Liste des intercommunalités de la Creuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Au , le département de la Creuse compte 7 établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre dont le siège est dans le département (1 communauté d'agglomération et 6 communautés de communes). Par ailleurs, 11 communes sont groupées dans une intercommunalité dont le siège est situé hors du département.

Intercommunalités à fiscalité propre[modifier | modifier le code]

Type d'intercommunalité Nom N° siren Date de création Communes Population Superficie
(en km2)
Siège Président
Communauté d'agglomération CA du Grand Guéret 200034825 25 29 446 2015[1] 448,20 Guéret Eric Correia
Communauté de communes Monts et Vallées Ouest Creuse 200067510 43 25 286 2015[2] 1 002,20 La Souterraine Etienne Lejeune
Creuse Confluence 200067544 42 17 025 2015[3] 1 007,60 Boussac Nicolas Simonnet
CC Creuse Sud-Ouest 200067189 43 13 938 2015[4] 941,0 Saint-Dizier-Masbaraud Sylvain Gaudy
CC Marche et Combraille en Aquitaine 200067593 50 13 816 2015[5] 942,40 Auzances Pierre Desarmenien
CC Creuse Grand Sud 200044014 26 12 288 2015[6] 612,60 Aubusson Jean-Luc Leger
CC Portes de la Creuse en Marche 200041556 16 6 670 2015[7] 345,30 Genouillac Sylvie Martin
Intercommunalité dont le siège est situé hors département
Communauté de communes CC Haute-Corrèze Communauté 200066744 71 (dont 11 dans le 23) 33 706 2015[8] 1 815,60 Ussel (19) Pierre Chevalier

Historique[modifier | modifier le code]

Évolutions au [modifier | modifier le code]

La Creuse passe de 15 à 7 EPCI à fiscalité propre ayant leur siège dans le département. Le schéma départemental de coopération intercommunale arrêté le 30 mars 2016 prévoyait une réduction plus forte avec seulement 4 intercommunalités couvrant le département[9]. La commission départementale de coopération intercommunale de septembre 2016 décide finalement de s'en tenir à sept à travers les évolutions suivantes[10] :

Évolutions antérieures[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]