Tetris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tetris
image

Éditeur Divers
Développeur Divers
Concepteur Alexei Pajitnov

Date de sortie 6 juin 1984
Genre Action-réflexion
Mode de jeu Un joueur, multijoueur
Plate-forme Diverses

Tetris est un jeu vidéo de puzzle conçu en 1984[1],[2],[3] par Alekseï Pajitnov. Bâti sur des règles simples et exigeant intelligence et adresse, il est l'un des jeux vidéo les plus populaires au monde. Ses versions sont innombrables, y compris en 3D, et cette multiplicité se décline sur tous les types d'ordinateurs.

Il est considéré comme un des grands classiques de l'histoire des jeux vidéo aux côtés de Pong, Space Invaders ou encore Pac-Man.

Selon des chiffres de 2010, il a été vendu à plus de 170 millions d'exemplaires sur plus de 30 plateformes depuis 1984[4]. Sa version sur Game Boy a notamment été classée 4e jeu vidéo le plus vendu de l'histoire des jeux vidéo, avec 30 260 000 unités vendues dans le monde, par le site spécialisé jeuxvideo.com[5]. En janvier 2010, il a été annoncé que Tetris a atteint plus de 100 millions de téléchargements payants sur téléphones cellulaires depuis 2005[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Gnometris

Alexei Pajitnov est diplômé en 1979 du centre informatique de l'Académie des sciences de l'URSS où il devient aussitôt chercheur en reconnaissance de la parole. En 1984, en cherchant à reproduire l'un de ses jeux favoris, le pentomino, il imagine le jeu Tetris et le programme sur Elektronika 60, un micro-ordinateur soviétique. Très vite, ses collègues sont pris au piège d'un jeu obsessionnellement captivant. Toute l'Académie s'y met, puis toutes les institutions moscovites disposant d'ordinateurs.

En 1985[3], Pajitnov porte son programme sur la plate-forme IBM PC, toute récente. Il se fait aider du jeune Vadim Gerasimov, un hacker.

Se pose alors le problème de la diffusion : dans l'univers bureaucratique de l'Union soviétique, il est difficile de convaincre la hiérarchie de l'Académie des Sciences d'autoriser une telle initiative. Pajitnov parvient à convaincre Victor Brjabrin, son supérieur, d'accepter un marché : en échange de la publication du jeu, Pajitnov en cède les droits à l'académie. Bjabrin, qui est en contact avec le monde extérieur – chose qui était loin d'être évidente en 1985 – adresse une copie du jeu à Novotrade, éditeur de jeu hongrois. Des disquettes circuleront dans toute la Hongrie et jusqu'en Pologne. La Hongrie faisait aussi partie du bloc de l'Est et c'est Robert Stein, un anglais né en Hongrie, spécialiste des échanges clandestins est-ouest et agent international de vente de logiciels qui verra tout le potentiel de Tetris. Il contacte Pajitnov et Brjabrin qui lui envoient par fax leur accord pour une exploitation du jeu à l'ouest via sa société Andromeda Software.

Tetris sur iPod.

Par son entremise l'éditeur Mirrorsoft se voit accorder la licence de Tetris, non sans y apporter une modification pour la plate-forme Sinclair ZX Spectrum : la couleur. Le jeu sort en 1987 en Europe et aux États-Unis sous la mention « Fabriqué aux États-Unis d'Amérique, conçu à l'étranger ». Le succès est immédiat.

Or à cette époque, il n'existe aucun contrat véritable d'exploitation du jeu sinon le fax de Pajitnov et Brjabrin. Après beaucoup de difficultés bureaucratiques, Brjabrin et l'Académie finiront par céder les droits mondiaux du jeu à Mirrorsoft pour dix ans. Le jeu devient un succès planétaire. Pajitnov ne recevra pas un rouble : « Le fait que tant de gens apprécient mon jeu me suffit amplement », mais deviendra mondialement célèbre, ne serait-ce que pour ce désintéressement financier.

En 1991, Pajitnov émigre aux États-Unis. Il récupère en 1996 ses droits d'auteur et fonde alors la Tetris Company.

Le jeu est converti sur toutes les plates-formes y compris les consoles de jeux et l’iPod. La version Game Boy connut un véritable engouement, certains n'achetant la console que pour le jeu qui était fourni avec à l'époque[réf. nécessaire]. Il s'agit même, en janvier 2007, du jeu le plus vendu sur l’iPod[réf. nécessaire].

De surcroît, le site officiel[3] a récemment[Quand ?] été rouvert. De nouvelles versions du jeu, compatibles Windows et Mac OS, sont disponibles et un classement en ligne permet de se comparer aux joueurs du monde entier.

Principe du jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Des pièces de couleur (parfois il n'y a pas de couleur, et ce sont les motifs sur les pièces qui changent) et de formes différentes descendent du haut de l'écran. Le joueur ne peut pas ralentir ou empêcher cette chute mais peut l'accélérer ou décider à quel angle de rotation (0°, 90°, 180°, 270°) et à quel emplacement latéral l'objet peut atterrir. Lorsqu'une ligne horizontale est complétée sans vide, elle disparaît et les blocs supérieurs tombent. Si le joueur ne parvient pas à faire disparaître les lignes assez vite et que l'écran se remplit jusqu'en haut, il est submergé et la partie est finie.

Le jeu ne se termine donc jamais par la victoire du joueur. Avant de perdre, le joueur doit tenter de compléter un maximum de lignes. Faire une seule ligne ne rapporte que 40 points, alors qu'en faire 2 en rapporte 100, 3 lignes rapportent 300 et 4 lignes (le maximum) en rapportent 1200. Le nombre de points est augmenté à chaque niveau selon l'équation f(p, n)= p(n+1) où p est le nombre de points au niveau 0 et n le niveau. Actuellement, compléter une ligne rapporte 100 points, en compléter 2 rapporte 300 points, en compléter 3 rapporte 500 points, et effectuer un Tetris rapporte 800 points. Certaines variantes de Tetris incluent même la notion de combos, qui s'obtiennent dès que plusieurs lignes sont effacées consécutivement, chaque combo rapportant 50 points, par exemple, si le joueur effectue une série de 5 combos, il peut obtenir jusqu'à 1 050 points en effectuant un Tetris plus les 5 combos (50*5=250), chaque Tetris rapportant 800 points.

Selon le journaliste Bill Kunkel, « Tetris répond parfaitement à la définition du meilleur en matière de jeu : une minute pour l'apprendre, une vie entière pour le maîtriser »[6].

Les pièces[modifier | modifier le code]

Les pièces de Tetris, sur lesquelles repose entièrement le jeu, sont des tétrominos. Il en existe sept formes différentes, toutes basées sur un assemblage de quatre carrés – le mot « Tetris » (du préfixe grec tetra-, qui signifie quatre) prend donc tout son sens. De plus, le fait qu'un joueur fasse disparaitre quatre lignes d'un coup est couramment appelé "Tetris". Le joueur peut faire tourner plusieurs fois, à gauche et/ou à droite selon la version, de 90° n'importe quel bloc pour le poser de la façon désirée pendant que le bloc descend.

Les sept pièces sont les suivantes :

  • Tetromino I, I-Tetrimino, aussi appelée « bâton », « ordinaire », « barre » ou « long ». Elle est constituée de quatre carrés formant une ligne.
  • Tetromino O, O-Tetrimino, aussi appelée « carré » ou « bloc ». Elle est constituée de quatre carrés formant un méta-carré de 2x2.
  • Tetromino T, T-Tetrimino. Elle est constituée de trois carrés en ligne et d'un quatrième carré sous le centre.
  • Tetromino L, L-Tetrimino. Elle est constituée de trois carrés en ligne et d'un quatrième carré sous le côté gauche.
  • Tetromino J, J-Tetrimino, aussi appelée « L inversé » ou « gamma ». Elle est constituée de trois carrés en ligne et d'un quatrième carré sous le côté droit.
  • Tetromino Z, Z-Tetrimino, aussi appelée « biais ». Elle est constituée de quatre carrés formant un méta-carré de 2x2, dont la rangée supérieure est glissée d'un pas vers la gauche.
  • Tetromino S, S-Tetrimino, aussi appelée « biais inversé ». Elle est constituée de quatre carrés formant un méta-carré de 2x2, dont la rangée supérieure est glissée d'un pas vers la droite.
Quelques exemples de variations de couleurs
Pièce Tetris original Tetris
(Mirrorsoft)
Tetris: The Grand Master
(Arika)
The New Tetris
(H2O Entertainment)
Tetris DS
(Nintendo)
I rouge rouge rouge cyan cyan
O bleu cyan jaune blanc jaune
T brun gris cyan jaune magenta
L magenta jaune orange magenta orange
J blanc magenta bleu bleu bleu
Z cyan vert vert rouge rouge
S vert bleu magenta vert vert

Chacune des sept pièces dispose d'une couleur qui lui est propre, et certains joueurs se réfèrent aux pièces seulement par ce détail. Au désarroi de ceux-ci, la couleur des pièces varie généralement d'une version de Tetris à une autre. Cependant, d'après les consignes de la Tetris Company, ceci n'a aucune incidence sur le jeu.

Champ de jeu[modifier | modifier le code]

Le champ de jeu, aussi connu sous l'appellation « puits » dans les anciens Tetris et en tant que « matrice » dans les plus récents, est l'espace dans lequel tombent les pièces. Il dispose toujours d'une grille en arrière-plan, visible ou non, dont les cases sont de la même grandeur que les carrés des pièces, et que celles-ci suivent dans leur chute. Il est également entouré par une armature appelée « tétrion », infranchissable, qui pose les limites du champ de jeu.

D'après le Tetris Guideline, la taille du champ de jeu en norme est de dix cases de largeur et de vingt-deux cases de hauteur. Cependant, quelques jeux font exceptions, comme Tetrinet (douze cases de largeur) ou Tetris Jr. (huit cases de largeur).

La majorité des versions de Tetris dispose autour du champ de jeu de plusieurs informations. Tout d'abord, l'affichage du nombre de lignes complétées depuis le début du jeu, suivi du score, fonction croissante du nombre de lignes complétées. Ensuite, le niveau actuel, qui augmente en fonction du score, et dont la conséquence est l'augmentation de la vitesse de chute des pièces. Enfin, une vue sur la pièce suivante, qui tombera après celle déjà en chute.

Les versions récentes du jeu, notamment Tetris DS, peuvent donner une vue sur les 6 ou 4 pièces suivantes, et intègrent une réserve dans laquelle une pièce peut être stockée temporairement.

Chute et gravité[modifier | modifier le code]

La vitesse de la chute des pièces est déterminée par le niveau auquel vous êtes. Plus le niveau est élevé, plus les pièces tombent vite. Au niveau 0 on peut faire 5-6 déplacements latéraux avant que la pièce tombe d'un rang, au niveau 9 on ne peut plus faire que 1-2 mouvements latéraux. Le niveau 15 équivaut au niveau de la vitesse à tout le temps appuyer sur la flèche du bas, il n'y a plus de déplacements latéraux possibles directement. Le joueur peut alors dans ce cas tenter de les réaliser par des successions rapides de rotations, une pièce n'est définitivement posée sur l'écran de jeu que dans le cas où le joueur cesse toute action sur celle-ci. En effectuant continuellement des rotations sur une pièce, le joueur l'empêche donc de se poser définitivement, il est alors possible d'opérer des déplacements latéraux et selon les cas il peut être envisageable de faire passer une pièce par dessus une autre déjà posée. Ainsi il est toujours possible de placer et d'orienter de façon entièrement libre une pièce quel que soit le niveau de jeu en cours.

Si vous accélérez la vitesse de la chute d'un bloc (via la flèche du bas), un bonus en points vous est accordé. Ce bonus va de 1 à 16 points, il dépend de la durée durant laquelle vous avez appuyé sur la flèche du bas. Sauf dans Tetris Dx, sur la Game boy Color, où la pièce B reste en suspension, ce qui est un défaut du jeu. (regardez l'image 4, le jeu reste comme ça)

Chute et gravité.

Dans certains jeux Tetris, en appuyant sur la touche haut, la pièce se pose directement dans la colonne et la position dans laquelle elle était lors de la chute. Ce mouvement est appelé "Hard Drop".

Versions de Tetris[modifier | modifier le code]

Compatible PC (PC)[modifier | modifier le code]

Arcade[modifier | modifier le code]

Consoles[modifier | modifier le code]

Consoles Nintendo[modifier | modifier le code]

Game Boy (GB)

Game Boy Color (GBC)

Game Boy Advance (GBA)

Nintendo DS (DS)

Nintendo 3DS (3DS)

Nintendo Entertainment System (NES)

Super Nintendo (SNES)

Virtual Boy (VB)

Nintendo 64 (N64)

GameCube (GC)

Wii (Wii)

Consoles Sega[modifier | modifier le code]

Mega Drive (MD)

Saturn (SAT)

Dreamcast (DC)

Consoles Sony[modifier | modifier le code]

PlayStation (PS)

PlayStation 2 (PS2)

PlayStation 3 (PS3)

  • Tetris - EA - 2010 (Disponible uniquement sur le PlayStation Network)

Consoles Microsoft[modifier | modifier le code]

Xbox

Xbox 360 (X360)

Périphériques Apple[modifier | modifier le code]

iPod

iPhone

  • vecTray - Command Studio - 2008

Consoles Bandai[modifier | modifier le code]

Wonderswan Color

Périphériques Android[modifier | modifier le code]

Record[modifier | modifier le code]

Le record sur borne arcade est détenu par Stephen Krogman, le 5 juin 1999, avec un score de 1 648 905[7]. Le second record est détenu par Matthieu Valles en 2011 avec un record de 2 289 756 points.[réf. nécessaire]

Dans la catégorie féminine c'est la française Clémence Larrat qui détient ce record ayant atteint un score de 2 194 094 points[8] lors de la Tetris World Cup de Tampa, en Floride, le 4 avril 2010.

Hommage[modifier | modifier le code]

Le logo de Google du 6 juin 2009 célébrant le 25e anniversaire de Tetris.

Le 6 juin 2009, à l'occasion du 25e anniversaire du jeu, le logo de Google rend un hommage à Tetris[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]