Gal Gadot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gadot (homonymie).
Gal Gadot
Description de cette image, également commentée ci-après

Au Comic-Con de San Diego, en 2017, pour Justice League.

Naissance (32 ans)
Rosh HaAyin, Israël
Nationalité Drapeau d’Israël Israélienne
Profession Actrice, mannequin
Films notables Fast and Furious (saga)
Batman v Superman : L'Aube de la Justice
Wonder Woman
Site internet Site officiel, facebook, instagram,twitter

Gal Gadot (en hébreu : גל גדות, prononciation : /ˈɡal ɡaˈdot/) est une actrice et mannequin israélienne née le à Rosh HaAyin. Elle est principalement connue pour ses rôles de Gisele dans la saga Fast and Furious et du personnage éponyme du film Wonder Woman de 2017, rôle qu'elle avait brièvement tenu un an auparavant dans Batman v Superman : L'Aube de la Justice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Gal Gadot est née à Rosh HaAyin[1]. En hébreu, son prénom signifie « vague » et son nom de famille « berge »[2]. Ses parents sont tous deux nés en Israël et ont hébraïsé leur nom de famille Greenstein en Gadot[3]. Son père, Michael, est ingénieur, et sa mère, Irit, née Weiss, est enseignante. Ses grands-parents sont des survivants de la Shoah[4],[5]. Elle est issue d'ascendants polonais, autrichiens, allemands et tchèques, tous juifs, et cela compte beaucoup pour elle : « Mon identité juive et israélienne est forte. J'ai fait mes deux ans de service militaire, j'ai été élevée dans une famille israélienne très juive, et bien sûr mon héritage importe beaucoup pour moi. Je veux que les gens aient une bonne impression d'Israël. »[6]

Au lycée, elle s'est spécialisée en biologie et à l'âge adulte, elle commence à étudier le droit à Reichman[7].

Service militaire[modifier | modifier le code]

De 18 à 20 ans, Gal Gadot effectue son service militaire obligatoire au sein de l'armée de défense d'Israël[8]. Elle sert comme instructrice au combat pour les jeunes recrues[8],[9]. Elle considère ses années de service comme un temps où « on abandonne sa liberté. On apprend la discipline et le respect »[10],[11].

Carrière[modifier | modifier le code]

Miss Israël et Mannequinat[modifier | modifier le code]

À 18 ans et demi, elle gagne le concours de Miss Israël 2004[12]. Après cette victoire, elle participe à Miss Univers et termine à la 15e place[8]. Elle mesure 178 cm.

Elle retourne ensuite en Israël pour travailler comme top modèle puis vient finalement s'installer à Hollywood et devient actrice.

En 2007, elle prend part à la séance photo du journal Maxim : Les femmes de l'armée israélienne, qui mettait en avant les modèles israéliens qui avaient servi dans les forces de défense israéliennes. Gadot était à la soirée de lancement et elle a figuré sur la couverture de New York Post.

La même année, Gal Gadot est choisie comme égérie par le programme Brand Israel pour la promotion d'Israël à l'étranger[13],[14].

Depuis 2008, Gadot est un modèle important pour Castro, une des plus grandes marques de vêtements israéliens. Elle maintient son contrat jusqu'en 2016 pour un salaire estimé à 2,4 millions de dollars, juste derrière une autre mannequin d'origine israélienne, Bar Refaeli[15]. En avril 2012, elle est classée numéro 5 sur la liste des « 50 femmes juives les plus talentueuses, intelligentes, drôles et magnifiques au monde » par Shalom Life[16].

Elle participe à de grandes campagnes internationales pour des marques renommées comme Gucci[17], les smartphones Huawei ou encore Miss Sixty. Reconnue comme mannequin internationale, elle fait la couverture de nombreux magazines de mode tels que Cosmopolitan, Glamour, Bride Magazine, Entertainment Weekly, FHM et bien d'autres.

Débuts en tant qu'actrice[modifier | modifier le code]

Gal Gadot, en 2012.

En 2007, elle auditionne pour le rôle de Camille Montes, la James Bond girl de Quantum of Solace ; le rôle revient finalement à Olga Kurylenko[8].

En 2008, Gadot obtient le rôle principal dans la mini série dramatique israélienne Bubot. Elle fait son entrée au cinéma, en 2009, dans Fast and Furious 4 aux côtés des stars Vin Diesel et Paul Walker, après avoir remporté le casting face à six autres actrices[18]. Le film engrange plus de 350 millions de dollars pour un coût de production évalué à 85 millions, signant donc le premier franc succès au box office de Gal Gadot et assurant son entrée, avec succès, dans le milieu du divertissement[19]. Cette même année, elle apparaît le temps d'un épisode, dans la série télévisée Entourage et rejoint pour un arc narratif de trois épisodes, un autre show, The Beautiful Life.

En 2010, elle continue sur sa lancée, toujours dans des productions couteuses et avec des acteurs renommés. Elle décroche un rôle mineur dans le film d'action Night and Day, qui met en vedette Tom Cruise et Cameron Diaz. Plus tôt dans la même année, elle obtient également une participation dans la comédie Date Night, avec Tina Fey et Steve Carell, elle y interprète la petite amie de Mark Wahlberg. Les deux films sont des francs succès au box office[20],[21].

En avril 2011 et mai 2013, Gadot reprend son rôle de Gisele Harabo, dans Fast and Furious 5 et Fast and Furious 6, dont les succès ne font que confirmer la puissance que représente cette franchise au cinéma ainsi que sa stabilité financière[22],[23].

Gal Gadot, lors du Comic-Con de San Diego, en juillet 2014, pour la présentation du casting de Batman v Superman : L'Aube de la justice.

La révélation cinématographique : Wonder Woman[modifier | modifier le code]

Le , il est annoncé que Gal Gadot est sélectionnée pour interpréter le rôle emblématique de Wonder Woman dans Batman v Superman: Dawn of Justice de Zack Snyder[24], le deuxième film de l'univers cinématographique DC, après Man of Steel. Son contrat comprend également une participation aux blockbusters suivant Wonder Woman, dont elle sera la principale héroïne et Justice League[25].

Gal Gadot, au Comic-Con de San Diego, en 2015, pour une conférence sur le thème : Entertainment Weekly: Women Who Kick Ass et la promotion de Batman v Superman : L'Aube de la justice.

Batman v Superman: Dawn of Justice fait son arrivée sur le grand écran en 2016, il est considéré comme un évènement, car il met en scène pour la première fois au cinéma Superman et Batman dans le même film, qui sont deux icônes de la pop culture depuis les années 1930. C'est également la première apparition cinématographique d'autres héros de DC Comics comme Wonder WomanFlashAquaman et Cyborg. Le film est un énorme succès commercial au box office mondial, avec des recettes avoisinant les 872 millions de dollars[26] mais suscite la controverse du côté de la critique[27]. Cependant, la presse spécialisée salue la prestation de Gal Gadot, considérant qu'elle vole quasiment la vedette aux deux antagonistes principaux[28].

Toujours en 2016, elle décroche un second rôle dans le film policier Triple 9 avec Kate Winslet et Casey Affleck. qui divise la critique plus qu'il ne la séduit[29]. Elle enchaîne sur le thriller Criminal : Un espion dans la tête, décrochant cette fois un rôle plus important en étant l'épouse de Ryan Reynolds aux côtés de Kevin Costner, Gary Oldman et Tommy Lee Jones, mais le film est à peine rentabilisé[30]. Son dernier film pour cette année est la comédie d'action Les Espions d'à côté qui déçoit globalement les critiques, bien que celles-ci reconnaissent le talent comique de l'ensemble du casting[31] (Isla Fisher, Zach Galifianakis et Jon Hamm), côté box office, le film ne réussit pas non plus à faire d'étincelles[32].

Au Comic-Con 2016, pour Wonder Woman.

Elle signe donc son retour sur le grand écran avec le blockbuster qui se concentre sur les origines du personnage Wonder Woman, dont la sortie est prévue pour le [33]. La sortie du film Wonder Woman a suscité des mouvements d'hostilité dans de nombreux pays arabes[34], en raison notamment du soutien public apporté par l'actrice à l'armée israélienne lors de la guerre de Gaza, pendant l'été 2014[35]. Le film a été interdit au Liban[36], déprogrammé en Tunisie[37] et en Algérie[38], interdit aussi au Qatar[39], mesures tantôt assumées en tant que censure anti-israélienne, tantôt justifiées par des motifs administratifs ou de procédure[34]. En dépit des appels au boycott, des projections ont été maintenues dans certains pays arabes, comme l'Égypte[40] et l'Arabie Saoudite[34].

Le film remporte, malgré cela, un immense succès outre atlantique, en seulement quelques jours il dépasse les 100 millions de dollars, signant l'un des meilleurs démarrage au box office jamais réalisé[41]. Fin juin, la production a rapporté plus de 650 millions de dollars pour un budget de production situé autour de 150 millions de dollars, réalisant un record pour un film réalisé par une femme[42].

Le casting de Justice League, au Comic-Con de San Diego, en 2017.

En août, le film dépasse les 800 millions de dollars au box office mondial, face à cet engouement, Warner Bros. annonce la mise en chantier d'un Wonder Woman 2 dont la sortie est prévue pour décembre 2019, toujours sous la direction de Patty Jenkins[43]. Ce même mois, l'actrice est nommée lors des Teen Choice Awards 2017, dans 5 catégories (actrice de l'été; meilleure actrice dans un film d'action; meilleure actrice dans une comédie; meilleure alchimie à l'écran et meilleur baiser avec Chris Pine), elle remporte deux trophées : celui de la meilleure actrice dans un film d'action et celui de la meilleure alchimie, partagé avec Chris Pine[44].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le [45], elle épouse Yaron Versano, un photographe. En novembre 2011, Gadot et Versano accueillent leur premier enfant, une petite fille prénommée Alma. En novembre 2016, elle annonce attendre leur deuxième enfant[46]. Le , elle donne naissance à une petite fille nommée Maya. Elle annonce l'heureuse nouvelle sur son compte Instagram.

Elle a ouvert avec son époux un hôtel de luxe à Tel Aviv-Jaffa, dans le quartier de Neve Tzedek. Ils le revendent à l'homme d'affaires russe Roman Abramovitch pour 26 millions de dollars[8].

Gal Gadot est passionnée de moto et de voitures[47].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Concours de beauté[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Lors de l'avant première mexicaine de Wonder Woman, en 2017.

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[44].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France
Au Québec
Note  : la liste indique les titres québécois.
et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Chatting With 'Fast Five' Star Gal Gadot », The Forward,‎ (lire en ligne).
  2. (en) Avshalom Halutz, « Who is Gal Gadot, Hollywood's next Wonder Woman? », Haaretz,‎ (lire en ligne).
  3. Jimmy Kimmel Live, .
  4. http://celebs.walla.co.il/item/2846540.
  5. http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-2872144,00.html.
  6. TotallyJewish.com, juin 2011 (lire en ligne).
  7. (he) Sivan Kadmi, « גל גדות », Ynet,‎ (lire en ligne).
  8. a, b, c, d et e « "Batman v Superman" : Gal Gadot est-elle Wonder Woman pour de vrai ? », sur Metronews.fr, (consulté le 28 mars 2016).
  9. « Gal Gadot : "Je courais 11 km par jour quand j'étais dans l'armée israélienne" », sur http://www.premiere.fr (consulté le 25 mars 2016).
  10. Gal Gadot Is Wonder Woman: "She Is Not Relying on a Man, and She's Not There Because of a Love Story" By Glamour.
  11. http://www.yediot.co.il/articles/0,7340,L-4781539,00.html.
  12. « Gal Gadot devient Wonder Woman », sur www.lefigaro.fr, (consulté le 25 mars 2016).
  13. (en) How Gal Gadot changed Israel’s country branding forever, Medium, 27-06-2017.
  14. (en) (en) Ilan Pappe, The Idea of Israel: A History of Power and Knowledge, London/New York, Verso, , 348 p. (ISBN 978-1844678563), p. 298-299.
  15. (ar) « הדוגמניות המרוויחות », sur http://www.forbes.co.il.
  16. (en) Ashley Baylen, Top 50 Hottest Jewish Women, ShalomLife, 12 avril 2012 (lire en ligne).
  17. Wonder Woman Gal Dadot is the face of Gucci's new flagrance.
  18. (en) « New Furious Babe », sur http://www.ign.com/.
  19. « BOX Office Fast and Furious 4 », sur http://www.jpbox-office.com/.
  20. « Date Night », sur http://www.jpbox-office.com/.
  21. « BOX Office Knight and Day », sur http://www.jpbox-office.com/.
  22. « BOX Office Fast & Furious 5 », sur http://www.jpbox-office.com/.
  23. « BOX Office Fast & Furious 6 », sur http://www.jpbox-office.com/.
  24. (en) Justin Kroll, « Gal Gadot to Play Wonder Woman in ‘Batman vs. Superman’ », (consulté le 31 janvier 2015).
  25. (en) « ‘Wonder Woman’ Gal Gadot Signs Three-Picture Deal with Warner Bros. », sur http://variety.com/.
  26. « BOX Office Batman vs Superman », sur http://www.jpbox-office.com/.
  27. (en) « Review Batman vs Superman », sur https://www.rottentomatoes.com/.
  28. (en) « Wonder Woman reborn: how she stole limelight from Batman and Superman », sur https://www.theguardian.com/.
  29. (en) « Review Triple 9 », sur https://www.rottentomatoes.com.
  30. « BOX Office Criminal 2016 », sur http://www.jpbox-office.com/.
  31. (en) « Review Keeping Up With The Joneses », sur https://www.rottentomatoes.com/.
  32. « BOX Office Keeping Up With The Joneses », sur http://www.jpbox-office.com/.
  33. « Wonder Woman : Les origines des Amazones réécrites dans le film », sur http://www.melty.fr/.
  34. a, b et c Alexandra Klinnik, « Wonder Woman censurée dans plusieurs pays arabes », Télérama.fr,
  35. (en) Texte publié le 25 juillet 2014 sur Facebook, en français :

    « J’envoie mon amour et mes prières à mes concitoyens israéliens. Particulièrement à tous les garçons et les filles qui risquent leur vie pour protéger mon pays contre les actes terrifiants du Hamas, qui se cachent comme des lâches derrière des femmes et des enfants… Nous surmonterons tout ça ! Shabbat Shalom ! weareright#freegazafromhamas#stopterror#coexistance#loveidf »

    — Traduction : Télérama 2017.

  36. A. F. P. agence et Claire Conruyt, « Wonder Woman interdit au Liban à cause de Gal Gadot », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  37. A. F. P. agence et Claire Conruyt, « Wonder Woman: la programmation suspendue en Tunisie », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  38. AFP, Reuters Agences, « Wonder Woman déprogrammé à Alger, une pétition en ligne contre Gal Gadot », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  39. « Le Qatar, 4e pays à interdire Wonder Woman à cause de sa star israélienne », sur I24 News,
  40. (en) Programmation du 7 juillet au Caire.
  41. « Wonder Woman : Malgré la polémique, le film avec Gal Gadot bat tous les records aux Etats-Unis », sur 06/06/2017
  42. Fabio, « Wonder Woman : un record pour un film réalisé par une femme », sur 26/06/2017
  43. Aïssatou Loum, « Wonder Woman : 800 millions de dollars au box office », sur BRAINDAMAGED.FR,
  44. a et b (en) « Gal Gadot - Awards - IMDb », sur http://www.imdb.com/.
  45. (en) "Yaron Varsano- Wonder Woman actress Gal Gadot’s Husband", dailyentertainmentnews.com.
  46. « La comédienne Gal Gadot est enceinte », 20minutes.fr,‎ (lire en ligne).
  47. (en) « Profile: Wonder Woman Gal Gadot is a model, army girl and Fast & Furious star », sur http://www.independent.co.uk.
  48. « Comédiennes ayant doublées Gal Gadot en France », sur AlloDoublage (consulté le 1er août 2015).
  49. a et b « Comédiennes ayant doublées Gal Gadot au Québec », sur doublage.qc.ca (consulté le 5 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :