Viticulture au Portugal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vignobles du Portugal
Vinos DOC de Portugal.png
Carte des vins d'appellation au Portugal
Désignation(s) Vignobles du Portugal
Appellation(s) principale(s) DOC
Alenquer, Alentejo, Arruda, Bairrada, Beira Interior, Bucelas, Carcavelos, Colares, Dão, Douro, Encostas de Aire, Lagoa, Lagos, Lourinhã, Madère, Óbidos, Palmela, Portimão, Porto, Ribatejo, Muscat de Setúbal, Tavira, Távora-Varosa, Torres Vedras, Trás-os-Montes, Vinho verde
IPR
Alcobaça, Alenquer, Almeirim, Arrábida, Arruda, Biscoitos, Cartaxo, Castelo Rodrigo, Chamusca, Chaves, Coruche, Cova de Beira, Encostas da Nave, Evora, Graciosa, Granja Amareleja, Lafões, Moura, Pico, Pinhel, Planalto Mirandes, Santarém, Tomar, Valpaços, Varosa
VR
Açores, Alentejano, Algarve, Beiras, Estremadura, Duriense, Terras Madeirenses, Minho, Ribatejano, Terras do Sado, Transmontano
Type d'appellation(s) Denominação de Origem Controlada (DOC)
Indicação de Proveniência Regulamentada (IPR)
Vinhos regionais (VR)
Reconnue depuis
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Localisation Sud de l'Europe
Climat méditerranéen à tendance océanique
Ensoleillement
(moyenne annuelle)
2 000 à 3 100 h/an[1]
Superficie plantée 222 600hectares (2007)[2]
Cépages dominants Cépages rouges
Amaral, Azal rouge, Borraçal, Brancelho, Castelão, Doçal, Doçal de Refóios, Espadeiro Mole, Espadeiro, Labrusco, Mourisco, Tinta negra mole, Padeiro,Pedral,Pical Pôlho, Rabo de Ovelha, Sousão, Terrantez, Tinta amarela, Tinta barroca, Tinto cão, Tinta roriz, Touriga franca, Touriga nacional, Verdelho rouge, Vinhão
Cépages blancs
Alvarinho, Arinto, Avesso, Azal blanc, Batoca, Bical, Branco-Escola, Bual, Cainho de Moreira, Cascal, Douradinha, Esganinho, Esganoso de Castelo de Paiva, Esganoso de Lima, Fernão Pires, Lameiro, Loureiro, Rabigato, São Mamede, Semilão, Sercial, Trajadura, Verdelho blanc, Vital
Vins produits rouge, rosé, blanc, muscat, mousseux
Production 7 450 000 hectolitres (2007)[2]
Rendement moyen à l'hectare 33, 5 hl/ha

La viticulture au Portugal a été introduite au cours de l'Antiquité par les marchands phéniciens, carthaginois, grecs et romains. Ses différents terroirs, dans leurs traditions vitivinicles et leur encépagement, reflètent ces influences. Sans oublier l'importance qu'a eu sur l'élaboration des vins du Portugal, dès le Moyen Âge, le négoce avec l'Angleterre en particulier pour le porto puis le madère.

Sommaire

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du Portugal.

Préhistoire et antiquité[modifier | modifier le code]

Statère d'or frappé à Lampsaque, vers 360-340 av. notre ère, avec au droit la tête de Dionysos couronné de lierre

Dans la mythologie, Lusus était le fils ou compagnon de Bacchus (Dionysos). La province romaine de Lusitanie qui correspond en partie au Portugal actuel, aurait reçu son nom de ce personnage mythologique lié au dieu du vin. Quant à Pline l'Ancien, il rapporte que la province de Lusitanie pourrait trouver l'origine de son nom dans le terme lusus (jeu) associé à Bacchus:

« Varron assure que l'Espagne entière a été peuplée de colonies ibériennes, perses, phéniciennes, celtiques et carthaginoises; que le jeu (lusus) de Bacchus ou Lysas, célébrant avec lui les bacchanales, a donné le nom à la Lusitanie[3]. »

Article détaillé : Conquête romaine de l'Hispanie.

Qui des Phéniciens - qui remontèrent le Tage et le Douro[4] - des Grecs ou des Romains apportèrent vignes et viticulture ? Nombre d'auteurs sont partagés sur leur genèse au Portugal. Il y a trois écoles. La première explique que la culture de la vigne avait précédé l'arrivée des Romains et particulièrement dans le nord du pays[5]. La seconde, est celle des Minhotos, les vignerons locaux, qui font remonter son origine aux Grecs[6].. La troisième, prenant en compte les vignes arbustives, et en référence à Ulmisque adjungere vitis[N 1], affirme qu'elle doit tout aux pratiques romaines[7].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Royaume de Galice.
Les quatre saisons de la vigne au Moyen Âge

Avant même la fondation d'un Portugal indépendant, en 870, une donation en vignes fut faite au couvent de Alpendurada à Marco de Canaveses. Puis ce fut le roi Ordonho qui, en 960, dans son testament, fournit la manse de l'église São Tiago, aujourd'hui dans la paroisse civile de Correlhã, dépendante de la municipalité de Ponte de Lima[8].

Dias Mumadonna, en 949, puis ses fils Alvito et Toda Mumadona, en 973, paraphèrent des actes décrivant des propriétés entourés de ceps. C'est dans le Minho, berceau du Portugal et ancien Comté de Portucale, qu'Alphonse 1er Henriques de Guimaraes proclama la naissance de la nation portugaise[9].

Après avoir vaincu les Maures, en 1147, Alphonse Ier, fit appel aux cisterciens. Afin de parfaire leur installation, il leur fit don, en 1153, d'un vaste domaine à Alcobaça, où ils purent construire une abbaye recevant 900 moines[10]. Ainsi l'ordre de Cîteaux put fonder plus que 100 couvents et influença efficacement la viticulture. Des hautains sont évoqués en 1220 et 1228 dans les « Ordonnances et Enquêtes », lors de dépositions témoignant de l'extension de la vigne dans le Nord-Ouest du Portugal. Au cours du XIIIe siècle, les archives de la paroisse de Areias (Santo Tirso), précisaient qu'il y avait des « vignes hautes sur pied » et des latadas, ancêtres des treilles[8].

Le roi Denis Ier (1261-1325), issu de la maison de Bourgogne, appelé le roi paysan, encouragea si de façon décisive l'agriculture et la viticulture. Après la bataille d'Aljubarrota, entre Leiria et Alcobaça, en 1385 et au traité de Windsor (1386), la production était assez organisée pour qu'Édouard III d'Angleterre puisse signer des accords de commerce avec le Portugal pour le négoce entre la laine anglaise et le vin de la région du Minho[5].

Ce fut au cours de ces années 1380, que des navires anglais vinrent à Lisbonne pour charger des tonneaux d'Osoye, un vin provenant des vignobles d'Azoia, sans doute l'ancêtre du Muscat de Setúbal[10]. Et durant cette même période, le bastardo un des neuf grands cépages du porto, servit à élaborer un vin estimé[11].

Renaissance[modifier | modifier le code]

Palais national de Sintra, feuille de vigne, azulejo du XVe siècle.
Commerce triangulaire entre l'Europe et les Amériques :
Esclaves, vin, morue et textiles

Sous Henri le Navigateur (1394-1460), des muscats et raisins de Malvoisie furent plantés dans l'île de Madère. C'est au siècle suivant que, pour la première fois, a été fait usage du qualificatif de vinho verde. Le terme fut employé, en 1549, dans un écrit du docteur João das Regras[8]. La marine portugaise sillonnait alors mers et océans, conquérant des colonies et installant des comptoirs du Groenland à Gao, de la Chine au Brésil[12].

Quelques années plus tard, après la mort du roi Sébastien Ier, parti en croisade contre les Maures au Maroc, Philippe II d'Espagne annexa le royaume en 1580[12]Ce fut cette même année que les vins du Charneca, près de Lisbonne, commencèrent à s'imposer en Angleterre. Shakespeare, dans sa pièce Henri VI[13] rapporte le grand renfort de toasts que l'on portait alors avec ce vin. Quelques vingtaines d'années plus tard, au début du XVIIe siècle, la première factory[N 2] était fondée à Porto[14]. Suivent d'autres feitorias implantées à Viana et à Lisbonne. Quand le Portugal retrouva son indépendance, en 1644, l'Angleterre avait pris des positions économiques telles dans ses ports que le pays était quasiment devenue sa colonie[12].

À partir de 1660, les négociants anglais tinrent le haut du pavé. Leurs bâtiments de commerce avaient mis en place un juteux trafic triangulaire concernant l'Entre-Douro-e-Minho, pour ses vins, la Terre-Neuve, pour sa morue, et l'Angleterre, pour ses filatures. Et les propriétaires de vignobles de la région de Viana do Castelo troquaient même leur production contre des esclaves noirs[15].

Ils ne restèrent pas longtemps seuls à négocier sur place à Lisbonne, Porto et Viana. À partir de 1672, Louis XIV ayant envahi les Provinces-Unies, Les Hollandais se tournèrent vers le Portugal. Ils s'approvisionnèrent dès lors en vin blanc à Lisbonne, et en vin rouge à Porto. Ils remontèrent le Douro jusqu'à Lamego, limite des vignobles produisant le porto. Leur concurrence fut telle qu'en 1677, les négociants anglais installés sur place adressèrent un mémoire au Parlement de Londres pour supplier les parlementaires de baisser les taxes sur les vins portugais[16].

Cela n'eut qu'un temps et pour deux raisons. La première fut que le vin le plus recherché était celui des vignobles de Monção. Les relevés des registres commerciaux indique que c'était un vin blanc, produit à partir du cépage alvarinho et dans des vignes basses. La seconde fut déterminante. Après la taxation des vins français par Guillaume III d'Angleterre, en 1693, comme le port de Viana s'ensablait, les négociants en vins anglais préférèrent utiliser celui de Porto[15].

Période moderne[modifier | modifier le code]

Moine dégustant un priestport, azulejo du Château de Saint-Georges à Lisbonne
Le marquis de Pombal, par Louis-Michel van Loo et Claude-Joseph Vernet, 1766

Peu avant sa mort, Guillaume III d'Orange, roi d'Angleterre, chargea l’ancien ambassadeur britannique John Methuen, riche négociant en textile, de passer des accords commerciaux avec les propriétaires de vignobles portugais. Les entretiens se tinrent à Lisbonne entre le marquis d’Alagrete, le duc de Cadavalet le plénipotenciaire anglais. Ils décidèrent que les tissus anglais pourraient pénétrer au Portugal sans restriction tandis que les vins portugais obtiennent une réduction des droits de douane du tiers par rapport à la concurrence française. Le ; le traité de Methuen fut ratifiés l’année par les gouvernements respectifs. Ce fut dès lors le début du commerce à grande échelle des vins de Porto, Mais la plupart étaient mal vinifiés et supportaient mal le transport. Rapidement, le choix se porta vers la production des monastères et ces vins furent revendus en Angleterre sous l'appellation priestport (porto des prêtes)[17].

L'Entre-Douro-e-Minho, province surpeuplée, fournissait, dans le même temps, nombre de migrants qui allèrent s'installer principalement au Brésil. Quand certains revinrent, fortune faite, ils ne manquèrent pas de se faire édifier de superbes demeures et d'acheter terres et vignes qu'ils firent mener par métayage[18]. Dans le même temps, la noblesse abandonna l'exploitation directe, ce qui augmenta l'émiettement des exploitations et terres agricoles[19].

Cette situation perdura durant les XVIIe siècle et XVIIIe siècle. La pratique des petites exploitations, incita les grandes maisons seigneuriales - les manoirs du Minho - à lotir leurs vastes propriétés dont l'exploitation fut, dès lors, confiées à des métayers. Les quelques derniers grands vignobles d'une pièce, en pâtirent, furent arrachés et replantés sur les abords de terres[20].

Le tremblement de terre qui détruisit Lisbonne, en 1755, allait changer le cours de l'économie viti-vinicole du Portugal. Le marquis de Pombal, premier ministre, pour financer la reconstruction, créa des compagnies qui obtenait le monopole d'une activité commerciale. Ce fut la cas de la « Compagnie générale d'agriculture et de viticulture du Haut-Douro », fondée en 1756[21],

Entrée dans l'histoire sous le nom de « Compagnie vinicole du Douro », elle reçut les pleins pouvoirs et prit le contrôle du commerce du porto. Il y eut désormais deux types de vins : le ramo, pour la consommation au Portugal et au brésil, le feitoria, de meilleure qualité, pour les Anglais. Le marquis, ce faisant, venait de briser le monopole anglais sur les vins de son pays[22]. Désormais, le porto, tout comme le madère, fut viné par adjonction d'alcool, Ils tendaient dès lors, tous deux, à prendre leur caractéristiques définitives et obtinreent un grand succès, tant en Angleterre qu'aux nouveaux États-Unis qui sortaient à peine de la guerre de Sécession[23].

