Viticulture en Moldavie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vignoble de Talmaza
Caves de Mileştii Mici

La viticulture en Moldavie est une ancienne tradition de ce pays qui bénéficie à la fois d'un climat continental, d'un sol fertile et d'une topographie de collines, très favorables à la viticulture. Le pays se situe à la même latitude que la Bourgogne en France (45 - 48 ° Nord) avec les influences de la mer Noire). Cet article ne concerne pas la Moldavie roumaine dont les terroirs sont traités dans l'article « Viticulture en Roumanie », mais uniquement la République de Moldavie indépendante (les deux pays font partie des états membres de l'organisation internationale de la vigne et du vin). La superficie totale des vignobles en République de Moldavie représente 1,9 % de la superficie du vignoble mondial total. Le 7 octobre, jour férié, est la « journée du vin ».

Vignoble moldave[modifier | modifier le code]

Situation de la Moldavie
Géologie de la Moldavie
Zones de végétation naturelle de la Moldavie

La superficie du vignoble moldave était de 147 000 hectares en 2007[1], soit une diminution de 25,2 % par rapport à 1995. Plusieurs facteurs expliquent cette baisse :

  • la faiblesse des investissements : 1 hectare de vigne supplémentaire demande un investissement de 10 000 dollars environ, ce que la plupart des agriculteurs ne peuvent se permettre. De plus, les vignerons n'ont pas les moyens de traiter chimiquement ou biologiquement les plants pour les protéger, ce qui a conduit à la disparition de plusieurs vignes. On estime que 70 % des vignes ne reçoivent pas tous les traitements nécessaires ;
  • les vignobles ont été fragmentés durant le programme de restitution à leurs propriétaires et de privatisation, ce qui a nui à la productivité. Des plants ont été déracinés et beaucoup d'agriculteurs ont préféré replanter des espèces plus faciles à exploiter et d'un rapport plus rapide, comme le tournesol ou le maïs ;
  • la baisse des exportations (commencée pendant la politique anti-alcool menée par Gorbatchev dans les années 1990), et la baisse de la consommation locale, due à la crise économique et à l'expatriation d'une partie de la population active, ont contribué à la baisse des ventes de vin.

Régions viticoles[modifier | modifier le code]

Cave et vignoble de Purcari

Les principaux terroirs viticoles moldaves sont :

  • Bălţi (au Nord) : cette zone comporte surtout de petits vignobles pour la consommation locale. Ici sont produits essentiellement des matériaux pour divin (le « cognac » local), les vins vieux, les vins cuits et les vins fortifiés. Il y a très peu de vins de table ;
  • Codru (au Centre) : c'est le vignoble la plus productif de la Moldavie. Elle comporte 60 % de tous les vignobles du pays et regroupe la plupart des grandes entreprises vinicoles, y compris la célèbre « Românesti » S.A. Les collines boisées de la zone centrale créent des micro-climats tempérés protègent les vignes des gels hivernaux et de la sécheresse estivale, caractéristiques du climat continental ;
  • Nistreana ou Purcari (au Sud-Est) ;
  • Cahul (au Sud) : le climat se caractérise par des sécheresses fréquentes, favorisant la culture des cépages destinés à la production de vins rouges et liquoreux.

Les vins[modifier | modifier le code]

Chaque année, la Moldavie produit plusieurs centaines de vins différents.

Vins mousseux moldaves
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Vin blanc[modifier | modifier le code]

Chardonnay de Moldavie

Le vin blanc est le plus produit : près de 70 % des surfaces lui dont dédiées. Parmi les cépages blancs les plus cultivés, il y a la la variété locale « Feteasca alba » (le « blanc des jeunes filles »), des cépages d'origine française introduits après la crise du phylloxera du XIXe siècle (Chardonnay, Aligoté, Sauvignon blanc) et aussi l'Oliver Irsay et le Rkatsiteli.

Vin rouge[modifier | modifier le code]

Les variétés rouges principalement cultivées sont :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Jumelage[modifier | modifier le code]

La tradition viticole a conduit, depuis 1996, au jumelage de l'arrondissement de Calarasi, en plein centre du terroir du Codru, avec celui de Villefranche-sur-Saône, en plein cœur du Beaujolais, en France[2].

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :