Ourém

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ourém
Blason de Ourém
Héraldique
Administration
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Région Centre
Sous-région Centre
District District de Santarém
Maire
Mandat
Paulo Fonseca
2009-2013
Démographie
Population 50 890 hab. (2008)
Densité 122 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 23′ N 8° 20′ O / 39.39, -8.34 ()39° 23′ Nord 8° 20′ Ouest / 39.39, -8.34 ()  
Superficie 41 657 ha = 416,57 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Portugal (administrative)

Voir la carte administrative du Portugal
City locator 14.svg
Ourém

Géolocalisation sur la carte : Portugal (relief)

Voir la carte topographique du Portugal
City locator 14.svg
Ourém
Liens
Site web http://www.cm-ourem.pt/

Géographie[modifier | modifier le code]

Ourém est une ville portugaise se trouvant dans le District de Santarém[1]. La ville de Ourém contient deux paroisses inclus dans son agglomération urbaine. Ourém est une ville florissante, vieille (elle possède un château) et moderne, avec de larges avenues. La ville abrite le tribunal de son district.

Ourém est le siège d'une municipalité de 416,57 km ² et de 50 890 habitants (2008), subdivisé en 18 paroisses. Elle est bordée au nord par la municipalité de Pombal, au nord-est par Alvaiázere, à l'est par Tomar, au sud par Torres Novas, au sud-ouest par Alcanena, à l'ouest par Batalha et au nord-ouest par Leiria. Il y a une autre ville dans la municipalité d'Ourém : Fátima.

Paroisses limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Atouguia Nossa Senhora da Piedade Nossa Senhora da Piedade Rose des vents
Atouguia N Seiça
O    Ourém    E
S
Nossa Senhora das Misericórdias Nossa Senhora das Misericórdias Nossa Senhora das Misericórdias

Les paroisses[modifier | modifier le code]

Les paroisses de Ourém sont les suivantes:

Historique[modifier | modifier le code]

La forteresse d'Ourém

Le comté a reçu sa première charte en 1180, décerné par l'infante doña Teresa, fille du roi Afonso Henriques. Ce document fait référence à ce lieu fut appelé en latin Auren. Le document fournissant de l'église en 1183 par D. Teresa a dit que le lieu a été construit avant le château a été appelée Abdegas: «Il m'a fait plaisir de faire la volonté de l'église de Fatima, anciennement connue Abdegas. Toutefois, dans la charte de Leiria en 1142 le mot Ourém (Portus d'Auren) a déjà été mentionné, comme limite de la fin de Leiria. En 1159 le don du château de cires, et en 1167 un document de l'évêque de Lisbonne, D. D. Afonso Henriques sur un différend territorial avec les Templiers, était retourné à apparaître dans Portus Auren. Le mot signifiait Portus traversant une rivière ou un ruisseau. Une comparaison des documents mène à la conclusion que le « Port de Ourém » se tenait entre les Sabacheira et Seiça. Par conséquent, il est entendu qu'au départ, le mot Auren nommer uniquement le fleuve avec ses terres environnantes.

Le noyau historique s'est développée autour du château de Fatima, sur une colline dominante; au période du 4e comte, Afonso (un bâtard du roi Jean I), la bourgade a connu un période de grand développement. En 1841, la mairie fut déplacée du château historique à la vallée (Vila Nova ou "ville nouvelle"), où elle est aujourd'hui. Jusqu'à son élévation au statut de ville le 20 juin 1991[2], a été connu sous le nom de Vila Nova de Ourém. Aujourd'hui, son nom officiel est Ourém. Autres villes par: Leiria, Fatima, Tomar, Torres Novas, Trunking et Pombal.

Administration[modifier | modifier le code]

Voici la liste des maires après les élections du 25 avril 1974
Année 1976 1979 1982 1985 1989 1993 1997 2001 2005 2009
Maire António Teixeira Mario Albuquerque António Teixeira Mario Albuquerque David Catarino Paulo Fonseca
Parti politique CDS-PP PSD CDS-PP PSD PS

Démographique[modifier | modifier le code]

Population du comté de Ourém (1801 - 2008)
Année 1801 1849 1900 1930 1960 1981 1991 2001 2008
Nombre d'habitants 12803 13033 25726 34534 47511 41376 40185 46216 50890

Legende d'OUREANA[modifier | modifier le code]

La légende de OUREANA a été écrite par Frei Bernardo de Brito dans la «Chronique de l'Ordre cistercien" (Livre VI, chapitre I). Dans une attaque surprise à Alcacer do Sal, le jour de la Saint-Jean de 1158, le chrétien Gonçalo Hermingues, avec quelques compagnons, enlève une princesse maure nommée Fatima et l'apporte à l'endroit de la Serra de Aire qui allait ensuite être appelé du nom de la princesse. Plus tard dans sa captivité, la musulmane s'éprend du chrétien, et se fait baptiser afin d'épouser l'être aimé. Elle choisit pour nom de baptême OUREANA. Ainsi, selon la légende, elle serait à l'origine du nom de la ville d'Ourém, le village de OUREANA.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Actuellement Ourém est une ville florissante. Ils ont un siège municipal neuf dans le centre ville est un jardin, même si d'autres beaucoup plus importantes en dehors de la ville appelée parc linéaire contient quatre jardins d'enfants, une école primaire, un collège d'enseignement secondaire supérieure et une école professionnelle. Ils ont plusieurs centres commerciaux et un marché hebdomadaire qui ouvre tous les jeudis. Ils ont une bibliothèque, une piscine municipale, un cinéma, une maison de retraite, un centre de santé, une caserne de pompiers et deux postes de police. Il a également un conservatoire de musique, un centre d'affaires et une gare routière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une population qui est urbaine, une évaluation récente - Villes, 2004. Institut Géographique portugais.
  2. http://www.cm-ourem.pt/Site/FrontOffice/default.aspx?module=faq/faq&ID=34

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Musée Municipal d'Ourém

Wikimedia Commons a une catégorie contenant des images et autres fichiers sur Abrantes (Portugal)

Jumelages[modifier | modifier le code]