Regina King

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une actrice image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une actrice américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Regina King
Description de cette image, également commentée ci-après

Regina King en mai 2010.

Naissance (45 ans)
Los Angeles, Californie, (États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Productrice

Regina King est une actrice et productrice américaine née le à Los Angeles, en Californie (États-Unis).

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

King est né à Los Angeles, en Californie, elle est la fille de Gloria, une professeur, et Thomas King, un électricien. Les deux ont divorcé en 1979. Elle est la sœur aînée de l'actrice Reina King. Regina et Reina signifient "reine" en latin et en espagnol, respectivement. King étudie au Westchester High School et à l'Université de Californie du Sud.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1985, King lance sa carrière d'actrice à l'âge de 14 ans, dans le rôle de Marla Gibbs, la fille Brenda dans la sitcom 227, un rôle qu'elle a joué jusqu'en 1990, soit durant cinq saisons. Elle enchaîne au cinéma, en participant aux films indépendants de John Singleton - Boyz n the Hood, Poetic Justice et Higher Learning - et quelques apparitions dans des séries télévisées.

En 1995, elle est à l'affiche de la comédie indépendante à succès, Friday, lui permettant d'enchaîner l'année suivante avec une grosse production : la comédie dramatique Jerry Maguire, avec Tom Cruise et Cuba Gooding, Jr., dont elle joue l'épouse. Elle se distingue en 1998 dans le blockbuster Ennemi d'État, de Tony Scott, où elle joue cette fois l'épouse du héros incarné par Will Smith, puis en participant la production familiale Mon ami Joe, menée par Charlize Theron.

Après une poignée de seconds rôles dans des films et téléfilms moins exposés, elle tente de revenir à la télévision. En 2002, elle joue dans la sitcom Leap of Faith, aux côtés de Sarah Paulson et Lisa Edelstein. Mais le programme est arrêté au bout de quelques épisodes. Elle reste donc au cinéma pour des seconds rôles dans des comédies - École paternelle, La blonde contre-attaque, Comme Cendrillon et Miss FBI - Divinement armée. Mais en 2004, c'est pour sa performance dramatique dans un biopic qu'elle se distingue, l'oscarisé Ray.

Son retour à la télévision s'effectue donc dans ce registre : en 2007, elle rejoint la saison 6 de la série à succès 24 heures chrono, pour le rôle récurrent de Sandra Palmer. Puis en 2009, elle décroche le principal rôle féminin de la série policière Southland, où elle joue la Détective Lydia Williams durant cinq saisons. Elle enchaîne dès 2014 avec un rôle récurrent dans la quatrième saison de la série dramatique Shameless, puis dans la première saison de la série horrifique The Strain.

En 2015, elle livre une performance remarquée dans la série anthologique American Crime, qui lui vaut un Emmy Award de la meilleure actrice dans un second rôle pour une mini-série ; elle rejoint ensuite la seconde saison de la série dramatique The Leftovers.

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Elle épouse Ian Alexander, le 23 Avril 1997. Mère d'un garçon né le 19 janvier 1996, elle demande le divorce le 8 Novembre 2006, citant de la violence physique, de la consommation de drogues, et des affaires extra-conjugales[1].

Entre 2011 et 2013, elle fréquente l'acteur Malcolm-Jamal Warner. Ils se connaissent depuis les années 1980, lorsqu'ils participent encore enfants, à des populaires sitcoms familiales de la chaîne américaine NBC[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Actrice[modifier | modifier le code]

Productrice[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Johnson (2006-11-08). "We hear . . . we hear . . .". New York Post. http://www.nypost.com/seven/11082006/gossip/pagesix/we_hear_______we_hear_______pagesix_.htm. Retrieved 2008-09-10.[dead link]
  2. http://www.usmagazine.com/celebrity-news/news/malcolm-jamal-warner-splits-with-regina-king-2013213
  3. « Regina King dans Leftovers », sur Fun-Ludo.fr,‎ (consulté le 21 avril 2015)