Katy Jurado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jurado.
Katy Jurado
Description de cette image, également commentée ci-après
Katy Jurado en 1953
Nom de naissance María Cristina Estela Claudia Soledad Katherina Lucía Marcela Jurado García
Naissance
Guadalajara, Mexique
Nationalité Drapeau du Mexique Mexicaine
Décès (à 78 ans)
Cuernavaca, Mexique
Profession Actrice
Spencer Tracy et Katy Jurado dans La Lance brisée (1954)

Katy Jurado (de son vrai nom María Cristina Estella Marcella Jurado García[1]), née le à Guadalajara et décédée le à Cuernavaca, est une actrice mexicaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Katy Jurado est née dans une famille riche de Guadalajara, son père étant avocat et propriétaire foncier tandis que sa mère est chanteuse et travaille pour la XEW, la plus importante station de radio d'Amérique latine[1]. Seule fille d'une fratrie de trois, elle fait ses études dans une école religieuse de Mexico puis devient secrétaire dans le but de devenir avocate comme son père[1].

Bien que l'un de ses oncles soit acteur, ils refusent de la voir se tourner vers le cinéma. Elle décide donc de se présenter à un premier casting sans leur consentement[2]. Elle signe alors son premier contrat d'actrice en secret et ses parents la menacent de la placer dans un pensionnat à Monterrey[1].

Pour soutenir ses parents, elle écrit des critiques de cinéma pour les magazines, est journaliste de radio et critique de corrida[1]. Elle tourne son premier film au Mexique à l'âge de 16 ans, No matarás où elle joue pour la première fois, une femme fatale, qui sera sa marque de fabrique au long de sa carrière[3].

Pour son premier film au cinéma aux États-Unis en 1951, La Dame et le Toréador, elle apprend ses lignes en anglais à l'oreille, ne parlant à l'époque qu'espagnol[3],[2].

Elle obtint son premier grand succès à Hollywood en 1952 dans le rôle de Helen Ramirez, l'ancienne maîtresse de Gary Cooper dans le western Le train sifflera trois fois de Fred Zinnemann[3]. Ce rôle lui valut un Golden Globe Award[1], devenant la première mexicaine à recevoir ce prix[4].

En 1954, elle reçoit les clefs de la ville de New York[2], devenant la première mexicaine à recevoir cet honneur[3].

Elle meurt d'une insuffisance rénale et pulmonaire le 5 juillet 2002, à l'âge de 78 ans. Elle est enterrée à La Paz[1].

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

  • La compositeur mexicain, Juan Gabriel lui rend hommage dans sa chansons Que re'chula es Katy en 1998[3].
  • Le 16 janvier 2018, un Google Doodle commémore son 94e anniversaire. Il fut créé par l'artiste mexicaine Ana Ramirez[5].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h (es) Alberto López, « Katy Jurado, la bella mexicana de los papeles complicados en Hollywood », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  2. a b et c (en-GB) « All you need to know about Katy Jurado, the iconic Mexican actress Google is celebrating », The Independent,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  3. a b c d e et f (en-US) « Katy Jurado, the Mexican femme fatale of the silver screen who was a bullfighting aficionado », The Vintage News,‎ (lire en ligne, consulté le 19 novembre 2018)
  4. (en) « Katy Jurado: The Trailblazing Queen of Mexican Cinema », sur www.themarysue.com (consulté le 19 novembre 2018)
  5. (en) « Katy Jurado’s 94th Birthday », sur www.google.com (consulté le 19 novembre 2018)