Naomi Watts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Watts (homonymie).
Naomi Watts
Description de cette image, également commentée ci-après
Naomi Watts lors du Festival de Cannes 2016.
Nom de naissance Naomi Ellen Watts
Naissance (49 ans)
Shoreham, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Drapeau de l'Australie Australienne
Profession Actrice, Productrice
Films notables Mulholland Drive
21 Grammes
Le Cercle
King Kong
Funny Games U.S.
J. Edgar
The Impossible
Diana
Séries notables Gypsy

Naomi Watts, née le à Shoreham en Angleterre, est une actrice et productrice britanno-australienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naomi Watts naît le 28 septembre 1968 à Shoreham en Angleterre. Fille de Peter Watts, ingénieur du son et organisateur des tournées du groupe Pink Floyd dans les années 1970[1],[2], et de Myfanwy Roberts, costumière et décoratrice d'origine galloise, elle a un frère aîné, Ben aujourd'hui photographe au États-Unis[3]. Elle est élevée par sa mère après le divorce de ses parents. Son enfance est marquée par le décès de son père, des suites d'une overdose d'héroïne, alors qu'elle n'a que sept ans. Régulièrement confiée à ses grands-parents maternels, elle passe une grande partie de son adolescence au Pays de Galles, sur l'île d'Anglesey dans la localité de Llanfawr Farm, entre les villes de Llangefni et Llanfairpwll. Durant cette période elle étudie le gallois à l'Ysgol Gyfun Llangefni établissement scolaire mettant l'accent sur l'apprentissage de la langue galloise. En 1982 alors âgée de 14 ans elle suit sa mère ainsi que toute sa famille partie s'installer à Sydney en Australie, pays natal de sa grand-mère maternelle. C'est là bas qu'elle découvre sa vocation après avoir vu le film Fame en 1982. Encouragée par sa mère, elle commence à auditionner dans de nombreux spots publicitaires et à prendre des cours de théâtre. Elle s'inscrit ensuite à la North Sydney Girls High School, où elle fait la connaissance de Nicole Kidman avec laquelle elle va nouer une forte amitié. Mais, peu intéressée par les études elle échoue à ses examen, elle enchaîne ensuite les petits boulots, de vendeuse à secrétaire de rédaction, pour gagner son indépendance. À l'âge de 18 ans elle entreprend de se lancer dans le mannequinat. Elle signe alors dans une agence de mannequins qui l'envoi au Japon passer des castings, mais après plusieurs échec aux auditions, elle retourne à Sydney. Elle travaille ensuite pour un magasin, puis pour une revue de mode. Plus tard, un collègue l'invite à participer à un atelier d'art dramatique, ce qui ravive sa passion pour la scène. Elle quitte alors son emploi et décide de se consacrer entièrement au métier de comédienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts en Australie[modifier | modifier le code]

Son premier rôle au cinéma s'inscrit dans une comédie romantique, For Love Alone, où elle joue aux côtés de Sam Neill et Hugo Weaving. Elle obtient ensuite des petit rôles dans des séries télévisées australienne tels que Summer Bay, Hey Dad ..!. En 1990 après cinq ans d'absence, elle rencontre le réalisateur John Duigan à l'avant-première du film Calme blanc qui lui fait tenir en 1991 son premier rôle marquant, avec Thandie Newton et son amie Nicole Kidman, dans Flirting. Elle décroche quelque mois plus tard un petit rôle dans Les épouses du Christ, une série télévisée passée inaperçue. Suite à cet échec elle décide alors de partir s'installer aux États-Unis.

A la conquête d'Hollywood[modifier | modifier le code]

Aux côtés de David Lynch à Cannes pour Mulholland Drive.

À son arrivée aux États-Unis elle décide de prendre une année sabbatique pour pouvoir voyager et visiter Los Angeles. Ce n'est qu'en 1993, qu'on la retrouve dans Panic sur Florida Beach de Joe Dante. Elle retourne ensuite temporairement en Australie pour jouer dans trois films australiens: Wide Sargasso Sea, The Custodian et Gross Misconduct. De retour aux États-Unis, elle apparaît dans le film grunge Tank Girl en 1995, puis dans plusieurs films et séries qui vont s'avérer être des échecs commerciaux (Les démons du maïs 4, Sleepwalkers…). Elle prête ensuite sa voix dans le film Babe 2, le cochon dans la ville et participe à des téléfilms dont Bermuda Triangle et The Wyvern Mystery dans lequel elle joue avec Derek Jacobi. Après de nombreux échecs, elle coproduit et interprète le court-métrage "Ellie Parker", qui lui permet d’obtenir sa première récompense puisque le film est présenté en compétition au Festival de Sundance en 2001, pour lequel elle remporte le prix de la meilleure actrice. Mais c'est son rôle dans La Courtisane qui permet à David Lynch de la remarquer en 2001, il lui confie l'un des rôles principaux dans Mulholland Driveet c'est son interprétation de l'ingénue Diane Selwyn qui marque les esprits des spectateurs du monde entier, et lui vaut de nombreuses récompenses comme celles décernées par le National Board of Review, la National Society of Film Critics, ou la Chicago Film Critics Association. Le film présenté au Festival de Cannes remporte le prix de la mise en scène et propulse l'actrice sur le devant de la scène à tel point que sa simple présence au générique de L'Ascenseur (niveau 2) suffit ainsi pour voir cette série B distribuée en France. L'année suivante, elle reste dans le domaine de l'épouvante, et s'illustre dans Le Cercle de Gore Verbinski, remake du long métrage d'Hideo Nakata sous la direction duquel elle tournera la suite deux ans plus tard. Entre-temps en 2003, elle trouve de quoi se rendre indispensable, en apparaissant à l'affiche du film Ned Kelly de Gregor Jordan, dans lequel elle donne la réplique à Heath Ledger, Orlando Bloom et Geoffrey Rush ou bien encore dans Le Divorce de James Ivory. En 2004 elle tourne dans We Don't Live Here Anymore de John Curran. Elle joue également dans J'adore Huckabees, comédie existentielle de David O. Russell, où elle a pour partenaires Jude Law ou encore Jason Schwartzman. La consécration arrive en cette même année 2004 lorsque qu'elle est nommée parmi les prétendantes à l'Oscar de la meilleure actrice pour sa prestation dans le film 21 grammes d'Alejandro González Iñárritu. Malgré le fait qu'elle ne remporte pas la statuette, Peter Jackson la choisit pour jouer le rôle de la délicate Ann Darrow aux côtés d'Adrien Brody et Jack Black dans son blockbuster King Kong. En 2005, elle reprend son rôle de journaliste dans Le Cercle 2. Elle partage également la vedette avec Ewan McGregor et Ryan Gosling dans Stay de Marc Forster et participe en 2006 au film dramatique Le Voile des illusions, dans lequel donne la réplique à Edward Norton et Liev Schreiber. Elle entame en 2007 un sombre virage, qui la plonge dans l'enfer de la mafia russe dans le film du réalisateur David Cronenberg, Les Promesses de l'ombre. En 2008 elle est victimes des Funny Games U.S. mis en place par Michael Haneke. L'année suivante elle incarne une avocate enquêtant aux côtés de Clive Owen dans L'Enquête. En 2010, elle revient à la comédie, partageant l'affiche de Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu mis en scène par Woody Allen, avec Antonio Banderas, Josh Brolin et Anthony Hopkins, puis retrouve Sean Penn dans le polar Fair Game, de Doug Liman. L'année d'après, elle touche à l'histoire en incarnant la secrétaire personnelle d'Edgar Hoover sous la direction de Clint Eastwood dans J. Edgar, puis joue les voisines bienveillantes dans le très mal reçu thriller schizophrène Dream House. En 2012, le réalisateur espagnol Juan Antonio Bayona lui donne alors un rôle tremplin vers une seconde nomination aux Oscars en adaptant l'histoire vraie d'une famille écartelée par le tsunami qui frappa la Thaïlande en 2004. Dans l'ambitieux film catastrophe The Impossible elle retrouve Ewan McGregor. On la retrouve l'année suivante devant la caméra d'Anne Fontaine pour Perfect Mothers, où elle partage l'affiche avec Robin Wright. En 2013 Après avoir incarné le rôle-titre de Diana, dans le biopic très mal reçu consacré à la célèbre princesse morte en 1997, elle rejoint l'année suivante la distribution de l'oscarisé Birdman et prend part entre 2015 et 2016 à Divergente 2 et 3 via le personnage de Evelyn Johnson-Eaton. En 2017 elle incarne le rôle de la femme du boxeur Chuck Wepner dans Outsider et de Woody Harrelson dans Le Château de verre, l'actrice est également présente à la télévision elle retrouve ainsi David Lynch pour la troisième saison de Twin Peaks et incarne une thérapeute jouant à un jeu dangereux dans Gypsy.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Naomi Watts et Liev Schreiber en 2012.

Elle a partagé la vie de l'acteur Heath Ledger, de dix ans son cadet. Les deux acteurs se rencontrent sur le tournage du film Ned Kelly en 2002. Après une première rupture en 2003, le couple rompt définitivement au printemps 2004. Un an plus tard, en mai 2005, l'actrice s'affiche au bras de l'acteur Liev Schreiber, rencontré sur le tournage du film Le Voile des illusions de John Curran. Le couple a deux enfants; Alexander né le 25 juillet 2007 et Samuel né le 13 décembre 2008. En septembre 2016, le couple annonce sa séparation[4].

Avec Nicole Kidman, elle est la marraine des enfants de Simon Baker. Elle déclare pratiquer la Méditation transcendantale qui la « maintient calme et stable »[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Années 1980[modifier | modifier le code]
Années 1990[modifier | modifier le code]
Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'actrice à la première du film St. Vincent lors du festival du film de Toronto en 2014.

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Hélène Bizot est la voix française régulière de Naomi Watts, depuis le film Le Cercle[6]. Laurence Dourlens et Anneliese Fromont[6] l'ont également doublée à trois reprises chacune. Par ailleurs, elle a joué en français dans le film Jeux d'enfants.

En France
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sams, Christine, « How Naomi told her mum about Oscar », The Sun-Herald,‎ (lire en ligne)
  2. Inside the Actors Studio, 2003.
  3. (en) Contemporary Theatre, Film and Television: A Biographical Guide Featuring Performers, Directors, Writers, Producers, Designers, Managers, Choreographers, Technicians, Composers, Executives, Dancers, Gale/Cengage Learning, (ISBN 978-0-7876-9037-3, lire en ligne), p. 340
  4. « Naomi Watts et Liev Schreiber ont rompu » (consulté le 27 septembre 2016).
  5. MY STYLE – « Screen siren Naomi Watts reveals her fashion secrets », 4 August 2008, Daily Mail.
  6. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Comédiennes ayant doublé Naomi Watts en France » sur RS Doublage.
  7. a, b et c « Comédiennes ayant doublé Naomi Watts en France », sur Doublagissimo.
  8. a, b, c et d Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :