Sam, je suis Sam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sam, je suis Sam
Titre québécois Je suis Sam
Titre original I Am Sam
Réalisation Jessie Nelson
Scénario Kristine Johnson
Jessie Nelson
Acteurs principaux
Sociétés de production New Line Cinema
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie dramatique
Durée 132 minutes
Sortie 2001


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Sam, je suis Sam ou Je suis Sam au Québec (I Am Sam) est un film américain réalisé par Jessie Nelson, sorti en 2001.

À sa sortie, le film reçoit des avis négatifs de la part des critiques. Il rapporte plus de 97 millions de dollars au box-office, contre un budget de production de 22 millions de dollars. Pour son rôle de Sam, Sean Penn est nominé pour l'Oscar du meilleur acteur à la 74ème cérémonie des Oscars en 2002. Le film lance également la carrière de l'actrice Dakota Fanning, qui a alors sept ans et n'a joué auparavant que deux petits rôles au cinéma. Elle devient la plus jeune actrice à être nominée pour un Screen Actors Guild Awards.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Sam Dawson, handicapé mental, doit élever seul sa petite fille Lucy, que sa mère a abandonnée à sa naissance. Aidé par les conseils de sa voisine Annie et entouré de ses amis également handicapés, Joe, Brad, Robert et Ifty, Sam élève alors sa fille tant bien que mal et la couvre d'affection, jusqu'au jour où son cas attire l'attention de Margaret Calgrove, du Service de Protection de l'Enfance. Le jour de ses sept ans, Lucy est reprise à son père et placée dans un foyer.

Pour récupérer sa fille, sur les conseils de ses amis, Sam sollicite naïvement l'aide de Rita Harrison, une avocate réputée, sans se rendre compte que ses maigres revenus ne lui permettent pas de se payer une alliée de cette envergure. Néanmoins, devant l'insistance de Sam, Rita, dont le mariage est un fiasco et qui connaît des difficultés dans ses rapports avec son fils Willy et ses collègues de travail, accepte d'assurer sa défense gratuitement devant le tribunal pour montrer son désintéressement. Progressivement, Rita découvre la force exceptionnelle du lien qui unit Sam à sa fille et finit par faire de la garde de Lucy une affaire personnelle. Mais Sam a du mal à résister aux attaques du procureur Turner: le juge McNeily confie alors la garde de Lucy à une famille d'accueil. Randy et son mari s'avèrent attentionnés et aimants pour Lucy, qui souffre toutefois de l'absence de son père. Sam loue un deux pièces proche de leur maison. Conscient que sa fille a besoin d'une mère et qu'il ne pourra assurer son éducation lorsqu'elle atteindra l'adolescence, Sam convient que Lucy devra rester auprès d'eux. Randy, bouleversée par l'amour que Sam porte à sa fille, accepte finalement de témoigner en sa faveur au procès en appel, afin qu'il puisse venir voir sa fille autant qu'il le souhaite.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Sorties[modifier | modifier le code]

Sorties cinéma[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le personnage de Lucy Diamond Dawson à l'âge de trois ans est interprété par Elle Fanning, la petite sœur de l'actrice Dakota Fanning.
  • Une grande partie de la bande originale du film est composée de chansons des Beatles, interprétées par d'autres artistes tels que Rufus Wainwright, The Black Crowes, Grandaddy, Sarah McLachlan, Eddie Vedder, Ben Harper, Nick Cave[2]ou Sheryl Crow. Ces différents morceaux conservent le même tempo que ceux d'origine.
  • Le personnage de « Lucy » est nommé d'après la chanson Lucy in the Sky with Diamonds, des Beatles
  • Le personnage de « Rita » est nommé d'après la chanson Lovely Rita.
  • La scène où Sam et Lucy, accompagnés de leurs amis Brad, Joe, Robert et Ifty, traversent la rue en tenant des ballons à la main, est un hommage à la fameuse couverture de l'album des Beatles, Abbey Road.
  • Pour travailler son personnage, Sean Penn à passé plusieurs jours au L.A. Goal de Los Angeles, un centre d'accueil pour handicapées mentales. Deux résidants du centre, Brad Allan Silverman et Joseph Rosenberg, incarnent d'ailleurs Joe et Brad, des amis de Sam, dans le film. En outre, la réalisatrice Jessie Nelson et sa scénariste Kristine Johnson se rendirent compte que la majorité des handicapés avaient une grande admiration pour les Beatles et optèrent pour une bande sonore uniqement composée de chansons du célèbre groupe anglais. Toutefois, les droits pour utiliser directement les douze chansons des Beatles que l'on entend dans le film auraient coûté autant que le budget du film lui-même! Il fut donc décidé de faire interpréter chacune d'elles par des chanteurs différents.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.doublage.qc.ca/p.php?i=162&idmovie=224
  2. Nick Cave interprète une reprise de la célèbre chanson Let It Be. Plus tard, il a sorti sa propre version du morceau Here Comes the Sun

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]