Citation à l'ordre de l'armée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article liste quelques noms de bâtiments (construction), bâtiments de la Marine, communes, établissements d'enseignement, militaires et d'unités militaires français parmi les dizaines de milliers cités à l'ordre de l'armée et notoires dans l'encyclopédie.

Description[modifier | modifier le code]

Une citation à l'ordre de l'armée est une sanction positive se matérialisant sous la forme de textes décrivant les comportements récompensés. Ces textes sont insérés dans des diplômes que reçoivent soit le soldat honoré, soit les familles dans le cas de citations posthumes.

Tous les militaires peuvent être cités, du soldat du rang au général[1].

Liste de cités à l'ordre de l'Armée[modifier | modifier le code]

Les références des sources sont à consulter dans les articles détaillés.

Bâtiments (construction)[modifier | modifier le code]

Bâtiments de la Marine[modifier | modifier le code]

Communes[modifier | modifier le code]

De nombreuses communes ont été citées à l'ordre de l'Armée, à la suite des deux guerres mondiales. Par exemple :

Établissements d'enseignement[modifier | modifier le code]

De nombreux établissements d'enseignement ont été cités à l'ordre de l'Armée. Par exemple :

Militaires[modifier | modifier le code]

Tous les militaires peuvent être cités, du soldat du rang au général[1].

Nombre et année Nom Grade
3 citations Charles Platon amiral
1 citation Octave Benjamin Herr vice-amiral
1 citation (1995) Denis Favier général
2 citations (1917, 1919) Léon Grégoire général
Lucien Le Boudec général
Jean-Bernard Pinatel général
Zénon Eugène Lamy général
Amédée Jean Mollard général
5 citations André Lalande général
1 citation (1840) Eugène Dubern général
Jean Romatet général
1 citation (1915)[3] Gédéon Geismar général
16 citations[4] Christian de La Croix de Castries général
Roger Gardet général
Georges Barré général
10 citations Frédéric Donet général
Plus de cinq Robert Touchon général
Charles de Gaulle général
9 citations Jean-Louis Nicot général
5 citations Mariano Goybet général
2 citations (1915, 1940) Olivier Marc colonel
Bertrand Pujo lieutenant-colonel
1 citation (1940) Mohamed Agha-mir chef d'escadrons
1 citation André-Louis Cholesky chef d'escadron
Roger Faulques commandant
Antoine de Saint-Exupéry commandant
2 citations (1915, 1916) Joseph Ferdinand Belmont capitaine
Gabriel Ducuing capitaine
Antoine Biancamaria capitaine
Albert Mézergues capitaine
Victor Réveille capitaine
Gaston Gradis capitaine
Pierre Segretain capitaine
Marcel Bourgine capitaine
Jean Casimir-Perier capitaine
3 citations[5] François d'Astier de La Vigerie capitaine
Augustin Hubert lieutenant
Paul Guiraud lieutenant
Hervé-Marcel Mouneyrès lieutenant
Louis Napoléon lieutenant
François Beaudoin lieutenant
5 citations (1914-1918 et 1940) Joseph Darnand lieutenant
Cédric de Pierrepont second maître

Unités militaires[modifier | modifier le code]

De très nombreuses unités militaires ont été citées à l'ordre de l'Armée. Par exemple :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marie-Anne Paveau, La Grande Guerre. Pratiques et expériences, Toulouse, Privat, , p. 247-257
  2. Jean-Claude Degras, Félix Éboué : Le gouverneur nègre de la République (1936-1944), Éditions Le Manuscrit (ISBN 2-74813-969-0 et 978-2-74813-969-3, lire en ligne), p. 179
  3. Françoise Job, « Gédéon Geismar, général de brigade. [Dambach-la-Ville (Bas-Rhin), 10 janvier 1863 – Paris XIVe, 28 juin 1931] », Archives Juives, vol. 39, no 1,‎ , p. 137-139 (DOI 10.3917/aj.391.0137, lire en ligne)
  4. Pierre Journoud et Hugues Tertrais, Paroles de Dien Bien Phu : les survivants témoignent, Paris, Tallandier, , 413 p. (ISBN 2-84734-144-7), p. 303.
  5. http://albindenis.free.fr/Site_escadrille/Astier_de_la_Vigerie.htm
  6. a et b Moné 2016, p. 55.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thierry Moné, 15 mai 1940, le mercredi de La Horgne : de la mémoire à l’histoire. : La campagne de mai-juin 1940 de la 3e Brigade de Spahis (thèse de doctorat en Histoire), Université Paris 4 Paris-Sorbonne, (lire en ligne).