Christopher Lloyd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christopher Lloyd
Description de cette image, également commentée ci-après
Christopher Lloyd en mai 2015.
Nom de naissance Christopher Allen Lloyd
Surnom Chris
Naissance (83 ans)
Stamford, Connecticut, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Films notables Vol au-dessus d'un nid de coucou
Retour vers le futur (trilogie)
Qui veut la peau de Roger Rabbit
La Famille Addams (et suite)
Séries notables Taxi

Christopher Lloyd est un acteur américain, né le à Stamford (Connecticut).

Révélé dans Vol au-dessus d'un nid de coucou (1975), il se fait connaitre dans un premier temps grâce à son rôle du révérend Jim Ignatowski dans la série Taxi (1978-1983) pour lequel il remporte deux Emmy Awards, puis gagne une reconnaissance mondiale grâce au rôle du Dr Emmett « Doc » Brown, physicien nucléaire dans la trilogie Retour vers le futur (1985-1990) de Robert Zemeckis. Il retrouve le personnage pour divers projets étalés sur plus de trente ans, que ce soit pour des caméos dans des films, des publicités, des attractions ou les jeux vidéo Retour vers le futur, le jeu (2010) et Lego Dimensions (2015).

Ses autres rôles notables au cinéma sont celui du juge DeMort dans Qui veut la peau de Roger Rabbit (1988) et de l'oncle Fétide dans La Famille Addams (1991) et sa suite (1993).

À la télévision, il gagne un troisième Emmy Awards grâce à sa participation en 1992 dans un épisode de la série Les Contes d'Avonlea, apparait en tant qu'invité dans de nombreuses séries et a notamment prêté sa voix à Merlock dans le film La Bande à Picsou, le film : Le Trésor de la lampe perdue (1990), à Raspoutine dans le film Anastasia (1997), au Hacker dans la série Cybermatt (2002-), ainsi qu'au Bûcheron dans la série La Forêt de l'Étrange (2014).

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et formation[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Ruth Lapham[réf. nécessaire], une chanteuse, et de Samuel R. Lloyd[réf. nécessaire], un avocat[1]. Ayant six frères et sœurs plus âgés que lui, il a principalement grandi avec ses parents, le reste de la fratrie étant partie[1]. L'un des ses frères, Samuel, est par ailleurs acteur ainsi que le père du comédien Sam Lloyd[1]. Christopher Lloyd a étudié au Fessenden School de Newton (Massachusetts), et fut diplômé de Staples High School en 1957. Sa famille a vécu à New Canaan (Connecticut), et a légué à la ville l'historique « Waveny Mansion », dont le terrain est devenu un parc de renom.

Carrière[modifier | modifier le code]

Christopher Lloyd en 1958.

Années 1970-1980[modifier | modifier le code]

Christopher Lloyd a commencé à jouer dès l'âge de 14 ans dans un théâtre d'été. Cinq ans plus tard, il a pris des cours de jeu à New York, dont certains au Neighborhood Playhouse avec Sanford Meisner. Il est apparu dans plusieurs productions de Broadway, dont Happy End, A Midsummer Night's Dream, Red, White and Maddox, Kaspar, The Harlot and the Hunted, The Seagull, Total Eclipse, MacBeth, In the Boom Boom Room, Cracks, Professional Resident Company, What Every Woman Knows, And They Put Handcuffs on the Flowers, The Father, King Lear et Power Failure.

En 1975, il tient son premier rôle au cinéma, celui d'un patient interné dans Vol au-dessus d'un nid de coucou de Miloš Forman[2].

À la télévision, Christopher Lloyd connait son premier grand rôle en 1978 dans la série Taxi diffusée sur ABC, puis sur les ondes de NBC de 1982 à 1983[2]. Il est ainsi durant cinq saisons le révérend et ex-hippie, Jim Ignatowski, un rôle qui lui permet de glaner le primetime Emmy Award du meilleur acteur dans un second rôle dans une série télévisée comique à deux reprises, en 1982 et 1983[3].

En 1983, il joue le commandant Klingon, Kruge, antagoniste du film Star Trek 3 : À la recherche de Spock[1]. L'année d'après, il apparait dans le film Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension. Ces rôles montrent l'acteur à l'aise dans le genre de la science fiction, quelque temps avant de jouer le rôle qui le suivra pour le reste de sa carrière. Il est également apparu dans le pilote de la série Tonnerre mécanique (Street Hawk).

Ainsi, en 1985, à l'âge de quarante-sept ans, c'est son personnage de l'excentrique docteur Emmett Brown, surnommé « Doc », dans le film de science fiction Retour vers le futur de Robert Zemeckis qui le révèle véritablement au grand public[1]. Énorme succès planétaire remportant plus de 350 000 000 $ à travers le monde, le film devient le premier volet d'une trilogie, connaissant deux suites tournées coup sur coup, respectivement sorties en 1989 et 1990[4]. Entre temps, il retrouve Robert Zemeckis en 1988, qui lui donne à nouveau un rôle mémorable, celui du maléfique Judge Doom (en) dans le projet ambitieux Qui veut la peau de Roger Rabbit, qui mêle animation et prises de vues réelles.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Il reprend son rôle du docteur Emmett Brown dans la série d'animation Retour vers le futur (Back to the Future: The Animated Series), apparaissant brièvement dans l'introduction et la conclusion de chaque épisode, le personnage animé ayant la voix de Dan Castellaneta. Deux saisons de treize épisodes ont été diffusées sur les ondes de CBS de septembre 1991 à septembre 1993, puis furent reprises par le réseau Fox de mars à septembre 2003.

En 1991, il joue l'Oncle Fester dans La Famille Addams et retrouve le rôle en 1993 dans Les Valeurs de la famille Addams[1]. En 2021, durant une entrevue avec le journal The Guardian, il explique son lien qui date de l'enfance avec le personnage : « Quand j'étais enfant, j'avais l'habitude d'avoir ce magazine de dessins humoristiques, et il y avait toujours une bande dessinée de la famille Addams[...]Et je me suis vraiment impliqué, quand j'avais huit ou neuf ans, avec Oncle Fester. Je pensais juste qu'il était le meilleur. Il est légèrement méchant. Il est drôle à regarder. C'était un personnage. Alors, quand des décennies plus tard, à l'improviste, Paul Rudnick — script doctor du premier film et scénariste du second — m'a demandé si j'aimerais être Oncle Fester dans le film, j'ai sauté dessus »[N 1],[1].

Entre temps, en 1992, il remporte un troisième Emmy Award, celui du meilleur acteur dans une série télévisée dramatique, pour son rôle du professeur Dimple dans un épisode de Les Contes d'Avonlea, et joue le professeur B.O. Beanes dans la saison 2 de la série Histoires fantastiques de Steven Spielberg.

En 1994, il joue un bruiteur farfelu nommé Zoltan dans Radioland Murders.

En 1996, il retrouve l'univers des Toons dans le jeu de point and click Toonstruck, dans lequel il joue physiquement le protagoniste grâce à la full motion video tandis que le reste de l'univers et des personnages sont dessinés à la main[5].

En 1999, il reforme brièvement un duo avec Michael J. Fox dans l'épisode dix-huit de la saison trois de Spin City, série portée par J. Fox depuis 1996[6]. Cet épisode est intitulé pour l'occasion, Back to the Future IV: Judgement Day[6].

Années 2000[modifier | modifier le code]

Il a prêté sa voix au Hacker dans la série animée Cybermatt, diffusée sur PBS Kids depuis 2002. La même année, il joue le grand-père paternel de Malcolm et ses frères dans le troisième épisode de la quatrième saison de la sitcom Malcolm, diffusée sur le réseau Fox[7].

En 2005, il interprété le constitutionnaliste Lawrence Lessig dans un épisode de la sixième saison de À la Maison-Blanche, diffusé sur les ondes de NBC. Entre 2005 et 2006, il est régulièrement apparu dans la sitcom de Pamela Anderson, Les Lectures d'une blonde (Stacked).

Années 2010[modifier | modifier le code]

Christopher Lloyd en octobre 2010.

En 2010, il reprend le rôle de Doc Brown dans un jeu d'aventure graphique épisodique développé et édité par Telltale Games, sobrement intitulé Retour vers le futur, le jeu, qui fait suite à la trilogie de films[8]. La même année, il joue dans un épisode de la saison 3 de Chuck, intitulé Chuck Versus the Tooth[9]. Le français Alexandre Aja lui fait jouer un petit rôle dans sa comédie horrifique Piranha 3D[10]. N'étant disponible pour une seule journée, le tournage s'est avéré éreintant pour l'acteur qui a dû tourner vingt-et-une heures consécutives pour boucler ses scènes prévues pour trois jours[10]. Malgré tout, LLoyd reprend le rôle en 2012, dans la suite réalisée cette fois-ci par John Gulager[11].

Christopher Lloyd est l'invité en 2011, de l'épisode dix de la saison trois de la série de science fiction Fringe, dans laquelle il joue un claviériste[12]. Il est aussi apparu dans New York, section criminelle, où il tient le rôle d'un magicien lors du dix-septième épisode de la septième saison.

En 2013, il joue le rôle d'un agent de recouvrement dans le onzième épisode de la troisième saison de la sitcom Raising Hope, qui s'avère être un hommage à la trilogie Retour vers le futur[13].

En 2014, Lloyd prête sa voix au Bûcheron dans la série d'animation La Forêt de l'Étrange[14]. Il fait également un caméo dans la parodie de westerns, A Million Ways to Die in the West, qui le voit retrouver le rôle de Doc Brown dans une scène faisant référence à Retour vers le futur III[15].

Christopher LLoyd au Phoenix Comicon en 2015.

En 2015, il reprend brièvement le rôle de Jim Ignatowski (en) dans l'épisode My Fair Lady de la série d'animation Les Simpson[16].

La sitcom The Big Bang Theory ayant pour habitude d'inviter de nombreuses personnalités liées à la culture populaire, il n'est pas étonnant de voir Christopher Loyd y faire un passage[17]. Ainsi, en 2016, il joue un sans-abri dans le dixième épisode de la dixième saison de la série[17]. La même année, sa performance dans le film d'horreur I Am Not a Serial Killer est très bien reçu [18].

En 2017, il reprend une énième fois le rôle de Doc Brown pour les besoins du jeu vidéo Lego Dimensions[19]. La même année, il devient également la troisième voix du personnage de Xehanort pour la version anglophone de la franchise vidéoludique Kingdom Hearts[20]. Dans le contenu téléchargeable Kingdom Hearts III Re:Mind, il succède ainsi à deux autres grands noms de la science fiction, Leonard Nimoy et Rutger Hauer, respectivement morts en 2015 et 2019[20]. Il reprend le personnage dans Kingdom Hearts: Melody of Memory[21]. Coté rôle face caméra, il rejoint la distribution de la troisième saison de la série de science fiction 12 Monkeys, adaptation télévisuelle du film de Terry Gilliam sorti en 1995[22].

Années 2020[modifier | modifier le code]

En 2020, il interprète Joseph « Joe » Smith dans le vingtième et dernier épisode de la dix-septième saison de la série NCIS[23].

En 2021, il tient un second rôle dans la romcom Senior Moment (en) portée par William Shatner et Jean Smart, qui marque également les retrouvailles entre ce premier et LLoyd, trente-sept ans après Star Trek 3 : À la recherche de Spock[1]. Il joue également le père de Bob Odenkirk dans le film Nobody d'Ilia Naïchouller[24]. À l'instar d'Odenkirk, Lloyd participe à des scènes d'actions et est à contre-emploi par rapport à sa carrière[24]. En septembre de la même année, Lloyd joue en chair et en os, le personnage de Rick Sanchez dans plusieurs vidéos servant à la promotion du double épisode final de la cinquième saison de la série d'animation Rick and Morty[25]. Le personnage s'inspire de celui du Dr Emmett « Doc » Brown[25].

Projets[modifier | modifier le code]

Il est annoncé dans la troisième saison de la série The Mandalorian, première série en prise de vues réelles de la saga de science fiction Star Wars créée en 1977[26].

Apparitions spéciales[modifier | modifier le code]

Christopher Lloyd au Comic Con de Dortmund, en 2019.

Il a repris son rôle de Doc Emmet Brown dans Back to the Future: The Ride en 1991 et dans The Simpsons Ride, des attractions des parcs Universal Studios Hollywood et Universal Studios Florida.

Il est apparu sous les traits de Doc Brown dans une publicité de DIRECTV, qui a été diffusée pour la première fois sur les ondes de Fox durant le BCS National Championship Game, le 8 janvier 2007.

Il a été nommé « Chevalier de l'Ordre du Corbeau » en Belgique au BIFFF le 12 avril 2007. À cette occasion, il a répondu aux questions de l'auditoire et a signé des autographes.

Il a été l'invité spécial de Microsoft TechEd 2007 le 4 juin 2007, apparaissant sous les traits de Doc Brown au côté de Bob Muglia, vice-président senior de Server and Tools Business chez Microsoft.

En juin 2011, Christopher Lloyd tient le rôle d'un scientifique dans une publicité pour Kinect Fun Labs, application disponible sur la console de jeu Xbox 360 de Microsoft et permettant de jouer à des mini-jeux utilisant le capteur Kinect.

En septembre 2011, il apparaît à nouveau dans le rôle de Doc Emmett Brown dans une publicité pour des chaussures Nike imitant celles que portait Marty McFly dans Retour vers le futur 2[27].

En 2012, il est dans une publicité sur YouTube, à l'occasion de la 10e édition du « Axe Boat » aux côtés de Éric Judor et Keenan Cahill[28].

En 2014, il reprend son rôle du Doc Emmett Brown, le 21 octobre 2015 (dans le film, c'est le jour de leur premier voyage dans le futur), pour une apparition dans l'émission Jimmy Kimmel Live!. Michael J. Fox, interprète de Marty McFly, est également à ses côtés. Ils font notamment leur entrée dans la DeLorean du film[29].

En 2018, il refait une petite apparition en tant que Doc Emmett Brown dans la publicité pour la Fiat 500X. La version diffusée de la publicité ne le montre que le temps d'un plan, mais dans la version longue on peut le voir un peu plus longtemps.

Lloyd n'accorde que très peu d'entrevues et n'apparaît qu'exceptionnellement en public (il a donné l'une de ses rares entrevues à l'émission 100 Greatest Family Films, diffusée sur les ondes de Canal 4 en 2005). Certains de ses amis, collègues et admirateurs le décrivent comme un homme très réservé et silencieux.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Son neveu, Sam Lloyd, est connu pour son rôle de Ted Buckland dans la série Scrubs.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Séries télévisées d'animation[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En version française, Pierre Hatet est la voix française régulière de Christopher Lloyd de 1981 à 2015, le doublant près d'une quarantaine de fois avant de prendre sa retraite au milieu des annés 2010[33]. Plusieurs comédiens lui succèdent, Michel Ruhl qui l'avait doublé dans Une vraie blonde, le double dans The Big Bang Theory et Braquage à l'ancienne, Jean Barney[34] qui l'avait doublé dans Cluedo le double de nouveau dans 12 Monkeys, tandis que Michel Paulin le double dans Juste à temps pour Noël[34], Jean-Bernard Guillard dans I Am Not a Serial Killer[34] et Robert Dubois dans Muse[33]. À noter qu'en 2021, Jean-Claude Montalban double Christopher Lloyd dans Nobody et Philippe Catoire dans The Tender Bar.

Christopher Lloyd a également été doublé par Benoît Allemane[34] dans La Prophétie de l'oracle et Les Sorcières d'Oz, ainsi qu'à titre exceptionnel par Jacques Seiler dans Vol au-dessus d'un nid de coucou, Gérard Dessalles dans En route vers le Sud[34], Roger Lumont dans Star Trek 3 : À la recherche de Spock, Michel Derain dans Mister Mom, Patrick Préjean dans To Be or Not to Be, Jean-Pierre Moulin dans Les Aventures de Buckaroo Banzaï à travers la 8e dimension, Jacques Richard dans Tonnerre mécanique, Dominique Collignon-Maurin dans Suburban Commando, Bernard Dhéran dans Richard au pays des livres magiques et Georges Berthomieu dans Dernières heures à Denver.

Au Québec, Christopher Lloyd n'a pas de voix régulière et a été doublé par Guy Nadon[35] dans Denis la Petite Peste, Mon Martien favori et Les Tobby de Noël : La Légende du Chien Noël, par Yves Massicotte[35] dans Piranha 3D et sa suite ainsi qu'à titre exceptionnel par Claude Préfontaine dans Qui veut la peau de Roger Rabbit ?[35], Ronald France dans Commando suprême[35], Benoît Marleau dans Les anges frappent et courent[35], Jean-Louis Millette dans Richard et le Secret des livres magiques[35], Aubert Pallascio dans Distractions à Denver pour qui sonne le glas[35], Jean-Marie Moncelet dans Prémonition[35] et Jacques Brouillet dans Les P'tits Génies[35].

Versions françaises
  • Pierre Hatet dans la trilogie Retour vers le futur, Qui veut la peau de Roger Rabbit ?, La Famille Addams et sa suite, Spin City, Malcolm, Les Lectures d'une blonde, Chuck, Piranha 3D, Sin City : J'ai tué pour elleetc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Citation originale : When I was a kid I used to get this magazine full of cartoons, and there was always an Addams Family strip[...]And I got really involved, when I was eight or nine, with Uncle Fester. I just thought he was the best. He’s slightly evil. He’s funny to look at. He was a character. So, when decades later, out of the blue, Paul asked me if I’d like to be Uncle Fester in the movie, I just jumped on it.[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « ‘Wife No 5 is the last’: Back to the Future’s Christopher Lloyd on love and life », sur theguardian.com, (consulté le )
  2. a et b (en) « Christopher Lloyd on playing a vampire, a taxi driver, a toon, and more », sur avclub.com, (consulté le )
  3. (en) « Christopher A. Lloyd », sur emmys.com (consulté le )
  4. (en) « ‘Back to the Future'--Filming in Double Time : Movies: Two sequels to the megahit that took in $358 million at the box office are coming to the present. The first opens this week; the second is scheduled for summer. », sur latimes.com, (consulté le )
  5. (en) « Retrospective: Toonstruck », sur eurogamer.net (consulté le )
  6. a et b « Michael J. Fox, Christopher Lloyd et les autres : que sont-ils devenus ? », sur lepoint.fr, (consulté le )
  7. (en) « Malcolm In The Middle: Emma Stone & 9 Other Stars We Want To Return For A Revival », sur screenrant.com, (consulté le )
  8. « Retour vers le Futur a 30 ans : ses pires et meilleurs jeux vidéo », sur gameblog.fr, (consulté le )
  9. « Chuck : Le Doc de Retour vers le futur (Christopher Lloyd) en guest star ! », sur premiere.fr, (consulté le )
  10. a et b « "Retour vers le futur" : Alexandre Aja nous parle du Doc ! », sur allociné.fr, (consulté le )
  11. « 'Piranha 3DD': Christopher Lloyd, Ving Rhames, and Paul Scheer return », sur ew.com (consulté le )
  12. (en) « Observing Fringe With Christopher Lloyd & John Noble », sur cbr.com, (consulté le )
  13. « Christopher Lloyd derrière le volant d'une DeLorean pour "Raising Hope" », sur allocine.fr, (consulté le )
  14. « Over the Garden Wall: slapstick for the kids, existential dread for the adults », sur theguardian.com, (consulté le )
  15. « 2015 cinéma vs 2015 réel : à quoi ressemblent vraiment Marty et les acteurs de "Retour vers le futur" aujourd'hui ? », sur allociné.fr, (consulté le )
  16. (en) « The Simpsons Video: Christopher Lloyd Revives His Iconic Taxi Character », sur tvline.com, (consulté le )
  17. a et b (en) « The Big Bang Theory : les meilleurs guests de la série », sur allocine.fr, (consulté le )
  18. (en) « I Am Not A Serial Killer Review », sur empire.com (consulté le )
  19. (en) « Lego Dimensions trailer features Christopher Lloyd as Doc Brown », sur ew.com, (consulté le )
  20. a et b (en) « Kingdom Hearts 3 DLC Features Surprise Voice Actor », sur gamerant.com, (consulté le )
  21. (en) « 10 Celebrities You Didn't Know Were In Kingdom Hearts », sur gamerant.com, (consulté le )
  22. (en) « The Big Bang Theory : les meilleurs guests de la série », sur allocine.fr, (consulté le )
  23. (en) « NCIS writer reveals real reason Christopher Lloyd starred in season 17 finale », sur express.co.uk, (consulté le )
  24. a et b (en) Fred Topel, « How ‘Nobody’ Made ‘Back to the Future’ Star Christopher Lloyd an Action Hero at Age 82 », sur cheatsheet.com, (consulté le )
  25. a et b « Rick et Morty : une nouvelle vidéo avec Christopher Lloyd revisite un épisode culte », sur allociné.fr, (consulté le )
  26. « "STAR WARS": CHRISTOPHER LLOYD REJOINT LE CASTING DE LA SAISON 3 DE "THE MANDALORIAN" », sur bfmtv.com, (consulté le )
  27. https://www.youtube.com/watch?v=3yiSdjwi_bg
  28. « PHOTOS - Christopher Lloyd dans une vidéo promotionnelle pour le Axe Boat 2012 », sur purepeople.com (consulté le ).
  29. Vidéo de l'émission
  30. (en) Back to the Future III's Doc Brown reported to cameo in comedy A Million Ways to Die in the West - Cineworld.co.uk
  31. (en) Universal Shows Off Fifty Shades of Grey, Lucy, A Million Ways to Die in the West and More at CinemaCon - IGN
  32. Doublé par Leonard Nimoy dans Kingdom Hearts: Birth by Sleep et Kingdom Hearts 3D: Dream Drop Distance, puis par Rutger Hauer dans Kingdom Hearts III.
  33. a et b Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  34. a b c d et e « Comédiens ayant doublé Christopher Lloyd en France » sur RS Doublage
  35. a b c d e f g h et i « Comédiens ayant doublé Christopher Lloyd au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 17 octobre 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :