Le Conte de la princesse Kaguya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Le Conte de la princesse Kaguya
Image illustrative de l'article Le Conte de la princesse Kaguya
Logo du film
かぐや姫の物語
(Kaguya-hime no monogatari)
Film d'animation japonais
Réalisateur
Producteur
Scénariste
Studio d’animation Studio Ghibli
Compositeur
Durée 137 min
Sortie

Le Conte de la princesse Kaguya (かぐや姫の物語, Kaguya-hime no monogatari?) est un film d’animation japonais du studio Ghibli réalisé par Isao Takahata, sorti au Japon le et en France le .

L'histoire est inspirée du conte de la princesse Kaguya (かぐや姫, Kaguya-hime?).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un coupeur de bambou découvre un jour une minuscule princesse à l’intérieur d’une tige de bambou. Il la ramène chez lui en pensant qu'il s'agit d'un don du ciel et la présente à sa femme. Le petit être se transforme alors en bébé que le couple de paysans élève dans la montagne. Les enfants de la région la surnomment "Pousse de bambou" car tout comme les bambous elle grandit à vue d'œil. Mais le paysan trouve une montagne de pièces d'or en coupant un bambou et se persuade qu'il a le devoir de faire de sa fille une princesse. Il arrache donc la jeune enfant à sa montagne et à ses amis pour lui imposer une éducation de noble dans la capitale. Mélancolique, la jeune fille rêve de ses amis perdus et ne s'intéresse pas à l’aristocratie. Au cours de la cérémonie de passage à l'âge adulte on la nomme "Princesse Kaguya des bambous graciles" en raison de sa souplesse et de sa beauté "lumineuse". Sa beauté devient incroyablement réputée bien que personne n'ait jamais vu son visage. Les cinq grands princes de la capitale demandent sa main. Elle refuse leurs offres ainsi que celle de l'empereur. Par la suite, elle comprend qu'elle vient de la Lune et qu'elle a été envoyée sur la Terre pour la punir d'avoir désiré découvrir cette planète interdite. Les Sélénites considèrent que les Terriens sont souillés par des émotions telles la tristesse, la joie, la peur...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Logo japonais du film

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix japonaises[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

  • Claire Baradat : Kaguya
  • Coralie Thuilier : Kaguya enfant
  • Achille Orsoni : Okina
  • Hélène Otternaud : Ōna / Narratrice
  • Donald Reignoux : Sutermaru
  • Pauline Brunner : Otsu
  • Catherine Desplaces : Ko
  • Jérôme Cachon : Ishitsukuri
  • Monique Nevers : Dame Sagami
  • Adeline Chetail : la servante
  • Patrice Dozier : le prince Kuramochi
  • Xavier Béja : Abe le ministre de la droite
  • Pierre Baton : Akita
  • Patrice Melennec : le forgeron
  • Patrick Béthune : le grand conseiller Otomo
  • Benjamin Bollen : l'empereur
  • Yoann Sover : le moyen conseiller Isonomaki
  • Francis Benoit : un invité
  • Julien Meunier : un marin
  • Catherine Artigala : vieille femme

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kevin Ma, « Pokemon defeats Ghibli at Japan box office », Film Business Asia, (consulté le 25 juillet 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]