Nick Fury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fury.

Nick Fury
Personnage de fiction apparaissant dans
Nick Fury.

L'acteur Samuel L. Jackson dans le rôle de Nick Fury en 2013.
L'acteur Samuel L. Jackson dans le rôle de Nick Fury en 2013.

Alias Nicholas Joseph Fury
(véritable identité ; nom complet)
Naissance New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité Directeur du S.H.I.E.L.D
Ancien sergent de l'armée
Espion
Caractéristique Maitrise les techniques de combats, tireur d'élite, tacticien hors pair
Famille Jack Fury (père décédé)
Katherine Fury (mère décédée)
Jacob « Jake » Fury (Scorpio, frère)
Dawn Fury (sœur)
Mikel Fury (Scorpio, fils)
Affiliation S.H.I.E.L.D
Armée des États-Unis
CIA
Les Vengeurs

Créé par Stan Lee
Jack Kirby
Interprété par David Hasselhoff
Samuel L. Jackson
Voix Yves-Marie Maurin (Nick Fury: Agent of SHIELD)
Paul Borne (Iron Man)
Thierry Desroses (Iron Man 2, Avengers, Thor, Captain America : First Avenger, Captain America : Le Soldat de l'hiver, Avengers : L'Ère d'Ultron, Marvel : Les Agents du SHIELD, Avengers: Infinity War)
Films Nick Fury: Agent of SHIELD
Iron Man
Iron Man 2
Thor
Captain America : First Avenger
Avengers
Captain America : Le Soldat de l'hiver
Avengers : L'Ère d'Ultron
Avengers: Infinity War
Avengers 4
Captain Marvel
Séries Marvel : Les Agents du SHIELD
Première apparition Sgt. Fury and his Howling Commandos # 1 (mai 1963)
Éditeurs Marvel Comics

Nicholas Fury, dit Nick Fury, est un personnage de fiction évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Stan Lee et le dessinateur Jack Kirby, le personnage apparaît pour la première fois dans le comic book Sgt. Fury and his Howling Commandos #1 en mai 1963. En France, il est publié à partir de 1972 dans la revue Choc chez Arédit/Artima.

À l'origine, Nick Fury est le chef d'un commando de la Seconde Guerre mondiale composé de Dum Dum Dugan et d'autres soldats.

Parallèlement à ces aventures guerrières, une autre bande dessinée lui est, plus tard, en partie consacrée. Il s'agit de Strange Tales qu'il partage avec le Docteur Strange à partir du numéro 135 en août 1965 (publié en France à partir de 1973 dans Vengeur, toujours chez Arédit/Artima) et qui le montre, plusieurs années après la guerre avec le grade de colonel, diriger le S.H.I.E.L.D., une agence américaine ultra-secrète. Il fait par la suite de fréquentes apparitions dans les autres séries Marvel en tant que directeur du S.H.I.E.L.D., faisant office de lien entre les super-héros et le gouvernement.

Interprété au cinéma notamment par Samuel L. Jackson, le personnage est un homme blanc dans le comic original.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Jeunesse et Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Nicholas Joseph Fury est l'aîné de trois enfants nés à New York. Son père, Jack Fury, est un citoyen des États-Unis qui s'enrôla dans le Royal Flying Corps du Royaume-Uni au cours Première Guerre mondiale. Jack Fury s'enrôla en 1916 et fut stationné en France. Il abattit Manfred von Richthofen au début de sa carrière d'aviateur, et devint un pilote de chasse très décoré à la fin de la guerre en 1918. Libéré après la guerre, Jack rentra chez lui, épousa une femme anonyme et devint le père de trois enfants. Nick, probablement né à la fin des années 1910 ou au début des années 1920, est suivi par Jacob « Jake » Fury (plus tard le super-vilain Scorpion qui a co-fondé le cartel Zodiaque), et leur sœur, Dawn.

Pendant son adolescence, il pratique la boxe et le tir au sein du club de la police de Hell's Kitchen. En 1937, il se rend pour la première fois à l'étranger pour se battre en Espagne avec les Brigades internationales dans la guerre civile espagnole. Il était en permission à Guernica lorsque les fascistes la bombardèrent[1].

Après son retour en Amérique, Fury et son ami Red Hargrove quittent le quartier pour poursuivre leurs rêves d'aventure, pour finalement se lancer dans une carrière de cascadeurs acrobatiques et de parachutistes. Leurs cascades défiant la mort, alors qu'ils entraînent des Commandos britanniques en 1940, attirent l'attention du lieutenant Samuel « Happy Sam » Sawyer, qu'ils rejoignent pour une mission aux Pays-Bas.

De retour aux États-Unis, Fury et Hargrove s'engagent dans l'US Army et Fury atteint le grade de sergent. Nick et Red sont stationnés ensemble à la Schofield Barracks (en) à Hawaï, lorsque la marine impériale japonaise attaque la base de Pearl Habor le . Red est tué dans l'attaque ; Fury jure de se venger contre les Japonais et les Nazis.

Sawyer, alors capitaine, donne le commandement du First Attack Squad (une unité des U.S. Army Rangers) à Fury. Après des premières missions réussies en Angleterre, Winston Churchill leur décerne le titre honorifique de Commando après leurs premières missions. Ils sont surnommés les Howling Commandos (les « commandos hurlants ») et sont stationnés dans une base militaire au Royaume-Uni pour combattre dans des missions spéciales, principalement mais pas exclusivement au sein du théâtre européen de la Seconde Guerre mondiale. Pendant cette période, Fury tombe amoureux d'une infirmière britannique, Lady Pamela Hawley, qui meurt dans un raid de bombardements sur Londres avant qu'il ne puisse l'épouser.

Vers la fin de la Guerre, il est blessé par une mine en France. Il est soigné par le docteur Berthold Sternberg, qui l'utilise comme cobaye pour la Formule Infinity (Infinity Formula, un sérum d'immortalité).

Après la guerre[modifier | modifier le code]

De retour au pays, Nick Fury travaille pour l'OSS (l'ancêtre de la CIA). Après six mois de service, il apprend l'ampleur de l'opération de sauvetage de Sternberg : la Formule Infinity a arrêté son vieillissement, mais s'il ne reçoit pas des doses annuelles, il vieillira rapidement et mourra. Le médecin commence alors un long chantage de 30 ans afin d'extorquer de grosses sommes d'argent à Fury en échange des injections[2].

À la création de la CIA, Fury devient un agent secret et obtient le grade de colonel en travaillant contre la Corée. Il forme le couple Parker (les futurs parents de Peter Parker) et devient l'agent de liaison des Quatre Fantastiques.

Chef du S.H.I.E.L.D.[modifier | modifier le code]

Nick Fury devient commandant en second du S.H.I.E.L.D., une agence travaillant contre les terroristes de l'HYDRA, menée à l'époque par son ennemi le Baron Strucker. Le S.H.I.E.L.D. devient l'une des plus puissantes organisations de contre-espionnage du monde, liée aux Vengeurs, mais indépendante des gouvernements. C'est à cette période que Fury devient un homme de l'ombre et un agent secret connu de tous les super-héros officiels.

Des années plus tard, il découvre que le S.H.I.E.L.D. et l'HYDRA sont tombées sous la coupe des Deltites, des LMD (Life Model Decoy (en) ou « formes de vies leurres », des androïdes perfectionnés). Trahi, il disparaît, traqué par ses propres agents, certains même remplacés par les robots. Il réussit toutefois à parer la menace, mais la victoire le laisse si perturbé qu'il dissout l'agence.

Fury rebâtit le S.H.I.E.L.D., veillant lui-même à ne laisser aucune brèche de sécurité. Il change même la signification de l'acronyme : « Strategic Hazard Intervention, Espionage and Logistics Directorate » (Direction de l'intervention stratégique en cas de danger, de l'espionnage et de la logistique).

Quelque temps plus tard, Le Punisher, alors incarcéré, est conditionné mentalement pour croire que Fury est responsable de la mort de sa famille. Le justicier s'échappe et tue le colonel, qui est enterré au cimetière national d'Arlington. Il s'avèrera qu'en réalité le Fury assassiné était un LMD.

Finalement, en dépit des efforts de Fury, la seconde incarnation du S.H.I.E.L.D. se révèle aussi vulnérable que la première à la corruption. Fury devient méfiant et réservé vis-à-vis des opérations les plus inhumaines de l’agence. Il perd même brièvement le commandement du S.H.I.E.L.D., rétrogradé à un poste administratif.

Le Punisher est ensuite recruté par Fury pour une mission en Russie : récupérer une enfant qui était utilisée comme une arme biologique ; le Punisher réussit sa mission, s’attirant les foudres du général russe Zakharov, alias l’Homme de pierre et détruisant le virus mortel porté par l’enfant, exactement comme Fury l’avait escompté, comptant sur le fait que cet enfant lui rappellerait sa propre famille.

La guerre secrète[modifier | modifier le code]

Reprenant plus tard son poste de directeur du S.H.I.E.L.D. (dans la saga Ennemi d'État de Mark Millar et John Romita Jr), Nick Fury s'occupe de Wolverine qui avait subi un lavage de cerveau de la part de La Main et l'HYDRA.

