Alan Rickman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alan Rickman
Description de cette image, également commentée ci-après

Alan Rickman en 2011.

Nom de naissance Alan Sidney Patrick Rickman
Naissance
Londres, Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Décès (à 69 ans)
Londres, Angleterre, Royaume-Uni
Profession Acteur, réalisateur, scénariste
Films notables Piège de cristal
Robin des Bois, prince des voleurs
Raison et Sentiments
Harry Potter

Alan Rickman, né le à Londres et mort le dans la même ville, est un acteur britannique.

Comédien de renom dans les productions classiques et modernes, et ancien membre de la Royal Shakespeare Company, il se fait connaitre au théâtre pour son role du Vicomte de Valmont dans Les Liaisons dangereuses (1985). Il rencontre le succès au cinéma dès Piège de cristal en 1988, mais sa notoriété mondiale est principalement due à son interprétation de l'énigmatique professeur Rogue dans la saga Harry Potter, de 2001 à 2011. En parallèle de sa carrière cinématographique, il continue à apparaître dans de nombreuses productions théâtrales, et devient metteur en scène, dans le West End de Londres comme à Broadway.

Il est également connu pour ses rôles de premier plan comme le shérif de Nottingham dans Robin des Bois, prince des voleurs (1991), ainsi que le colonel Brandon dans Raison et Sentiments d'Ang Lee (1995), ou encore Harry dans Love Actually face à Emma Thompson. Le quotidien britannique The Guardian l'a mentionné comme étant l'un des meilleurs acteurs à n'avoir jamais été nommé à un Oscar, bien qu'il ait remporté nombre de récompenses du cinéma au cours de sa carrière[1].

Peut-être plus encore que ses interprétations, c'est sa voix qui constitue un cas unique dans le paysage cinématographique contemporain[2],[3],[4]. Décrite par l'actrice Helen Mirren comme « [une voix] qui suggère à la fois la douceur du miel et la lame dissimulée d'un stiletto[5] », elle a été reconnue comme l'une des plus parfaites du répertoire humain, regroupant un mélange de ton, de vitesse, de fréquence et d'intonation « idéaux »[6],[7].

Du côté de la réalisation, il signe en 1997 le film L'Invitée de l'hiver, dont il est également le scénariste, et réitère en 2014 avec Les Jardins du roi. Il meurt d'un cancer du pancréas à l'âge de 69 ans le 14 janvier 2016, sa dernière participation à un film étant celle de la voix originale de la Chenille (ou Absolem) dans Alice de l'autre côté du miroir.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

Alan Sidney Patrick Rickman est né le dans le quartier de Hammersmith à Londres d'une famille modeste, d'un père irlandais, Bernard Rickman et d'une mère galloise, Margaret Doreen Rose, née Bartlett. Son père était ouvrier d'usine et sa mère, mère au foyer. Il est le deuxième d'une famille de quatre enfants : David Rickman né en 1944, graphiste, Michael né en 1947, entraîneur de tennis et Sheila née en 1949. Son père meurt d'un cancer des poumons alors qu'il n'a que huit ans. Sa mère se remarie, mais divorce trois ans après. «Il n'y avait qu'un seul amour dans sa vie», a déclaré plus tard Alan Rickman. Elle meurt en 1997.

Il grandit dans le West End de la capitale britannique. Alan fréquente l'école primaire Derwentwater, dans Acton, une école qui suit la méthode Montessori. Son tout premier rôle fut à l'âge de 7 ans, où il joua le rôle principal de la pièce King Grizzli Bear, et dans lequel sa mère lui avait confectionné un morceau de tissu scotché sur son menton pour lui faire une barbe[8].

Lorsqu'il est enfant, il souffre de problèmes d'élocution[9] : sa mâchoire inférieure est alors très étroite, rendant sa prononciation indistincte et étouffée. Cette mâchoire inférieure lui donne par la suite une voix très reconnaissable.

Formation et début de carrière au théâtre[modifier | modifier le code]

Malgré un réel intérêt pour l'art dramatique (il joue dans de nombreuses pièces dans le cadre de ses études secondaires), il reçoit d'abord une formation de graphiste à la Chelsea College of Art and Design où il rencontre sa future compagne, Rima Horton, une politicienne britannique. Il a créé plus tard, avec plusieurs de ses amis, une société de graphisme : Graphiti[9]. Il poursuit ensuite ses études à la Royal College of Art et dirige pendant trois ans une équipe de dessinateurs techniques.

Puis, suivant les conseils de ses professeurs, Rickman saute le pas à l'âge de 26 ans et obtient une bourse qui lui permet d'entrer à la Royal Academy of Dramatic Art. Sorti diplômé, il fréquentera plusieurs troupes professionnelles et s'essayera à la comédie musicale en 1975 avec le Haymarket Theatre de Leicester.

En 1978, Rickman rejoint la troupe de la Royal Shakespeare Company. Insatisfait, il la critiquera dans les années 1998, car, d'après lui, elle aurait négligé de jeunes talents[10].

Années 1980 : vers le succès au théâtre puis au cinéma[modifier | modifier le code]

En 1985, Rickman se joint à nouveau à la Royal Shakespeare Company. Dans l'adaptation théâtrale des Liaisons dangereuses, Rickman interprète l'infâme Vicomte de Valmont. La pièce est acclamée à Londres puis s'exporte avec succès à Broadway, New York.

Il décroche son premier rôle au cinéma dans le film américain Piège de cristal, aux côtés de Bruce Willis. Il y campe le rôle du bandit Hans Gruber, et sa prestation lui a permis de se glisser à la 46e place du classement des 100 plus grands méchants de tous les temps de l'American Film Institute.

Lors du tournage du film Piège de cristal, aucun cascadeur n'a accepté de remplacer Alan Rickman pour la dernière scène où on voit Hans Gruber chuter d'une tour. En effet, la scène nécessitait de tomber d'une hauteur de 7 mètres et de dos, ce qui était dangereux, car les cascadeurs doivent voir où ils se réceptionnent lors d'une cascade. Alan Rickman a accepté de réaliser cette scène, et le cascadeur en chef qui dirigeait la scène devait compter jusqu'à trois et lâcher le filin qui retenait l'acteur qui se réceptionnerait sur un matelas gonflable. Cependant, le réalisateur a demandé au cascadeur en chef de lâcher le filin à "un" et non à "trois" pour créer un effet de surprise, ce qui a très bien fonctionné. Dans le film, l'expression stupéfaite du personnage Hans Gruber lors de la chute est la vraie réaction d'Alan Rickman, qui n'était pas prêt[11]. Grüber est occupe la 46e place du classement des 100 plus grands méchants de tous les temps de l'American Film Institute[12].

Années 1990 : exploration de nombreux registres cinématographiques[modifier | modifier le code]

Bien qu'il obtînt plusieurs seconds rôles après ce succès, sa carrière passa quelques années dans le calme jusqu'à ce que sa prestation du shérif de Nottingham dans Robin des Bois, prince des voleurs lui rapporte le BAFTA Award du meilleur acteur dans un rôle secondaire en 1991. Il a refusé à deux reprises le rôle du Shérif de Notthingham dans Robin des Bois, prince des voleurs. Il a cependant fini par accepter une fois assuré qu'il aurait carte blanche pour l'interprétation du personnage[9].

Grâce à ses succès cinématographiques, il est approché en 1995 pour participer à la distribution de Raison et Sentiments, un film réalisé par Ang Lee et directement inspiré du roman de Jane Austen. La distribution de ce film mettait en vedette quelques-uns des plus grands acteurs britanniques comme Hugh Grant, Emma Thompson et Kate Winslet. Son interprétation du colonel Brandon lui permit d'éviter d'être strictement catalogué dans les rôles sombres, et il put ainsi explorer plusieurs autres rôles dont celui d'un policier dans le film Judas Kiss, d'un acteur de série Z dans Galaxy Quest, d'un mari à tendance infidèle dans Love Actually et même celui d'un coiffeur dans Coup de peigne.

Il a pris des cours de violoncelle pour les besoins de Truly Madly Deeply. Dans les scènes où l'on voit son personnage jouer, la main qui tient l'archet est la sienne, l'autre étant celle d'un vrai violoncelliste, qui se tenait derrière lui[9].

Richard Curtis voulait qu'Alan Rickman tienne le rôle de Charles dans Quatre mariages et un enterrement[9]. Le rôle revint finalement à Hugh Grant.

Il s'est essayé à la réalisation en 1997 avec L'Invitée de l'hiver, adaptation de la pièce de théâtre du même nom, qu'il avait déjà mise en scène en 1995.

Il est aussi le Maître de cérémonie de Tubular Bells II publié en 1992. Il égraine la liste des instruments sur le morceau principal The Bell.

Années 2000 : accès à une renommée internationale[modifier | modifier le code]

Alan Rickman au Festival du film de TriBeCa en avril 2007.

La popularité d'Alan Rickman s'accroît encore davantage à partir de 2001, grâce à son rôle de Severus Rogue, professeur de potions dans la saga Harry Potter. Un personnage sarcastique, froid et ambigu qui, au fil de l'histoire, prend de plus en plus d'importance. C'est un personnage phare et finalement apprécié des fans de la saga.

Il s'est vu proposer le rôle de Severus Rogue dans l'adaptation de Harry Potter à l'école des sorciers après que Tim Roth a décliné l'offre[9] pour jouer dans La Planète des singes. Cependant, Alan Rickman était le premier choix de J. K. Rowling, l'auteure des romans[9]. Il raccroche son costume en avril 2010, après près de dix ans de tournage[13].

Malgré son succès au cinéma, Alan Rickman ne néglige pas pour autant le théâtre et obtient un fort succès en 2005 et 2006 pour la direction de la pièce My name is Rachel Corrie et devient, en 2003, le vice-président de la Royal Academy of Dramatic Art[14].

Il prête sa voix à Marvin, le robot dépressif, dans le film sorti en 2005 H2G2 : Le Guide du voyageur galactique.

En 2007, il incarne le juge Turpin dans Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street de Tim Burton, aux côtés de Johnny Depp et Helena Bonham Carter, puis se joint de nouveau à Burton pour Alice au pays des merveilles, en 2009, tout en continuant d'interpréter son rôle de Severus Rogue dans la saga Harry Potter auquel il est attaché et dont le tournage s'est achevé pour lui en avril 2010[13].

Il joue ensuite dans Snow Cake aux côtés de Sigourney Weaver en mère autiste, en 2006. Angela Pell, la scénariste de Snow Cake, a écrit le rôle d'Alex Hughes en ayant à l'esprit Alan Rickman. D'ailleurs, sur le script d'origine, le personnage s'appelait Alan. Il fut renommé Alex à la demande de Rickman[9].

Années 2010 : de retour sur les planches et à la réalisation[modifier | modifier le code]

Le succès se renforce lors de sa nouvelle pièce, John Gabriel Borkman, où il joue le personnage éponyme, en représentation entre octobre et novembre 2010, à Dublin, en Irlande, aux côtés de Fiona Shaw et Lindsay Duncan. La pièce de théâtre est ensuite jouée à la Brooklyn Academy of Music entre janvier et février 2011.

De novembre 2011 au 1er avril 2012, il retourne à Broadway, au John Golden Theatre (en), pour la première fois depuis Private Lives pour Seminar, une pièce mise en scène par Sam Gold et tirée du roman de Theresa Rebeck (en), avec de jeunes comédiens tels qu'Hamish Linklater, Jerry O'Connell, Lily Rabe et Hettienne Park[15],[16].

En 2013, il retrouve Colin Firth dans le film Gambit : Arnaque à l'anglaise où il tient le rôle d'un riche collectionneur.

En 2014, lors du Festival International du Film de Toronto, il présente le deuxième film qu'il a réalisé, Les Jardins Du Roi, avec Kate Winslet et Matthias Schoenaerts à l'affiche. C'est la première fois qu'il retrouve Kate Winslet au cinéma, après avoir joué avec elle dans Raisons Et Sentiments.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Alan Rickman s'est marié en 2012, à New York, avec sa compagne depuis plus de quarante-cinq ans, Rima Horton, une femme politique et professeur d'économie avec qui il était depuis l'âge de 19 ans. Ils n'ont pas eu d'enfant[17].

Mort[modifier | modifier le code]

Alan Rickman meurt à Londres le , entouré de sa famille et de ses proches, des suites d'un cancer du pancréas, à l'âge de 69 ans[9]. En 2015, l'acteur avait eu un AVC qui l'a conduit à réaliser des examens médicaux. C'est fin décembre que le cancer du pancréas a été diagnostiqué[18].

Théâtre[modifier | modifier le code]

« Au théâtre, vous pouvez vous montrer tel que vous êtes réellement, ou bien vous dissimuler. Vous pouvez révéler des choses ou bien les taire. En conséquence, il arrive que chaque identité parmi le public découvre une vérité sur elle-même, ou ne la comprenne pas. Je pense que le rôle du comédien est de faire en sorte que le spectateur ne quitte pas le théâtre en pensant simplement : « C'était bien... où est la voiture ? » »

— Alan Rickman, 1992[19]

Comédien[modifier | modifier le code]

Année Pièce[20] Rôle Troupe/Théâtre
1957 Coriolan de Shakespeare Volumnia Dans le cadre de la scolarité de Rickman en secondaire à Latymer Upper School (en), Londres
1962 Serjeant Musgrave's Dance (en) de John Arden Annie the barmaid
1963 Le cercle de craie caucasien de Bertolt Brecht Grusha
The Knight of the Burning Pestle (en) de Francis Beaumont Humphrey
Ali Baba & The 7 Dwarves Sixth Wife of Ali Baba
1964 Cloud Over the Morning de T.B. Morris Grikos
The Alchemist de Ben Jonson Sir Epicure Mammon
Portrait Of Scythop
1965 Night Must Fall de Emlyn Williams Danny Brook Green Players
1971 BackBone de Michael Rosen Malcolm Levin
1973 Oncle Vania d'Anton Tchekhov Vanya Royal Academy of Dramatic Art - Vanburgh Theatre Club
Ghosts d'Henrik Ibsen Pastor Manders
Lower Depths de Maxim Gorky Krivoy Zob
1974 Little Mary Sunshine de Rick Besoyan Captain Warrington
Man and Superman de George Bernard Shaw Roebuck Ramsden
Mesure pour mesure de Shakespeare Angelo
Babes in the Woods de Henry James Byron (en) Chorus Library Theatre Company, Manchester
Lock Up Your Daughters de Bernard Miles Dabble
1975 There’s a girl in my Soup de Terence Frisby (en) Andrew Hunter
Saint Joan de George Bernard Shaw The Inquisitor and The Constable of France
Romeo and Juliet de Shakespeare Paris Haymarket Theater (en), Leicester
Guys and Dolls Un pickpocket and Liverlips Louie
Joseph and the Amazing Technicolor Dreamcoat Asher
1976 The Antique Baby de Jennifer Phillips
Nijinsky Vaslav Nijinski Crucible Theatre, Sheffield
The Carnation Gang de Stephen Poliakoff Daniel
When We dead Awaken de Henrik Ibsen Rubek
As You Like It de Shakespeare Jaques
Gunslinger de Richard Chane Little Thunder, a Rancher and Chief Black Moon Phoenix Theatre, Leicester
Sherlock Holmes Sherlock Holmes Birmingham Rep, Birmingham
Dick Whittington King Rat Bristol Old Vic, Bristol
Measure for Measure de Shakespeare Friar Peter Birmingham Rep, Birmingham[21].
The Devil is an Ass de Benjamin Jonson Wittipol
1977 Hamlet de Shakespeare Laertes Bristol Old Vic, Bristol
Ubu Rex de Alfred Jarry Ma Ubu
Man is Man de Bertolt Brecht Uriah Shelly
1978 The Tempest de Shakespeare Ferdinand Royal Shakespeare Company
Captain Swing de Peter Whelan Farquarson
Antony and Cleopatra de Shakespeare Thidias/Alexas
1979 Love’s Labour’s Lost de Shakespeare Boyet
Antonio Antonio Nottingham Playhouse, Nottingham
Fears and Miseries of the Third Reich de Bertolt Brecht Le Juge (et six autres rôles) Citizens Theatre, Glasgow
1980 Commitments de Dusty Hughes Hugh Bush Theatre, Londres
The Summer Party Nigel Crucible Theatre, Sheffield
The Devil Himself Lyric Hammersmith, Londres
1981 Philadelphia Story de Philip Barry Mike Connor Oxford Playhouse, Oxford
The Brothers Karamazov de Richard Crane Ivan Theatre Royal, Brighton[22]
The Seagull d'Anton Tchekhov Trigorin Royal Court Theatre, Londres
1983 The Grass Widow Dennis
1984 The Lucky Chance de Aphra Behn Gayman
1985 Troïlus et Cressida de Shakespeare Achilles Royal Shakespeare Company
Gone to Heaven (Back Soon) de Geraldine Griffiths and Peta Masters
As You Like It de Shakespeare Jaques
1985-1987 Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton Le Vicomte de Valmont
1986 Mephisto de Ariane Mnouchkine Hendrik Hofgen
1988 The Peace of Brest-Litovsk de Mikhail Shatrov Traduction simultanée Lyric Hammersmith, Londres[23]
1991 Tango at the end of the winter de Kunio Shimizu Kiyomura Sei Festival d'Edinburgh ,King's Theatre, Édimbourg[24]
1992 Hamlet de Shakespeare Hamlet Riverside Studios, Londres
1998 Antoine et Cléopâtre de Shakespeare Marc Antoine Royal National Theatre, Londres
2001-2002 Private Lives de Noël Coward Elyot Chase Albery Theatre, Londres
Richard Rodgers Theatre, New York
2010-2011 John Gabriel Borkman de Henrik Ibsen John Gabriel Borkman Abbey Theatre, Dublin[25]
Brooklyn Academy of Music, New York[26]
2011-2012 Seminar de Theresa Rebeck[27] Leonard John Golden Theatre, New York[28]

Metteur en scène[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]
Au cinéma[41]
Année Titre Titre original Réalisateur Rôle
1988 Piège de cristal Die Hard John McTiernan Hans Gruber
1989 Calendrier meurtrier January Man Pat O'Connor Ed
1990 Mr Quigley l'Australien Quigley Down Under Simon Wincer Elliott Marston
1991 Closet Land Radha Bharadwaj L'interrogateur
Truly Madly Deeply Anthony Minghella Jamie
L'Amour tabou Close my eyes Stephen Poliakoff Sinclair
Robin des Bois, prince des voleurs Robin Hood: Prince of Thieves Kevin Reynolds Le shérif de Nottingham
1992 Bob Roberts Tim Robbins Lukas Hart III
1994 Mesmer Roger Spottiswoode Franz-Anton Mesmer
1995 An Awfully Big Adventure Mike Newell P.L. O'Hara
Raison et Sentiments Sense and Sensibility Ang Lee Colonel Brandon
1996 Michael Collins Neil Jordan Éamon de Valera
1997 L'Invitée de l'hiver The Winter Guest Alan Rickman Un homme dans la rue (caméo)
1998 Judas Kiss Sebastian Gutierrez Inspecteur David Friedman
Dark Harbor Adam Coleman Howard David Weinberg
1999 Dogma Kevin Smith Metatron
Galaxy Quest Dean Parisot Alexander Dane / Pr Lazarus
2000 Gloups ! je suis un poisson Hjaelp, jeg er en fisk Stefan Fjeldmark, Michael Hegner Joe (voix)
2001 Coup de peigne Blow Dry Paddy Breathnach Phil Allen
The Search for John Gissing Mike Binder John Gissing
Harry Potter à l'école des sorciers Harry Potter and the Philosopher's Stone Chris Columbus Severus Rogue
2002 Harry Potter et la Chambre des secrets Harry Potter and the Chamber of Secrets Chris Columbus Severus Rogue
2003 Love Actually Richard Curtis Harry
2004 Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban Harry Potter and the Prisoner of Azkaban Alfonso Cuarón Severus Rogue
2005 Harry Potter et la Coupe de feu Harry Potter and the Goblet of Fire Mike Newell Severus Rogue
H2G2 : le Guide du voyageur galactique The Hitchhiker’s Guide to the Galaxy Garth Jennings Marvin (voix)
2006 Snow Cake Marc Evans Alex Hugues
Le Parfum Das Parfum : Die Geschichte eines Mörders Tom Tykwer Antoine Richis
2007 Nobel Son Randall Miller Eli Michaelson
Harry Potter et l'Ordre du phénix Harry Potter and the Order of the Phoenix David Yates Severus Rogue
Sweeney Todd : Le Diabolique Barbier de Fleet Street Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street Tim Burton Le juge Turpin
2008 Bottle Shock Randall Miller Steven Spurrier
2009 Harry Potter et le Prince de sang-mêlé Harry Potter and the Half-Blood Prince David Yates Severus Rogue
2010 Alice au pays des merveilles Tim Burton Absolem la chenille (voix)
Harry Potter et les Reliques de la Mort: Première partie Harry Potter and the Deathly Hallows David Yates Severus Rogue
2011 Harry Potter et les Reliques de la Mort: Deuxième partie Harry Potter and the Deathly Hallows David Yates Severus Rogue
2013 Gambit : Arnaque à l'anglaise Michael Hoffman Lord Lionel Shabandar
Le Majordome The Butler Lee Daniels Ronald Reagan
CBGB Randall Miller Hilly Kristal
2014 Une promesse Patrice Leconte Karl Hoffmeister
2015 Les Jardins Du Roi A Little Chaos Alan Rickman Louis XIV
Eye in the Sky Gavin Hood Lieutenant General Frank Benson
2016 Alice de l'autre côté du miroir Alice Trough the Looking Glass James Bobin Absolem la chenille (voix)
Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Clip musicaux[modifier | modifier le code]

  • 2000 : In Demand de Texas
  • 2015 : Start a Family de Texas

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Alan Rickman est doublé par plusieurs comédiens. Claude Giraud et Michel Papineschi l'ont doublé respectivement à dix et à sept reprises, le premier dans la série Harry Potter. Daniel Beretta et François Dunoyer l'ont également doublé à deux reprises chacun.

Au Québec, il est aussi doublé par différents comédiens. Les plus fréquents sont Daniel Picard dans la saga Harry Potter (huit films) et Jacques Lavallée à six reprises[54].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Variety Club Award 2002 : meilleur acteur pour Private lives
  • Theatregoer's Choice Award 2002 : meilleur acteur pour Private lives

Nominations[modifier | modifier le code]

  • Time Out Awards 1991 : meilleur acteur pour Tango at the end of Winter
  • Evening Standard Awards 2001 : meilleur acteur pour Private lives
  • Laurence Olivier Awards 2002 : meilleur acteur pour Private lives
  • Tony Awards 2002 : meilleur acteur pour Private lives

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Leigh Singer, « Oscars: the best actors never to have been nominated », The Guardian,‎ (consulté le 14 novembre 2010)
  2. (en) Stephanie Zacharek, « Alan Rickman: A Great Voice, and So Much More », Time,‎ (consulté le 17 janvier 2016)
  3. (en) Caroline Framke, « Alan Rickman’s glorious voice transformed every line he spoke into something more », Vox,‎ (consulté le 17 janvier 2016)
  4. (en) Tasha Robinson, « Remembering Alan Rickman, the voice of villainy », The Verge,‎ (consulté le 17 janvier 2016)
  5. (en) « 'We are all so devastated': tributes pour in to Alan Rickman from acting world », The Guardian,‎ (consulté le 17 janvier 2016)
  6. (en) Andrew Griffin, « Alan Rickman dead: Harry Potter actor had the most perfect voice, according to science », The Independent,‎ (consulté le 17 janvier 2016)
  7. (en) « Formula 'secret of perfect voice' », BBC,‎ (consulté le 17 janvier 2016)
  8. (en) « "Interview du NYT" » (consulté le 12 janvier 2012)
  9. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) « Biographie d'Alan Rickman sur l'imdb » (consulté le 21 janvier 2010).
  10. [1], Alan Rickman critique la RSC.
  11. (en) « "Chute d'Alan Rickman sur fond bleu" » (consulté le 12 janvier 2012)
  12. (en) « Liste AFI », sur AFI (consulté le 21 décembre 2011)
  13. a et b « UHP - Archives avril 2010 : "Alan Rickman dit au revoir à son personnage" » (consulté le 14 mai 2010)
  14. « Biographie d'Alan Rickman sur rickmanalan.free.fr » (consulté le 20 janvier 2010)
  15. « "Site officiel de Seminar" » (consulté le 9 janvier 2012)
  16. « Alan Rickman Departs SEMINAR Tonight » (consulté le 4 août 2012)
  17. http://www.linternaute.com/cinema/star-cinema/1272171-alan-rickman-une-carriere-et-une-vie-de-famille-bien-remplies/1272254-rima-horton-sa-femme
  18. « Alan Rickman a appris son cancer à Noël », sur www.cinetelerevue.be (consulté le 16 janvier 2016).
  19. (en) « Alan Rickman is something of a mystery - Mellow Drama (mai 1992) » (consulté le 20 janvier 2010)
  20. (en) « Stage work », sur The Alan Rickman Fan Page (consulté le 30 décembre 2011)
  21. (en) « Rickman returns home », sur Edinburgh Festivals (consulté le 8 janvier 2012)
  22. (en) « Doollee Crane », sur Doollee (consulté le 8 janvier 2012)
  23. La troupe russe du Théâtre Vakhtangov est invitée par le Lyric Hammersmith de Londres. Rickman assure la traduction du russe à l'anglais.
  24. (en) « European Travel and Life - August 1991 », sur Alan Rickman.com (consulté le 8 janvier 2012)
  25. (en) « John Gabriel Borkman », sur Abbey Theater (consulté le 8 janvier 2012)
  26. (en) « Ibsen’s Big Chill, With Soul Mates Frozen in Time », sur NYTimes Theater (consulté le 8 janvier 2012)
  27. (en) « Synopsis », sur Site officiel Seminar (consulté le 8 janvier 2012)
  28. (en) « Seminar », sur Broadworld (consulté le 8 janvier 2012)
  29. (en) « Doollee Wax », sur Doollee (consulté le 28 décembre 2011)
  30. (en) Lyn Gardner, « Are my plays any good? I haven't a clue », sur The Guardian,‎ (consulté le 28 décembre 2011)
  31. (en) « Rickman Returns Home », sur Edinburgh Festivals (consulté le 28 décembre 2011)
  32. (en) Jean Cram, « Listening to the teenager within », sur Alan Rickman.com (consulté le 30 décembre 2011)
  33. (en) « Sharman Macdonald », sur United Agents (consulté le 30 décembre 2011)
  34. (en) Jerry Tallmer, « In a Winter Of Discontent » (consulté le 30 décembre 2011)
  35. (en) « Fiche Rickman », sur Doollee (consulté le 30 décembre 2011)
  36. (en) Katharine Viner, « Let me fight my monsters », sur The Guardian (consulté le 30 décembre 2011)
  37. (en) « My name is Rachel Corrie », sur BroadwayWorld (consulté le 30 décembre 2011)
  38. (en) « Megan Dodds to Star Off-Bway in My Name is Rachel Corrie », sur Broadway (consulté le 30 décembre 2011)
  39. (en) « Créditors », sur BroadwayWorld (consulté le 30 décembre 2011)
  40. (en) « Créditors à BAM », sur BAM (consulté le 30 décembre 2011)
  41. (en) « Filmographie d'Alan Rickman », sur Allociné (consulté le 21 décembre 2011).
  42. (en) « Fiche IMDb de The Boy in the Bubble », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  43. (en) « Fiche Thérèse Raquin », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  44. (en) « Fiche Shelley », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  45. (en) « Fiche Smiley's People », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  46. (en) « Fiche Barchester », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  47. (en) « Fiche Busted », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  48. (en) « Fiche épisode 1.8 », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  49. (en) « Fiche Girls on Top », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  50. (en) « Fiche Saison 4 Screenplay », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  51. (en) « Fiche Revolutionary Witness », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  52. (en) « Fiche Benefactors », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  53. (en) « Fiche Victoria Woods », sur IMDb (consulté le 21 décembre 2011)
  54. a, b, c, d, e et f « Comédiens ayant doublé Alan Rickman au Québec » sur Doublage.qc.ca (consulté le 14 janvier 2016).
  55. a et b « Comédiens ayant doublé Alan Rickman en France », sur RS Doublage.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]