort en 1994 sur NES et SNES[47] puis en 2006 sur Console virtuelle[2]. Nintendo a développé et édité le jeu[47]. Wario's Woods est le dernier jeu à être sorti sur NES[2]. Toad est le héros et Wario l'antagoniste[47]. C'est un jeu de puzzle dans lequel le curseur du joueur est Toad[47].

Wario Blast: Featuring Bomberman! sort en 1994 sur Game Boy[48]. Le jeu est développé par Hudson Soft[48]. En Amérique du Nord et en Europe, le jeu est connu sous le nom de Wario Blast: Featuring Bomberman!. En Amérique du Nord, certains sprites et éléments du jeu ont été modifiés pour atteindre un public plus large[49]. Au Japon, le jeu s'appelle Bomberman GB et Wario n'est pas présent[49].

Pyoro sort en 2008 sur DSiWare[50]. Nintendo a développé le jeu[51]. Le jeu se nomme Bird and Beans aux États-Unis. Le jeu est à l'origine un mini-jeu de WarioWare, Inc. : Minigame Mania. Il a été adapté pour utiliser le double écran de la Nintendo DS[51].

Papier volant sort en 2008 sur DSiWare[52],[53]. Le jeu est développé par Nintendo[52]. Il est connu en Amérique du Nord sous le nom Paper Airplane Chase[53],[54]. Le titre est un micro-jeu avec de nouveaux modes créés spécialement pour le service de téléchargement DSiWare[52].

Accueil[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « List of Wario video games » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) « Wario Biography », IGN
  2. a, b et c (en) Lucas M. Thomas, « Wario's Woods Virtual Console Review », IGN,‎ 6 décembre 2006
  3. Shreddy, « Test de Wario Land 4 », Jeuxvideo.com,‎ 19 novembre 2001
  4. a, b et c (en) Travis Fahs, « Wario Land: Super Mario Land 3 Review », IGN,‎ 25 juillet 2008
  5. (en) Shane Satterfield, « Wario Land 4 Review », GameSpot,‎ 11 décembre 2001
  6. a et b Dinowan, « Test de Wario Land: The Shake Dimension », Jeuxvideo.com,‎ 26 septembre 2008 (consulté le 6 août 2010)
  7. a et b (en) Jeff Gerstmann, « WarioWare: Smooth Moves Review », GameSpot,‎ 12 janvier 2007
  8. a et b (en) Jeff Gerstmann, « WarioWare, Inc.: Mega Microgame$! Review », GameSpot,‎ 27 mai 2003
  9. a, b et c boulapoire, « Wario Ware : Do It Yourself, le test sur Nintendo DS », GameKult,‎ 30 avril 2010
  10. a et b « Test de Super Mario Land 3: Wario Land sur Gameboy », sur jeuxvideo.com,‎ 8 janvier 2010 (consulté le 18 janvier 2013)
  11. a et b « Dossier : Le Virtual Boy : Les internationaux »,‎ 28 janvier 2010 (consulté le 10 janvier 2013)
  12. a et b « Test de Super Mario Land 3: Wario Land II sur Gameboy »,‎ 6 octobre 2009 (consulté le 18 janvier 2013)
  13. a, b et c (en) « Super Mario Land 3: Wario Land », GameSpot
  14. « Test de Wario Land 4 sur GameBoy Advance », sur jeuxvideo.com,‎ 19 novembre 2001 (consulté le 20 janvier 2013)
  15. « Fiche Wario Land : Super Mario Land 3 », GameKult
  16. a et b « Fiche Virtual Boy Wario Land », GameKult
  17. (en) Patrick Kolan, « Wario Land: Super Mario Land 3 Review », IGN Australia,‎ 14 janvier 2008
  18. a et b (en) « Wario Land II version Game Boy », GameSpot
  19. (en) « Wario land II version Game Boy Color », GameSpot
  20. (en) Cameron Davis, « Wario Land II Review version Game Boy Color », GameSpot,‎ 28 janvier 2000
  21. a et b « Fiche Wario Land 3 », GameKult
  22. (en) Frank Provo, « Wario Land 3 Review », GameSpot,‎ 7 juin 2000 (consulté le 29 juin 2009)
  23. a et b (en) « Wario Land 4 », GameSpot
  24. a et b « Fiche Wario World », GameKult
  25. (en) Jeff Gerstmann, « Wario World Review », GameSpot,‎ 20 juin 2003
  26. (en) « Wario: Master of Disguise », GameSpot
  27. (en) Frank Provo, « Wario: Master of Disguise Review », GameSpot,‎ 5 mars 2007
  28. a, b et c (en) « Wario Land: Shake It! », GameSpot
  29. (en) « ワリオランド シェイク », Nintendo
  30. a et b (en) « Warioware, Inc.: Mega Microgame$ version Game Boy Advance », GameSpot
  31. (en) « WarioWare, Inc.: Mega Party Game$! version GameCube », GameSpot
  32. a et b (en) Jeff Gerstmann, « WarioWare, Inc.: Mega Party Game$! Review », GameSpot,‎ 5 avril 2004
  33. a, b et c (en) « Warioware: Twisted! », GameSpot
  34. (ja) « まわるメイドインワリオ 「まわるってなんだ」のページ », Nintendo
  35. (en) Jeff Gerstmann, « WarioWare: Twisted! », GameSpot,‎ 13 mai 2005
  36. a, b et c (en) « Warioware: Touched! », GameSpot
  37. (ja) « さわる メイドインワリオ », Nintendo
  38. (en) Jeff Gerstmann, « WarioWare: Touched! Review », GameSpot,‎ 11 février 2005
  39. a, b et c Puyo, « Wario Ware : Smooth Moves, le test sur Nintendo Wii », GameKult,‎ 10 janvier 2007
  40. a et b (ja) « おどるメイド イン ワリオ », Nintendo
  41. a, b et c (en) « WarioWare: Snapped! », GameSpot
  42. (ja) « うつす メイド イン ワリオ », Nintendo
  43. (en) Randolph Ramsay, « WarioWare: Snapped! Review », GameSpot,‎ 3 avril 2009
  44. a, b et c (en) « WarioWare D.I.Y. Release Info », GameFAQs (consulté le 30 juin 2009)
  45. a et b Aurio (lecteur de jeuxvideo.com), « Super Mario Land 2, Gameboy », Jeuxvidéo.com,‎ 9 décembre 2009
  46. a, b, c et d (en) « Mario and Wario sur SNES », GameSpot
  47. a, b, c et d « Test de Wario's Woods », Jeuxvideo.com,‎ 6 août 2010
  48. a et b « Fiche de Wario Blast », GameKult
  49. a et b .(en) « Wario Blast: Featuring Bomberman! », IGN
  50. (en) « Bird and Beans Release Information », GameFAQs (consulté le 7 août 2010)
  51. a et b (en) Craig Harris, « Paper Airplane Chase Review », IGN,‎ 3 avril 2009
  52. a, b et c Pixelpirate, « Test de Papier Volant », Jeuxvideo.com,‎ 16 avril 2009
  53. a et b (en) « Paper Airplane Chase Release Information », GameFAQs (consulté le 7 août 2010)
  54. (en) Jim Rossignol, « DSiWare Roundup Review », Eurogamer,‎ 22 avril 2009