Un an auparavant, alors que le gouvernement américain refusa de l'aider, il engagea en secret quelques super-héros (Captain America, Spider-Man, Luke Cage, Wolverine, Daredevil et la Veuve noire) pour lancer une opération contre la Latvérie qui préparait une attaque massive contre les États-Unis. Le château du docteur Fatalis fut touché par les combats, et les héros eurent le cerveau lavé par le colonel. Un an plus tard, la Latvérie contre-attaqua et Fury fut publiquement chassé de son poste. Recherché par toutes les polices, il disparut, forcé à nouveau de se cacher face aux nombreux mandats d'arrêts internationaux lancés contre lui, et utilisant parfois des LMD pour continuer ses missions, comme aider les Illuminati à exiler Hulk, ou sauver Jessica Drew, un agent double de l'HYDRA.

Son successeur fut Maria Hill, puis Tony Stark, qui arrêta Spider-Woman malgré les efforts de Fury pour la laver de tout soupçon. Hill et Stark, gardant le secret de la disparition de Fury des rangs et des fichiers du S.H.I.E.L.D., utilisèrent des androïdes LMD pour usurper son identité à l'occasion.

Civil War[modifier | modifier le code]

Durant Civil War, Nick Fury resta discret pendant cette période troublée, mais il fournit un QG à Captain America et à ses alliés.

Fury est le seul officier de 33e degré du S.H.I.E.L.D., ce qui signifie qu'il est le seul membre du S.H.I.E.L.D., présent ou passé, à connaître l'existence de 28 bases secrètes dispersées à travers le globe, fournissant secrètement à la faction anti-enregistrement de la guerre civile des bases où elle peut rallier ses forces, sans se soucier d'être découverte par ses ennemis pro-enregistrement.

Une nouvelle équipe pour contrer l'Invasion Secrète[modifier | modifier le code]

Fury rencontre son amante, Valentina De Fontaine. Durant le temps ou il reste caché, il apprend que Valentina complote pour lui soutirer des mots de passe du S.H.I.E.L.D. et le tuer. Fury la tue en premier, après quoi celle-ci retrouve son apparence d'extraterrestre changeur de forme de la race hostile Skrull, qui planifiait une invasion de la Terre.

Ayant découvert que les Skrulls manigançaient quelque chose d'important, il sort de sa « retraite » et forme une équipe en laquelle il peut avoir une confiance totale, les Secret Warriors. Il engage aussi à l'insu de tous Spider-Woman pour servir de taupe dans les rangs de l'HYDRA et du S.H.I.E.L.D et surveiller d'autres imposteurs Skrull. À son insu, elle est remplacée peu après par la reine Skrull Veranke elle-même[3].

Peu de temps après l'attaque des Skrulls sur Terre, Fury et sa nouvelle équipe sont vus contre-attaquer à Times Square, Manhattan. Ils parviennent à repousser et tuer les envahisseurs dans la région de manière significative, tout en sauvant les cadets de l'Initiative et les Young Avengers[4]. Avec son équipe et les héros sauvés, ils sont ensuite vus travailler et planifier leur prochain mouvement dans l'une des 28 bases secrètes du S.H.I.E.L.D.[5].

Fury est vu en train de parler à Deadpool, alors que celui-ci était sur un vaisseau Skrull après avoir fait semblant de les rejoindre. Il est révélé que Fury a embauché Deadpool pour infiltrer les rangs de Skrull en prétendant faire défection, dans le but d'obtenir des informations biologiques sur eux, que Fury pourrait utiliser pour les arrêter. Lorsque Deadpool tente de transmettre les données, il est intercepté par Norman Osborn[6].

Fury emmène les survivants des Young Avengers et de l'Initiative au combat à New York, où ils sont rejoints par Thor, le nouveau Captain America, les New Avengers et les Mighty Avengers, le gang de Hood et les Thunderbolts, pour affronter l'armée de Super Skrulls de Veranke[7].

Quand la bataille est terminée et que les vrais héros sont retrouvés, Fury est accueilli par la vraie Valentina Allegra de Fontaine et Dum Dum Dugan. Il leur jette un coup d'œil et se téléporte avec ses Secret Warriors, sans parler à ses anciens amis[8].

Pendant le Règne Sombre[modifier | modifier le code]

Lors d'une mission en solo, Fury s'allia avec Norman Osborn pour interroger Seth Waters, un employé du Trésor et du HAMMER. Ils découvrirent qu'il existait une organisation secrète, tirant les ficelles entre les gouvernements, le SHIELD et l'HYDRA : Leviathan.

Fury et ses Warriors aidèrent aussi Captain America revenu d'entre les morts à libérer Asgard du HAMMER.

Fury disparut de nouveau, laissant Steve Rogers assurer son poste de directeur de la sécurité nationale. Il revint aider les héros en sauvant la vie d'Oiseau Moqueur, blessée lors d'un assaut sur une ancienne base du HAMMER, puis celle de Bucky Barnes, blessé par Sin lors du crossover Fear Itself. Pour ce faire, il leur administra les dernières doses de la Formule Infinity en sa possession.

Battle scars[modifier | modifier le code]

On revit Fury dans une mini-série intitulée Battle scars. Il y retrouva son fils caché, Marcus Johnson, poursuivi par le Maître de corvée, Deadpool, et la Société du serpent. Élevé discrètement par sa mère, le jeune Ranger était la cible de Victor Uvarov (Orion). En effet, le sang de Johnson possédait les capacités de la Formule Infinity. Uvarov enleva les deux hommes et retrouva sa jeunesse mais fut finalement tué par Marcus.

On apprit à la fin de la série que le vrai prénom de Marcus était Nick. Il revendique le nom de son père et devient donc le nouveau "Nick Fury" (noir et avec un bandeau, à l'image de Samuel L. Jackson, dans les films Marvel ou dans l'univers Ultimate Marvel)

Pouvoirs, capacités et équipement[modifier | modifier le code]

Nick Fury n'a pas de super-pouvoirs. Il a cependant bu une potion qui ralentit son vieillissement.

Il est borgne et porte un cache-œil sur l'œil gauche.

Selon la bande dessinée, le vieillissement de Nick Fury a été fortement ralenti par l'Infinity Formula, un sérum créé par le Dr. Berthold Sternberg. Fury a été inoculé avec le sérum dans les années 1940 et a pris le sérum chaque année pendant de nombreuses années. À l'origine, Fury devait prendre la formule tous les ans ou les effets seraient inversés, ce qui forcerait son corps à atteindre son âge chronologique réel. Dans l'histoire Original Sin (en) publiée en 2014, il est révélé que le sérum a cessé de fonctionner pour lui à un moment donné ; il a fait semblant d'arrêter de vieillir en utilisant des copies androïdes de lui-même (des Life Model Decoy (en) ou LMD)[9].

L’œil gauche blessé de Fury, bien qu'initialement affecté de manière minimale par une explosion de grenade lors de la Seconde Guerre mondiale[10], a abouti au cours des décennies à une perte de vision de 95% à cet œil. En dépit de quelques commentaires contraires, Fury n'a pas eu l’œil enlevé, ni augmenté bioniquement, et le couvre simplement avec un cache-œil cosmétique pour empêcher que la perception de la profondeur de son champ de vision soit déformée. Il a expliqué que lorsqu'il a besoin de se déguiser, il lui suffit de retirer son cache-œil, de glisser une lentille de contact sur son œil invalide et d'assombrir ses cheveux, car on le recherche toujours en tant qu'homme borgne[11].

Nick Fury est un expert chevronné en combat armé et non armé. Ancien boxeur poids lourd dans l'armée (pendant la Seconde Guerre mondiale), il a obtenu une ceinture noire en Tae Kwon Do et une ceinture marron en Jiu-Jitsu. Il a par ailleurs perfectionné ses compétences en combat non armé avec Captain America. Il est également un vétéran de trois guerres : la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Corée et la guerre du Viêt Nam, ainsi que de nombreuses missions de « conseiller militaire » et d'opérations clandestines (« une douzaine de conflits dont vous n'avez jamais entendu parler »). Il est formé en tant que parachutiste, Ranger, expert en démolition, spécialiste en véhicules (notamment les avions et navires) et béret vert.

Il a accès à une grande variété d'équipements et d'armes conçus par techniciens du S.H.I.E.L.D.. Il porte un uniforme en Kevlar à 9 plis (capable de résister aux impacts balistiques jusqu'à des balles de calibre .45) composé d'un tissu Beta (type C), un matériau résistant au feu qui a une température d'allumage de 930° C (1700° F). Il utilise différents types d'armes de poing, dont un pistolet à aiguille de calibre .15, un pistolet Colt M1911 de calibre .45, un Luger allemand capturé en 9 mm Parabellum, un Walther PPK semi-automatique modifié en 9 mm Parabellum et un pistolet-mitrailleur Ingram MAC-10 en .45 ACP.

En tant que directeur du S.H.I.E.L.D., Nick Fury a accès à l'ensemble de l'arsenal d'armes très avancées de l'organisation : divers engins aériens, terrestres et maritimes et de nombreux équipements spécialisés, comme une cravate de liaison radio ou une combinaison pare-balles. En raison de son statut élevé dans l'organisation, même lorsque le S.H.I.E.L.D. fut dirigé par Tony Stark, puis Norman Osborn, Fury a toujours conservé un accès à plusieurs entrepôts et accessoires du S.H.I.E.L.D. qui ne sont connus par personne d'autre que lui.

Alliés[modifier | modifier le code]

Versions alternatives[modifier | modifier le code]

Ultimate[modifier | modifier le code]

Nick Fury est un soldat fidèle. Un jour, durant l'Opération : Tempête du désert, il est chargé d'escorter Wolverine. Durant cette opération ses hommes et lui tombèrent dans une embuscade et il y perdit un œil. Il fut sauvé par Wolverine. Quelque temps plus tard, les X-Men sont sous la domination de Wraith, qui exécute le directeur du SHIELD, le Général Ross. Wolverine quémande alors l'aide de Fury, qui tue Wraith, sauvant ainsi les X-Men. Il prit ensuite le poste de directeur du SHIELD. Afin de protéger le monde contre diverses menaces, il réunit les plus grands héros en une seule équipe : les Ultimates, qui comporte Captain America, Iron Man, Thor, Giant-Man, La Veuve Noire, La Guêpe, Œil-de-Faucon et plus tard Vif-Argent et la Sorcière Rouge. Fury devient le chef de cette équipe. Après quelques démêlés, Fury se retrouve projeté dans un univers parallèle.

À son retour, tout a changé. Les Ultimates sont dirigés par Carol Danvers, l'ancienne seconde de Fury. Le gouvernement décide alors de donner à Fury le contrôle d'une nouvelle équipe, les Vengeurs, comportant Blade, War Machine, Le Punisher et Œil-de-Faucon, qui officie dans les deux camps. Mais, après l'arrivée du frère de Tony Stark, Gregory Stark, tout dérape. Ce dernier contrôle tout le monde, créant alors une discorde qui aboutit à une bataille entre les Ultimates et les Vengeurs. Durant cette bataille, Spider-Man sera violemment touché en tentant de sauver Captain America d'une balle du Punisher. Fury, accusé de trahison, découvre alors que le véritable responsable est Gregory. Mais ce dernier crible de balles l'ancien directeur du SHIELD. Mais Fury avait prévu le coup, et s'était administré, ainsi qu'à son équipe, le Sérum Hulk. Les Vengeurs se mettent alors à combattre Gregory, qui expédie tout le monde, à part Fury, sur New York. Gregory a un plan : il veut créer des super-héros et ainsi fomenter des révolutions à travers le monde.

Apparitions dans d'autres médias[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Films[modifier | modifier le code]

Interprété par David Hasselhoff

Samuel L. Jackson incarne Nick Fury dans les films de l'Univers cinématique de Marvel.

Interprété par Samuel L. Jackson dans l'Univers cinématographique Marvel

Télévision[modifier | modifier le code]

Interprété par Samuel L. Jackson dans l'Univers cinématographique Marvel

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paul Cornell, Salvador Larroca, « Guernica », Wolverine v6, 12 (février 2014).
  2. (en) Jim Starlin, Howard Chaykin, « Assignment: The Infinity Formula! », Marvel Spotlight #31 (décembre 1976).
  3. (en) Brian Michael Bendis, Alex Maleev, The Mighty Avengers #12 (juin 2008).
  4. (en) Brian Michael Bendis, Leinil Francis Yu, Mark Morales, Secret Invasion #4 (septembre 2008).
  5. (en) Brian Michael Bendis, Leinil Francis Yu, Mark Morales, Secret Invasion #5 (octobre 2008).
  6. (en) Daniel Way, Paco Medina, Juan Vlasco, « One of Us Part 3: The Last Refuge of a Scoundrel », Deadpool v4, 3 (décembre 2008).
  7. (en) Brian Michael Bendis, Leinil Francis Yu, Mark Morales, Secret Invasion #6 (novembre 2008).
  8. (en) Brian Michael Bendis, Leinil Francis Yu, Mark Morales, Secret Invasion #8 (janvier 2009).
  9. (en) Jason Aaron et Mike Deodato, épisode « Open Your Eye », Original Sin (en) #6 (septembre 2014).
  10. (en) Stan Lee, Dick Ayers et John Tartaglione, épisode « Fury Fights Alone », Sgt. Fury and his Howling Commandos #27 (février 1966).
  11. (en) Archie Goodwin et Howard Chaykin, Wolverine, Nick Fury: The Scorpio Connection #1 (1989).
  12. Marvel Updates Its Film Slate