Aller au contenu

Seichamps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Seichamps
Seichamps
Place François-Mitterand au centre-ville.
Blason de Seichamps
Héraldique
Seichamps
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Meurthe-et-Moselle
Métropole Métropole du Grand Nancy
Arrondissement Nancy
Maire
Mandat
Henri Chanut
2020-2026
Code postal 54280
Code commune 54498
Démographie
Gentilé Seichanais[1], Sicampois
Population
municipale
5 141 hab. (2021 en augmentation de 6,9 % par rapport à 2015)
Densité 1 196 hab./km2
Population
agglomération
286 041 hab. (2017)
Géographie
Coordonnées 48° 43′ 12″ nord, 6° 16′ 12″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 275 m
Superficie 4,30 km2
Type Grand centre urbain
Unité urbaine Nancy
(banlieue)
Aire d'attraction Nancy
(commune du pôle principal)
Élections
Départementales Canton du Grand Couronné
Législatives Première circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
Seichamps
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
Seichamps
Liens
Site web mairie-seichamps.fr

Seichamps est une commune française située dans le département Meurthe-et-Moselle en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Seichanais.

Géographie

[modifier | modifier le code]
Place François-Mitterrand au centre-ville.

Localisation

[modifier | modifier le code]

Située au nord-est de Nancy, à 7 kilomètres de la place Stanislas, la localité de Seichamps est bordée par les communes de Pulnoy, Essey-lès-Nancy, Laneuvelotte, Dommartin-sous-Amance, Laître-sous-Amance et Agincourt.

Voies de communication et transports

[modifier | modifier le code]

Transports en commun

[modifier | modifier le code]

Seichamps est reliée au Grand Nancy grâce aux lignes du réseau de transport de l'agglomération nancéienne appelé Réseau Stan :

  • Tempo 3 : Seichamps Haie Cerlin - Villers Campus Sciences
  • Ligne 15 : Essey Porte Verte - Nancy Place Carnot
  • Ligne 31 : Essey La Fallée - Seichamps Haie Cerlin

Hydrographie

[modifier | modifier le code]

La commune est dans le bassin versant du Rhin au sein du bassin Rhin-Meuse. Elle est drainée par le ruisseau de Gremillon[2],[Carte 1].

Carte en couleur présentant le réseau hydrographique de la commune
Réseau hydrographique de Seichamps[Note 1].

En 2010, le climat de la commune est de type climat océanique dégradé des plaines du Centre et du Nord, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[3]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat semi-continental et est dans la région climatique Lorraine, plateau de Langres, Morvan, caractérisée par un hiver rude (1,5 °C), des vents modérés et des brouillards fréquents en automne et hiver[4].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 9,7 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 16,9 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 796 mm, avec 11,8 jours de précipitations en janvier et 9,4 jours en juillet[3]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique de Météo-France la plus proche, « Nancy-Essey », sur la commune de Tomblaine à 5 km à vol d'oiseau[5], est de 11,0 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 746,3 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 40,1 °C, atteinte le ; la température minimale est de −24,8 °C, atteinte le [Note 2],[6],[7].

Statistiques 1991-2020 et records NANCY-ESSEY (54) - alt : 212m, lat : 48°41'16"N, lon : 6°13'17"E
Records établis sur la période du 01-09-1927 au 04-01-2024
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −0,2 0 2,1 4,5 8,7 12,2 14,2 13,9 10,2 7,1 3,4 1 6,4
Température moyenne (°C) 2,6 3,5 6,9 10,2 14,2 17,9 20 19,6 15,6 11,3 6,4 3,5 11
Température maximale moyenne (°C) 5,4 7,1 11,6 15,8 19,8 23,5 25,8 25,4 20,9 15,5 9,4 6 15,5
Record de froid (°C)
date du record
−21,6
13.01.1968
−24,8
21.02.1956
−15,9
04.03.1965
−6,8
02.04.1958
−4,2
03.05.1960
1,6
05.06.1953
2
01.07.1962
2,8
26.08.1966
−1,3
24.09.1948
−7,9
27.10.1950
−12,7
23.11.1998
−21,3
30.12.1939
−24,8
1956
Record de chaleur (°C)
date du record
16,8
05.01.1999
20,8
27.02.19
26
31.03.21
29,3
18.04.1949
33
28.05.17
37,2
26.06.19
40,1
24.07.19
39,3
08.08.03
34,4
15.09.20
27,6
13.10.23
22,7
02.11.20
18,5
16.12.1989
40,1
2019
Ensoleillement (h) 524 801 1 396 1 812 2 056 2 235 2 348 2 194 1 719 1 046 521 432 17 083
Précipitations (mm) 64,4 54,8 54,1 44,3 67,9 56 63 67,2 61,1 66,5 68,9 78,1 746,3
Source : « Fiche 54526001 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/01/2024 dans l'état de la base
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
5,4
−0,2
64,4
 
 
 
7,1
0
54,8
 
 
 
11,6
2,1
54,1
 
 
 
15,8
4,5
44,3
 
 
 
19,8
8,7
67,9
 
 
 
23,5
12,2
56
 
 
 
25,8
14,2
63
 
 
 
25,4
13,9
67,2
 
 
 
20,9
10,2
61,1
 
 
 
15,5
7,1
66,5
 
 
 
9,4
3,4
68,9
 
 
 
6
1
78,1
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[8]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[9].

Au , Seichamps est catégorisée grand centre urbain, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[10]. Elle appartient à l'unité urbaine de Nancy[Note 3], une agglomération intra-départementale regroupant 28 communes, dont elle est une commune de la banlieue[Note 4],[11],[12]. Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Nancy, dont elle est une commune du pôle principal[Note 5],[12]. Cette aire, qui regroupe 353 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[13],[14].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (56,6 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (63,6 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (41,6 %), zones urbanisées (39,5 %), prairies (15 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (3,5 %), forêts (0,3 %)[15]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 2].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Son nom vient du romain sicamp (champ sec), d'où l'autre nom des habitants, les Sicampois. C'était alors une villa gallo-romaine en plein milieu des champs.

Anciennes mentions : Villa de Sechamp (1076) ; Seccamp (1137) ; Séchant (1294) ; Sicuscampus, Siccus Campus (1402) ; Sigillum curati de Sicco Campo (XVe siècle) ; Sichamp (1492) ; Sychamp (1506) ; Sychamps (1550) ; Seichamp (1782, 1793) ; Séchamp (1801).

Essentiellement village agricole de 300 habitants jusqu'à la fin des années 1950, Seichamps a pris son essor grâce à une urbanisation de type pavillonnaire. En 2011, elle entre dans une nouvelle phase d'extension, avec la création d'un nouveau lotissement qui prévoit à terme la construction d'environ 500 habitations à l'est de la commune. Cette opération s'accompagne d'une restructuration du centre-ville en 2012.

Politique et administration

[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats

[modifier | modifier le code]

Liste des maires

[modifier | modifier le code]
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1945 1977 René Martin    
mars 1977 juin 1995 René Bérend DVD  
juin 1995 mars 2001 Monique Alosi PS  
mars 2001 mars 2008 Alain Legrand DVD  
mars 2008 En cours
(au 10 février 2024)
Henri Chanut[16]
Réélu pour le mandat 2020-2026
PS Fonctionnaire
Conseiller général du canton de Seichamps (2011-2015)
Les données manquantes sont à compléter.

Seichamps est membre du réseau des villes européennes reliées par le fromage (réseau agréé par le Parlement européen et par le ministère de l'Agriculture), qui a pour principal objectif la défense et la promotion du fromage au lait cru. Chaque troisième week-end de septembre est organisée à Seichamps la Foire Européenne aux fromages et à la gastronomie. Cette manifestation réunit des villes européennes membres du réseau avec lesquelles Seichamps entretient des relations privilégiées :

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[18].

En 2021, la commune comptait 5 141 habitants[Note 6], en augmentation de 6,9 % par rapport à 2015 (Meurthe-et-Moselle : −0,26 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
256285293343360411408393408
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
370373350363368365372387379
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
339322309305315321359365405
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2013 2018
2 0933 7734 6515 7805 4755 1855 1064 8555 030
2021 - - - - - - - -
5 141--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

[modifier | modifier le code]
Maternelle Louise-Michel.

Il y a 3 écoles à Seichamps, 2 écoles maternelles et une école primaire Georges-de-la-Tour.

La commune accueille des entreprises principalement situées sur les ZAC des grands prés et de la Porte Verte en association avec les communes de Pulnoy et Essey-lès-Nancy[21]. On peut y trouver entre autres un hypermarché avec sa galerie marchande, un important site de reliure industrielle, un centre logistique postal ou encore un concessionnaire automobile. Par ailleurs, l'activité agricole reste encore présente à Seichamps.

Culture locale et patrimoine

[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]

Édifices civils

[modifier | modifier le code]
Jardin Roussel.
  • Vestiges 15e sur quelques maisons du quartier de l'église.
  • Jardin Roussel : verger du bout de la route de Varinchamps, accueillant régulièrement les élèves des écoles maternelles pour des sorties pédagogiques d'initiation au jardinage, reconnaissance des denrées fruitières et écologie.
  • Deux écoles maternelles : école maternelle Louise-Michel, école maternelle Jean-Lamour.
  • Une école primaire : groupe scolaire Georges-de-La-Tour (né de la fusion entre les deux anciennes écoles de la commune : école Georges-de-la-Tour et école primaire Saint-Exupéry).
  • Le centre socio-culturel, situé dans le centre-ville où se déroulent régulièrement des spectacles et autres manifestations culturelles.
  • Le complexe sportif de Martinchamps, mêlant courts de tennis, badminton, football, rugby et tir à l'arc.
  • Une crèche multi-accueil Michel-Dinet construite en 2014 près du groupe scolaire Georges-de-La-Tour.

Édifices religieux

[modifier | modifier le code]
  • Église Saint-Lambert, datant du XIXe siècle, contenant trois reliques dont un morceau de la Sainte Croix.
  • Presbytère datant du XVIe siècle, reconstruit en 1982. Le nouveau presbytère intègre des éléments de l'ancienne construction.

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Héraldique

[modifier | modifier le code]
Blason de Seichamps Blason
Blasonnement : parti au 1er d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent, au 2e de gueules semé de croix recroisetées au pied fiché d'or à deux saumons adossés de même. Sur le tout de gueules à un bâton noueux d'or péri en bande, accompagné de seize larmes d'argent, huit en chef posées 3.3.2, huit en pointe posées 2.3.3.
Détails
Melchior Henry a été anobli et fait chevalier du Saint-Empire par Charles Quint en 1551. Il acheta alors au comte de Salm la seigneurie de Seichamps qui dépendait des ducs de Lorraine. C'est ce qui explique dans le blason communal la présence du blason lorrain à dextre et à senestre celui des comtes de Salm. Sur le tout ce sont les armes de la famille Henry dont les membres restèrent seigneurs de Seichamps jusqu'au XVIIIe siècle.
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Équipements et services publics

[modifier | modifier le code]

Écoles maternelles

[modifier | modifier le code]
  • Maternelle Louise Michel
  • Maternelle Jean Lamour

Écoles primaires

[modifier | modifier le code]
  • École Primaire Georges De La Tour

La ville de Seichamps ne possède aucun jumelages d’autres villes.

Vie associative et sportive

[modifier | modifier le code]

Seichamps compte de nombreuses associations sportives et culturelles :

  • AFRS (Association des Familles Rurales de Seichamps),
  • APEM[23],
  • ASA NANCY (Association Sportive Automobile de Nancy)[24],
  • Association Sportive du Grémillon[25],
  • ATM (Association des Anciens Combattants),
  • Badminton Club[26],
  • Cartophilies et Philatélies Seichanaises[27],
  • CASEM (Comité d’Action des Employés Municipaux)[28],
  • Football Club de Seichamps,
  • Judo Club de Seichamps,
  • Oxer de Seichamps, centre équestre[29],
  • La Porte Verte (Saulxures - Essey - Pulnoy - Seichamps),
  • Nancy Seichamps Rugby,
  • SMEPS Handball (Saint-Max - Essey - Pulnoy - Seichamps),
  • Seichamps volley-ball[30].
  • Tennis Club Gremillon Pulnoy - Seichamps

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Les ruisseaux intermittents sont représentés en traits pointillés.
  2. Les records sont établis sur la période du au .
  3. Une unité urbaine est, en France, une commune ou un ensemble de communes présentant une zone de bâti continu (pas de coupure de plus de 200 mètres entre deux constructions) et comptant au moins 2 000 habitants. Une commune doit avoir plus de la moitié de sa population dans cette zone bâtie.
  4. Dans une agglomération multicommunale, une commune est dite de banlieue lorsqu'elle n'est pas ville-centre, à savoir que sa population est inférieure à 50 % de la population de l’agglomération ou de la commune la plus peuplée. L'unité urbaine de Nancy comprend une ville-centre et 27 communes de banlieue.
  5. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  6. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. « Réseau hydrographique de Seichamps » sur Géoportail (consulté le 4 juin 2024).
  2. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. https://www.habitants.fr/meurthe-et-moselle-54
  2. « Fiche communale de Seichamps », sur le système d'information pour la gestion des eaux souterraines Rhin-Meuse (consulté le )
  3. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  4. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  5. « Orthodromie entre Seichamps et Tomblaine », sur fr.distance.to (consulté le ).
  6. « Station Météo-France « Nancy-Essey », sur la commune de Tomblaine - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  7. « Station Météo-France « Nancy-Essey », sur la commune de Tomblaine - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le ).
  8. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le ).
  9. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le ).
  10. « La grille communale de densité », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  11. « Unité urbaine 2020 de Nancy », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  12. a et b Insee, « Métadonnées de la commune de Seichamps ».
  13. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Nancy », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  14. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Insee, (consulté le ).
  15. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le ).
  16. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  21. « Travaux – ZAC de la Louvière à Seichamps | Seichamps », sur mairie-seichamps.fr (consulté le ).
  22. Mairie Seichamps, https://www.mairie-seichamps.fr/enfance-jeunesse/ecoles-elementaires.htm (consulté le 10 février 2024)
  23. https://www.apembne.fr/
  24. https://www.asa-nancy.com/
  25. https://www.asgremillon.club/page/708124-le-club
  26. https://bc2s.wordpress.com/
  27. https://www.net1901.org/association/CARTOPHILIE-ET-PHILATELIE-SEICHANAISE,1932117.html
  28. https://annuaire-entreprises.data.gouv.fr/entreprise/comite-d-action-sociale-des-employes-municipaux-casem-529040354
  29. « Accueil », sur ffe.com (consulté le ).
  30. http://www.seichampsvolleyball.sitew.fr/

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :