Houdemont (Meurthe-et-Moselle)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houdemont.
Houdemont
église Saint-Goëric
église Saint-Goëric
Blason de Houdemont
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Lorraine
Département Meurthe-et-Moselle
Arrondissement Arrondissement de Nancy
Canton Canton de Jarville-la-Malgrange
Intercommunalité Communauté urbaine du Grand Nancy
Maire
Mandat
Daniel Magron
2014-2020
Code postal 54180
Code commune 54265
Démographie
Gentilé Houdemontais, Houdemontaises
Population
municipale
2 301 hab. (2012)
Densité 636 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 38′ 49″ N 6° 10′ 32″ E / 48.6469, 6.175648° 38′ 49″ Nord 6° 10′ 32″ Est / 48.6469, 6.1756
Altitude Min. 226 m – Max. 408 m
Superficie 3,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Houdemont

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Houdemont

Houdemont est une commune française située dans le département de Meurthe-et-Moselle en région Lorraine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Houdemont est une commune qui se trouve au Nord-Est de la France, dans le département de la Meuthe-et-Moselle et dans la périphérie sud de Nancy.

Houdemont est limitrophe des communes de Vandœuvre-les-Nancy, Chavigny, Ludres, Fléville et Heillecourt. Le village ancien est implanté en grande partie à flanc de coteau, dominé par le plateau de Haye. La commune a connu un développement important à la fin du XXe siècle par l'implantation de zones commerciales et industrielles ainsi que par la construction de lotissements pavillonnaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Blason de Houdemont

Économie[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la commune de Houdemont sont implantées de nombreuses entreprises, en particulier le quotidien régional L'Est républicain, ainsi qu'un important centre commercial.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

En 2010, la commune d'Houdemont a été récompensée par le label « Ville Internet @@@ »[2].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
septembre 1988 septembre 2012 Anne Valton    
septembre 2012 en cours
(au 16 avril 2014)
Daniel Magron    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 2 301 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
182 202 248 214 232 311 283 290 304
1856 1861 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
278 279 290 342 325 331 328 331 318
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
301 333 328 397 426 497 472 545 853
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010 2012
870 870 1 553 1 836 2 375 2 525 2 477 2 368 2 301
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de la Ronchère XIXe ravagé par un incendie en 1854.
  • Château de Chambrun XVIIIe ; chapelle XIXe.
Hdt vue générale
Castle of Chambrun - Houdemont France - Painting of the roof
Grand salon


Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Chapelle Château Chambrun
  • Église Saint-Goëric reconstruite en 1855 conservant des fenêtres romanes XIIe : statues XVIe et XIXe, chaire de bois sculpté XVIIIe provenant de la cathédrale de Toul.
  • Chapelle XIXe du Château de Chambrun

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2011). Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [Comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
  • Vicomtesse Pineton de Chambrun née Henriette Gouy, fille de Jules Gouy, propriétaire à Jarville : elle fut propriétaire du Château auquel elle s'attacha notamment à adjoindre une chapelle de style néogothique. Elle est également la marraine d'une des cloches de l’église.
  • Vicomte Emmanuel Pineton de Chambrun, ancien officier, fut député de Lozère de 1876 à 1880, il fut maire de Houdemont.

Sports[modifier | modifier le code]

  • L'équipe de basket "Sénior" auto-surnommée "Les Hoods"

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Houdemont est reliée au Grand Nancy grâce aux lignes du réseau de transport de l'agglomération Nancéienne appelé Réseau Stan :

  • 7 : Dommartemont - Houdemont Porte Sud
  • 14 : Nancy Centre de Congrès Prouvé - Ludres
  • 17 : Villers Lycée Stanislas - Ludres

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Yvan Christ, Le département de La Meurthe: statistique, historique et administrative, Nancy, Peiffer,‎ , 720 p. (lire en ligne), P256

E Grosse, Dictionnaire statistique du Département de la Meurthe, Lunéville, Creuzat,‎ , 322 p. (ISBN 978-1236452191, lire en ligne), P117

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bataille de Nancy Franz von Kausler, Atlas des plus mémorables batailles, combats et sièges des temps anciens, du moyen âge et de l'âge moderne, Dessau (Allemagne), F. L. Nulandt,‎ , 952 p. (lire en ligne), P159
  2. Palmarès 2010 des Villes Internet sur le site officiel de l'association. Consulté le 18/12/2009.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :