173e régiment d'infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

173e Régiment d'Infanterie
Image illustrative de l’article 173e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 173e Régiment d'Infanterie

Création 1794
Dissolution 1966
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Garnison Bastia, Ajaccio, Corté, Bonifacio
Ancienne dénomination 173e Demi-Brigade de Bataille.
173e Bataillon Autonome de Corse.
Devise Aiò Zitelli
Allons enfants
Inscriptions
sur l’emblème
Fleurus 1794
Sprimont 1794
Verdun 1916
Le Matz 1918 (it)
Montdidier 1918
Saint-Quentin 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Guerres Première Guerre mondiale
Bataille de France
Seconde Guerre mondiale
Fourragères aux couleurs du ruban de la Médaille militaire
Décorations Croix de Guerre 1914-1918
quatre palmes
Croix de guerre 1939-1945
une palme

Le 173e régiment d'infanterie (173e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir de la 173e demi-brigade de première formation.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

Colonels/chef-de-brigade[modifier | modifier le code]

  • colonel Chatillon ( - )
  • colonel Bourg ( - ).
  • colonel Chatillon ( - ).
  • colonel Charles Desthieux ( - ).
  • colonel Steinmetz ( - ).
  • colonel Demaret ( - ).
  • colonel Bizard ( - ).
  • lieutenant-colonel Primat ( - ).
  • lieutenant-colonel Houssais ( - ).
  • lieutenant-colonel Plan ().

Historique des garnisons, combats et batailles du 173e RI de ligne[modifier | modifier le code]

Campagnes.

Le 173e et le 373e furent les "régiments corses" car massivement recrutés dans l'ile.

Belgique 1794-1795 - Grande Guerre 1914-1918 - Maroc 1925 - France 1939-1940 - Libération 1944-1945.

insigne de béret d'infanterie

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Affectations: garnison à Bastia, Ajaccio, Sarténe-Bonifacio, Corté-Balagne.

Le régiment est formé en 1913 comme le régiment d'active de Corse, ce qui lui donne un très fort caractère insulaire.

Mobilisation le à Bastia. , départ pour Marseille.

1914[modifier | modifier le code]

1915[modifier | modifier le code]

Les Eparges, La Champagne…

1916[modifier | modifier le code]

Verdun, La Somme… verdun / cote 304 / bois d'avocourt

1917[modifier | modifier le code]

Verdun, chemin des Dames…

1918[modifier | modifier le code]

Verdun, Saint-Quentin…[1]

Pertes totales : 3 514 hommes, soit la valeur de son effectif[2].

Entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

À la fin de la Première Guerre Mondiale, les pertes occasionnées par la guerre portent un coup sévère à l'économie insulaire, qui manque de main-d’œuvre. Le poète et éditeur Pierre Seghers y accomplit son service militaire vers 1927 comme fantassin de 2e classe.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Formé le sous le nom de 173e DBIA, il fait partie du 44e division d'infanterie sous les ordres du lieutenant-colonel Vinot. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie ; réserve A ; il est mis sur pied par le CMI 156 Bastia.

De 1945 à nos jours[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Drapeau[modifier | modifier le code]

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[3] :

Fourragère aux couleurs de la Médaille militaire

173e régiment d'infanterie de ligne-drapeau.svg

Décorations[modifier | modifier le code]

Sa cravate est décorée de la Croix de Guerre 1914-1918 Croix de guerre 1914-1918 française.jpgavec 4 palmes et de la Croix de guerre 1939-1945 Croix de guerre 1939-1945 Française.jpg avec 1 palme.

Il a le droit au port de la Fourragère aux couleurs du ruban de la Médaille militaire décernée le .

Traditions et uniformes[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Ecusson argenté tour sapin châtaignier triangle bleu Corse blanche tête noire banderole bleue.

Devise[modifier | modifier le code]

Aiò Zitelli : en langue corse, Allons enfants (les premiers mots de l’hymne national français, la Marseillaise).

Personnes ayant servi au 173e RI[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Archives militaires du Château de Vincennes.
  • À partir du Recueil d'Historiques de l'Infanterie Française (Général Andolenko - Eurimprim 1969).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. " Admirable unité de combat." Général Debeney, 1918. Totalise quatre citations collectives, la fourragère aux couleurs de la Médaille militaire et plus de cent citations individuelles.
  2. Préfecture de la Corse. Consulté le 28 janvier 2007
  3. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

*Historique 14/18 du 173e RI.