Marisa Pavan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Marisa Pavan
Description de cette image, également commentée ci-après
Marisa Pavan en compagnie de son époux
Jean-Pierre Aumont
Nom de naissance Maria Luisa Pierangeli
Naissance (86 ans)
Cagliari, Sardaigne
Italie
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Profession Actrice
Films notables La Rose tatouée
Diane de Poitiers
Rendez-vous avec une ombre

Marisa Pavan née Maria Luisa Pierangeli le 19 juin 1932 à Cagliari, Sardaigne, Italie, est une actrice italienne. Elle est la sœur jumelle de l'actrice Pier Angeli (morte en 1971).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Marisa Pierangeli est la fille d'un architecte, Luigi, et d'une femme au foyer passionnée de théâtre et de cinéma. Elle passe sa jeunesse et son adolescence à Rome où sa sœur jumelle Anna Maria rencontre en 1948 l'acteur et réalisateur Vittorio De Sica. Après cette rencontre, Anna Maria rencontre le réalisateur Léonide Moguy qui lui propose le rôle principal du Domani è troppo tardi. Il vaut à Anna Maria le prix de Meilleure actrice de l’année à la Mostra de Venise.

Toute la famille part aux États-Unis où Anna Maria, qui prend le pseudonyme de Pier Angeli, où elle enchaîne les films.

Marisa Pierangeli poursuit des études en langues et en journalisme.

Début au cinéma[modifier | modifier le code]

Marisa Pierangeli fait ses débuts au cinéma avec le producteur américain Albert R. Broccoli qui lui fait faire un essai devant John Ford. Elle obtient ainsi à 19 ans son premier rôle dans le film What Price Glory pour lequel elle adopte le pseudonyme de Marisa Pavan.

En 1956, elle est choisie en remplacement de sa soeur pour jouer dans La Rose tatouée avec Anna Magnani. Elle obtient un Golden Globe et une nomination pour un Oscar pour ce second rôle[1].

Une carrière internationale[modifier | modifier le code]

Elle poursuit ses rôles au cinéma et, de plus en plus, à la télévision, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, et en France.

Elle joue dans plusieurs pièces de théâtre et des comédies musicales, souvent aux côtés de son mari[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle fut l'épouse du comédien Jean-Pierre Aumont de 1956 à 1963 et de nouveau à partir de 1969. Avec lui, elle a eu deux fils : Jean-Claude (1957) et Patrick (1959) Aumont. Elle a la double nationalité française et italienne.

Elle préside depuis 2004 l'association Unis pour la recherche contre la maladie d'Alzheimer (URMA) et organise des soirées de gala dans la presqu'île de Saint-Tropez chaque été pour collecter des fonds au profit de la recherche[3],[4].

Alain Delon, sir Roger Moore, Nana Mouskouri, Eddy Mitchell, Marie Laforêt et Jean-Claude Brialy y ont participé tour à tour.

Elle vit à Gassin d'où elle dirige son association depuis de nombreuses années[5]. Elle y passait régulièrement ses vacances avec sa sœur dans les années 1960[6].

Une biographie de Marisa Pavan est en cours d'écriture en 2018[7].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Trio, pièce de Kado Kostzer, co-produite et adaptée par Marisa Pavan, Kansas City Repertory Theatre, Kansas City

Chanson[modifier | modifier le code]

45 tours[modifier | modifier le code]

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

Elle obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour La Rose tatouée en 1955, ainsi qu'une nomination aux Oscars de la meilleure actrice dans un second rôle pour le même film. Elle reçoit enfin une nomination aux British Academy Film Award de la meilleure actrice dans la catégorie Meilleure actrice étrangère pour le même film.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire du cinéma ([Nouv. éd.]) / sous la dir. de Jean-Loup Passek ; assisté de Michel Ciment, Claude-Michel Cluny et Jean-Pierre Frouard, Larousse, (lire en ligne)
  2. « Carrière | Marisa Pavan », sur Marisa Pavan (consulté le 18 février 2018)
  3. « Saint-Tropez Marisa Pavan-Aumont déplace son dîner-caritatif », sur archives.varmatin.com (consulté le 18 février 2018)
  4. « Concert de l'Urma. Solidarité et grâce », Gassin, Le Mag,‎ rentrée 2014, p. 4 (lire en ligne)
  5. « Frédéric Mitterrand sur les traces d'Hollywood à Gassin », Var-Matin,‎ (lire en ligne)
  6. « Histoire :: Mas de Chastelas », sur chastelas.com (consulté le 18 février 2018)
  7. « Une étudiante canadienne va signer la biographie de Marisa Pavan », Var-Matin,‎ (lire en ligne)
  8. JE NE POURRAIS JAMAIS QUITTER PARIS / P. SAKA et A. LODGE. JE T'AIME / M. VENDOME et P. ROCHE. PLEURE / P. DELANOE, A. HAMILTON. CROYEZ MOI / E. MARNAY et N. MAINE ; Marisa PAVAN, orch. F. POURCEL, (lire en ligne)

Notes[modifier | modifier le code]