Si les Anglais appréciaient le nouveau porto, son négoce en avait perdu la maîtrise. Il y eut une première tentative en 1809 de regagner du terrain. Mors de la bataille de Porto, face aux troupes françaises, l'armée anglaise reprit Factory House[24]. Napoléon vaincu, l'Angleterre revint avec ses négociants. Leur présence fut telle qu'en 1820, un mouvement nationaliste portugais vit le jour pour réduire leur influence[25]. Comme cela empirait, en 1852, les miguelistes, parisans de Don Miguel, le futur dictateur, s'emparèrent des vignobles du Haut-Douro et firent sauter à Porto la Douro Wine Company[26].

Période contemporaine[modifier | modifier le code]

Vignes à Cancelos de Baixo.

La destruction des régions de culture par le mildiou et le phylloxéra déstalibilisa la production de vin. Jusqu'alors considérée comme réservée à la consommation de ménage, la production de vinho verde commença à être organisée dès le début du XXe siècle. Le législateur fit une première délimitation de la zone de production le , elle fut décrétée et passa dans les faits 1er octobre de la même année. Puis le , un décret-loi définit le statut particulier de la région et précisa ses limites géographiques actuelles. Dès lors, la « Commission de Viticulture de la région des Vinhos Verdes » fut chargée de faire appliquer cette réglementation[27]. Mais en 1930, la législation sévère de Salazar, tout en attribuant un certificat d'origine aux vins (selo de origem)[28], interdit la création de vignobles et ne les autorisa que pour délimiter les domaines, a interrompu la tradition du vin de Monção[9].

La fin de la dictature, grâce à la révolution des œillets et l'ouverture vis-à-vis de la communauté européenne permit la renaissance de la viticulture portugaise.

Géographie[modifier | modifier le code]

Géologie[modifier | modifier le code]

Orographie[modifier | modifier le code]

Terrasses viticoles de la vallée du Douro

Dans le Nord du pays, le paysage est plutôt montagneux dans les zones intérieures avec des plateaux, intercalés par des secteurs qui permettent le développement de l'agriculture. Dans le Sud, jusqu'à l'Algarve, le relief est plutôt caractérisé par des plaines. Le Portugal est traversé par plusieurs fleuves certains naissants d'Espagne comme le Douro, le Minho, Guadiana et le plus célèbre le Tage. D'autre fleuve important naissent eux du Portugal comme le Mondego, le Sado et Mira naissent tous dans le territoire Portugais. Le pays compte plusieurs écorégions dont la Forêt sclérophyle et semi-caduque ibérique. Le point le plus haut du Portugal continental le plus haut sommet est situé dans le district de Guarda, plus précisément c'est la Serra da Estrela avec 1 993 m.

Les îles de Madère, au contraire des Açores qui est localisée sur un rift au milieu de l'océan Atlantique, les îles des Madères sont situées sur une plaque africaine[29]. Les îles des Açores sont localisées sur un rift au milieu de l'océan Atlantique, quelques îles sont rentrées dans une réaction volcanique récemment comme à São Miguel en 1563 et Capelinhos en 1957, ce qui a permis un agrandissement de la superficie de l'île de Faial. Avec toutes les éruptions volcaniques une nouvelle île pourrait surgir dans un futur proche.

Climatologie[modifier | modifier le code]

Le climat du Portugal est un climat plutôt méditerranéen et aussi tempéré par l'influence de l'océan Atlantique. En dehors de quelques régions dans l'intérieur du pays, les grands froids et les chaleurs écrasantes sont rares ; les hivers sont doux et les étés très ensoleillés et cela presque partout. Les mois les plus froids dans le pays sont généralement en janvier et en février, les mois les plus chauds et les plus secs sont juillet et août. La neige est souvent présente dans trois districts du nord du pays (Guarda[30], Bragance et Vila Real) et plus on va vers le sud, plus elle se fait rare voire inexistante dans la région de l'Algarve. En hiver la température peut descendre en dessous de -10 ℃ dans la Serra da Estrela, Serra de Montesinho et dans la Serra do Gerês.

Le pays est généralement divisé en quatre grandes zones climatiques :

  • La première est celle qui commence de la région du Minho jusqu'à la capitale portugaise (Lisbonne). Cette zone climatique connaît un climat doux de type océanique, relativement humide toute l'année mais également très ensoleillé en été grâce à la position méridionale du Portugal.
Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 14 15 17 18 19 22 24 24 23 20 17 14 18,9
Températures minimales moyennes (°C) 7 7 9 9 12 14 15 15 14 12 10 8 11
Températures moyennes (°C) 10,5 11 13 13,5 15,5 18 19,5 19,5 18,5 16 13,5 11 14,9
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 109,9 63,5 64,5 72,7 64,8 27,7 13,3 25,3 55,2 118,8 116,8 117,2 849,7
Source : Données climatologiques de Porto 2000-2007
  • La deuxième zone climatique s'inscrit dans une zone tempérée à la fois par l'influence océanique à l'ouest et l'influence méditerranéenne au sud. Le nord-est montagnard subit un climat relativement rude de type continental, froid et humide en hiver et très chaud en été.
Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 12 15 18 19 23 29 32 32 27 21 15 12 22
Températures minimales moyennes (°C) 5 6 8 9 12 15 17 18 16 12 8 6 11
Températures moyennes (°C) 8,5 10,5 13 14 17,5 22 24,5 25 21,5 16,5 12,5 9 16,5
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 90,5 68,7 67,3 54,3 56,6 12,8 9,0 13,3 51,9 127,2 93,3 130,1 785
Source : Données climatologiques de Castelo Branco 2000-2007
  • La troisième zone climatique commence dès la vallée du Tage jusqu'à la moitié sud du pays qui bénéficie d'un climat de type méditerranéen, qui est très doux en hiver et sec et chaud en été, particulièrement agréable sur la côte de l'Algarve, au sud du pays. Il est plus rude dans l'Alentejo qui est influencé par le climat continental. En Algarve, le printemps commence dès janvier et l’arrière-saison (été de la Saint-Martin) reste ensoleillée jusqu’en novembre.
Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 15 16 19 20 23 27 29 29 27 22 18 15 20
Températures minimales moyennes (°C) 8 9 11 12 14 17 18 19 17 15 11 9 13,3
Températures moyennes (°C) 11,5 12,5 15 16 16,5 22 23,5 24 22 18,5 14,5 12 16,6
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 59,7 30,6 49,2 51,1 22,3 4,4 1,4 8,0 26,8 88,0 78,8 89,6 510,1
Source : Données climatologiques de Sétubal 2000-2007
Mois
Janv Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc Année
Températures maximales moyennes (°C) 19 18 19 20 21 23 25 26 26 24 21 20 21,8
Températures minimales moyennes (°C) 14 14 14 15 16 18 20 21 20 19 17 15 16,9
Températures moyennes (°C) 16,5 16 16,5 17,5 18,5 20,5 22,5 23,5 24,5 21,5 19 17,5 19,4
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 35,9 25,1 31,0 19,8 8,1 3,3 3,0 2,3 14,9 46,1 45,3 52,0 286,8
Source : Données climatologiques de São Vicente (Madère) 2000-2007

La réglementation portugaise[modifier | modifier le code]

Le Portugal, pays membre de l'Union européenne, applique les règlements européens, qui supplantent la législation nationale.

Les cépages cultivés au Portugal[modifier | modifier le code]

Cépages de cuve[modifier | modifier le code]

Cépages rouges[modifier | modifier le code]

Cépages blancs[modifier | modifier le code]

Cépages de table[modifier | modifier le code]

Les terroirs portugais[modifier | modifier le code]

Dénomination d'Origine Contrôlée[modifier | modifier le code]

En portugais Denominação de Origem Controlada (DOC), sont des vins d'appellation qui font partie des vins de qualité produits dans des régions déterminées.

Alenquer[modifier | modifier le code]

L'alenquer est un vin produit dans l'Extramadura et provenant des vignobles d'Alenquer, situés sur les rives duTage dans le centre du Portugal.

Les rouges sont élaborés avec les cépages tinta roriz, castelão, tinta miúda, touriga nacional et trincadeira. Les blancs assemblent : arinto (pedernã), Fernão Pires (Maria Gomes), Rabo de Ovelha, seara nova et Vital.

Alentejo[modifier | modifier le code]

L'alentejo est un vin produit dans le terroir viticole de l'Alentejo, situé dans le sud du pays. Ces vignobles couvrent toutes les zones géographiques de la sous-région de Borba, Évora Amareleja, Moura, Portalegre, Redondo, Reguengos et Vidigueira. La culture de la vigne remonte à la colonisation romaine, comme en témoignent les restes trouvés dans les ruines de São Cucufate près Vidigueira et certaines caves d'époque romaine.

Arruda[modifier | modifier le code]

L'arruda est un vin dont le vignoble est situé sur le terroir viticole d'Arruda, dans le concelho d'Arruda dos Vinhos ainsi qu'à Sobral de Monte Agraço et Vila Franca de Xira, sur la rive droite du Tage, à proximité de son embouchure.

La zone a un léger relief, avec des élévations séparées par de longues vallées et les caractéristiques d'un climat méditerranéen.

Les cépages rouges de l'appellation sont Tinta roriz, Castelão, Tinta miúda, Touriga nacional et Trincadeira (ou Tinta amarela). Les blancs sont Arinto (Pedernã), Fernão Pires, Rabo de Ovelha, Seara nova, et Vital.

Bairrada[modifier | modifier le code]

Le bairrada est un vin dont le vignoble est situé dans le centre-ouest du pays et produit dans le terroir viticole de Bairrada, qui couvre les concelhos d'Anadia, Mealhada, Oliveira do Bairro et une partie de ceux d'Águeda, Aveiro, Cantanhede, Coimbra et Vagos. Ses vins peuvent être blanc, rouge, rosé et mousseux. Les cépages, pour les rouges et les rosés sont Alfrocheiro, Baga, Camarate, Castelão, Jaen et Touriga nacional. Les vins blancs et mousseux assemblent Arinto (Pedernã), Bical, Cercial, Chardonnay, Fernão Pires, Rabo de Ovelha, Pinot blanc, Sauvignon, Sercealinho et Verdelho blanc.

Beira interior[modifier | modifier le code]

Le beira interior est un vin produit dans les vignobles de la Beira intérieure, sur les terroirs de Figueira de Castelo Rodrigo, Cova da Beira et Pinhel. Ces vins sont rouges, rosés, blancs, clairet, paillés et mousseux. La production de vin date de la colonisation romaine puis connu un nouvel essor à partir du XIIIe siècle avec les moines cisterciens.

Bucelas[modifier | modifier le code]

Le bucelas est un vin produit sur le terroir de Bucelas dans le concelho de Loures, près de l'estuaire du Tage.

Les vins de Bucelas peuvent être vinifiés en blanc tranquille ou en mousseux. Ils sont le résultat de l'assemblage de trois cépages blancs : Arinto (ou Pedernã), Sercial (ou Cão) et Rabo de Ovelha. L'arinto, grâce à son acidité, permet d'excellents assemblages et produit des vins délicats aux arômes floraux. Sa capacité à veillir a fait la renommée des vieux vins de Bucelas.

Carcavelos[modifier | modifier le code]

Le carcavelos est un vin doux naturel produit dans la terroir viticole de Carcavelos, qui couvre une partie des concelhos de Cascais et Oeiras, située à l'ouest de Lisbonne. Très protégé au temps du marquis de Pombal, propriétaire de la quinta de Oeiras, actuellement il a une production très limitée. Les cépages rouges sont : Castelão et Preto martinho, les blancs, Galego dourado et Arinto (Pedernã).

Colares[modifier | modifier le code]

Le colares est un vin dont le vignoble est situé dans la terroir viticole de Colares et s'étend sur une partie du concelho de Sintra, dans la zone située entre la Sierra de Sintra et l'Océan Atlantique. Les vins de cette appellation peuvent être blanc ou rouge. Situées à proximité de la mer, les vignes sont soumises à de forts vents marins. Elles sont protégées par des clôtures de roseaux, ce qui donne un aspect unique à ce terroir. Deux cépages seulement sont utilisés, le Ramisco, pour les rouges, la Malvasia, pour les blancs.

Dão[modifier | modifier le code]

Le dão est un vin produit dans le terroir viticole du Dão, dans la province de Beira Alta, au centre du Portugal. Cette région est proche de la Serra da Estrela et se caractérise par des collines escarpées.

Cette appellation a été reconnue en 1908. Elle produit des vins rouges puissants à haute teneur en alcool. Son vignoble s'étende sur près de 20 000 hectares sur les districts de :

Les cépages les plus utilisés sont : Touriga nacional, Tinta roriz, Mencia, Alfrocheiro preto et Encruzado.

Douro[modifier | modifier le code]

Le douro est un vin produit dans le terroir viticole de la vallée du Douro, qui couvre les sous-régions de Baixo Corgo, Cima Corgo et Haut Douro, au nord du pays, des deux côtés des berges du Douro. Ce terroir est le même que celui qui produit les vins de Porto.. Pour les vins rouges, ses cépages sont le Bastardo, le Mourisco, la Tinta amarela, la Tinta barroca, la Tinta cao, la Tinta roriz, la Touriga francesa et la Touriga nacional. Les vins blancs sont faits en assemblant le Donzelinho branco, la Gouveia, la Malvasia fina, le Rabigato et le Viosinho.

Encostas de Aire[modifier | modifier le code]

Les encostas-de-aire sont un vin produit dans les terroirs viticoles de concelhos de Batalha, Porto Mós, Ourém et une partie de ceux de l'Alcobaça et de Caldas da Rainha. L'appellation est divisée en deux sous-régions Alcobaça et Ourém. Ces vins sont vinifiés en blanc ou en rouge. Les cépages rouges utilisés sont Tinta roriz, Castelão, Tinta miúda, Touriga nacional et Trincadeira (Tinta amarela) ; les cépages blancs, Fernão Pires, Ratinho, Tamarez et Vital.

Lagoa[modifier | modifier le code]

Le lagoa est un vin produit dans le terroir viticole de Lagoa, sur les concelhos d'Albufeira et de Lagoa ainsi que sur une partie de celui de Loulé. Ce vignoble est situé dans l'Algarve, au sud du pays. Ses vins peuvent être blanc ou rouge. Pour le blanc les cépages sont l'Arinto et la Síria (ou Roupeiro), pour les rouges, la Tinta negra mole et le Trincadeira (ou Tinta amarela).

Lagos[modifier | modifier le code]

Le lagos est un vin produit dans la terroir viticole de Lagos, qui comprend une partie des concelhos d'Aljezur, Vila do Bispo et Lagos, autour du Cap Saint-Vincent en Algarve, dans le sud du pays.

Les vins peuvent être rouge ou blanc. Les cépages pour les rouges sont Castelão, Trincadeira et Tinta negra mole (Tinta amarela), pour les bancs Arinto, Malvasia Fina et Síria (ou Roupeiro).

Lourinhã ou aguardentes da Lourinhã[modifier | modifier le code]

Le lourinhã ou aguardentes da Lourinhã sont des eaux-de-vies produites dans le terroir viticole de Lourinhã. Leur distillation se fait à partir de vins de faible degré obtenus par la vinification du cépage rouge : Cabinda et des cépages blancs : Alicante blanc, Alvadurão, Boal Espinho, Marquinhas, Malvasia rei et Tália.

Madère[modifier | modifier le code]

Madère d'Arcadas Sao-Francisco

Le madère est un vin de liqueur produit dans l'archipel de Madère. Les Britanniques en favorisèrent, à l’origine, le développement et en acquirent progressivement le monopole. C'était le seul vin qui pouvait être exporté vers les colonies britanniques d’Amérique sans transiter par un port britannique. Napoléon Ier, de passage à Madère pendant son voyage vers l’exil de Sainte-Hélène, en reçut en cadeau du gouverneur britannique de l’île.

Il est élaboré à base de sercial, qui donne un madère du type sec, de malvasia qui produit un madère du type doux, de bual ou de verdelho blanc avec lesquels on obtient un madère du type demi-doux ou de type demi-sec. Le terrantez permet d'obtenir des madères entre le type demi-sec et demi-doux et le Tinta negra mole s’adapte à la production des différents degrés de douceur.

Óbidos[modifier | modifier le code]

L'óbidos est un vin produit dans le terroir viticole d'Óbidos, situé dans le centre-ouest du pays, comprenant les concelhos de Cadaval, Caldas da Rainha, Bombarral et Óbidos. Ces vins peuvent être rouge ou blanc. Les cépages utilisés sont pour les rouges : Alicante Bouschet, Amostrinha, Tinta roriz, Baga, Cabernet Sauvignon, Caladoc, Camarate, Carignan, Castelão, Jaen, Merlot, Pinot noir, Preto Martinho, Syrah, Tinta barroca, Tinta miúda, Touriga franca, Touriga nacional et Trincadeira (ou Tinta amarela). Pour les blancs sont assemblés : Alicante blanc, Alvarinho, Antão Vaz, Arinto, Chardonnay, Encruzado, Fernão Pires, Jampala, Loureiro, Malvasia rei, Moscatel graúdo, Rabo de Ovelha, Ratinho, Riesling, Sauvignon, Seara nova, Verdelho blanc, Viognier, et Vital.

Palmela[modifier | modifier le code]

Le palmela est un vin produit dans la terroir viticole de Palmela, sur les concelhos de Montijo, Palmela, Setúbal et sur une partie de celui de Sesimbra. Ce vignoble est situé près de l'estuaire de la Tage, au sud-est de Lisbonne. Ses vins peuvent être rouge, blanc, rosé, ou vinifié en mousseux ou vin doux naturel. Les cépages pour les rouges et les rosés sont : Castelão, Alfrocheiro, Bastardo, Cabernet Sauvignon et Trincadeira (ou Tinta amarela). Pour les blancs : Arinto, Fernão Pires, Moscatel galego branco, Moscatel graúdo, Moscatel roxo, Rabo de Ovelha, Síria (ou Roupeiro), Tamarez et Vital.

Portimão[modifier | modifier le code]

Le portimão est produit dans le terroir viticole de Portimão, situé dans l'Algarve, au sud du pays. Ses vins peuvent être blanc ou rouge. Les cépages rouges sont le Castelão et le Trincadeira (ou Tinta Amarela) et Tinta negra mole. Les cépages blancs utilisés sont l'Arinto et la Siria (ou Roupeiro).

Porto[modifier | modifier le code]

Rabelos, barque traditionnelle servant à transporter les barriques de porto sur le Douro vers les caves de Vila Nova de Gaia

Le porto est un vin muté produit uniquement dans la région du Haut Douro, à 100 km en amont de la ville éponyme. La vigne est essentiellement exploitée par de petits producteurs, possédant chacun une petite parcelle, appelée quinta. Le porto est par définition un vin d'assemblage. Il y a encore peu, les différentes variétés qui rentraient dans la composition du porto n'avaient pas grande importance. Actuellement, environ une cinquantaine de variétés de raisins noirs et blancs, sont admises et une vingtaine sont recommandées par les autorités. Parmi ces variétés recommandées, cinq sont reconnues par la plupart des négociants comme affichant des qualités de tout premier ordre : touriga nacional, tinta roriz, touriga franca, tinta barroca et tinta cão (ou red dog)[31].

Il existe cinq principaux types de porto : le Porto Tawny, qui est un assemblage de cuvées, qui vieillit entre 5 et 7 ans en fûts, le Porto Tawny avec indication d'âge, assemblage de plusieurs portos de différentes années, le Porto Ruby, vin jeune qui passe au maximum deux ans en fût, le Porto blanc, qui peut être sec ou doux selon trois variantes : extra-dry, dry et sweet, le Porto vintage ou Porto millésimé, qui est produit lors d'une année exceptionnelle et provient en général des meilleurs vignobles.

Ribatejo[modifier | modifier le code]

Le ribatejo est un vin produit dans le terroir viticole du Ribatejo, couvrant les sous-régions de Cartaxo, Santarém, Almeirim, Coruche, Tomar et Chamusca. Ce vignoble est situé sur les rives du Tage, dans centre-ouest du pays. Ses vins peuvent être blanc, rouge, rosé, mousseux et liquoreux. Sont aussi produits sous ce nom des spiritueux et du vinaigre de vin. Les cépages utilisés pour les rouges et les rosés sont : Tinta roriz, Baga, Camarate, Castelão, Preto martinho, Tinta miúda, Touriga franca, Touriga nacional et Trincadeira (ou Tinta amarela). Pour les vins blancs, sont assemblés : Arinto, Fernão Pires, Rabo de Ovelha, Tália, Trincadeira das Pratas, Verdelho blanc et Vital.

Muscat de Setúbal[modifier | modifier le code]

Le muscat de Setúbal est un vin doux naturel à appellation d'origine provenant des vignobles de Setúbal, Palmela et Sesimbra en partie. Ces vins titrent entre 17 et 20°. Il existe deux variété de Muscat, le blanc et le rouge, élaborés à partit des cépages muscat de Setúbal et muscat roxo. C'est en 1797 que les vins de Setúbal ont commencé à être mentionnés. Depuis 1870, la plupart des muscats ont été cultivés avec soin. Le plus connu est Moscatel Roxo, dont le vin n'est commercialisé qu'après un vieillissement de vingt ans en cave. Il y a d'autres variétés de vin, le Moscatel de Favaios, dans le Douro, qui est élaboré avec différents cépages, le Galego (blanc), tandis que Moscatel Roxo est fait avec le cépage homonyme (muscat roxo).

Tavira[modifier | modifier le code]

Le tavira est un vin produit dans le terroir viticole de Tavira, qui couvre les concelhos de Faro et Olhão ainsi qu'une partie de ceux de São Brás de Alportel, Tavira et Vila Real de Santo António. Ce vignoble est situé au Algarve, au sud du pays. SEs vins peuvent être blanc ou rouge. Les cépages pour le rouge sont : Castelão, Trincadeira (ou Tinta Amarela) et Tinta negra mole. Les blancs assemblent : Arinto et Síria (ou Roupeiro).

Távora Varosa[modifier | modifier le code]

Le távora-varosa est un vin produit dans le terroir viticole de Távora-Varosa, couvrant une partie des concelhos de Moimenta da Beira, Penedono Sernancelhe, Tabuaço, Armamar, Lamego et Tarouca. Elle est située, au nord du pays, sur le piémont de la Serra da Nave entre les rivières Paiva et Távora dans la Vale Varosa. Ses vins peuvent être blanc, rouge, rosé ou mousseux.

Les cépages, utilisés pour les rouges et les rosés, sont Alvarelhão, Tinta roriz, Bastardo, Malvasia preta, Marufo, Castelão, Rufete, Tinta barroca, Pinot noir, Barca, Touriga franca, Touriga nacional, Trincadeira (ou Tinta amarela) et Vinhão. Les blancs sont vinifiés à base de Bical, Arinto, Chardonnay, Dona branca, Fernão Pires, Folgasão, Gouveia, Malvasia fina, Malvasia rei et Pinot blanc.

Torres Vedras[modifier | modifier le code]

Le torres vedras est un vin produit dans les vignobles de Torres Vedras, en centre-ouest du pays. Ses vins se présentent sous les couleurs blanche ou rouge. Le terroir pour la production de vins rouges et blancs comprend plusieurs freguesias du concelho deTorres Vedras, alors que pour la production des vins de cette DOC s'étend aussi sur les concelhos de Mafra et Sobral de Monte Agraço.

Les vins rouges assemblent les cépages noirs : Tinta roriz, Castelão, Touriga miúda et Touriga nacional. Les vins blancs sont élaborés à partir des cépages blanc : Arinto, Fernão Pires, Rabo de Ovelha, Seara nova et Vital.

Trás-os-Montes[modifier | modifier le code]

Le trás-os-montes est un vin produit dans le terroir viticole de Trás-os-Montes, qui couvre les régions de Chaves, Planalto Mirandês et Valpaços, située au nord-est du pays. Les vins de Trás-os-Montes peuvent être blanc, rouge, rosé, ou vinifié en vin doux naturel et mousseux. Une eau-de-vie est élaboré sous la même appellation.

Les cépages utilisés pour le rouge et le rosé sont Alicante Bouschet, Tinta roriz, Baga, Bastardo, Castelão, Cornifesto, Malvasia preta, Marufo, Tinta barroca, Tinta carvalho, Tinto cão, Touriga franca, Touriga nacional, Trincadeira (ou Tinta amarela) et Moscatel roxo. Les vins blancs sont élaborés à base d'Alvarinho, Arinto, Bical, Boal branco, Carrega branco, Côdega de Larinho, Donzelinho branco, Fernão Pires, Gouveia, Malvasia fina, Moscatel galego branco, Rabigato, Samarinho, Síria (ou Roupeiro) et Viosinho.

Vinho verde[modifier | modifier le code]

Vendanges sur des vignes menées en enforcado dans la région des vinhos verdes

Le vinho verde est un vin de la région de Minho, dans le Nord-Ouest du pays. Son nom fait référence à la fraîcheur de sa jeunesse plus qu'à sa couleur puisque cette appellation produit des vins rouges, des vins blancs et quelques vins rosés. Sa zone de production s’étend sur 160 kilomètres et représente 15 % de la superficie du vignoble portugais. C'est un vignoble morcelé à l'extrême où d'une façon générale chaque producteur ne possède guère plus d’un hectare de vignes. Ses vignes longtemps cultivées en hautain, sont aujourd'hui conduites sur cruzeta.

Les vignes ont dû s'adapter à la conduite en hautain par une sélection naturelle des variétés supportant ce mode cultural. L'adaptation a été telle que ces cépages aujourd'hui imposent cette méthode, car taillés en forme basse, leurs vignes, à grande exubérance végétative, produisent peu et dépérissent. Le vignoble fournit des vins rouges, production traditionnelle, et des vins blancs, production plus récente. Ils sont élaborés à base de différents cépages :

Indication de Provenance Réglementée[modifier | modifier le code]

En portugais Indicação de Proveniência Regulamentada (IPR) désigne des vins d'appellation qui font partie des vins de qualité produits dans des régions déterminées.

Alcobaça[modifier | modifier le code]

L'alcobaça est un vin produit dans le terroir viticole autour de la ville d'Alcobaça dans l'Estrémadure. Ce vin blanc est à faible teneur alcoolique, comparé aux autres vins de l'Estrémadure. Son éncépagement est à base d'Arinto, Baga, Fernão Pires, Malvasia, Castelão, Tamarez, Trincadeira (ou Tinta amarela) et Vital.

Alenquer[modifier | modifier le code]

Almeirim[modifier | modifier le code]

Arrábida[modifier | modifier le code]

L'arrábida est un vin dont le terroir viticole se situe autour de la Serra de Arrábida, sur la rive nord de l'estuaire du rio Sado, dans la Péninsule de Setúbal. Le sol est principalement calcaire avec un bon potentiel de drainage pour la culture des cépages rouges. Beaucoup de vins sont vendus sous le label Terras do Sado. L'encépagement est à base d'Alfocheiro, Arinto, Cabernet Sauvignon, Fernão Pires, Muscat d'Alexandrie, Castelão, Rabo de Ovelha et Roupeiro.

Arruda[modifier | modifier le code]

Biscoitos[modifier | modifier le code]

Cartaxo[modifier | modifier le code]

Le cartaxo est un vin dont le terroir viticole entoure la cité de Cartaxo et se situe à cheval sur l'Estrémadure et le Ribatejo. Ce vignoble produit des vins blanc et rouge fruités et facile à boire. Son enépagement comprend : Arinto, Castelão, Fernão Pires, Preto martinho, Tinta amarela, Trincadeira das Pratas, Ugni blanc et Vital.

Castelo Rodrigo[modifier | modifier le code]

Chamusca[modifier | modifier le code]

Chaves[modifier | modifier le code]

Le chaves est un vin dont le terroir viticole se situe autour de la ville de Chaves dans le Trás-os-Montes et Haut Douro. Situé le long du rio Tâmega, le vignoble produit des vins à la robe lumineuse au style semblable à ceux produits dans l'appellation Douro. Les cépages sont : Bastardo, Boal, Codega, Gouveio, Malvasia fina, Tinta carvalha et Tinta amarela.

Coruche[modifier | modifier le code]

Cova de Beira[modifier | modifier le code]

Encostas da Nave[modifier | modifier le code]

Les Encostas da Nave sont un vin dont le vignoble est situé au sud du terroir viticole du Douro (DOC), dans le nord de la région des Beiras. En bordure du Douro, ces vins sont très similaires aux autres vins de cette région. Ils ont comme encépagement : Folgosão, Gouveio, Malvasia fina, Mourisco, Tinta barroca, Touriga francesa et Touriga nacional.

Evora[modifier | modifier le code]

Graciosa[modifier | modifier le code]

Granja Amareleja[modifier | modifier le code]

Lafões[modifier | modifier le code]

Moura[modifier | modifier le code]

Pico[modifier | modifier le code]

Currais de vignes dans l'ïle de Pico

Le pico est un vin dont le vignoble esr situé sur l'île de Pico dans les Açores. La production de la région est principalement axée sur les vins doux naturels. Ils sont élaborés avec les cépages : Arinto, Terrantez et Verdelho blanc. Les vignes sont plantées dans des currais, petites parcelles contigües et rectangulaires de terre autour desquelles ont été construits des murets pour les protéger du vent et de l'eau de mer. Ce type de construction a été classé par lUNESCO au Patrimoine Mondial de l'Humanité.

Pinhel[modifier | modifier le code]

Planalto Mirandes[modifier | modifier le code]

Santarém[modifier | modifier le code]

Tomar[modifier | modifier le code]

Valpaços[modifier | modifier le code]

Varosa[modifier | modifier le code]

Le varosa est un vin dont le terroir viticole est situé dans la région des Beiras au nord-ouest du pays. Ils sont traditionnellement utilisés par les producteurs pour élaborer des vins mousseux blancs ou rouges. Les principaux cépages de ce vignoble sont : Alvarelhão, Arinto, Bical, Cercial, Chardonnay, Fernão Pires, Folgosão, Gouveio, Malvasia fina, Pinot blanc, Pinot noir, Tinta roriz,Tinta barroca, Touriga francesa et Touriga nacional

Vins Régionaux[modifier | modifier le code]

En portugais vinhos regionais (VR), sont des vins de table avec une Indication Géographique de Provenance (IGP).Ils ne font pas partie des vins de qualité produits dans des régions déterminées. Cette dénomination est une désignation semblable à celle d'un vin de pays.

Açores[modifier | modifier le code]

Les açores sont des vins produits dans l'archipel des Açores. La culture de la vigne dans les îles Terceira, Pico, Graciosa et une partie de l'archipel remonte au milieu du XVe siècle et fut introduite par les moines franciscains. Les similitudes des îles avec le sol et le climat de la Sicile firent acclimater le Verdicchio (Verdelho). Pour les vins de table rouge et blanc, produit dans l'ensemble de l'archipel, conformément aux conditions fixées dans l'ordonnance n ° 853/2004, publiée le 19 juillet, la liste des cépages recommandés est la suivante[32] :

Alentejano[modifier | modifier le code]

Algarve[modifier | modifier le code]

L'algarve est un vin dont le terroir viticole recouvre celui de la région de l'Algarve. Ce vignoble est situé sur la côte sud du Portugal, région touristique, et ses vins sont très peu exportés. L'encépagement est à base d'Arinto, Baga, Castelão, Fernão Pires, Rabo de Ovelha, Tinta amarela, Trincadeira das Pratas, Ugni blanc et Vital.

Outre ses vinhos regionais (VR), l'Algarve possède quatre grandes régions d'appellation : Lagos, Portimão, Lagoa et Tavira.

Beiras[modifier | modifier le code]

Estremadura[modifier | modifier le code]

L'estremadura est un vin dont le terroir viticole s'étend sur toute l'Estremadura. Alors que les terroirs de Beiras et Alentejo sont les plus vastes géographiquement, celui de l'Estremadura est le plus gros producteur en volume de vin. La région s'étend de Lisbonne le long de l'Atlantique et jusqu'à l'appellation Bairrada. L'encépagement est à base d'Alfrocherio preto, Antao Vaz, Arinto, Baga, Bastardo, Borrado das Moscas, Cabernet Sauvignon, Camarate, Chardonnay, Esgana cao, Fernão Pires, Graciano, Jampal, Malvasia, Moreto, Castelão, Rabo de Ovelha, Ramisco, Tamarez, Tinta amarela, Trincadeira das Pratas, Ugni blanc et Vital.

D'autre part, il existe en Estremadura 9 grandes régions viticoles : Bucelas, Carcavelos, Colares, Alenquer, Arruda, Óbidos, Torres Vedras, Encostas de Aire et Cartaxo

Duriense[modifier | modifier le code]

Terras Madeirenses[modifier | modifier le code]

Minho[modifier | modifier le code]

Vendanges dans la région du Minho

Le minho couvre le même terroir viticole que le vinho verde. Ses vins sont presque identiques à l'exception de cépages étrangers qui sont exclus de la Denominação de Origem Controlada. L'encépagement est composé de : Alvarinho, Arinto, Avesso, Azal blanc, Azal rouge, Batoca, Borracal, Brancelho, Cabernet Sauvignon, Chardonnay, Espadeiro, Loureiro, Merlot, Padreiro de Basto, Pedral, Rabo de Ovelha, Riesling, Trajadura et Vinhão.

Le vignoble couvre les districts de Viana do Castelo et de Braga, les concelhos de Ribeira de Pena et Mondim de Basto, le district de Vila Real, les concelhos de Santo Tirso, Vila do Conde, Póvoa de Varzim, Maia, Matosinhos, Gondomar, Valongo, Paredes, Paços de Ferreira, Lousada, Felgueiras, Penafiel, Amarante,Marco de Canaveses et Baião, le district de Porto, les concelhos de Castelo de Paiva, Vale de Cambra et Arouca, le district d'Aveiro, les concelhos de Resende et Cinfães (à l'exception de la ville de Barra), le district de Viseu, la freguesia de Ossela et le concelho de Oliveira de Azemeis[33].

Ribatejano[modifier | modifier le code]

Terras do Sado[modifier | modifier le code]

Carte des Terras do Sado

Les Terras do Sado sont un vin produit dans la région de Sado. Avec le muscat de Setúbal au nord-ouest et l'océan Atlantique à l'ouest, ce terroir viticole est presque entièrement entouré par celui de l'Alentejo.

Les vins rouges produits doivent contenir un mélange de cépages d'au moins 50 % d'tinta roriz, cabernet sauvignon, merlot, moscatel roxo, castelão, tinta amarela et touriga nacional. Les 50 % restants peuvent inclure alfrocheiro preto, alicante bouschet, bastardo, carignan, grand noir, monvedro, moreto et tinta miuda. Les vins blancs doivent contenir au moins 50 % d'arinto, chardonnay, fernão pires, malvasia fina, muscat d'Alexandrie et roupeiro. Les 50 % restants peuvent inclure antão vaz, esgana cao, sauvignon blanc, rabo de ovelha, trincadeira das pratas et ugni blanc.

Transmontano[modifier | modifier le code]

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Marché intérieur[modifier | modifier le code]

Exportation[modifier | modifier le code]

Pour l'exportation les principaux pays sont en volume sur un total de 34 104 milliers d'hectolitres[2] :

Pays Hectolitres (millier) Pourcentage %
Drapeau de la France France 56 030 16, 43
Drapeau de l’Angola Angola 54 190 15, 89
Drapeau de l'Espagne Espagne 36 010 10, 56
Drapeau de l'Italie Italie 31 930 9, 36
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 21 280 6, 24
Autres 141 600 41, 50


Pour l'exportation les principaux pays sont en valeur sur un total de 443, 349 millions €[2] :

Pays Millions € Pourcentage %
Drapeau de la France France 109, 317 18, 64
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 72, 548 12, 37
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 57, 022 9, 72
Drapeau de l’Angola Angola 46, 250 7, 88
Drapeau de la Belgique Belgique 45, 907 7, 68
Autres 255, 539 43, 56

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette citation sur l'union de l'orme et de la vigne est de Virgile, Géorgiques, I, V, 1.
  2. Unefactory étaient une association de facteurs ou agents de commerce à la vente.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte de l'ensoleillement au Portugal
  2. a, b, c et d Fichier vitivinicole du Portugal
  3. Pline l'Ancien, Histoire naturelle, Livre III, 3, 3.
  4. Hugh Jonhson, op. cit., p. 86.
  5. a et b Alexis Lichine, op. cit., p. 592.
  6. Bibiane Bell et Alexandre Dorozynsky, op. cit., p. 202.
  7. Amândio Galhano, op. cit., p. 13.
  8. a, b et c Amândio Galhano, op. cit., p. 15.
  9. a et b André Dominé : Le Vin, Le Vinho Verde, p. 654
  10. a et b Hugh Johnson, op. cit., p. 166.
  11. Hugh Johnson, op. cit., p. 167.
  12. a, b et c Hugh Johnson, op. cit., p. 220.
  13. Shakespeare, Henri VI, IIe partie, Acte II, scène 3.
  14. Alexis Lichine, op. cit., p. 512.
  15. a et b Hugh Johnson, op. cit., p. 221.
  16. Hugh Johnson, op. cit., p. 222.
  17. Hugh Jonhson, op. cit., p. 223.
  18. Amândio Galhano, op. cit., p. 27.
  19. Amândio Galhano, op. cit., p. 30.
  20. Amândio Galhano, op. cit., p. 32.
  21. Hugh Jonhson, op. cit., p. 228.
  22. Hugh Johnson, op. cit., p. 229.
  23. Alexis Lichine, op. cit., p. 593.
  24. Hugh Jonhson, op. cit., p. 325.
  25. Hugh Jonhson, op. cit., p. 326.
  26. Hugh Jonhson, op. cit., p. 327.
  27. Amândio Galhano, op. cit., p. 17.
  28. Hugh Johnson, op. cit., p. 462.
  29. Madère localisée sur la plaque africaine, page visitée le 7 mai 2009.
  30. La neige dans la région de la Serra da Estrela, page consultée le 29 avril 2009.
  31. Institut du vin de Porto et du Douro
  32. Vinhos Regionais Açores
  33. Vinhos regionais Minho

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bibiane Bell et Alexandre Dorozynsky, Le livre du vin. Tous les vins du monde, sous la direction de Louis Orizet, Éd. Les Deux Coqs d'Or, 29 rue de la Boétie, 75008, Paris, 1970.
  • Alexis Lichine, Encyclopédie des vins et alcools de tous les pays, Éd. Robert Laffont-Bouquins, Paris, 1984, (ISBN 2221501950)
  • Amândio Galhano, Une région délimitée, une appellation d'origine : le vinho verde, Éd. Comissâo de viticultura da regiâo dos vinhos verdes, Porto, 1986.
  • Hugh Johnson, Une histoire mondiale du vin, Éd. Hachette Pratique, Paris, 2002, (ISBN 2012367585)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]