Mary Steenburgen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mary Steenburgen
Description de cette image, également commentée ci-après
Mary Steenburgen en 2009.
Nom de naissance Mary Nell Steenburgen
Naissance (67 ans)
Newport, Arkansas, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice
Films notables C'était demain
Retour vers le futur 3
Philadelphia
Séries notables The Last Man on Earth

Mary Steenburgen est une actrice et productrice américaine née le à Newport (Arkansas).

Révélée par Jack Nicholson dans la comédie western En route vers le sud (1978), elle est récompensée de l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle grâce à son interprétation dans la comédie dramatique Melvin and Howard (1980).

Elle a joué dans plus d'une cinquantaine de films (Ragtime, Gilbert Grape, Retour vers le futur 3, Nixon…) et séries télévisées (Le Monde de Joan, Justified, The Last Man on Earth…).

Épouse de Ted Danson, elle possède, depuis 2009, son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mary Steenburgen est née à Newport en Arkansas le . Elle est diplômée du Neighborhood Theatre de New York. Au Manhattan Theatre Club, elle fonde une troupe de théâtre, les Cracked Tokens qui rencontre un certain succès[1]. Elle fut, un temps, la voisine de Steve Martin[2].

Débuts et révélation[modifier | modifier le code]

Remarquée par Jack Nicholson[2], il lui offre son premier rôle dans En route vers le sud. Cette comédie, sortie en 1978, lui permet de se faire remarquer et lui vaut une nomination lors de la 35e cérémonie des Golden Globes[1],[3]. L'année suivante, elle donne la réplique à son futur mari, Malcolm McDowell, dans le film fantastique C'était demain réalisé par Nicholas Meyer.

La décennie suivante, elle joue régulièrement, le rôle d'une épouse ou d'une mère de famille, tournant pour de grands cinéastes et aux côtés d'acteurs renommés : elle impressionne dans le drame Ragtime (1981) avec James Cagney; elle joue dans la comédie Comédie érotique d'une nuit d'été (1982) réalisée par Woody Allen dans lequel elle occupe un rôle secondaire aux côtés de Mia Farrow et José Ferrer; mais aussi la comédie dramatique Un drôle de Noël (1985) dont elle est la vedette avec Gary Basaraba et Harry Dean Stanton; ou encore le thriller Froid comme la mort (1987) d'Arthur Penn avec Jan Rubes et Roddy McDowall et enfin la comédie noire qu'elle porte aux côtés d'Holly Hunter, Miss Firecracker (1989).

En 1987, elle joue dans une pièce de Philip Barry, Holiday à Londres aux côtés de Malcolm McDowell et Cherie Lunghi[2].

Elle s'impose surtout dans un registre dramatique en remportant l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle suite à son interprétation de Lynda Dummar dans Melvin and Howard de Jonathan Demme. Ce film raconte la rencontre d'un jeune paumé et désœuvré avec un milliardaire excentrique, Howard Hughes incarné par Jason Robards. Suivront, entre autres, Marjorie (1983), un film biographique sur l’écrivaine Marjorie Kinnan Rawlings à qui elle prête ses traits, le film est sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes ainsi qu'End of the Line (1987) de Jay Russell pour lequel elle officie aussi en tant que productrice exécutive.

Les années 1990 sont marquées par des projets commerciaux. Comme lorsqu'elle est à l'affiche de Retour vers le futur 3 dans lequel elle incarne Clara Clayton et qui lui permet de redonner la réplique à Christopher Lloyd dont elle joue, à nouveau, l'intérêt amoureux comme dans En route vers le sud. Ce troisième volet clôt la trilogie Retour vers le futur commencée avec Retour vers le futur (1985) et suivie de Retour vers le futur 2 (1989). Le film connaît un important succès commercial[4]. Mais aussi Une maison de fous (1994) de Bob Clark, partageant la vedette aux côtés de Charles Grodin et Kieran Culkin. Elle seconde également Demi Moore et Jeff Daniels dans la comédie fantastique La Femme du boucher (1991).

Puis, elle donne la réplique aux jeunes montants Johnny Depp, Juliette Lewis et Leonardo DiCaprio dans l'acclamé drame Gilbert Grape de Lasse Hallström sorti en 1993[5],[6]. La même année, elle joue dans un autre drame salué, Philadelphia avec Tom Hanks et Denzel Washington en vedettes[7],[8]. Suivront aussi, Powder avec Sean Patrick Flanery, Nixon de Oliver Stone avec Anthony Hopkins et Rêves de famille de Gregory Nava, tous sortis en 1995.

Après quelques expériences, anecdotiques, à la télévision, la deuxième moitié des années 1990 est essentiellement destinée aux séries télévisées[1]. En effet, elle joue dans les minis-séries remarquées Les Voyages de Gulliver et L'Arche de Noé. La première est diffusée en 1996, elle est adaptée des Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, elle y joue aux côtés de son second époux Ted Danson. La production remporte cinq Emmy Awards et lui permet d’évoluer aux côtés de nombreuses vedettes comme Peter O'Toole, Geraldine Chaplin, Isabelle Huppert et Kristin Scott Thomas[9]. La seconde, pour le réseau NBC, date de 1999 et lui permet de donner la réplique à Jon Voight. Cette année-là, elle est nommée au Screen Actors Guild Award de la meilleure actrice dans une mini-série ou un téléfilm suite à son interprétation dans le téléfilm dramatique Des fleurs pour Sarah[10].

Entre-temps, elle est productrice exécutive et actrice principale, aux côtés de Ted Danson, dans la sitcom A la une, arrêtée au bout d'une saison[11].

Télévision et seconds rôles[modifier | modifier le code]

Photographiée en 2004.

Les années 2000 seront celles des rôles secondaires. Elle apparaît régulièrement dans Larry et son nombril[12], mais c'est l'année 2001 qui marque son retour sur le grand écran lorsqu'elle est à l'affiche du drame familial La Maison sur l'océan de Irwin Winkler avec Kevin Kline[1]. Cette année-là, elle est aussi à l'affiche d'Un bébé sur les bras, La Trompette magique et Sam, je suis Sam.

En 2002, elle retourne au lycée North Little Rock dans l'état de l'Arkansas, pour y enseigner le théâtre, afin de respecter sa promesse faite aux parents de l'adolescente, Thea Leopoulos, tuée dans un accident de la circulation en 2001[2].

Elle rejoint ensuite la distribution principale de la série télévisée dramatique de CBS, Le Monde de Joan avec Amber Tamblyn et Joe Mantegna. Elle incarne la mère de l'héroïne principale qui voit et parle à Dieu au travers de différentes personnes. Élue meilleure série télévisée dramatique lors des People's Choice Awards, la série lui permet de remporter le Satellite Award de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série télévisée[13]. Faute d'audiences suffisantes, le programme est cependant arrêté au bout de deux saisons.

Ses prochains longs métrages connaissent des sorties discrètes : En 2006, elle est à l'affiche de The Dead Girl de Karen Moncrieff aux côtés de Toni Collette, Brittany Murphy et Marcia Gay Harden. L'année suivante, elle joue dans l'indépendant Elvis and Anabelle avec Max Minghella et Blake Lively mais aussi la série B Le Prix de la rançon avec Alan Rickman et Eliza Dushku, la comédie Givré ! portée par Matthew Perry et le film d'action À vif réalisé par Neil Jordan avec Jodie Foster en vedette.

En 2007, elle se lance aussi dans une carrière musicale. Elle prend des cours de solfège, compose des chansons et déménage avec sa famille à Nashville[14].

En 2008, elle joue dans la comédie familiale Tout... sauf en famille réalisée par Seth Gordon ainsi que la potache Frangins malgré eux avec Will Ferrell et John C. Reilly.

Accompagné de son mari, l'acteur et producteur Ted Danson, lors de la remise de son étoile sur le célèbre Walk of Fame, en 2009.

En 2009, elle reçoit sa propre étoile sur le célèbre Walk of Fame (Hollywood)[2],[15]. La même année, avec Craig T. Nelson, ils incarnent les parents de Ryan Reynolds qui fait face à Sandra Bullock dans la comédie romantique La Proposition qui rencontre un franc succès[16]. Elle joue aussi dans une comédie du même acabit dans Où sont passés les Morgan ? portés par le duo Sarah Jessica Parker et Hugh Grant et elle est le premier rôle féminin de Dans la brume électrique avec Tommy Lee Jones et John Goodman comme têtes d'affiche.

En 2010, elle est rattachée à la série télévisée comique du grand réseau ABC, Southern Discomfort avec Don Johnson et Sophia Bush mais le projet ne dépasse finalement pas le stade de pilote[17]. L'année suivante, elle apparaît dans quelques épisodes de la saison 3 de Bored to Death du réseau HBO, portée par Ted Danson. Elle y incarne une coach vocal[18]. Puis, après le rejet d'Outlaw Country, elle joue un rôle récurrent dans la série FX, Wilfred, incarnant la mère d'Elijah Wood[19].

Avant cela, elle est un second rôle de La Couleur des sentiments. Réalisé par Tate Taylor, il s'agit d'une adaptation du roman éponyme de Kathryn Stockett. Le film est saluée par les critiques et permet à la distribution principale d'être récompensée à plusieurs reprises.

Rôles réguliers[modifier | modifier le code]

En 2012, elle rejoint la distribution récurrente de la sixième saison de 30 Rock, elle y joue la mère d'Elizabeth Banks[20]. L'année suivante, elle joue dans Last Vegas, une comédie de Jon Turteltaub portée par le quatuor de comédiens vétérans Michael Douglas, Robert De Niro, Morgan Freeman et Kevin Kline.

En 2014, elle joue dans l'indépendant The One I Love avec Mark Duplass et Elisabeth Moss. L'année d'après, elle donne la réplique à Robert Redford, Nick Nolte et Emma Thompson dans la comédie dramatique Randonneurs amateurs. Et en 2016, elle joue un second rôle dans le drame présenté au Festival du film de Tribeca, The Book of Love avec Maisie Williams et Jessica Biel.

Parallèlement, elle s'illustre dans la cinquième saison de Justified afin d'incarner la femme de Jere Burns[21],[22],[23] ainsi que dans la série Netflix, plébiscitée par les critiques, Orange Is the New Black[12],[24]. Elle décroche aussi un rôle dans la série comique The Last Man on Earth. Initialement récurrente, elle est promue membre de la distribution principale dès la seconde saison[25]. La série est annulée en 2018, après quatre saisons[26].

Cette année-là, elle fait un retour exposé au cinéma en étant l'une des têtes d'affiche de la comédie Le Book Club aux côtés d'actrices renommées comme Diane Keaton, Jane Fonda et Candice Bergen[27],[16]. La même année, elle joue dans le drame sélectionné aux festivals de Toronto (TIFF)[28], Rotterdam (IFFR)[29] et Deauville[30], Katie Says Goodbye avec la révélation britannique Olivia Cooke.

En 2019, elle reçoit les éloges de la critique en tant qu'auteur de la chanson de country Glasgow dans le film indépendant Wild Rose[31],[14]. L'année suivante, elle apparaît en tant que guest-star dans Grace et Frankie[32] et The Good Place[33], puis elle décroche un rôle régulier dans la série familiale Zoey et son incroyable Playlist[34].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 2016, avec Ted Danson.

Elle a été mariée à l'acteur Malcom McDowell de 1980 à 1990. Ils ont eu ensemble deux enfants : Lilly Amanda (née le ) et Charles Malcolm (né le ). Mary Steenburgen est mariée à l'acteur Ted Danson depuis 1995, ils se sont rencontrés sur un tournage en 1994[12]. Ils sont proches de la famille Clinton qui fut invitée à leur mariage[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

En tant que productrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Note : Cette section récapitule les principales récompenses et nominations obtenues par Mary Steenburgen, pour une liste plus complète, se référer au site IMDb[3].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En France[modifier | modifier le code]

Et aussi

Au Québec[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Mary Steenburgen - Sa biographie - AlloCiné », sur allocine.fr
  2. a b c d e et f (en) « Mary Steenburgen Biography », sur imdb.com
  3. a et b (en) « Mary Steenburgen Awards », sur imdb.com
  4. (en) « Back to the Future Part III », Box Office Mojo.com (consulté le 17 novembre 2019).
  5. (en) « Gilbert Grape (1993) Critic Reviews », sur imdb.com
  6. (en) « Gilbert Grape (1993) Awards », sur imdb.com
  7. (en) « Philadelphia (1993) Critic Reviews », sur imdb.com
  8. (en) « Philadelphia (1993) Awards », sur imdb.com
  9. « Ted Danson - Sa biographie - AlloCiné », sur allocine.fr
  10. (en) « Des fleurs pour Sarah (1998 TV Movie) Awards », sur imdb.com
  11. (en) « À la une (1996–1997) Trivia », sur imdb.com
  12. a b et c Thomas Janua, « Retour vers le futur 3, TMC : que devient Mary Steenburgen, la femme du doc ? », sur telestar.fr,
  13. (en) « Le monde de Joan (2003–2005) Awards », sur imdb.com
  14. a et b Yoann Sardet, « Wild Rose : saviez-vous que la chanson country du film est écrite par la compagne du Doc de Retour vers le futur ? », sur allocine.fr,
  15. Chloé Breen, « Pour la charmante Mary Steenburgen, son bel époux Ted, Josh Brolin et sa Diane, Ben Harper et ses enfants... assurent ! », sur purepeople.com,
  16. a et b Jérémie Dunand, « Le Book Club : connaissez-vous les drôles de liens entre les stars du film ? », sur allocine.fr,
  17. Jean-Maxime Renault, « Mary Steenburgen et FX se lancent dans le crime organisé », sur allocine.fr,
  18. Boussayna Akaiz, « Mary Steenburgen dans "Bored to Death" », sur allocine.fr,
  19. Charlotte Blanc, « Mary Steenburgen en guest dans "Wilfred" », sur allocine.fr,
  20. (en) Lynette Rice, « 30 Rock casts Mary Steenburgen as Jack adversary », sur ew.com,
  21. (en) Philiana Ng, « 'Justified': Mary Steenburgen Joins Season 5 », sur hollywoodreporter.com,
  22. (en) Kyle Fowle, « 'Justified': Mary Steenburgen talks about Katherine Hale's loyalty », sur ew.com,
  23. (en) Kevin Fitzpatrick, « ‘Justified’ Season 5 Adds Mary Steenburgen as Wynn Duffy’s », sur screencrush.com,
  24. « Orange is the New Black saison 3 : Mary Steenburgen, son rôle révélé », sur melty.fr
  25. (en) Tony Maglio, « Mary Steenburgen Joins Will Forte’s ‘Last Man on Earth’ », sur thewrap.com,
  26. (en) Michael Ausiello, « Last Man on Earth Cancelled at Fox », sur TVLine, .
  27. CT, « Le Book Club en 5 vidéos : comment ce film porté par Jane Fonda et Diane Keaton est-il né ? », sur allocine.fr,
  28. (en) « Katie Says Goodbye », sur TIFF (consulté le 5 avril 2018)
  29. (en) « Katie Says Goodbye », IFFR,‎ (lire en ligne, consulté le 5 avril 2018)
  30. Mika SIMONNE, « Katie says goodbye - Compétition - Festival du Cinéma Américain de Deauville », sur www.festival-deauville.com (consulté le 5 avril 2018)
  31. (en) David Ehrlich, « The Wild Story of How Mary Steenburgen Wrote the Best Original Movie Song of the Year », sur indiewire.com,
  32. « Grace and Frankie Saison 6 : Les deux amies sont de retour avec plein de surprises, dès à présent sur Netflix », sur critictoo.com,
  33. (en) Amanda Whiting, « Mary Steenburgen's 'Good Place' Cameo Was Brief But *Very* Fitting », sur bustle.com,
  34. (en) Will Harris, « Mary Steenburgen on Zoey’s Extraordinary Playlist, Songwriting, and Her Surprise Good Place Cameo », sur vulture.com,
  35. a b c d e f g h i et j « Comédiennes ayant doublées Mary Steenburgen en France », sur RS Doublage (consulté le 3 mars 2015)
  36. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=105_retour+vers+futur+3
  37. « Fiche de doublage V. F. du film » sur Alterego75.fr, consulté le 13 juin 2013
  38. http://www.allodoublage.com/glossaire/definition.php?val=1770_last+vegas

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :