Rosamund Pike

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rosamund et Pike.
Rosamund Pike
Description de cette image, également commentée ci-après
Rosamund Pike lors de la première de Hector et la Recherche du bonheur au Festival de Toronto, en septembre 2014.
Nom de naissance Rosamund Mary Elizabeth Pike
Naissance (38 ans)
Londres, Angleterre (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Actrice
Films notables Meurs un autre jour
Orgueil et Préjugés
Une éducation
Jack Reacher
Gone Girl

Rosamund Pike est une actrice britannique, née le dans le quartier d'Hammersmith (Londres).

Ayant commencé sa carrière d'actrice très jeune au théâtre, elle fait ses débuts à la télévision en 1998.

Elle obtient son premier rôle au cinéma dans Meurs un autre jour, 20e opus de la série de films de James Bond, dans lequel elle incarne l'agent Miranda Frost, qui lui permet d'acquérir une renommée internationale et de remporter l'Empire Awards du meilleur espoir.

Par la suite, elle enchaîne les rôles au cinéma dans des films assez diversifiés, tels que Orgueil et Préjugés, La Faille, Une éducation, Le Monde de Barney, We Want Sex Equality, Johnny English, le retour et plus récemment Jack Reacher.

En 2014, sa participation au thriller psychologique Gone Girl est acclamée par la critique. Elle reçoit de nombreuses récompenses (Saturn Awards, Austin Film Critics Association, Empire Awards, London Film Critics Circle, Prix Sant Jordi du cinéma, Seattle Film Critics Association) ainsi que des nominations lors de prestigieuses cérémonies de remises de prix (Oscars du cinéma, Golden Globes, BAFTA Awards, Satellite Awards, Screen Actors Guild Awards).

Parallèlement à sa carrière cinématographique, elle a également tourné pour la télévision et fait une carrière au théâtre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Rosamund Pike est née dans le quartier d'Hammersmith, à Londres[1]. Elle est la fille unique des chanteurs d'opéra Caroline (née Friend) et Julian Pike[2]. Son père est maintenant professeur de musique et directeur d'études d'opéra au Birmingham Conservatoire (en)[3].

La famille a voyagé en Europe où elle est emmenée jusqu'à ce qu'elle ait sept ans, suite aux carrières de ses parents jouant dans des spectacles[3].

Elle a grandi à Bristol (Angleterre), où elle a obtenu une bourse d'études à la Badminton School (en)[3] avant d'intégrer l'université d'Oxford, d'où elle sort diplômée en littérature anglaise en 2001. C'est à l'université qu'elle contracte le goût du théâtre et acquiert de l'expérience en jouant dans de nombreuses pièces, principalement du théâtre classique, Shakespeare notamment.

Carrière[modifier | modifier le code]

Les années 2000 : débuts remarqués, succès commerciaux et révélation critique[modifier | modifier le code]

Remarquée à cette occasion par un agent[3], elle commence sa carrière professionnelle par des apparitions dans des mini-séries télévisées britanniques comme Femmes et Filles (1999) et Scotland Yard, crimes sur la Tamise (2000). Mais le rôle qui va véritablement la révéler au grand public est celui de l'agent double Miranda Frost dans le James Bond Meurs un autre jour, où elle partage l'affiche avec Pierce Brosnan et Halle Berry, en 2002. Le film est un franc succès au box office[4] et il est également acclamé par la critique[5]. Son interprétation de la méchante beauté glaciale est récompensée par l'Empire Award du meilleur espoir et elle reçoit sa première nomination pour un Saturn Awards.

Forte de cette nouvelle visibilité et popularité, elle est à l'affiche de deux longs métrages, en 2004. Elle porte le drame indépendant franco-israélien d'Amos Gitaï, Terre promise qui remporte un prix au Festival du film de Venise[6] et joue, aux côtés de Johnny Depp, dans le drame Rochester, le dernier des libertins, qui lui vaudra le BAFTA de la meilleure actrice dans un second rôle (considérée comme les Oscars britannique).

En 2005, elle joue dans le film de science fiction Doom[7], l'adaptation d'un jeu vidéo ainsi que dans Orgueil et Préjugés, où elle tient le second rôle de Jane Bennet. Le premier est un flop : basé sur un budget de 60 million de $, le film avoisine les 56 million de $ de recettes[8]. Elle inverse la tendance avec le second qui est plébiscité par la critique et le public[9] et qui lui vaut une citation pour le London Film Critics Circle Awards de la meilleure actrice dans un second rôle[10].

Entre 2007 et 2009, elle intervient dans plusieurs productions aux côtés des acteurs les plus en vues du moment :

On la retrouve dans le thriller La Faille avec Anthony Hopkins et Ryan Gosling qui signe de bons résultats au box office[11]; elle est le premier rôle féminin du drame canadien Fugitive Pieces, salué par la critique et qui lui vaut une nomination pour le Prix Génie de la meilleure actrice dans un second rôle[12].

Ensuite, elle est la petite amie de Dominic Cooper dans la comédie dramatique Une éducation aux côtés de Carey Mulligan, Peter Sarsgaard, Alfred Molina et Emma Thompson. Le film a obtenu de nombreuses récompenses dans plusieurs festivals tels que les British Independent Film Awards ou encore le festival du film de Sundance[13]. Elle accompagne aussi Bruce Willis et Radha Mitchell ainsi que Ving Rhames dans le film de science fiction Clones.

Elle n'a cependant pas délaissé le théâtre et monte régulièrement sur les planches à Londres. Contrairement à ses débuts classiques, elle n'hésite pas à tenir des rôles plus audacieux, tel que celui de la pièce The Hitchcock Blonde, en 2009, où elle apparaissait chaque soir entièrement nue sur scène[14].

Les années 2010 : confirmation commerciale et critique[modifier | modifier le code]

En 2010, elle fait partie de la distribution de la comédie dramatique Le Monde de Barney qui lui permet de confirmer son statut d'actrice reconnue par la profession[15], en revanche, le film est un échec au box office[16]; elle joue également dans la comédie indépendante britannique Burning Palms aux côtés de Jamie Chung, Dylan McDermott, Shannen Doherty et Zoe Saldana puis elle prête sa voix à l'un des personnages du film d'animation Jackboots on Whitehall.

En 2011, elle joue les seconds rôles pour le film historique We Want Sex Equality avec Sally Hawkins en tête d'affiche. Il traite de la première grève des ouvrières de l'usine automobile du constructeur américain Ford à Dagenham. Le film ne rencontre pas le succès escompté au box office[17] mais il suscite, à contrario, un réel engouement du côté de la critique[18]. Cette même année, elle est à l'affiche d'un important succès au box office avec la comédie potache Johnny English, le retour, qui amasse plus de 160 millions de dollars de recettes au box office mondial[19]. Mais elle est aussi à l'affiche d'un énorme échec commercial avec la comédie The Big Year aux côtés de Jack Black, Steve Martin et Owen Wilson, qui réalise des performances catastrophiques au box office[20].

Rosamund Pike, pour l'avant première du film Le Monde de Barney, en 2011.

En 2012, elle joue le rôle d'Andromeda, dans l'épopée fantastique La Colère des Titans. Elle succède à Alexa Davalos qui incarné ce rôle dans le premier volet mais qui a du l'abandonner pour des conflits d'emploi du temps[21]. Bien que le film n'ait pas été très bien reçu par la critique, il engrange plus de 300 millions de dollars et la profession souligne néanmoins la performance de Pike[22],[23]. La même année, elle côtoie Tom Cruise pour le film policier Jack Reacher. Le film décroche la seconde place au box office à sa sortie et cumule près de 220 millions de dollars en fin d'exploitation[24].

En 2013, elle fait partie de la distribution féminine, aux côtés de Lena Olin, Molly Price et Jennifer Lawrence pour le thriller The Devil You Know. Elle joue dans la comédie de science fiction Le Dernier Pub avant la fin du monde écrit et joué par Simon Pegg. C'est le dernier film de la trilogie Blood and Ice Cream mettant en scène le duo Simon Pegg et Nick Frost. Puis elle joue dans la comédie dramatique Up and Down avec Toni Collette, Pierce Brosnan et Aaron Paul. Sans être des échecs critiques, ses trois productions passent relativement inaperçues.

Ben Affleck et Rosamund Pike, lors du Festival du film de Hollywood, en 2014, pour la promotion de Gone Girl.

En 2014, elle tient l'un des deux rôles principaux dans le thriller Gone Girl de David Fincher, film dans lequel sa prestation est acclamée par les spectateurs ainsi que par la critique[18]. En effet, l'actrice renoue avec les hauteurs et son interprétation lui permet d'être nommée et récompensée, à plusieurs reprises, lors de prestigieuses cérémonies de remises de prix[25]. Elle est également à l'affiche de la comédie dramatique Ce week-end-là... avec David Tennant et Billy Connolly qui lui permet d'être doublement récompensée lors des London Film Critics Circle Awards 2015 par le titre de meilleure actrice, à la fois pour son interprétation sur ce projet et pour Gone Girl. Puis elle occupe le rôle principal de la comédie dramatique Hector et la Recherche du bonheur, présenté spécialement au Festival international du film de Toronto 2014.

Entre 2015 et 2016, elle est à l'affiche du thriller indépendant Return to Sender et elle est l'une des actrices principales du film biographique remarqué[26] A United Kingdom. En 2017, aux côtés de Jason Clarke et Mia Wasikowska, elle rejoint le casting du film français HHhH. Il s'agit de l'adaptation cinématographique du roman du même nom de Laurent Binet, publié en 2010. Cette production est nommée au Festival international du film de Jérusalem 2017[27] et lui vaut de bonnes critiques[28]. Elle rejoint ensuite le western Hostiles aux côtés de Christian Bale, qui plongera les spectateurs dans l'Amérique des années 1880[29], le film est sélectionné et projeté en septembre 2017 au Festival du film de Telluride au États-Unis. Il s'agit aussi du dernier film de Michael Parks, décédé en mai 2017, quelques mois avant sa sortie.

2017 toujours, elle est choisie pour interpréter la journaliste spécialiste du monde arabe, Marie Colvin dans le biopic A Private War aux côtés de Jamie Dornan, révélé par la saga cinématographique Cinquante nuances[30].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été en couple durant deux ans avec Simon Woods, son partenaire dans Orgueil et Préjugés[31]. Elle a été en couple avec le réalisateur Joe Wright, avec lequel elle était fiancée en 2007[32], mais il a annulé le mariage en 2008[31].

Depuis décembre 2009, elle est en couple avec Robbie Uniacke, chercheur en mathématiques[33], avec lequel elle a deux enfants, deux fils, Solo, né le 6 mai 2012[34], et Atom, né le 2 décembre 2014[35].

Elle vit actuellement à Londres. Violoncelliste accomplie[3],[28], elle parle couramment français et allemand[3].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Années 2000[modifier | modifier le code]
Années 2010[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Vidéo-clip[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Laura Blanc est voix française régulière de Rosamund Pike[37].

Au Québec, Valérie Gagné est la voix québécoise régulière de l'actrice[38].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb[25].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rosamund Pike »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur www.findmypast.co.uk (consulté le 24 novembre 2012)
  2. (en) Lucy Cavendish, « Rosamund Pike interview », The Daily Telegraph, London,‎ (lire en ligne)
  3. a, b, c, d, e et f (en) Judith Woods, « Rosamund Pike: From reluctant English rose to Britain's new screen queen », Daily Mail, (consulté le 25 novembre 2010)
  4. (en) « Box Office - Die Another Day », sur box office mojo
  5. (en) « Meurs un autre jour (2002) - Awards », sur IMDb
  6. (en) « Terre promise (II) (2004) - Awards », sur IMDb
  7. (en) Rebecca Murray, « Interview with Rosamund Pike at the Hollywood Premiere of "Doom" », About.com (consulté le 24 novembre 2012)
  8. (en) « Box Office - Doom », sur box office mojo
  9. (en) « Box Office - Pride and Prejudice », sur box office mojo
  10. (en) « Orgueil & préjugés (2005) - Awards », sur IMDb
  11. (en) « Box Office - Fracture », sur Box Office Mojo
  12. (en) « Fugitive Pieces (2007) - Awards », sur IMDb
  13. (en) « Une éducation (2009) - Awards », sur IMDb
  14. Mail on Sunday, 18 October 2009.
  15. (en) « Le monde de Barney (2010) - Awards », sur IMDb
  16. (en) « Barney's Version (U.S. only) », sur Box Office Mojo
  17. (en) « Box Office - Made in Dagenham », sur Box Office Mojo
  18. a et b (en) « We Want Sex Equality (2010) - Awards », sur IMDb
  19. (en) « Box Office - Johnny English Reborn », sur Box Office Mojo
  20. (en) « Box Office - The Big Year », sur Box Office Mojo
  21. (en) Paul Young, « Rosamund Pike Joins ‘Wrath of the Titans’ as Andromeda », sur Screenrant.com,
  22. (en) Drew McWeeny, « Review: ‘Wrath Of The Titans’ represents a big step forward from the first film », sur uproxx.com,
  23. (en) Chris Tookey, « Even a Cyclops could see this is bad: Wrath of the Titans is titanically awful », sur Daily Mail,
  24. (en) « Box Office - Jack Reacher », sur Box Office Mojo
  25. a et b (en) « Rosamund Pike - Awards », sur IMDb
  26. (en) « A United Kingdom (2016) - Awards », sur IMDb
  27. (en) « HHhH (2017) - Awards », sur IMDb
  28. a et b Fabrice Leclerc, « Rosamund Pike : la beauté du diable », sur Paris Match,
  29. Lucille Bion, « Trailer : avec Christian Bale et Rosamund Pike, Hostiles s’annonce comme un western grandiose », sur Konbini
  30. Maxime Kasparian, « Jamie Dornan rejoint Rosamund Pike dans le biopic sur Marie Colvin », sur Premiere,
  31. a et b (en) Lynn Barber, « I don't sleep around, if that's what you mean ... Would you like some more cake? », The Guardian, London,‎ (lire en ligne).
  32. (en) Baz Bamigboye, « Rosamund Pike gets a ring from Mr Wright », Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  33. (en) Patrick Sawer, « Rosamund Pike: How my ex-addict lover (age 53) gave me new lease of life », The Telegraph, (consulté le 13 octobre 2014).
  34. (en) Kate Nicholl, « Baby joy for Bond girl Rosamund Pike as she gives birth to son Solo », Daily Mail,‎ (lire en ligne).
  35. (en) « Rosamund Pike Welcomes a Son », People, (consulté le 4 décembre 2014).
  36. AlloCine, « Rosamund Pike dans la peau de la scientifique Marie Curie », AlloCiné,‎ (lire en ligne)
  37. a, b, c, d, e, f et g « Comédiennes ayant doublé Rosamund Pike en France », sur RS Doublage (consulté le 18 avril 2013).
  38. a, b, c, d, e et f « Comédiennes ayant doublé Rosamund Pike au Québec », sur Doublage.qc.ca (consulté le 15 décembre 2013).
  39. a, b, c et d « Comédiennes ayant doublé Rosamund Pike en France », sur Doublagissimo.
  40. « Fiche du doublage français de « Meurs un autre jour » », sur AlloDoublage (consulté le 18 avril 2013).
  41. « Fiche du doublage français de « Rochester, le dernier des libertins » », sur AlloDoublage (consulté le 18 avril 2013).
  42. « Fiche du doublage français de « The Big Year » », sur AlloDoublage (consulté le 18 avril 2013).
  43. « Fiche du doublage français de « Jack Reacher » », sur AlloDoublage (consulté le 18 avril 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :