Crâne rouge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Crâne rouge
Personnage de fiction apparaissant dans
Captain America.

Cosplay de Crâne rouge tenant le Cube cosmique.
Cosplay de Crâne rouge tenant le Cube cosmique.

Nom original The Red Skull
Alias Johann Schmidt
(véritable identité)
« Der Rote Schädel »[1] (nom allemand ; traduction : « Le crâne rouge »), George John Maxon, Albert Malik, Tod March, sénateur Joseph McRooter

(le Crâne rouge d’origine)
Autrefois Aleksander Lukin[2], Dell Rusk, Bettman P. Lyles, « l’Agent aux Mille Visages » (« The Agent of a Thousand Faces »), l’Homme, le Professeur (Teacher), John Smith ; s’est fait passer pour Captain America (Steve Rogers), Cyrus Fenton, Nick Fury, Samuel Sawyer et d’autres encore[1]

(le clone)
Crâne blanc, Mattéo, l’Onslaught rouge, le Père Patrick, le Xavier démon[1]

Naissance 1899, Offenhausen, Royaume de Bavière
Origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 1945, Berlin, Allemagne nazie (ressuscité)
Sexe Homme
Espèce Humain
Cheveux Blonds-roux, avant d’être chauve (corps originel)
Blonds, puis aucun (corps cloné)[1]
Yeux Bleus[1]
Activité Ancien leader terroriste, PDG. de Kronas Corporation, conquérant autoproclamé, dirigeant du Troisième Reich, président et propriétaire de Galactic Pictures, groom, ouvrier, voleur, mendiant

Citoyen allemand avec un casier judiciaire international, recherché pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité, légalement décédé[1]

Caractéristique
  • Génie intellectuel et scientifique
  • Tacticien, stratège et commandant de terrain expert
  • Combattant au corps à corps et tireur d'élite qualifié
Arme favorite
Pouvoirs spéciaux (le Crâne rouge d’origine)

Aucun super-pouvoir[1]

avec le corps cloné de Steve Rogers[1] :

  • Force, vitesse et endurance humaines maximales

(le clone)

Adresse Mobile[1]
Taille 1,85 m (corps originel)
1,87 m (corps cloné)[1]
Famille Veuf

(le Crâne rouge d’origine)
Hermann Schmidt (père, †), Martha Schmidt (mère, †), Synthia Schmidt (Sister Sin, fille)

(le clone)
Arnim Zola (créateur), Crâne rouge (Johann Schmidt, modèle génétique)[1]

Affiliation (le Crâne rouge d’origine)
Allié régulier d’Arnim Zola, ancien directeur de Kronas Corporation, ancien agent spécial du Troisième Reich (SS-Oberführer), ancien chef de la plupart des groupes néo-nazis contemporains subversifs à travers le monde, ancien allié de l’Axis Mundi, d’ULTIMATUM (en), de l’Ordre Nihiliste, THEM, de l’AIM, de l’AID et du Power Broker, du Baron Zemo (Helmut), ancien chef d’une branche d’HYDRA, ancien chef de la Milice Populaire, ancien membre des cerveaux des « Actes de Vengeance », ancien partenaire du premier Maître de la Haine et de la Vipère ; employeur de Crossbones, du Skeleton Crew (en), créateur des Fléaux de la pègre (Scourge of the Underworld), des Chiens de Garde, des Résistants et des Exilés[1]

(le clone)
ancien membre d’HYDRA, ancien chef des S-Men[1]

Ennemi de Captain America, les Vengeurs, le SHIELD

Créé par Joe Simon
Jack Kirby
Interprété par Scott Paulin
Hugo Weaving
Ross Marquand
Première apparition (en)

(fr)

  • (historique)
    Aucune apparition
  • (moderne)
    Eclipso no 34
    (octobre 1973)
  • (le clone)
    Uncanny Avengers (vol. 1) no 1
    (juin 2013)[1]
Éditeurs Marvel Comics
Timely Comics

Johann Schmidt, alias Crâne rouge (« Red Skull » en version originale) est un super-vilain évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Joe Simon et le dessinateur Jack Kirby, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Captain America Comics #1 en décembre 1940 paru chez Timely Comics, sous l'identité de l'agent John Maxon.

Dans Captain America Comics #7 (octobre 1941), il apparaît comme l'agent nazi Johann Schmidt puis, dans Captain America Comics #61 (mars 1947), il apparaît sous le nom d’Albert Malik. Il revient en tant que Crâne rouge dans Tales of Suspense #65 (1965) à la suite d'une révision rétroactive de son histoire.

Crâne rouge est l'ennemi juré du super-héros Captain America, aussi bien durant la Seconde Guerre mondiale qu'à l'époque contemporaine.

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

Création originale[modifier | modifier le code]

Crâne rouge est un personnage créé par le scénariste Ed Herron et dessiné et encré par Jack Kirby, qui apparaît pour la première fois dans Captain America Comics #1, publié en décembre 1940 chez Timely Comics. Il est à l'origine un agent ennemi nazi quelconque et meurt à la fin de cet épisode[3].

Cependant, Kirby et Simon, les auteurs de ce comics, le font revenir d'entre les morts dès le #3, où il défie Captain America dans sa première histoire. Le dessin est encore signé par Kirby, mais cette fois encré par Bernie Klein[4].

D'après la biographie de Joe Simon, c'est en regardant un sundae fondre qu'il eut les premières idées concernant l'aspect graphique du personnage[5].

Traduction française[modifier | modifier le code]

Dans les premières traductions françaises des aventures de Captain America parues chez Arédit/Artima, Crâne rouge était rebaptisé Crâne écarlate. Le but était sans doute de ne pas susciter d'accusation d'anticommunisme[réf. nécessaire], bien que le personnage soit un ancien nazi.

Le nom « Crâne rouge » était lui employé par les traductions des éditions Lug-Semic, où le personnage était cependant nettement moins présent.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Johann Schmidt naît en 1899 à Offenhausen, un petit village de Bavière. Fils d'une femme morte en couches prénommée Martha et d'un père violent et alcoolique dénommé Hermann (qui tenta de le noyer pour venger la mort de son épouse et se suicida peu après), Johann fut recueilli par l'ancien docteur de sa mère, puis vécut dans les rues.

Durant sa jeunesse, il rencontre Esther, la fille d'un commerçant juif, qui fut la seule personne qui lui fit preuve de gentillesse. Un jour, il tente de la séduire mais, comme elle refuse ses avances, il l’assassine. Ce fut son premier meurtre. Par la suite, il devint le bras droit d'Hitler sous le nom de Crâne rouge et se débarrassa petit à petit des autres fidèles du Führer.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, durant une confrontation avec Captain America il fut enseveli sous les décombres d'un château à la suite de son explosion, mais un gaz expérimental le maintint en vie.

Après sa disparition, un agent communiste adopta l'identité de Crâne rouge pendant les années 1950 ; c'est ce Crâne rouge qui fut, entre autres, responsable de la mort de Richard et Mary Parker, les parents de Peter Parker. Ce second Crâne rouge trouva des années plus tard la mort des mains de Scourge (agent de Schmidt).

Le véritable Crâne Rouge réapparut cependant peu après la résurrection de Captain America. Selon Crâne rouge, dans un monde sans gouvernement, la loi du plus fort s'appliquera automatiquement. Pour arriver à ses fins, il ne reculera devant rien, que ce soit l'intimidation, le terrorisme ou même le génocide.

Il a eu une fille, surnommée la Mère supérieure, dont il avait accéléré le vieillissement artificiellement. Elle est réapparue sous l'identité de Sister Sin puis Sin, complice et compagne de Crossbones.

Parcours[modifier | modifier le code]

Crâne rouge a été l'« allié » du baron Zemo, du baron Strucker et d'Arnim Zola et de l'AIM. Il a aussi été à la tête d'une division de l'HYDRA, organisation fondé par le baron Strucker, sous ses ordres.

Il a employé ou financé divers groupuscules (sans forcément que les intéressés le sachent) comme les Watchdogs, les Resistants, les Scourges of the Underworld, Ultimatum. Il emploie régulièrement des hommes de mains comme Crossbones, Mother Night (qui fut sa compagne), Machinesmith parfois au sein d'un groupe, le Skeleton Crew.

Il manipule ainsi en les finançant pas mal de groupes mais aussi des entreprises. Il manipule aussi des organes officiels. Ainsi, il manipula la commission aux affaires superhumaines (qui fut dirigée par Val Cooper) pour destituer Steve Rogers du rôle de Captain America et le remplacer par John Walker (Superpatriot), plus violent.

Après être devenu, sous l'identité secrète de Dell Rusk (anagramme de Red Skull), ministre de la Défense du gouvernement américain, il semble être tué par le Soldat de l’hiver (alias Bucky). Mais, ayant possédé le corps d'un homme d'affaires russe par l'intermédiaire du Cube cosmique, il a officiellement annoncé sa résurrection aux médias lors d'une attaque contre Londres.

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

Crâne rouge n'a aucun super-pouvoir[1]. Durant la période où il était en possession d’un corps cloné du héros Captain America, il possédait des capacités physiques identiques à celles de Steve Rogers, même si, du fait d’un entraînement inférieur, il était incapable d'égaler les performances de Rogers[1]. Par ailleurs, le clone de Crâne rouge posséda pendant un temps les pouvoirs mentaux du Professeur X[1].

C'est un expert en stratégie, tactique militaire et un excellent commandant sur le terrain, ainsi qu'un expert en politique, notamment dans le domaine des complots et manipulations politiques. Ses talents sont comparables aux plus grands conquérants de l’histoire. C'est aussi un excellent combattant à mains nues, maîtrisant plusieurs arts martiaux même s’il n’atteint pas le niveau de Captain America, ainsi qu'un tireur remarquable avec les armes à feu et un utilisateur d'armes blanches qualifié[1].

Il emploie souvent un armement sophistiqué et parfois des armures de combat high-tech. Il a également utilisé de nombreux êtres artificiels créés par son partenaire Arnim Zola[1].

Son arme la plus célèbre est sa « poussière de mort » (dust of death). La composition chimique de cette poudre est inconnue mais, dès qu’elle entre en contact avec la peau d'une personne elle la tue en quelques secondes, provoquant une flétrissure de la peau de la tête de la victime ainsi que sa coloration en rouge et la chute des cheveux. Le corps de la victime apparaît alors avoir un « crâne rouge » comme tête. Crâne rouge peut envoyer sa « poussière de mort » avec un revolver spécial[1].

La tête de Crâne rouge ressemble elle-aussi à un crâne de couleur rouge, à la suite d'un accident au cours duquel Crâne rouge respira sa propre « poussière de mort ». Il portait originellement un masque mais, après avoir été victime de son arme, son vrai visage a pris l'apparence du masque.

Lorsqu'il commet ses meurtres en utilisant sa poussière, Crâne rouge aime siffloter, fredonner ou jouer la Marche funèbre de Chopin, qui est devenue sa signature depuis les années 1940[1].

Il a aussi possédé pendant un temps le Cube cosmique créé par l'AIM.

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

  • Dans l'histoire Old Man Logan, Crâne rouge devient le maître incontesté des États-Unis après le génocide des super-héros par une coalition de super-vilains. Ce n'est que 50 ans plus tard (période durant laquelle se déroule le récit cité précédemment) que Wolverine le décapite et débarrasse ainsi le monde de ce dangereux manipulateur.
  • Dans le premier tome de Ultimate Avengers (édition Panini Comics), on apprend que Captain America aurait eu un fils avec une certaine mademoiselle Richards dans les années 1940. Le-dit enfant, ayant hérité des pouvoirs de son père, serait devenu fou et aurait dépecé son visage pour ressembler au Crâne rouge original, son père l'ayant « abandonné ». Le fils de Captain America deviendra donc un de ses ennemis dans cette version des Vengeurs.

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Films[modifier | modifier le code]

Interprété par Scott Paulin

Hugo Weaving incarne Johann Schmidt/Crâne Rouge dans Captain America : First Avenger (2011).

Interprété par Hugo Weaving (dans l'Univers cinématographique Marvel)

Interprété par Ross Marquand (dans l'Univers cinématographique Marvel)

Dans la version cinématographique de Captain America, Crâne rouge (Johann Schmidt) possède une force physique équivalente à celle de Steve Rogers.

Sous la menace, il obligea le Docteur Abraham Erskine à lui administrer sa dernière découverte, un nouveau sérum (le Sérum du Super Soldat ou S.S.S.) censé décupler les capacités physiques d'un combattant. Mais la conception du sérum étant encore inachevée, en plus des propriétés attendues, le sérum eut des effets indésirables qui accentuèrent la personnalité diabolique de Schmidt. Il n'est pas précisé si ce sérum modifia ou non son apparence.

Télévision[modifier | modifier le code]

Jouets[modifier | modifier le code]

  • Crâne rouge apparaît dans le jeu de plateau Heroscape Marvel en tant que Red Skull.
  • Crâne rouge apparait dans plusieurs sets du jeu de figurine Marvel Heroclix en tant que Red Skull

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v « Encyclopédie - Crâne rouge (Schmidt) », sur marvel.com (consulté le 11 mai 2019).
  2. (en) Captain America (vol. 5) #12-15, Marvel Comics.
  3. (en) Greg Theakston, The Complete Jack Kirby :1940-1941, Pure Imagination Publishing, 1997, p. 239.
  4. (en) Greg Theakston, The Complete Jack Kirby :1940-1941, Pure Imagination Publishing, 1997, p. 241.
  5. Olivier Pallaruelo, « Crâne rouge », Super-vilains : les secrets de leurs origines, sur Allociné.fr, .
  6. (en) The First Avenger: Captain America sur l’Internet Movie Database

Liens externes[modifier | modifier le code]